Retour du Covid 19 en Asie : la pénurie de composants pourrait durer

Le par Mathieu M.  |  13 commentaire(s)

Alors que la France voit le bout de la crise sanitaire s'installer d'ici cet été, le retour du COVID-19 en Asie inquiète les professionnels de santé, ainsi que tout le secteur du high tech.

masque covid

Alors que la pénurie de composants électroniques entraine des retards de production et la rupture de stock de nombreux produits dans le monde, le Wall Street Journal indique que la situation pourrait à la fois s'aggraver et s'installer plus durablement.

En cause, le retour du COVID-19 dans certains pays d'Asie comme Taïwan et la Corée du Sud. Si les mesures barrière ont rapidement porté leurs fruits au début de la crise dans ces régions, la vaccination a pris du retard et les cas de contagion sont en augmentation significative depuis quelques semaines.

vaccination-covid-vaccin

La situation est renforcée par la circulation de nouveaux variants plus infectieux que le virus original. L'impact est immédiat : à Taïwan, la plus grosse des usines de composants du pays, King Yan Electronics Co compte déjà plus de 2000 arrêts de travail suite à des mises en quarantaine de salariés.

Lot de 50 Masque Noir Chirurgical médical jetable en Noir Masque de Protection Type I EN14683-2019, BFE≥95%, 3 Plis MEDI SANTÉ
Lot de 50 Masque Noir 
9,95€€ sur Amazon* * Prix initial : 9,95€€.

Si TSMC, l'un des principaux producteurs de puces au monde a surtout été impacté par la sécheresse jusqu'ici, le géant de l'électronique pourrait également prochainement être concerné plus largement par le retour du COVID-19. Selon les responsables de la marque, la question n'est plus de savoir s'il y aura un impact, mais quand ce dernier se produira puisque plusieurs foyers infectieux se sont déclarés en périphérie de son siège social à Hsinchu.

La Malaisie anticipe déjà une baisse de production de composants située entre 15 et 40%... Et si l'on parle de production, il faut également prendre en compte le réseau d'acheminement des matières premières et des produits finis : les ports pourraient voir leur activité restreinte dans les semaines qui viennent.

À Shenzhen, plus de 160 000 conteneurs sont toujours en attendre d'un chargement sur bateau suite à une explosion des cas de COVID-19 chez les dockers. On estime que le port ne tourne actuellement qu'à 30% de sa capacité.

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Trier par : date / pertinence
BombingBasta offline Hors ligne VIP icone 5112 points
Le #2134146
"le géant de l'électronique pourrait également prochainement être concerné plus largement par le retout du COVID-19."

J'ai googlé "retout", aucun résultat pertinent

"À Shenzhen, plus de 160 000 conteneurs sont toujours en attendre d'un chargement sur bateau suite à une explosion des cas de COVID-19 chez les dockers."

À en entendre certains pourtant, le covid est un lointain souvenir dans ce pays "exemplaire"...
Mouve92 away Absent VIP icone 10951 points
Le #2134151
BombingBasta a écrit :

"le géant de l'électronique pourrait également prochainement être concerné plus largement par le retout du COVID-19."

J'ai googlé "retout", aucun résultat pertinent

"À Shenzhen, plus de 160 000 conteneurs sont toujours en attendre d'un chargement sur bateau suite à une explosion des cas de COVID-19 chez les dockers."

À en entendre certains pourtant, le covid est un lointain souvenir dans ce pays "exemplaire"...


Oui ben, t'es nul :
.
lesechos.fr
L'Asie du Sud-Est submergée par une nouvelle vague de Covid.
.
https://www.lesechos.fr/monde/asie-pacifique/lasie-du-sud-est-en-proie-a-une-nouvelle-vague-massive-de-covid-19-1319593
.
À en entendre certains pourtant,
comme toi,
le covid est un lointain souvenir... bla bla bla...
.
zzepx online Connecté VIP icone 12137 points
Premium
Le #2134157
Je ne sais pas pour vous, mais le risque d'aggravation de la situation sanitaire me paraît plus préoccupant que la pénurie des cartes graphiques et autres produits high tech.

Ressortez vos jeux de société traditionnels. C'est sympa aussi de jouer en famille.
Bon d'accord, quand on commence c'est convivial, et à la fin des fois on s'engueule.
BombingBasta offline Hors ligne VIP icone 5112 points
Le #2134164
Mouve92 a écrit :

BombingBasta a écrit :

"le géant de l'électronique pourrait également prochainement être concerné plus largement par le retout du COVID-19."

J'ai googlé "retout", aucun résultat pertinent

"À Shenzhen, plus de 160 000 conteneurs sont toujours en attendre d'un chargement sur bateau suite à une explosion des cas de COVID-19 chez les dockers."

À en entendre certains pourtant, le covid est un lointain souvenir dans ce pays "exemplaire"...


Oui ben, t'es nul :
.
lesechos.fr
L'Asie du Sud-Est submergée par une nouvelle vague de Covid.
.
https://www.lesechos.fr/monde/asie-pacifique/lasie-du-sud-est-en-proie-a-une-nouvelle-vague-massive-de-covid-19-1319593
.
À en entendre certains pourtant,
comme toi,
le covid est un lointain souvenir... bla bla bla...
.


D'une tu te calmes.
De deux je n'ai jamais dit que c'était un lointain souvenir, je viens d'ailleurs de me faire vacciner.
De trois j'aimerai bien comprendre pourquoi tu te sens agressé comme ça par mon premier commentaire puisque visiblement tu n'en es pas la cible.

À moins que tu n'aies pas compris la première parti de mon com bien sûr, qui pointait uniquement du doigt la coquille de l'auteur qui a écrit "retout" au lieu de "retour", sans aucun rapport donc avec le FOND de l'article.

Enfin bref, pète un coup, et surtout, essai de comprendre ce que tu lis avant de répondre avec ta bile.
AnaxandreNata offline Hors ligne Senior icone 434 points
Le #2134166
zzepx a écrit :

Je ne sais pas pour vous, mais le risque d'aggravation de la situation sanitaire me paraît plus préoccupant que la pénurie des cartes graphiques et autres produits high tech.

Ressortez vos jeux de société traditionnels. C'est sympa aussi de jouer en famille.
Bon d'accord, quand on commence c'est convivial, et à la fin des fois on s'engueule.


Malheureusement, ça n'affecte pas que les divertissements, mais aussi les professionnels qui se servent quotidiennement de pc puissants, ou serveurs etc... par exemple, et qui doivent remplacer du matériel obsolète ou manquant.
zzepx online Connecté VIP icone 12137 points
Premium
Le #2134171
AnaxandreNata a écrit :

zzepx a écrit :

Je ne sais pas pour vous, mais le risque d'aggravation de la situation sanitaire me paraît plus préoccupant que la pénurie des cartes graphiques et autres produits high tech.

Ressortez vos jeux de société traditionnels. C'est sympa aussi de jouer en famille.
Bon d'accord, quand on commence c'est convivial, et à la fin des fois on s'engueule.


Malheureusement, ça n'affecte pas que les divertissements, mais aussi les professionnels qui se servent quotidiennement de pc puissants, ou serveurs etc... par exemple, et qui doivent remplacer du matériel obsolète ou manquant.


J'avais bien compris, mais en général, ceux qu'on entend le plus sont ceux qui ne peuvent plus jouer.
Et j'avais envie de faire ma langue de vipère.

Pour les CG, je m'en tape, j'ai un panel très varié de jeux non vidéos.

Jouer au docteur, à touche pipi, etc etc...
AfricanJoker offline Hors ligne Héroïque avatar 682 points
Le #2134174
Sans jouer au conspirationniste, ça arrangerait bien les sociétés pharma une pandémie chaque année.
Que chacun se fasse vacciner 2-3 fois par an et qu'on ait la peur au ventre au point de ne plus se poser la question du vaccin ou pas.

Mais, il vous faudra continuer à lire ma tartine avant de me mettre un pouce rouge car mon discours est bien plus neutre par la suite que ce premier paragraphe qui ressemble fortement à de la conspiration (je voulais taper fort dès le début).

Attention, je ne nie aucunement ce covid-19, ni cette flambée qui semble reprendre en Asie. C'est très inquiétant.
Il y a bien des morts, c'est une saloperie bien plus grave qu'une simple grippe ce covid, mais je pense qu'on sous-estime la capacité du gouvernement à être influencé par X ou Y raisons, car ils ont des rapports accablants sous leurs yeux en permanence par docteurs et analystes qui eux-mêmes sont certainement biaisés.

De plus, c'est dans l'intérêt du gov, de sa popularité et de sa pérennité, d'inclure dans sa politique un plan "safe". Sauver un maximum de vies et maintenir sa population en vie, c'est d'ailleurs tout à son honneur, mais jusqu'à quel point...

Un tableau de morts ne veut rien dire sans son contexte.
Au même titre que toutes les capitales veulent arriver à 0 morts en "accidentés de la route".
Mais ce ZÉRO mort n'est pas réaliste, sauf si on accepte de dire que c'est l'humain le problème, et que ce zéro n'existera QUE le jour ou on excluera totalement l'humain de l'équation. (Ce qui est tout aussi grave, car c'est notre libre arbitre qui défini notre humanité, avec ses défauts et failles mais aussi toute la beauté du reste).

Bref, le gov devrait être épaulé de chercheurs/docteurs/analystes n'ayant aucun conflit d'intérêt, ce qui est quasiment impossible dans leur sphère de travail.
Ça lui(gov) permettrait d'avoir un avis neutre, professionnel, éclairé et réfléchi avec une remise en question totale sans prendre une voie tranchée, prise par un pays tiers ou basé sur des chiffres inquiétants sans connaître totalement le contexte.

Ce que je veux dire, c'est que si on avait compté les morts de la grippe chaque année comme on le fait actuellement pour le covid, on serait déjà confiné depuis des dizaines d'années.
(Sauf qu'effectivement, la grippe, malgré qu'elle tue, n'est pas aussi grave (ds la plupart des cas), que cette saloperie).

Par contre, le gouvernement, lui, devra se réinventer et trouver une nouvelle manière de récupérer des fonds. En excluant, la taxation classique qui n'est plus faisable dans un certain nombre de secteurs bien touchés.
Hors ça, le fait de vous cloisonner chez vous à coup de PV n'a jamais été aussi bordeline depuis la seconde guerre mondiale, ni aussi simple à mettre en place.

Si on analyse la situation :
Vous aurez dit il y a dix ans à vos proches:
"Tu sais, quand une saloperie de virus débarquera, on sera obligé d'avoir un papier signé pour se déplacer dans un périmètre de X, sans quoi, il nous infligera des amendes ou nous mettra au trou pour cause de récidive".
Personne n'aurait cru cela réaliste, ni possible.
C'est arrivé, mais ce que je redoute davantage, c'est QUID des mois/années à venir ?

Quand Macron disait, "nous sommes en guerre", ces mots qui paraissaient excessifs, ne l'étaient pas en fin de compte, mais pas nécessairement pour la même raison évoquée initialement.

Alors, oui, c'est très grave ce covid !
Oui, je pense qu'une partie des personnes ayant des cas de comorbidité, facteurs aggravants devraient être protégées et donc, vaccinées.

Mais qu'on arrive a parler de vaccins pour les enfants ou qu'on aille même dire que le vaccin devrait être obligatoire alors qu'on ne parle pas d'un seul variant, mais bien de plusieurs, c'est plutôt excessif comme obligation, surtout sans recul dans le temps.

Attention, un vaccin comme celui de la polio, de la coqueluche, de la méningite est une évidence, son obligation n'est pas remise en question, d'ailleurs, s'il n'y avait PAS de variant covid ou que chaque variant serait inneficace grâce au vaccin, mon discours serait tout autre et je vous dirais que le vaccin contre le covid est tout aussi important et devra certainement être obligatoire un jour ou l'autre.

Mais dans le cas d'un COVID dont il existe déjà plusieurs variantes et dont le vaccin ne prouve aucunement qu'il protège des autres variantes, personnellement, je pense qu'il faut rester prudent avant de vacciner à tout va.

Bref, sur cette tartine qui ne plaira pas à tout le monde, mais qui n'a que la volonté de dire à chacun de se poser la question, d'émettre certains doutes et interrogations afin de rester prudent sur la manière de se comporter, quel que soit les dire de la société, je vous souhaite de rester prudents, vaccinés ou pas, quel que soit votre besoin ou votre choix et de garder l'esprit critique sur ce que les autres disent (ma tartine de texte et mon choix y compris).

Et pour la réponse avant votre question.
Non, je ne suis pas (encore) vacciné.
Oui, la compagne est vaccinée pour un facteur aggravant. (C'est un bon choix il me semble)
Oui, des proches l'ont été et je pense que c'est une bonne chose également connaissant certains facteurs de comorbidités, de grossesses, de l'âge et autres.

Je termine ou vous laissant un document officiel des morts liées au covid en France. (C'est le site de santé publique fr, je n'ai rien à voir avec cela).
Je me permets de l'ajouter, car si vous avez eu le courage de me lire jusqu'ici, c'est comme je dis plus haut, les chiffres n'ont auncun intérêt sans leur contexte.
Je vous invite à aller à la page 43 du rapport si vous doutez des chiffres qui suivent.

Page 43
Résumé:
En France 14 471 personnes sont mortes du covid UNIQUEMENT entre le 1er mars 2020 et le 29 mars 2021.
Les autres le sont à cause de facteurs aggravants.

Document officiel en France.
https://www.santepubliquefrance.fr/content/download/332147/document_file/COVID19_PE_2021040

C'est donc sur ce rapport final de :
14 471 personnes décédées sur
68 000 000 en France que je veux vous faire relativiser.
On parle d'un rapport de 0.0002 mort pour 1.
Ou 4700 * 14 471 = à 68M +-, ou si vous préférez 1/4700 ème.

Bien qu'il y ai bien une surmortalité, que ce soit triste, dommage et etc, est-ce que la privation d'une certaine liberté, de choix divers, la détresse psychologique chez certains(jeunes y compris), la création de faillites de milliers(voire dizaine de milliers) de commerçants en France, les emplois perdus par des centaines de milliers de personnes justifient-ils le nombre de morts ?

Je ne suis personne pour en juger, Ghandi ne le ferait pas non plus, mais statistiquement (et uniquement statistiquement), il y a excès, vous ne trouvez pas ?

Vous comprendrez pourquoi le décompte des morts journalier n'a aucun sens. À part peut-être affoler la population qui pourrait par ce fait, accepter des vaccins à tout va, mais là, on rentre à nouveau dans la conspiration
Le #2134182
Et ce ne serait peut etre pas arrivé si la Chine n avais pas ouvertement menacé Taiwan si elle concretisait son projet d usine de production de vaccins.

Actuellement le Japon est en train de donner la totalité de ses doses Moderna a Taiwan.
Pour la coree du sud c est pareil, Taiwan aurait pu leur fournir une partie de la production.

Bref, la Chine, en plus d avoir une politique ultra expansioniste, d avoir ete la source de cette pandemie mondiale, ne fait absolument rien pour arranger la situation en Asie, bien au contraire.

Une honte ce pays.
billgatesanonym offline Hors ligne VIP icone 5327 points
Le #2134186
Titre et quelques phrases de propagande dans l'article.

En effet, ce n'est pas le minuscule coronavirus qui est la cause des arrêts de travail.
C'est la stupidité de la quarantaine obligatoire.
billgatesanonym offline Hors ligne VIP icone 5327 points
Le #2134188
AfricanJoker a écrit :

Sans jouer au conspirationniste, ça arrangerait bien les sociétés pharma une pandémie chaque année.
Que chacun se fasse vacciner 2-3 fois par an et qu'on ait la peur au ventre au point de ne plus se poser la question du vaccin ou pas.

Mais, il vous faudra continuer à lire ma tartine avant de me mettre un pouce rouge car mon discours est bien plus neutre par la suite que ce premier paragraphe qui ressemble fortement à de la conspiration (je voulais taper fort dès le début).

Attention, je ne nie aucunement ce covid-19, ni cette flambée qui semble reprendre en Asie. C'est très inquiétant.
Il y a bien des morts, c'est une saloperie bien plus grave qu'une simple grippe ce covid, mais je pense qu'on sous-estime la capacité du gouvernement à être influencé par X ou Y raisons, car ils ont des rapports accablants sous leurs yeux en permanence par docteurs et analystes qui eux-mêmes sont certainement biaisés.

De plus, c'est dans l'intérêt du gov, de sa popularité et de sa pérennité, d'inclure dans sa politique un plan "safe". Sauver un maximum de vies et maintenir sa population en vie, c'est d'ailleurs tout à son honneur, mais jusqu'à quel point...

Un tableau de morts ne veut rien dire sans son contexte.
Au même titre que toutes les capitales veulent arriver à 0 morts en "accidentés de la route".
Mais ce ZÉRO mort n'est pas réaliste, sauf si on accepte de dire que c'est l'humain le problème, et que ce zéro n'existera QUE le jour ou on excluera totalement l'humain de l'équation. (Ce qui est tout aussi grave, car c'est notre libre arbitre qui défini notre humanité, avec ses défauts et failles mais aussi toute la beauté du reste).

Bref, le gov devrait être épaulé de chercheurs/docteurs/analystes n'ayant aucun conflit d'intérêt, ce qui est quasiment impossible dans leur sphère de travail.
Ça lui(gov) permettrait d'avoir un avis neutre, professionnel, éclairé et réfléchi avec une remise en question totale sans prendre une voie tranchée, prise par un pays tiers ou basé sur des chiffres inquiétants sans connaître totalement le contexte.

Ce que je veux dire, c'est que si on avait compté les morts de la grippe chaque année comme on le fait actuellement pour le covid, on serait déjà confiné depuis des dizaines d'années.
(Sauf qu'effectivement, la grippe, malgré qu'elle tue, n'est pas aussi grave (ds la plupart des cas), que cette saloperie).

Par contre, le gouvernement, lui, devra se réinventer et trouver une nouvelle manière de récupérer des fonds. En excluant, la taxation classique qui n'est plus faisable dans un certain nombre de secteurs bien touchés.
Hors ça, le fait de vous cloisonner chez vous à coup de PV n'a jamais été aussi bordeline depuis la seconde guerre mondiale, ni aussi simple à mettre en place.

Si on analyse la situation :
Vous aurez dit il y a dix ans à vos proches:
"Tu sais, quand une saloperie de virus débarquera, on sera obligé d'avoir un papier signé pour se déplacer dans un périmètre de X, sans quoi, il nous infligera des amendes ou nous mettra au trou pour cause de récidive".
Personne n'aurait cru cela réaliste, ni possible.
C'est arrivé, mais ce que je redoute davantage, c'est QUID des mois/années à venir ?

Quand Macron disait, "nous sommes en guerre", ces mots qui paraissaient excessifs, ne l'étaient pas en fin de compte, mais pas nécessairement pour la même raison évoquée initialement.

Alors, oui, c'est très grave ce covid !
Oui, je pense qu'une partie des personnes ayant des cas de comorbidité, facteurs aggravants devraient être protégées et donc, vaccinées.

Mais qu'on arrive a parler de vaccins pour les enfants ou qu'on aille même dire que le vaccin devrait être obligatoire alors qu'on ne parle pas d'un seul variant, mais bien de plusieurs, c'est plutôt excessif comme obligation, surtout sans recul dans le temps.

Attention, un vaccin comme celui de la polio, de la coqueluche, de la méningite est une évidence, son obligation n'est pas remise en question, d'ailleurs, s'il n'y avait PAS de variant covid ou que chaque variant serait inneficace grâce au vaccin, mon discours serait tout autre et je vous dirais que le vaccin contre le covid est tout aussi important et devra certainement être obligatoire un jour ou l'autre.

Mais dans le cas d'un COVID dont il existe déjà plusieurs variantes et dont le vaccin ne prouve aucunement qu'il protège des autres variantes, personnellement, je pense qu'il faut rester prudent avant de vacciner à tout va.

Bref, sur cette tartine qui ne plaira pas à tout le monde, mais qui n'a que la volonté de dire à chacun de se poser la question, d'émettre certains doutes et interrogations afin de rester prudent sur la manière de se comporter, quel que soit les dire de la société, je vous souhaite de rester prudents, vaccinés ou pas, quel que soit votre besoin ou votre choix et de garder l'esprit critique sur ce que les autres disent (ma tartine de texte et mon choix y compris).

Et pour la réponse avant votre question.
Non, je ne suis pas (encore) vacciné.
Oui, la compagne est vaccinée pour un facteur aggravant. (C'est un bon choix il me semble)
Oui, des proches l'ont été et je pense que c'est une bonne chose également connaissant certains facteurs de comorbidités, de grossesses, de l'âge et autres.

Je termine ou vous laissant un document officiel des morts liées au covid en France. (C'est le site de santé publique fr, je n'ai rien à voir avec cela).
Je me permets de l'ajouter, car si vous avez eu le courage de me lire jusqu'ici, c'est comme je dis plus haut, les chiffres n'ont auncun intérêt sans leur contexte.
Je vous invite à aller à la page 43 du rapport si vous doutez des chiffres qui suivent.

Page 43
Résumé:
En France 14 471 personnes sont mortes du covid UNIQUEMENT entre le 1er mars 2020 et le 29 mars 2021.
Les autres le sont à cause de facteurs aggravants.

Document officiel en France.
https://www.santepubliquefrance.fr/content/download/332147/document_file/COVID19_PE_2021040

C'est donc sur ce rapport final de :
14 471 personnes décédées sur
68 000 000 en France que je veux vous faire relativiser.
On parle d'un rapport de 0.0002 mort pour 1.
Ou 4700 * 14 471 = à 68M +-, ou si vous préférez 1/4700 ème.

Bien qu'il y ai bien une surmortalité, que ce soit triste, dommage et etc, est-ce que la privation d'une certaine liberté, de choix divers, la détresse psychologique chez certains(jeunes y compris), la création de faillites de milliers(voire dizaine de milliers) de commerçants en France, les emplois perdus par des centaines de milliers de personnes justifient-ils le nombre de morts ?

Je ne suis personne pour en juger, Ghandi ne le ferait pas non plus, mais statistiquement (et uniquement statistiquement), il y a excès, vous ne trouvez pas ?

Vous comprendrez pourquoi le décompte des morts journalier n'a aucun sens. À part peut-être affoler la population qui pourrait par ce fait, accepter des vaccins à tout va, mais là, on rentre à nouveau dans la conspiration


J'allais mettre un pouce vert au début, car il ne faut pas faire l'autruche sur BigPharma.

Mais ensuite, j'ai eu envie de mettre un pouce rouge, notamment sur la phrase de conclusion, car le nombre de morts (au lieu du nombre de cas) est la chose qui compte le plus (bien sûr, il faut considérer l'ensemble des morts, étant donné qu'on ne fait presque jamais d'autopsie sérieuse).
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire