Pas de collision entre les deux satellites américains hors service

Le par  |  1 commentaire(s)
espace-debris

Avec un risque de plus en plus élevé au moment de se frôler, les deux satellites américains IRSA et GGSE-4 se sont finalement croisés sans incident.

Fin du suspense. L'United States Space Command confirme que les deux satellites inactifs IRSA et GGSE-4 se sont croisés sans incident. La collision redoutée entre ces deux vieux satellites américains hors service et hors de contrôle n'a donc pas eu lieu.

À 900 km au-dessus de la ville de Pittsburgh aux États-Unis, LeoLabs, qui se donne pour mission de sécuriser les opérations commerciales en orbite terrestre basse, avait d'abord estimé la probabilité de collision à 0,1 %.

Au fur et à mesure de l'approche du moment critique mercredi à 23h39 GMT, cette probabilité a été réévaluée à 1 %, voire 5 % - ce qui est particulièrement élevé en la matière - en tenant compte d'une flèche de 18 mètres déployée pour le satellite GGSE-4 mais sans savoir dans quelle direction.

Des calculs tablaient sur un proche croisement à seulement 12 mètres de distance entre les deux satellites et avec une vitesse relative de 14,7 km/s. Finalement, il n'a pas été constaté un nuage de débris comme cela pouvait être redouté.

D'une masse d'une tonne, le télescope spatial IRAS (Infrared Astronomical Satellite) avait été lancé en janvier 1983 dans le cadre d'un projet commun entre la Nasa, les Pays-Bas et le Royaume-Uni. Sa durée de vie a été de 11 mois.

Beaucoup plus léger, le satellite expérimental américain GGSE-4 (Gravity Gradient Stabilization Experiment) de 85 kg - alias POPPY 5B ou 1967-053G - avait été lancé par l'US Air Force en 1967 et a cessé ses opérations en 1972.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2089846
Pff !!! Sont nuls, au billard...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme