Samsung DeX : les smartphones Galaxy s'ouvrent au bureau Linux

Le par  |  4 commentaire(s)
Samsung DeX 02

Avec DeX, Samsung poursuit son idée de faire de ses smartphones haut de gamme des alternatives à l'ordinateur et annonce Linux on Galaxy.

Lors de la sortie de ses smartphones Galaxy S8 et S8+, Samsung a introduit le DeX qui est également compatible avec le Galaxy Note 8 qui a été commercialisé ultérieurement. La station accueille ces terminaux Galaxy pour bénéficier d'un environnement de bureau d'ordinateur via une connexion à un moniteur externe, un clavier et une souris.

Aujourd'hui, Samsung annonce une extension de l'écosystème du DeX et la disponibilité prochaine d'une expérience Linux on Galaxy. Pour le moment, seule une phase d'essai (avec une liste d'attente) est lancée avec de nombreuses questions en suspens.

Samsung évoque une installation en tant qu'application, et la possibilité pour Linux on Galaxy d'exécuter plusieurs systèmes d'exploitation, tandis que les développeurs pourront " travailler avec leur distribution Linux préférée " sur leurs appareils mobiles.

Il s'agira forcément de tirer parti du noyau Linux utilisé par Android, ce qui supposera certaines limites pour pouvoir bénéficier pleinement d'une distribution Linux. Par ailleurs, les smartphones Galaxy s'appuient sur des processeurs à architecture ARM. Il y aura-t-il une couche d'émulation pour les distributions x86-64 ?

Samsung-DeX

Dans un autre registre, Samsung annonce pour DeX des partenariats dans le secteur du jeu vidéo avec une compatibilité pour divers titres : Vainglory, Survival Arena, BombSquad, Lineage 2 Revolution. Ultérieurement, ce sera avec Final Fantasy XV Pocket Edition.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1985355
Sympa, c'est comme Lil’ Debi ou Debian Kit (voir Linux Deploy) mais directement intégré par Samsung

EDIT : en fait non la faut un deck a acheter et on connecte directement les périphériques dessus, alors qu'avec ce que j'ai cité plus haut on se connecte au distributions chrootées sur Android via un VNC

Si on met une Debian (entre autres) ca tourne impec sur ARM (armel, armhf, arm64), pas besoin d'émulation (sinon bonjour les perfs quoi).


Le #1985357
Sympa ça !

J'ai hâte que ça sorte sur OS
Le #1985358
Pas totalement convaincu par ce portage (Microsoft s'y est mis et s'est cassé la gueule)
Le problème, c'est que même avec les perfs d'un téléphone dernier cri, on ne pourra pas remplacer ceux des ordinateurs sous X86_X64, pour cause, peu de logiciel "pro" sont compatible avec l'architecture ARM, l'émulation n'est pas la bonne idée, vu que certains logiciels demandent beaucoup plus de ressources. Déjà, à commencer par l'OS...

Si on ne veut pas finir avec un Raspbian dans les mains, autant acheter une machine adapté à cet effet (un cell Android sous Intel X86_X64 par ex ?)
Quoi qu'il en soit, Microsoft ne doit pas abandonner ce projet.
EchecCritique Absent Senior 290 points
Le #1985364
iFlo59 a écrit :

Pas totalement convaincu par ce portage (Microsoft s'y est mis et s'est cassé la gueule)
Le problème, c'est que même avec les perfs d'un téléphone dernier cri, on ne pourra pas remplacer ceux des ordinateurs sous X86_X64, pour cause, peu de logiciel "pro" sont compatible avec l'architecture ARM, l'émulation n'est pas la bonne idée, vu que certains logiciels demandent beaucoup plus de ressources. Déjà, à commencer par l'OS...

Si on ne veut pas finir avec un Raspbian dans les mains, autant acheter une machine adapté à cet effet (un cell Android sous Intel X86_X64 par ex ?)
Quoi qu'il en soit, Microsoft ne doit pas abandonner ce projet.


Une pseudo suite office suffit à bien des gens en pratique et de toute façon ça restera inadapté à tout traitement lourd.

Après, en l'état ce n'est pas abouti, mais la puissance des téléphones n'est que croissante et j'espère voir un jour un téléphone plug'n play directement sur les écrans et là se serait vraiment pas mal.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme