Starliner de Boeing : le vol d'essai à la fin de l'été

Le par Jérôme G.  |  3 commentaire(s)
boeing-cst-100-starliner

Le vol d'essai Orbital Flight Test-2 pour la capsule d'équipage Starliner de Boeing devra sans doute attendre la fin de l'été.

Dans le cadre du Commercial Crew Program de la Nasa, le deuxième vol d'essai non habité de la capsule Starliner de Boeing connaît un nouveau retard et devrait désormais avoir lieu sur la période août-septembre.

Cette fois-ci, ce retard par rapport au calendrier précédemment évoqué tient compte d'une opportunité d'amarrage à la Station spatiale internationale (ISS) et de la disponibilité de la fusée Atlas V d'United Launch Atlas (ULA).

Il n'est donc pas question d'un incident technique. Du reste, Boeing assure se tenir prêt pour une mission en mai si une opportunité de lancement se présente le cas échéant.

starlinerStarliner ; crédits : Boeing

Pour la mission OFT-2 (Orbital Flight Test-2), la capsule Starliner s'amarrera à la Station spatiale internationale et reviendra sur Terre une semaine plus tard avec un atterrissage. En cas de succès, il s'agira ensuite de passer à l'étape suivante avec un vol d'essai habité Boeing Crew Flight Test comprenant trois astronautes à bord.

Lors du premier vol d'essai en décembre 2019, la capsule - non habitée - n'avait pas été en mesure de rejoindre l'ISS, essentiellement à cause d'erreurs logicielles.

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
GabMogwai offline Hors ligne Vénéré icone 3510 points
Le #2129138
C'pas SpaceX, Next...
Mozaia offline Hors ligne Vétéran icone 1332 points
Le #2129148
Y-a-t-il un pilote dans l'avion ?
BenYoung offline Hors ligne Habitué avatar 207 points
Le #2129162
Même avec tous les problèmes des dernières années avec Boeing, le starliner est une véritable capsule presque prête à voler. Contrairement à Arianespace, l'espoir d'obtenir des fonds pour démarrer un programme que les États membres de l'ESA n'autoriseraient probablement jamais.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire