SFR expérimente un lecteur e-paper connecté à un mobile

Le par Christian D.  |  0 commentaire(s)
logo sfr

Quelques mois après le pilote Read&Go lancé par Orange, l'opérateur SFR se prépare à son tour à tester un lecteur ebook à affichage e-paper connecté au réseau cellulaire via un mobile, en liaison Bluetooth, et associé à une offre de contenus.

logo sfrOrange a ouvert la voie des lecteurs ebook connectés avec son expérimentation Read&Go lancée au mois d'avril. Il s'agissait de combiner lecteur e-paper et offre spécifique de contenus renouvelables en vue d'établir une éventuelle offre commerciale.

Cette fois, c'est son concurrent SFR qui annonce un beta-test du même type. Son offre repose également sur un lecteur e-paper ( pas de rétroéclairage épuisant pour les yeux, lisibilité proche de celle d'une feuille de papier ) de dimensions 188 x 118 x 85 mm pour 175 g doté d'un affichage 6" et d'une autonomie confortable de 10 à 15 jours.


A la recherche d'un modèle économique
lecteur epaper SFRPour ce qui est de la connectivité, elle sera assurée en Bluetooth vers un mobile qui pourra, lui, être relié au réseau 3G / HSDPA de l'opérateur. Cette connexion permettra de rafraîchir une offre de contenus spécifiques, l' e-Book SFR ", constituée de 7 titres de presse ( Les Echos, Le Monde, L'Equipe, Le Parisien, Le Figaro, l' AFP ) et de 7 maisons d'édition ( Dunod, Flammarion, Hachette, M21 éditions, Plon, Ramsay, Solar ).

Pour évaluer cette offre " l' e-Book SFR ", 100 testeurs seront sélectionnés pour essayer l'offre pendant 3 mois ( jusqu'à fin 2008 ) gratuitement, avec accès à du contenu comprenant éditions quotidiennes des journaux et une dizaine d'ouvrages récents, et qui sera complété au cours du pilote, le tout avec une protection par DRM ( via le numéro de série du lecteur e-paper ), sans possibilité de téléchargement vers un autre lecteur.

Les personnes intéressées pour faire partie du panel de 100 testeurs de l' " e-Book SFR " pourront s'inscrire sur le site www.ateliersfr.fr à partir du vendredi 4 juillet 2008. Les retours obtenus permettront de préparer une offre commerciale lancée d'ici la fin de l'année.

A noter qu'un rapport sur l'édition numérique vient d'être remis au ministère de la Culture et de la Communication pour faire le point sur ce secteur naissant ( en France, au moins ), les éditeurs cherchant à éviter de se retrouver dans la même situation que l'industrie du disque, au risque de brider exagérément leurs offres.
  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire