Sony : développer la gravure à 32 nm coûte trop cher

Le par Dimitri T.  |  0 commentaire(s) | Source : Reuters

Le groupe Sony a annoncé sa décision d'abandonner les recherches sur la finesse de gravure à 32 nanomètres, du fait des investissements trop lourds qui sont nécessaires.

Logo Sony
Logo sonyLors d'une précédente actualité, nous évoquions la rumeur selon laquelle le groupe Sony envisageait de stopper ses activités de production de composants électroniques et céder ses chaînes de production à Toshiba. Sony avait démenti cette information, la qualifiant d'inexacte. Les choses se sont précisées depuis.

Sony n'envisage pas de stopper ses activités de production de composants électroniques, mais abandonne en fait le programme de recherche et de développement pour la finesse de gravure à 32 nanomètres ( pour rappel, 1 nm équivaut à 10^-9 m ) auquel participent son compatriote Toshiba et l'états-unien IBM.

Sony justifie son choix de mettre un terme au partenariat, dont la durée avait pourtant été prolongée de 5 années, par la lourdeur des investissements que nécessitent ces recherches. En effet, si les coûts de production sont bel et bien réduits du fait de la finesse de gravure améliorée, les coûts pour la mise au point de la technologie permettant cette finesse se caractérisent par la possession de matériels coûteux.

Sony préfère investir dans le domaine de l'équipement électronique grand public, son coeur de métier incluant notamment les téléviseurs, les caméscopes ou les appareils photo numériques.
  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires

icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire