Test Resident Evil Mercenaries 3D

Le par Nathalie M.  |  5 commentaire(s)

Resident Evil Mercenaries 3dResident Evil The Mercenaries 3D ne nous a pas passionné tant ce style de jeu se révèle très rébarbatif. La quête du score est sans doute un challenge appréciable, mais fondu dans un soft plus complet, proposant en parallèle une réelle aventure. The Mercenaries 3D se montre au contraire très fermé, et le fan service tenté ici n'arrivera pas à relever l'intérêt du jeu. Seuls les collectionneurs trouveront le besoin de se procurer le jeu...

Le titre manque, dans sa globalité, de diversité. Les environnements sont peu nombreux, les challenges très répétitifs. Les particularités des personnages jouables tentent tant bien que mal d'apporter un vent d'air frais salvateur, mais la lourdeur du gameplay anéantit tous les efforts. Resident Evil The Mercenaries 3D n'était déjà pas aidé avec son système de sauvegarde unique, mais son contenu ne poussera pas le joueur à passer par le marché du neuf.  L'opération de Capcom et la qualité intrinsèque du jeu n'aidera en rien à s'attirer la sympathie du public.

+ Les plus
  • Les finish des personnages
  • Le mode Coopération jouable à deux, en local ou sur Internet
- Les moins
  • Un contenu très limité
  • Missions et objectifs trop répétitifs
  • Une prise en main pleine de lourdeur

Notes

  • Graphisme Graphiquement parlant, le jeu ne s'en sort pas trop mal. Tout dépend réellement des arènes et des niveaux. Cependant tous ces environnements ne brillent par leur taille, les niveaux étant très limités. Au moins vous ne vous perdrez pas pas dans les coins et recoins, inexistants ici.
    6/10
  • Bande son Les bruitages sont fidèles à l'esprit de la série et les bruits des zombies ou des créatures rencontrés font écho à une bande son déjà croisée par le passé. Quant aux thèmes musicaux, elle s’harmonisent avec le challenge offert par les missions.
    6/10
  • Jouabilité La prise en main peine à s'adapter aux commandes de la Nintendo 3DS, rendant les déplacements et les gestes particulièrement lourds. Pour un titre qui demande de la rapidité et des réflexes, vous aurez l'impression de vivre une aventure au ralenti. Heureusement, vos ennemis semblent souffrir du même mal, ce qui vous laisse le temps d'ajuster vos tirs.
    5/10
  • Durée de vie Le jeu n'affiche pas un contenu mirobolant. Aussi aurez-vous vite fait de réaliser toutes les missions. Néanmoins, le jeu mise tout sur l'importance du scoring et les joueurs qui souhaitent obtenir les meilleurs niveaux, avec tous les personnages, débloquer tout le contenu, pourront y passer beaucoup de temps. Il faut juste aimer faire la course au score.
    6/10
  • Note générale Resident Evil The Mercenaries 3D aurait du rester comme il était par le passé, c'est-à-dire un mode intégré à un jeu complet. Pour un jeu à part entière, le mode manque terriblement de consistance. Les amateurs de challenge pourraient à la limite y trouver leur compte, mais c'est sans compter une prise en main particulièrement lourde. Ce premier Resident Evil sur 3DS n'ouvre pas la voie à la licence de la meilleure façon qui soit. On attendra donc plus le prochain Resident Evil Revelations.
    4/10
Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
Le #806171
Et pas un mot sur le fait que l'unique sauvegarde n'est pas effaçable (intérêt pour le marché de l'occasion) ?
Le #806181
le sujet a déjà été évoqué dans le fil d'actualité
Anonyme
Le #806631
Euh peu importe, il me semble qu'un test en bonne et due forme aurait du l'intégrer.
Le #806701
T'as qu'à l'écrire le test si t'es pas content bolosse!
En tout cas merci pour cette article
Le #806741
Le problème de la sauvegarde unique et ineffaçable n'est pas le premier problème de ce jeu. On juge un titre d'abord et avant tout par ce qu'il a à proposer, par ses qualités propres, par le travail des développeurs, par ce qu'il est lui.

Si ce RE avait été percutant, si le travail des développeurs avait été particulièrement bon, est ce qu'on aurait de la même façon reproché à Capcom son système discutable ? On aurait sans doute crier au scandale, mais le jeu LUI, aurait mérité de se distinguer par des bons chiffres de vente.
SI RE avait été excellent, les joueurs auraient, en principe, acheter le jeu neuf parce qu'il en valait vraiment la peine, pour saluer le travail d'un studio de développement.

En l’occurrence, le titre ne motive pas à l'achat, occasion ou pas, parce qu'il cumule tout seul trop de mauvais points Le pb de Capcom, évoqué dans la conclusion mais visiblement pas assez, s'ajoute à un déjà triste constat mais n'est pas l'unique défaut du titre. Il vient juste s'ajouter.


icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire
avatar
Anonyme
Anonyme avatar