Route solaire en Normandie : un constat d'échec pour la production d'électricité

Le par  |  31 commentaire(s)
route-solaire-tourouvre

La route solaire à Tourouvre dans l'Orne refait parler d'elle. Elle est considérée comme un échec en matière de production d'électricité.

En décembre 2016, Ségolène Royal, qui était alors ministre de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer, avait inauguré un tronçon de route solaire d'un kilomètre à Tourouvre dans le département de l'Orne en Normandie.

Avec 2 880 dalles photovoltaïques sur une route départementale, il était prévu à l'époque une production annuelle d'électricité de 280 MWh à renvoyer sur le réseau Enedis, avec une production électrique quotidienne de 767 kWh et pouvant atteindre des pics de 1 500 kWh par jour en été.

Ce projet de Wattway (Colas) est très loin du compte. Interrogé par Challenges, Alain Pelleray, directeur de cabinet du président du conseil départemental de l'Orne, confirme que cette route solaire est " un échec sur le plan économique " dans la mesure où " la production d'électricité n'est pas au rendez-vous. "

Il estime que de décembre 2016 à mars 2019, la route solaire a produit 229 MWh, soit 2,3 fois mois qu'initialement prévu. " Nous attendions 20 000 € de produit d'électricité de 2017 à début 2019 et nous n'en avons récupéré que 40 %, ce qui représente 8 000 euros pour la vente d'électricité à EDF. "

Cette première route solaire avait été financée par l'État à hauteur de 5 millions d'euros hors taxe. En outre, notamment en raison de nuisances sonores et d'usure, la vitesse a été limitée à 70 km/h.

Si la route solaire sera déconstruite avec une partie déjà enlevée, il y aura cependant une reconstruction sur une portion réduite de 400 m avec l'installation par Colas de panneaux pour lesquels la technologie a évolué.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 4

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2073796
Sachant que notre électricité est déjà décarbonée à 95%, les 5 millions d'euros auraient été plus efficacement utilisés pour remplacer des chaudières au fioul des gens qui n'en ont pas les moyens. L'urgence c'est de réduire notre production de C02 et pour cela les chaudières au fioul sont à supprimer d'urgence.
Le #2073800
La théorie c'est bien mais la pratique c'est souvent différent. Il faut maintenant apprendre de cet échec, trouver ce qui ne c'est pas passé comme prévu pour revoir et corriger la copie.

Après, comme lieu de test j'aurais plus tôt choisi la cote d'Azur ou la Corse, mais bon...
Le #2073801
Ségolène Royal qui porte un projet avec des deniers public, et qui se vautre en plus de perdre de l'argent ??? Ha non tout est normal.
Le #2073805
Il faudrait exiger que ceux qui ont donné les chiffres faux au départ perdent leur emploi. Ca serait la moindre des choses. On se fout vraiment du monde quand c'est avec l'argent public (ou des banques, ce qui est un peu de l'argent public).
De toutes façon 20 000 euros par an pour un coût de 5 millions, personne n'avait vu qu'il y avait comme un problème ? Amorti en 250 ans !!!!!!! Sans oublier les 70 km/h et l'éventuelle nuisance sonore résiduelle.
Le #2073806
zac206 a écrit :

La théorie c'est bien mais la pratique c'est souvent différent. Il faut maintenant apprendre de cet échec, trouver ce qui ne c'est pas passé comme prévu pour revoir et corriger la copie.

Après, comme lieu de test j'aurais plus tôt choisi la cote d'Azur ou la Corse, mais bon...


J'avoue que le choix de la Normandie me laisse perplexe, la corse aurait été une excellente idée, d'autant qu'il y a un taux d’ensoleillement beaucoup plus élevé que la Normandie.

-------
D'ailleurs pourquoi déconstruire cette portion?
Elle reste opérationnelle et fournie quand même de l'électricité !
Le #2073807
La France est un modèle à ne pas suivre.
Les autres pays etudient nos echecs minutieusement.
Le #2073809
iFlo59 a écrit :

zac206 a écrit :

La théorie c'est bien mais la pratique c'est souvent différent. Il faut maintenant apprendre de cet échec, trouver ce qui ne c'est pas passé comme prévu pour revoir et corriger la copie.

Après, comme lieu de test j'aurais plus tôt choisi la cote d'Azur ou la Corse, mais bon...


J'avoue que le choix de la Normandie me laisse perplexe, la corse aurait été une excellente idée, d'autant qu'il y a un taux d’ensoleillement beaucoup plus élevé que la Normandie.

-------
D'ailleurs pourquoi déconstruire cette portion?
Elle reste opérationnelle et fournie quand même de l'électricité !


Oui mais il faut savoir qu'au dessus de 25°C les panneaux photovoltaiques perdent en rendement (1% par degré au dessus de 25°. Donc plus il fait chaud moins c'est bon pour les panneaux
Après il y avait peut être des considérations électoralistes... malheureusement
Le #2073822
Ce projet était voué à l'échec, tout le monde le savait.
Mais ce n'est pas l'entreprise qu'il faut pointer du doigt, c'est les décideurs.
Le #2073824
De toute façon c'était stupide de base, il suffit de conduire pour voir dans quel état les routes sont après des passages régulier de tracteurs et de camion ...
Pour des trottoirs ou des piste cyclable pourquoi pas mais sur des routes accessibles aux poids lourds/ tracteurs c'était merdé d'avance, merci Mme débile-Royale...
Le #2073835
Tirnon a écrit :

De toute façon c'était stupide de base, il suffit de conduire pour voir dans quel état les routes sont après des passages régulier de tracteurs et de camion ...
Pour des trottoirs ou des piste cyclable pourquoi pas mais sur des routes accessibles aux poids lourds/ tracteurs c'était merdé d'avance, merci Mme débile-Royale...


même pour des pistes cyclable l’idée est complètement débile.

L'orientation, les salissures, la couche d'usure qui limite la captation et j'en passe.

Pour faire du photovoltaïque il n'y a pas 50 systèmes qui fonctionnent.

Le déploiement sur les toits plats des grands entrepôts, avec un système mécanique de suivi de la course du soleil et de nettoyage. La on a du rendement et on ne prend pas sur des terres agricoles.

Et si on veux vraiment utiliser l'espace des routes il faut faire des toits sur les zones faible vitesse, genre periph a 70Km/h
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme