La Russie accuse Facebook et Twitter de ne pas respecter la loi

Le par  |  4 commentaire(s)
russie-facebook-twitter

Facebook et Twitter sont dans le collimateur de la Russie pour non-respect de la législation sur le stockage des données personnelles des utilisateurs.

La Russie a lancé des procédures administratives à l'encontre de Facebook et Twitter. L'autorité russe de supervision des communications (Roskomnadzor) leur reproche de ne pas avoir expliqué quand et comment ils allaient se conformer à la législation.

KremlinLe point dont il est ici fait mention est l'obligation de stockage des données des utilisateurs russes sur des serveurs basés en Russie.

Le Wall Street Journal rapporte que Roskomnadzor indique avoir envoyé une lettre le 17 décembre pour informer Facebook et Twitter de la nécessité de se conformer à la législation russe, leur donnant 30 jours pour fournir une réponse juridiquement valable. Seules des réponses formelles auraient été fournies.

La législation russe sur le stockage des données personnelles est entrée en vigueur en septembre 2015. Selon Reuters, l'autorité russe peut prononcer des amendes de seulement quelques milliers de dollars ou bloquer des services en ligne le cas échéant. Du blocage qui demeure complexe pour une réelle efficacité.

On se souviendra que c'est ce qui est arrivé à LinkedIn qui est depuis inaccessible en Russie. Hasard du calendrier, le tour de vis russe intervient alors que Facebook a supprimé des Pages et comptes non authentiques dans le cadre de deux campagnes ayant pour origine la Russie.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2048274
Aah??

Perso, je serai Zuckerberg, je me méfierai ; rien que le nom de l'autorité de régulation fait flipper !!!!

Quand t'entends : " ROSKOMNADZOR nous poursuit en justice !!! ", t'as l'impression qu'y a un dinosaure derrière toi....
Le #2048287
lebonga a écrit :

Aah??

Perso, je serai Zuckerberg, je me méfierai ; rien que le nom de l'autorité de régulation fait flipper !!!!

Quand t'entends : " ROSKOMNADZOR nous poursuit en justice !!! ", t'as l'impression qu'y a un dinosaure derrière toi....



Le #2048302
bah pour une fois la Russie n'a pas tort, pourquoi des données privées d'un pays serait hébergées dans un autre pays sans pouvoir faire aucun contrôle de leur utilisation ?
Le #2048308
CodeKiller a écrit :

bah pour une fois la Russie n'a pas tort, pourquoi des données privées d'un pays serait hébergé dans un autre pays après tout ?


L'UE justifie son cas par le fait qu'elle ne peut être sûr que le niveau de sécurité suffisant soit assuré pour un pays étranger. Tu peux retrouver cette définition dans l'introduction du RGPD.

Les chinois le justifie de la même manière.

Chacun a ses raisons. Faut aussi voir le fait que si tu met une base de données dans chaque pays, quand tu te déplaces tes données seront potentiellement en doublons et dans tout les cas il y auras plus d'échanges entre ces différentes bases et l'administration centrale. A chacun de voir si il remplace un risque par un autre ou si il le prend.

Pour ma part je pense pas que par pays cela soit raisonnable (la Russie, La chine, L'inde et les US vu leur taille cela constitue un cas à part) mais la France fait bien de se limiter à stocker ces données dans l'UE (comme chaque état membre en somme)
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme