Plutôt se priver de sexe que de smartphone pour des Français

Le par  |  37 commentaire(s)
Smartphone toilettes

Surprise… Bouygues Telecom se penche sur la question des pratiques numériques et s'engage pour lutter contre l'addiction au smartphone des jeunes, voire de leurs parents.

Bouygues Telecom publie les résultats de son premier Observatoire des pratiques numériques des Français (PDF). Il est lancé en partenariat avec l'Institut d'études marketing et d'opinion CSA. Une étude a été menée en ligne fin juillet 2017 auprès d'un panel de plus de 2 000 individus disposant d'un smartphone et représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus.

Il ressort que 43 % des Français n'éteignent jamais leur smartphone. Seulement un tiers l'éteint au cinéma, au théâtre ou lors d'un concert, et tous les soirs avant d'aller se coucher. Pour 62 %, il est devenu impensable de rester une journée sans smartphone.

Comme souvent avec ce genre d'étude, on n'échappe pas à la question tendant à mettre en évidence une forme d'addiction. Les Français affirment ainsi préférer abandonner alcool (79 %), sport (66 %), café (61 %) voire sexe (41 %) plutôt que leur smartphone pendant une semaine.

Bouygues-Telecom-Observatoire-des-pratiques-numeriques

Cette première édition de l'Observatoire s'intéresse en particulier aux primo-utilisateurs du smartphone. Plus de 200 individus âgés de 12 à 14 ans ont ainsi été interrogés, même si l'âge moyen d'obtention du premier mobile est de 11 ans et demi.

" Deux pré-adolescents sur trois se disent prêts à être privés de sortie plutôt que de smartphone. " S'ils estiment ne pas être accrocs au smartphone, ce n'est pas un sentiment généralement partagé par leurs parents.

Bouygues Telecom a fait appel au psychiatre Serge Tisseron qui va aider l'opérateur à " construire une démarche innovante d'accompagnement à la parentalité numérique. "

" Nous ne pouvons pas nous passer d'Internet ou de notre smartphone mais, en même temps, nous souhaitons des temps de déconnexion. Et aider nos clients à protéger leurs enfants quand ils naviguent sur Internet ", déclare Didier Casas, secrétaire général et directeur général adjoint de Bouygues Telecom.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 4

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1998338
A 11 ou 14 ans, ce n'est pas encore l'heure du sexe...
Le #1998341
Bah après ... tout dépends avec qui tu fais du sexe .... par moment on hésite avec le smartphone ... ... et d'autres fois on n'hésite pas l'ombre d'une seconde ...
Le #1998342
Voilà l'ordre des priorité de certains

Et c'est de pire en pire. Ça m'arrive parfois de partir au boulot et d'avoir oublié mon cell. Je me dis que je le retrouverai ce soir et que ce n'est pas plus grave que ça.
Le #1998343
La vache !!!!

Ca fait peur !!!
Anonyme
Le #1998344
La photo de cet article c'est un mec sur un chiotte

Bizarre la représentation du sexe chez vous
Le #1998345
Tchabada a écrit :

Voilà l'ordre des priorité de certains

Et c'est de pire en pire. Ça m'arrive parfois de partir au boulot et d'avoir oublié mon cell. Je me dis que je le retrouverai ce soir et que ce n'est pas plus grave que ça.


sauf si ta un accident dans un endroit paumé tu fais comment ?
Le #1998346
triaca a écrit :

Tchabada a écrit :

Voilà l'ordre des priorité de certains

Et c'est de pire en pire. Ça m'arrive parfois de partir au boulot et d'avoir oublié mon cell. Je me dis que je le retrouverai ce soir et que ce n'est pas plus grave que ça.


sauf si ta un accident dans un endroit paumé tu fais comment ?


Ben, comme quand on n'avait pas de mobiles ; tu marches. Ca coupe pas les jambes de ne pas avoir de tel...
Le #1998347
lebonga a écrit :

triaca a écrit :

Tchabada a écrit :

Voilà l'ordre des priorité de certains

Et c'est de pire en pire. Ça m'arrive parfois de partir au boulot et d'avoir oublié mon cell. Je me dis que je le retrouverai ce soir et que ce n'est pas plus grave que ça.


sauf si ta un accident dans un endroit paumé tu fais comment ?


Ben, comme quand on n'avait pas de mobiles ; tu marches. Ca coupe pas les jambes de ne pas avoir de tel...


+1
On savait bien faire avant
Le #1998351
Encore une étude débile

Je sais pas où les mecs qui commandent ça veulent en venir: on n'échappe pas à son époque, encore moins quand on est des gamins.

Ca me rappelle un sketch de Palmade: tu préfères, toute ta vie, porter un vélo sur l'épaule, OU avoir une paire de patins à glace accrochée au cou ?
Anonyme
Le #1998352
Cela dit un smartphone ça vibre

Ok je sors
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme