Comparatif de logiciels de sauvegarde système

Le par Manuel D. C.  |  5 commentaire(s)
Article n° 380 - Comparatif de logiciels de sauvegarde système (120*120)

Le système de restauration de Windows refuse de fonctionner ' Votre PC refuse de démarrer ' Et aucune manipulation ne corrige le problème ' La réinstallation de Windows est inévitable, sans aucune garantie de retrouver vos données ' Un tel désagrément suffit à justifier l'existence des logiciels de sauvegarde et de récupération d'urgence du système. Moins coûteux qu'un système RAID, ces logiciels réinstallent toutes vos données en quelques clics.

Introduction

Un plantage système complet entrainant la perte irrémédiable de ses données personnelles, des applications installées et du paramétrage de chacune d’entre elles, des profils et des sauvegardes de vos jeux préférés…ça n’arrive pas qu’aux autres.


RedScreen


En premier recours, on peut toujours envisager le redémarrage en mode sans échec afin de tenter une restauration système. Néanmoins, la réussite n’est jamais totalement garantie. Surtout si par mégarde, la restauration système a été désactivée afin de supprimer certains spywares, keyloggers ou autres menaces. Et même si Microsoft n’a de cesse de perfectionner son système de redémarrage Windows en conditions difficiles, permettant entre autre de diagnostiquer une panne et de réparer son système, cela n’est pas toujours suffisant. Surtout quand on sait que les connaissances nécessaires pour exploiter correctement la console de récupération, réserve celle-ci aux plus experts d’entre nous. Car dans le cas contraire, vous pourriez provoquer des dégâts bien plus importants, empêchant ou réduisant vos chances de récupération de données à l’aide d’un logiciel coûteux, tel que Easy Recovery d’Ontrack par exemple.

Il faudra alors le plus souvent réinstaller le système tout entier. Sans oublier la mise à jour du système, l’installation de tous les pilotes matériels, de toutes vos applications, et la personnalisation de vos paramètres. Ce qui nécessite un temps considérable avant de retrouver un système stable et fonctionnel. Avec malgré tout la perte d’éléments sensibles tels que vos e-mails, votre carnet d’adresses, vos comptes mails, ou vos documents personnels entre autres. Et même les utilisateurs de Linux ne peuvent se vanter d’être complètement à l’abri.


Article n° 216   Tout savoir sur les disques dur (120*120)


Les causes de tels désagréments sont nombreuses, à commencer par la défaillance matérielle d’un disque dur, la corruption de la table de partitions, l’installation d’un pilote et/ou d’un paquetage Linux défectueux, voire plus simplement une erreur de manipulation comme le formatage (Cf. Tout savoir sur les disques durs).
Sans oublier l’infection de votre système par divers virus, chevaux de Troie ou tout autre malwares, entrainant la corruption ou la destruction de fichiers système. Dans le cas bien sûr, où vous n’utiliseriez aucune mesure préventive de protection.



Le RAID, une solution efficace ?

Pour sécuriser vos données, beaucoup pensent en premier lieu aux systèmes RAID 1, 0+1 et 5, qui sont facilement accessibles. Mais ces niveaux de RAID n’effectuent qu’une simple copie conforme de vos données sur différents disques.

RAID 0+1

      RAID 5
 

Le RAID 5 effectue, pour sa part, une segmentation de vos données sur plusieurs disques, dans le but de recomposer les données en cas de panne. Si bien que la solution RAID, plus coûteuse, n’offre pas une fiabilité complète. Puisqu’il suffit qu’un fichier système soit corrompu, entrainant l’instabilité de votre système et à terme un plantage complet, pour que la duplication ou la segmentation de vos données soit elle aussi corrompue. Par conséquent, l’utilisation d’un logiciel de sauvegarde système reste indispensable et complémentaire. L'utilité première du RAID étant de se prémunir des pannes matérielles des disques dur.

Pour de plus amples informations sur le RAID, nous vous invitons à consulter notre dossier : RAID 0 / 1 / 0+1 / 5 / JBOD ... : description et explication



Mieux gérer ses disques durs

Le composant le plus sensible à l’usure dans un PC reste le disque dur, celui-ci embarquant une partie mécanique. Et bien que les constructeurs ne cessent d’améliorer la fiabilité des disques durs, personne ne peut prétendre être à l’abri d’une défaillance matérielle.
Bras DD

À ce titre, le Self Monitoring Analysis & Reporting Technology est une technologie qui est devenue un standard et que l’on peut activer dans le bios de la carte-mère. Le SMART permet de détecter tout type d’anomalie avant que le disque dur ne tombe en panne. Ce qui permet à l’utilisateur de prendre les mesures requises avant de perdre ses données. Du moins lorsque la panne est prévisible. Car dans le cas d’une défaillance d’un composant électronique ou de la rupture d’un connecteur électrique, la panne reste imprévisible. Et comme nous venons de le voir précédemment, le RAID reste la meilleure solution.


Everest SMART


Outre le RAID, la technologie SMART permet d'analyser en temps réel
les disques durs afin de prévoir et détecter tout risque de défaillance.

 
Mais hormis le RAID, on peut également dédier l’utilisation d’un disque à son ou ses systèmes d’exploitation, et utiliser un second disque uniquement pour le stockage de ses applications et autres données plus sensibles. Ce qui permet par exemple de déplacer, et de sauvegarder le répertoire Mes Documents (favoris, photos, Musique, Vidéos, etc.), le répertoire de stockage de vos mails et de votre carnet d’adresses. De cette façon, en cas de crash disque du système, vous conserverez vos données personnelles intactes.

Resize Disk Director
Outre la possibilité de partionner ou modifier les partitions,
Acronis Disk Director Suite permet aussi de réparer et récupérer une partition.


On peut également utiliser un disque unique sur lequel on créera au moins deux partitions. L’une dédiée au système, et l’autre à vos applications et données sensibles. Mais dans ce cas, une défaillance matérielle de votre disque aura raison de toutes vos données. Divers outils existent pour effectuer ce genre de tâche, dont Acronis Disk Director Suite que nous avons déjà testé.



Utiliser la restauration système

Les systèmes Windows intègrent par défaut un utilitaire de sauvegarde et de restauration du système. Son rôle est d’enregistrer les modifications apportées au système à un instant bien précis.
Ce qui permettra, en cas de dysfonctionnement, de restaurer le système depuis le dernier fonctionnement correct du PC. Sans que vos fichiers personnels n’en soient affectés (documents Word, carnet d’adresses, favoris, courrier électronique, etc.).


bsod

En cas de plantage, l'utilitaire de restauration système pourra
peut être vous être d'un grand secours.


Par défaut, Windows XP crée par exemple des "points de restauration" chaque jour. Notamment lors de modifications du système telles que l’installation de pilotes signés ou non, de mises à jour avec Windows update, ou d’applications.

Mais vous pouvez également créer vos propres points de restauration. Ce qui permet par exemple de tester un logiciel, ou d’effectuer des modifications risquées (comme la modification de la base des registres), sans risquer la réinstallation du système.


Restauration Vista      
Restauration XP

Dans bien des situations, la restauration système s'avère très utile.



Pour accéder à l'Assistant de Sauvegarde/Restauration sous Windows XP, cliquez sur Démarrer, puis sur Aide et support. Puis cliquez sur Annulez les modifications de votre ordinateur avec la Restauration du système. À noter que sous Windows Vista, l’utilitaire est accessible via les propriétés du poste de travail et l’onglet protection du système.

Quoi qu’il en soit, l’utilitaire Windows n’offre pas suffisamment de garanties pour retrouver un système sain en cas de problème. Et il reste possible d'utiliser l'utilitaire de sauvegarde et restauration intégré à Windows pour les tâches simples de sauvegarde. Mais si l'utilitaire peut suffire aux moins exigeants d'entre nous, il reste assez limité, et les plus exigeants se tourneront vers de véritables solutions de sauvegarde plus performantes.



Le Clonage

Si les méthodes que nous venons de décrire, permettent de mieux sécuriser vos données, cela reste insuffisant. À vrai dire, une des solutions réellement « fiable » passe par la sauvegarde intégrale du contenu du disque avant qu’un drame se produise. C'est-à-dire en créant une image disque vers un support de stockage externe. Méthode sur laquelle nous allons revenir un peu plus loin.

L’autre solution passe par le clonage du disque. Cette méthode s’avère particulièrement adaptée en cas de détection d’anomalies du disque grâce à la technologie S.M.A.R.T.
Ce qui permet de dupliquer à l’identique, et à temps, le disque risquant une panne imminente, vers un autre disque sain et vierge de toutes données. De la même façon, le clonage est parfait pour upgrader son disque dur. On peut ainsi acheter un disque plus performant pour y déplacer son système, et réserver le vieux disque pour la sauvegarde de vos données.

Momentus_5400_3
Lors d'un upgrade, le clonage permet d'éviter de devoir réinstaller l'intégrité d'un OS,
ses applications, et de reparamétrer toutes ses applications en copiant le contenu
de l'ancien disque dur vers un disque plus récent, plus véloce,
et offrant plus d'espace disque...voire les deux à la fois.


Toutefois, le clonage impose quelques règles strictes. Si on peut cloner une partition vers une autre partition sans aucun problème, il n’est en revanche pas possible de dupliquer l’intégralité d’un disque vers une partition. A moins que le disque source ne contienne qu’une unique partition. Et dans ce cas, la partition du nouveau disque devra être de taille suffisante pour accueillir les données.


Acronis Clonage
Lors d'un clonage, même le MBR et la table de partitions sont copiés...


Dans le cas du clonage d’un disque entier vers un autre disque, il faudra veiller a ce que le nouveau disque dispose d’un espace disque de taille identique pour respecter la taille des partitions. Ainsi, lors du clonage, le disque vierge se retrouvera partitionné de la même façon. Si la taille du nouveau disque est supérieure, il ne vous restera qu’à partitionner l’espace libre.



La création d'une image

Une image, plus connu sous le nom d’image Ghost ou "Ghost" en raison du logiciel très connu de Symantec Norton Ghost, est une sauvegarde de l'intégralité du contenu d'une partition ou d’un disque. On peut dire qu'une image est un cliché d’un disque ou d’une partition à l’instant où vous créez cette image.
Précisons que dans le cas d’une image disque, celle-ci correspond à une configuration matérielle bien précise. Si bien que pour installer une image disque sur plusieurs configurations différentes, il est impératif de créer une image du système exempt de tout pilote, voire de toute application s’appuyant sur la configuration matérielle.


TI 10

La création d'une image système complète est la base de tout logiciel
de sauvegarde et de restauration. Sans celle-ci, la sauvegarde
incrémentielle est impossible.


Deux méthodes existent pour créer une image. La première permet de créer une image complète d’un disque ou d’une partition. Quand à la seconde, la sauvegarde incrémentale, elle consiste à ne sauvegarder que les changements effectués depuis la dernière création ou modification d’image. Cette méthode présente l’avantage d’être plus rapide que la création d’une image complète, mais impose néanmoins la création d’une première image complète.

Malheureusement, la sauvegarde incrémentale présente de grands risques. Si le système a par exemple été récemment infecté, depuis la dernière création d’image, par des virus, troyens, vers, spyware ou autres malwares, la nouvelle image sera corrompue. Et vous ne disposerez de plus aucune sauvegarde saine pour restaurer votre système.


TI 10_6

Pour optimiser la création de vos images disques, il est préférable d'assurer
un minimum de maintenance disque avant toute opération de sauvegarde
(analyse antivirale, nettoyage, defragmentation...).


Il convient donc d’être extrêmement méticuleux avant d’effectuer une sauvegarde incrémentale, en commençant par mettre régulièrement à jour vos logiciels de protection (antivirus, antispyware) en plus d’utiliser un pare-feu. Et en analysant votre système avant toute nouvelle sauvegarde. Mais quel que soit le type de création utilisé, veillez à vérifier systématiquement l’intégrité de votre image tout juste crée.

Depuis la commercialisation de Windows 2000/2003/XP et de Vista, il est possible de créer une image à « chaud » ou à « froid ». La différence réside dans le fait de créer une image sous l’environnement Windows (à chaud), ou à l’aide d’un autre environnement (à froid). Comme par exemple le DOS, Linux ou un autre Windows.
Même si cela peut paraître logique, précisons que la restauration d’un disque entier ou d’une partition système ne peut s’exécuter qu’à froid.



Quel est l'instant idéal pour sauvegarder ?

Pour le stockage d’une image, il est vivement recommandé d’utiliser un support de stockage externe. Vous aurez le choix entre utiliser un support amovible de type cd-rom, dvd-rom/ram, zip, jaz, l’image pouvant être segmenté sur plusieurs disques. Toutefois, la taille d’une image atteignant très facilement plusieurs giga-octets, vous risquez de vous retrouvez avec une multitude de disques à portée de mains. Peu pratique, notamment lorsque vous effectuez vos opérations de sauvegarde régulièrement ou lorsque vous stockez plusieurs images.


Ext_Drive
Par mesure de prudence, il est recommandé de stocker ses images de sauvegarde
sur un disque autre que celui contenant votre système et vos données.
Le disque dur externe, ou un disque dur interne dédié à la sauvegarde
représentent une des solutions les plus sûres.


Mais on peut également utiliser un deuxième disque dur, qu’il soit interne ou externe. Voire un serveur FTP suivant le logiciel de sauvegarde utilisé. Ces deux derniers supports présentant l’avantage de permettre le stockage de plusieurs images.
Reste une question de taille. Quand créer l’image de sauvegarde '

Il n’existe pas réellement d’instant miracle, et les avis divergent beaucoup à ce sujet. Pour notre part, il nous semble judicieux de créer une première image une fois le système d’exploitation entièrement installé. Ce qui comprend les éventuelles mises à jour, les applications tierces, le paramétrage complet. Avec pour finir le nettoyage du disque (fichiers temporaires, corbeille, etc.), l’analyse complète du système pour être certain d’être en présence d’un système sain et stable. Sans oublier, la défragmentation qui, pour rappel, permet d’organiser les fichiers du disque et de réduire le temps nécessaire à la création de l’image.



Bluray VS hdDVD-701294
Limité à 4,7 Go par couche, le DVD est devenu un support de sauvegarde peu confortable.
Tout dépend bien sûr de la taille du système et des données à sauvegarder, mais les
supports HD-DVD et BluRay pourraient bien changer les choses...
une fois qu'ils seront plus abordables pour les particuliers.


L’idéal par mesure de sécurité est de stocker deux images, surtout si vous envisagez d’utiliser la sauvegarde incrémentale qui reste une méthode risquée. Cela permet en outre de garder une image complète saine, en plus d’utiliser la sauvegarde incrémentale. En cas de problème vous disposerez d’une image saine pour restaurer votre disque.


Norton Ghost 10

Ghost 10 boite
Norton Ghost 10
http://www.symantec.fr
Langue : Français
OS : Windows 2000/XP
Systèmes de fichiers supportés : FAT 16/32, NTFS, EXT 2/3 et Linux SWAP
Prix moyen : 69,99 euros






Grâce à la technologie de Drive Image de PowerQuest, société rachetée il y a plusieurs mois déjà par Symantec, Norton Ghost a grandement évolué depuis la version 2003. On retrouve donc le meilleur de Norton Ghost 9.0, à savoir une panoplie extrêmement complète pour la sauvegarde des données, sans oublier la possibilité d’effectuer des tâches de sauvegarde directement sous Windows. Mais également le support des unités de stockage amovibles connectées via les interfaces USB 1.1/2.0 ou Firewire, le clonage de disques et/ou partitions, ainsi que des outils avancés qui raviront les plus experts d’entre nous (modification MBR, table de partition, boot.ini, partition active…). L’ensemble est rendu très intuitif grâce à son interface très soignée et quelques nouveautés viennent enrichir cette version 10. Comme par exemple la création automatique d’une sauvegarde initiale, lancement d’une séquence de sauvegarde lors d’événements particuliers comme l’installation d’un nouveau périphérique ou d’une nouvelle application, l’analyse et la gestion de l’espace disque dédiée au stockage de vos images de sauvegardes, avec en prime une consommation ressources à la baisse.
Côté défauts, on regrette l’impossibilité de créer un disque de secours amorçable avec les pilotes S-ATA RAID correspondants à votre configuration, ce qui implique l’utilisation encore obligatoire de la disquette pour charger les pilotes S-ATA/RAID lors du démarrage du système de secours. Mais en plus, Ghost 10 s’avère complètement incompatible avec le contrôleur S-ATA/RAID des chipsets nForce 4. Ce n’est heureusement plus le cas avec les derniers chipsets nVidia.


Validation pilotes Ghost


Les plus

  • Performances
  • Fonctionnalités complètes
  • Interface intuitive
  • Outils avancés
  • Sauvegardes à la volée
  • Partition cachée dédiée à la sauvegarde/restauration

Les moins

  • Utilisation de la disquette obligatoire
  • Nombreuses incompatibilités avec les chipsets nForce
  • Prix
  • Vista non supporté pour le moment



O&O Disk Image

O_O DiskImage

O&O Disk Image

http://www.oo-software.com/fr
Langue : Anglais
OS : Windows 2000/XP 32-64
Systèmes de fichiers supportés : FAT 16/32, NTFS, EXT 2/3 et Linux SWAP
Prix moyen : 49,90 euros






O&O DiskImage, développé par O&O software surtout connu pour ses logiciels de récupération de données et de défragmentation, prend en charge la plupart des fonctions de sauvegarde, que ce soit à l’aide de son système amorçable, ou directement sous Windows. Sauvegarde complète, incrémentielle, explorateur d’image, large support des supports amovibles pour stocker vos images, cryptage AES (128, 192 et 256bit), et vérification de l’intégrité de vos images. Le CD de démarrage de secours se base sur Windows Server 2003 (PE), et intègre par conséquent un grand nombre de pilotes standards. Si bien que, vous n’échapperez pas à l’infatigable disquette indispensable pour charger d’autres pilotes. Notamment pour le matériel récent, le RAID et le S-ATA. Dommage que les fonctionnalités ne soient pas aussi complètes que True Image, Paragon ou Norton Ghost qui restent les références incontestables de ce comparatif.


O&O diskimage   

O&O diskimage 2


Les plus

  • Interface intuitive
  • Performances

Les moins

  • Pas de système de mise à jour automatique
  • Chargement de pilotes SATA RAID à l’aide d’une disquette uniquement
  • Pas de fonction clonage
  • Vista non supporté pour le moment


Acronis True Image 10


Acronis True Image Home 10

http://fr.acronis.com
Langue : Français
OS : Windows 2000 SP4/XP 32-64/Vista x32-x64
Systèmes de fichiers supportés : FAT 16/32, NTFS, EXT 2/3, Reiser FS et Linux SWAP
Prix moyen : 49,99 euros


Acronis True Image Home 10 reprend toutes les fonctionnalités de la version 9, avec un large support des systèmes de fichiers, des fonctions de sauvegarde/restauration complètes, Secure Zone permettant de créer une partition cachée dédiée à la sauvegarde/restauration du système, le démarrage du système de récupération de secours Acronis Recovery Manager via la touche F11 lors de la séquence de boot, et même la possibilité de créer un système de secours amorçable supportant une large collection de pilotes sur n’importe quel support amovible. Ajoutez à cela, le support de Windows Vista, la sauvegarde d’éléments indépendants (Outlook, carnet d’adresses, paramètres utilisateurs des applications les plus populaires comme Office, iTunes, Windows Media Player, etc.), et un plus grand contrôle de vos sauvegardes (différentielles, incrémentales, etc.) avec une intégration parfaite dans le shell de Windows, ce qui permet de sauvegarder des fichiers spécifiques sans avoir à exécuter True Image. Ou encore, la possibilité de stocker vos images de sauvegarde sur un serveur FTP, la notification par mail du bon déroulement de vos sauvegardes, et vous obtenez un logiciel très puissant et abouti.


Acronis True Image

    Acronis True Image 2


Acronis True Image 7  

  TI 10_6


Les plus

  • Performances
  • Interface intuitive
  • Création d’un système de secours amorçable sur le support de son choix
  • Acronis Recovery Manager
  • Création d’image auto-extractible
  • Secure Zone
  • Sauvegarde à la volée

Les moins

  • Pas de module de mise à jour automatique
 


Drive Clone 2.1

DriveClone2

Drive Clone 2.1
http://www.editions-profil.fr
Langue : Français
OS : Windows NT/2000 SP4/XP 32-64
Systèmes de fichiers supportés : FAT 16/32, NTFS, EXT 2/3, et Linux SWAP
Prix moyen : 39,95 euros






Développé par Farstone, Drive Clone 2.1 ne fonctionne qu’en mode PreOS (avant le chargement de Windows) et offre les fonctions de sauvegarde et de restauration classiques, à l’exception de la sauvegarde incrémentielle qui n’est pas supportée. Outre son interface simple et intuitive, DriveClone supporte la plupart des pilotes IDE/SATA et RAID. Même notre plate-forme nForce 650i a été parfaitement reconnue, ce qui tend à prouver un bon support.
Toutefois, il est dommage que Farstone n’ait pas pensé à intégrer un système d’ajout manuel des pilotes à partir d’une clé USB ou de tout autre support amovible, puisqu’aucun système de mise à jour automatisé ou manuel n’est disponible pour enrichir la base des pilotes supportés ou pour améliorer DriveClone. Vous devrez donc parcourir le site Internet de Farstone afin de vérifier l'éventuelle disponibilité d'une mise à jour récente, avant de la télécharger. Hormis ce détail, nous apprécions néanmoins la création des disques de sauvegardes amorçables. Mais on reste au final assez déçu par DriveClone, Restore IT se montrant par exemple bien plus abouti pour un prix similaire.


DriveClone 2_1 

   DriveClone 2_1_2

DriveClone 2_1_3   

DriveClone 2_1_4


Les plus

  • Interface intuitive
  • Sauvegarde sur DVD auto-extractibles
  • Support des contrôleurs IDE / SATA / RAID courants

Les moins

  • Pas de système de mise à jour automatique
  • Chargement de pilotes SATA RAID tiers impossible en cas de matériel récent
  • Ne fonctionne qu’en mode PreOS
  • Pas de sauvegarde incrémentielle
  • Prix
  • Vista non supporté pour le moment
   


Paragon Drive Backup 8.0

Paragon Drive Backup

Paragon Drive Backup 8.0

http://french.drive-backup.com
Langue : Anglais
OS : Windows 98/NT SP6/2000/XP
Systèmes de fichiers supportés : FAT 16/32, NTFS, EXT 2/3, Reiser FS et Linux SWAP
Prix moyen : 39 euros






Moins connu que Norton Ghost ou encore Acronis True Image en France, Paragon Drive Backup n’en a pas moins été une agréable surprise lors de nos tests. Et il s'avère être un excellent logiciel de sauvegarde. Le logiciel offre d’ailleurs une assez grosse ressemblance avec son concurrent True Image en termes d’interface et de fonctionnalités. Les différents assistants permettant de vous guider dans vos opérations de sauvegarde sont aboutis et tout est parfaitement soigné.
Le seul reproche qu’on puisse faire au logiciel de Paragon Software se situe au niveau de la création du système de secours qui ne peut être réalisé que sur un support amovible de type CD/DVD ou sur une disquette. Néanmoins, on pourra profiter d’un module permettant de créer des partitions. Ainsi que d’un module permettant d’analyser la surface d’un disque dur et l’intégrité du système de fichiers. Pour les utilisateurs de Windows Vista, une mise à jour gratuite est disponible pour les détenteurs d’une licence Paragon Drive Backup 8.0.

Capture5    

Capture6


Capture7   

Capture8


Les plus

  • Performances
  • Interface intuitive
  • Création d’image auto-extractible
  • Partition cachée Backup Capsule
  • Prix

Les moins

  • Pas de module de mise à jour automatique
  • Création du système de secours amorçable uniquement sur CD/DVD et disquette



Part Image

Part Image
http://www.partimage.org
Langue : Anglais
OS : Linux ou Live-CD
Systèmes de fichiers supportés : FAT 16/32, HFS (MacOS), EXT 2/3, Reiser FS et Linux SWAP
Prix : Open Source (GPL 2)


Nous ne pouvions pas ne pas parler de PartImage, qui est un utilitaire Open Source Linux se limitant à la sauvegarde de l’intégralité d’un disque ou des partitions en créant un fichier image. Bien sûr, d'autres outils gratuits existent, mais nous avons choisi de mettre en avant Part Image qui est parmi les plus intéressants.
La sauvegarde incrémentielle n’est donc pas supportée. Toutefois, avant de lancer la restauration, il est indispensable de créer la ou les partitions. L'image peut être stockée sur tout type de support de stockage externe courant, segmentée en de multiples fichiers pour être sauvegardée sur des CD/DVD, ou compressée au format Gzip ou Bzip2. Ou encore, être sauvegardée sur un serveur au travers du réseau. Et si PartImage supporte un très grand nombre de systèmes de fichiers, le NTFS n’est pas encore entièrement garanti. Si la sauvegarde d’une partition NTFS venait à poser problème, on pourra défragmenter la partition avant de faire une nouvelle tentative. Le plus étonnant a été de constater que la reconnaissance matérielle était quasi parfaite. Il est dommage que PartImage ne bénéficie pas par défaut d’une interface graphique soignée et intuitive. Mais il reste simple à utiliser.


PartImage


Les plus

  • Reconnaissance matérielle excellente
  • Large support des systèmes de fichiers
  • Open Source
  • Simplicité d’utilisation

Les moins

  • Limité à la création d’une image complète
  • Interface pauvre
  • Partitionnement indispensable avant restauration


Restore IT

Restore-IT-Pro

RestoreIT 7

http://www.editions-profil.fr
Langue : Français
OS : Windows 2000/XP
Systèmes de fichiers supportés : FAT 16/32, NTFS, EXT 2/3, et Linux SWAP
Prix moyen : 39,95 euros






Bien plus abouti que DriveClone et également développé par Farstone, RestoreIT 7 est assez simple d’usage, et permet de créer et de stocker des images complètes, différentielles et incrémentales sur une partition cachée, de manière complètement autonome. Lors de l’installation, et tout comme Norton Ghost 10, une première image complète du système est créée. L’interface reste limpide et intuitive, ce qui permet même aux débutants d’exploiter le logiciel, même si nous préférons de loin celle de Paragon ou encore True Image. Pour le reste, RestoreIT 7 se pré charge pendant le chargement de Windows pour vous permettre de sauvegarder ou de récupérer votre système si besoin. Ce qui offre l’avantage de pouvoir s’affranchir du disque de secours amorçable. Sauf en cas de crash disque. Malheureusement, ce pré chargement systématique alourdit considérablement le temps de démarrage de Windows. Et il reste dommage qu’il soit impossible de rajouter manuellement des pilotes SATA RAID, en cas de matériel non supporté. Néanmoins, c’est le logiciel Restore IT qu’Intel a choisi d’implémenter sur les carte-mères basées sur les chipsets P965 et 975X, Windows Vista étant en prime supporté.


Restore IT_2 

   Restore IT


RestoreIT


Les plus

  • Interface intuitive
  • Support des contrôleurs IDE/SATA/RAID courants
  • Prix

Les moins

  • Pas de système de mise à jour automatique
  • Chargement de pilotes SATA RAID tiers impossible en cas de matériel récent
  • Pré chargement systématique à chaque démarrage
  • Fonction de clonage uniquement avec la version Pro


Norton Save & Restore

Capture1


Norton Save & Restore
http://www.symantec.fr
Langue : Français
OS : Windows 2000/XP
Systèmes de fichiers supportés : FAT 16/32, NTFS, EXT 2/3 et Linux SWAP
Prix moyen : 49,99 euros





Soucieux de rendre accessible son outil Norton Ghost 10 à n’importe quel utilisateur, Symantec a eu l’excellente idée de proposer Norton Save & Restore. Celui-ci reprend donc toutes les fonctionnalités majeures de Norton Ghost 10 mais propose une plus grande simplicité d’utilisation grâce aux différents assistants rendant le logiciel plus convivial. L’interface, toujours assez intuitive, n’ayant pour sa part pas subit de grands bouleversements. On notera par exemple l’assistant Easy Setup permettant de simplifier la première sauvegarde complète de votre système, en vous conseillant pas à pas. Mais vous pourrez également restreindre vos sauvegardes aux éléments de votre choix, ce qui est par exemple particulièrement utile en cas d’espace disque limité pour accueillir vos sauvegardes. Très appréciable également pour ceux qui ne souhaitent pas perdre trop de temps, les sauvegardes incrémentielles sont déclenchées en fonction d’événements particuliers comme l’installation d’une nouvelle application ou d’un nouveau pilote. Légèrement moins gourmand que Ghost 10, nous regrettons néanmoins que Symantec n’en ait pas profité pour permettre de choisir le support amovible de son choix pour charger les pilotes S-ATA et RAID, la disquette restant obligatoire. Sans oublier Windows Vista qui reste incompatible à ce jour.

Capture2  

    Capture3

Capture4

Les plus

  • Performances
  • Fonctionnalités complètes
  • Reprend le meilleur de Ghost 10
  • Facilité d'utilisation

Les moins

  • Utilisation de la disquette obligatoire
  • Prix
  • Vista non supporté pour le moment


Le choix de GNT

Après ces quelques jours de tests acharnés auxquels nous nous sommes livrés, il nous a été assez difficile de départager Paragon Drive Backup 8.0 ainsi qu’Acronis True Image Home 10. Très abouti, nous ne pouvons reprocher à Paragon Drive Backup que le fait de devoir demander la mise à jour permettant de supporter Windows Vista. Ainsi que la limitation de la création d’un media de secours aux seuls disquette ou CD/DVD. Mis à part ces quelques petits détails, Paragon Drive backup se montre très performant, et nul doute que la prochaine version sera encore meilleure.

MAJ : à l'heure où nous avons mis en ligne ce comparatif, la nouvelle version 8.5 de Paragon Drive Backup est disponible et supporte nativement Windows Vista en plus d'apporter quelques nouveautés que nous ne manquerons pas de tester.

       Paragon Drive Backup

Côté simplicité, le logiciel Norton Save & Restore se montre excellent, en plus d’être moins gourmand que son petit frère, Norton Ghost 10. Mais n’oublions pas les problèmes d’incompatibilité liés aux chipsets nForce 4. Fort heureusement, les derniers chipsets nVidia ne souffrent pas des mêmes limitations.

Pour le reste, O&O disk Image et Restore IT sont des logiciels de bonne facture, mais restent en retrait en termes de fonctionnalités et de convivialité par rapport à Acronis True Image, Paragon Drive Backup ou encore Norton Save & Restore.
Drive Clone 2.1 manque de convivialité, et reste trop limité en fonctionnalités par rapport aux logiciels concurrents. Sans oublier la reconnaissance des contrôleurs RAID qui est perfectible.

Pour finir, ceux qui ne sauvegardent que très occasionnellement leurs données pourront se contenter de l’utilitaire de sauvegarde intégré à Windows, notamment avec Vista qui reste plus abouti que Part Image niveau sauvegarde.



  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
Coyote78 offline Hors ligne Héroïque avatar 894 points
Le #170219
J'étais utilisateur de Ghost (devenu Norton save&restore), et j'ai découvert Acronis TrueImage 10. C'est une pure merveille : une fois paramétré, vous ne vous occupez plus de rien : vos sauvegardes démarrent toutes seules, et gèrent elles-mêmes la suppression des versions les plus anciennes anciennes pour se faire de la place ! Quelques lacunes mineures, mais sans incidence sur la qualité des sauvegardes.
JE RECOMMANDE CE LOGICIEL avec 5 étoiles !
<img src="/img/emo/cool.gif" alt="8:" /> <img src="/img/emo/cool.gif" alt="8:" /> <img src="/img/emo/cool.gif" alt="8:" /> <img src="/img/emo/cool.gif" alt="8:" /> <img src="/img/emo/cool.gif" alt="8:" />
Blague offline Hors ligne Héroïque avatar 702 points
Le #170259
Moi, je préfère Paragon Drive Backup - je peux toujours être sûr de résultat! J'ai utilisé Acronis autrefois, mais j'ai changé d'avis quand il n'a pas réussi à restaurer mon système à partir de l'archive de sauvegarde En tout cas, j'ai beaucoup aimé cet article, c'est vraiment détaillé et objectif. Merci à l'auteur!
RadioBAI offline Hors ligne Héroïque avatar 714 points
Le #170261
Bonjour

Depuis 2 ans, et après la désastreuse version 9.0 de Ghost qui imposait d'utiliser en supplément la version 2003 pour pouvoir effectuer des opérations sur les systèmes d'exploitations tels que 98, nous avons fait le choix d'Acronis après en avoir testé la version grand public Disk Expert de Micro Application.

Cependant, nous avons été rapidement confronté à un obstacle de taille pour nos opérations de déploiement. Elles dépassent largement le cadre de simples restaurations. Notre environnement étant sensible, nous avons du envisager les possibilités de crash matériel et l'éventualité d'une restauration de système intervenant sur un matériel très différent du matériel sauvegardé (disque dur, carte mère...).

J'ai très souvent surveillé les tests de logiciels de sauvegarde et clonage et je désespère d'y trouver les conseils de circonstance concernant les obstacles dus à la couche d'abstraction matérielle (HAL ou Hardware Abstract Layer) qui provoquent très souvent avec 2000 et XP l'impossibilité de redémarrer après restauration. Le très classique message "Unaccessible Boot Device" sur fond d'écran bleu s'affiche alors.

Cette situation impose l'utilitaire sysprep de Microsoft qui me semble hors de portée d'un utilisateur non averti.

Sans doute conscient de cet obstacle, Acronis a introduit depuis la version 9.1 le module optionnel Universal Restore qui "peut" résoudre le problème en intervenant sur la HAL lors de la restauration là où syspep intervient avec difficulté avant la création de l'image.

Je crois savoir que Symantec a fait quelque chose de similaire...

Pourriez vous développer un petit complément sur ce sujet dans votre article et me donner votre avis '

Merci d'avance

Gill :crazy:
RadioBAI offline Hors ligne Héroïque avatar 714 points
Le #170262
Chez Symantec, cela s'appellerait Restore Anywhere....<img src="/img/emo/confused.gif" alt=":'" />
Emjysoft offline Hors ligne Héroïque icone 723 points
Le #1980705
bonjour,
Est ce que ce comparatif va être mis à jour car il date de 2007.... et les logiciels ont bien évolués depuis ce temps. Je voulais vous proposer Sauvegarde Facile : https://www.emjysoft.com/logiciel-sauvegarde-facile/ un logiciel de ma conception qui permet de faire ses sauvegardes régulièrement sans grande connaissance en informatique.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire