Incitation à la violence raciale : Snapchat arrête la promotion des messages de Donald Trump

Le par Jérôme G.  |  5 commentaire(s)
Snapchat

Après Twitter, Donald Trump va pouvoir fulminer contre Snapchat qui décide de ne plus faire la promotion de ses contenus dans la rubrique Discover.

Après Twitter, c'est Snapchat qui décide de prendre des mesures concernant les messages du président des États-Unis. Elles sont d'un autre ordre que l'affichage d'une étiquette de fact-checking sur des tweets de Donald Trump.

Il n'y a pas non plus de bannissement, mais Snapchat fait le choix de ne plus faire la promotion des contenus de Donald Trump dans la rubrique Discover (Découvrir), alors que son compte reste en place et avec les contenus pour les abonnés. Ces contenus continuent en outre d'apparaître dans les résultats de recherche.

" Nous n'amplifieront pas les voix qui incitent à la violence raciale et à l'injustice en leur donnant une promotion gratuite sur Discover ", déclare le groupe Snap Inc. dans un communiqué (Reuters). " La violence raciale et l'injustice n'ont pas leur place dans notre société et nous sommes solidaires de tous ceux qui recherchent la paix, l'amour, l'égalité et la justice en Amérique. "

La décision de Snapchat intervient dans contexte de manifestations contre les violences policières, en particulier à l'encontre de la population afro-américaine après la mort de George Floyd qui a été asphyxié par un policier.

Sur Twitter, Donald Trump avait menacé " les pseudo-manifestants ", notamment à l'approche de la Maison-Blanche, en parlant de les accueillir " avec les chiens les plus féroces et les armes les plus menaçantes. […] C'est à ce moment-là que les gens auraient été très gravement blessés, au moins. " Un message qui a été dénoncé comme une glorification de la violence.

donald-trump-twitter

Dimanche, Evan Spiegel, le patron de Snap Inc., avait envoyé un mémo à ses équipes qui a été rendu public sur le site du groupe. " Nous ne pouvons tout simplement pas promouvoir en Amérique des comptes liés à des personnes qui incitent à la violence raciale, qu'elles le fassent sur notre plateforme ou non. Notre plateforme de contenu Discover est une plateforme gérée par nos soins où nous décidons de ce que nous promouvons. "

Directeur la campagne pour la réélection de Donald Trump, Brad Parscale accuse Snap Inc. " d'essayer de truquer " les élections présidentielles américaines de 2020. Rappelons que Facebook ne fait rien concernant les messages de Donald Trump et se retranche derrière la liberté d'expression ou sa non-vérification des publicités politiques.


  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
skynet Hors ligne VIP icone 79079 points
Le #2100689
"Directeur la campagne pour la réélection de Donald Trump, Brad Parscale accuse Snap Inc. " d'essayer de truquer " les élections présidentielles américaines de 2020. Rappelons que Facebook ne fait rien concernant les messages de Donald Trump et se retranche derrière la liberté d'expression ou sa non-vérification des publicités politiques."

C'est le même principe pour tous les extrémistes, jouer la victimisation.
Ils balancent des saloperies, se font censurer et puis disent : "voyez, on a raison, ils veulent nous empêcher de dire la vérité"....
cycnus Connecté VIP avatar 15077 points
Le #2100702
skynet a écrit :

"Directeur la campagne pour la réélection de Donald Trump, Brad Parscale accuse Snap Inc. " d'essayer de truquer " les élections présidentielles américaines de 2020. Rappelons que Facebook ne fait rien concernant les messages de Donald Trump et se retranche derrière la liberté d'expression ou sa non-vérification des publicités politiques."

C'est le même principe pour tous les extrémistes, jouer la victimisation.
Ils balancent des saloperies, se font censurer et puis disent : "voyez, on a raison, ils veulent nous empêcher de dire la vérité"....


D'un autre côté Trump n'est pas plus extrémiste que la plupart des activistes qui dénoncent le racisme aux États-Unis. Utiliser un fait divers, car ce à quoi nous sommes confrontés aujourd'hui clairement un fait divers pour l'instrumentaliser afin de de dire qu'il s'agit de racisme, c'est selon moi fondamentalement une incitation à la violence de masse (qui a déjà fait plusieurs morts à l'occasion des scènes de pillage). J'ai regardé les vidéos et je ne comprends toujours pas en quoi ce fait divers peut être relié au racisme. D'ailleurs, quand on analyse les statistiques, on a bien du mal à voir la surreprésentation des minorités visibles dans les bavures. Oui, elles sont surreprésentées. Mais cette surreprésentation est à peu près égale à la surreprésentation dans la délinquance. Et forcément, quand on est délinquant, on accroît immensément la malchance de faire l'objet d'une bavure en tombant sur un taré (qu'il suffisait de punir sérieusement). quand on regarde les statistiques, on s'aperçoit qu'à peu près 80 à 85 % des noirs sont tués par des noirs aux États-Unis. Et que 80 à 85 % des blancs sont tués par des blancs aux États-Unis. Ce qui témoigne d'une légère surreprésentation des noirs en tant que menace létale. Pas de quoi transformer les gens en extrémistes d'un côté ou de l'autre. Pas de quoi salir globalement une profession entière pour quelques tarés. Pas de quoi inciter à la violence et au pillage. J'en viens à me dire que pour certains c'est juste l'occasion de changer de téléviseur ou de téléphone gratuitement chaque cinq ans. D'ailleurs, ces scènes de pillage sont la preuve qu'il y a bien une surreprésentation des minorités visibles dans la délinquance aux États-Unis. Pas pour des questions raciales (le racisme aujourd'hui a quasiment disparu : quasiment personne n'ose dire que génétiquement une "race" est inférieure à l'autre, merci la génétique) mais pour des questions d'intégration sociale.

personnellement, je ne suis pas contre le fait que les réseaux sociaux ne publient plus 30. Mais uniquement s'ils décident de ne plus publier tout ce qui présente ce fait divers comme un fait raciste. Sans quoi en effet ces réseaux sociaux mettent en péril la démocratie en choisissant leur camp. Ces cons vont finir par me rendre notre sympathique. ce qui est relativement dangereux car je rappelle que les noirs sont une petite minorité aux États-Unis. Que les blancs gauchistes également. Trump est en train actuellement d'assurer sa réélection...
skynet Hors ligne VIP icone 79079 points
Le #2100712
cycnus a écrit :

skynet a écrit :

"Directeur la campagne pour la réélection de Donald Trump, Brad Parscale accuse Snap Inc. " d'essayer de truquer " les élections présidentielles américaines de 2020. Rappelons que Facebook ne fait rien concernant les messages de Donald Trump et se retranche derrière la liberté d'expression ou sa non-vérification des publicités politiques."

C'est le même principe pour tous les extrémistes, jouer la victimisation.
Ils balancent des saloperies, se font censurer et puis disent : "voyez, on a raison, ils veulent nous empêcher de dire la vérité"....


D'un autre côté Trump n'est pas plus extrémiste que la plupart des activistes qui dénoncent le racisme aux États-Unis. Utiliser un fait divers, car ce à quoi nous sommes confrontés aujourd'hui clairement un fait divers pour l'instrumentaliser afin de de dire qu'il s'agit de racisme, c'est selon moi fondamentalement une incitation à la violence de masse (qui a déjà fait plusieurs morts à l'occasion des scènes de pillage). J'ai regardé les vidéos et je ne comprends toujours pas en quoi ce fait divers peut être relié au racisme. D'ailleurs, quand on analyse les statistiques, on a bien du mal à voir la surreprésentation des minorités visibles dans les bavures. Oui, elles sont surreprésentées. Mais cette surreprésentation est à peu près égale à la surreprésentation dans la délinquance. Et forcément, quand on est délinquant, on accroît immensément la malchance de faire l'objet d'une bavure en tombant sur un taré (qu'il suffisait de punir sérieusement). quand on regarde les statistiques, on s'aperçoit qu'à peu près 80 à 85 % des noirs sont tués par des noirs aux États-Unis. Et que 80 à 85 % des blancs sont tués par des blancs aux États-Unis. Ce qui témoigne d'une légère surreprésentation des noirs en tant que menace létale. Pas de quoi transformer les gens en extrémistes d'un côté ou de l'autre. Pas de quoi salir globalement une profession entière pour quelques tarés. Pas de quoi inciter à la violence et au pillage. J'en viens à me dire que pour certains c'est juste l'occasion de changer de téléviseur ou de téléphone gratuitement chaque cinq ans. D'ailleurs, ces scènes de pillage sont la preuve qu'il y a bien une surreprésentation des minorités visibles dans la délinquance aux États-Unis. Pas pour des questions raciales (le racisme aujourd'hui a quasiment disparu : quasiment personne n'ose dire que génétiquement une "race" est inférieure à l'autre, merci la génétique) mais pour des questions d'intégration sociale.

personnellement, je ne suis pas contre le fait que les réseaux sociaux ne publient plus 30. Mais uniquement s'ils décident de ne plus publier tout ce qui présente ce fait divers comme un fait raciste. Sans quoi en effet ces réseaux sociaux mettent en péril la démocratie en choisissant leur camp. Ces cons vont finir par me rendre notre sympathique. ce qui est relativement dangereux car je rappelle que les noirs sont une petite minorité aux États-Unis. Que les blancs gauchistes également. Trump est en train actuellement d'assurer sa réélection...


Sauf que Trump n'est pas un quidam moyen, qu'il est Potus, qu'il a prêté serment pour protéger la constitution, qu'il a pour mission de souder le peuple, la nation, et pas faire de l'électoralisme de bas étage ...

Il déclare quand même : "Sur Twitter, Donald Trump avait menacé " les pseudo-manifestants ", notamment à l'approche de la Maison-Blanche, en parlant de les accueillir " avec les chiens les plus féroces et les armes les plus menaçantes. […] C'est à ce moment-là que les gens auraient été très gravement blessés, au moins. ""
Ulysse2K Hors ligne VIP icone 46194 points
Le #2100723
Comme lui demande pas mal de monde dans son entourage :

"Mais ferme ton clapet abruti ! Prend plutôt un club de golf et vas taper sur ta baballe. Laisse les gens compétents essayer de rafistoler toutes tes conneries d'ignare !"

https://www.ouest-france.fr/monde/etats-unis/mort-de-george-floyd-le-chef-de-la-police-de-houston-demande-donald-trump-de-se-taire-6855842

Ce mec a réussi à toucher le fond mais visiblement, il creuse encore...
skynet Hors ligne VIP icone 79079 points
Le #2100748
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire