Starliner : 80 recommandations pour Boeing après l'échec du vol d'essai orbital

Le par Jérôme G.  |  5 commentaire(s)
boeing-cst-100-starliner

Boeing et la Nasa ont du pain sur la planche avant de pouvoir utiliser la capsule Starliner pour le transport d'astronautes.

Après l'échec du premier vol d'essai orbital (non habité) fin 2019, Boeing a prévu un nouveau vol d'essai pour sa capsule spatiale habitable Starliner et pour réussir un amarrage à la Station spatiale internationale.

Boeing et la Nasa n'ont pas encore fixé de date de lancement pour ce vol Orbital Flight Test-2 (non habité), mais l'audit indépendant du programme Starliner aboutit à un total de 80 recommandations. Déjà engagée pour certaines, elles devront être appliquées par Boeing et de concert avec l'Agence spatiale américaine.

Ces recommandations portent sur la nécessité de tester davantage l'intégration du matériel et du logiciel, un test de bout en bout avant chaque vol en utilisant la quantité maximale de matériel à disposition, des modifications de la documentation et un renforcement de l'analyse des données d'essai, ou encore des changements organisationnels.

Les détails des recommandations ne sont pas publics. Pour l'anomalie lors du vol Orbital Flight Test en décembre, les principaux problèmes identifiés avaient été des erreurs logicielles ayant abouti à une erreur pour le compteur de temps de mission écoulé de Starliner, ainsi que pour la séparation du module de service de la capsule avant le rentrée atmosphérique.

Un problème pour les communications entre la Terre et Starliner avait également eu lieu avec des pertes par intermittence.

" Boeing a travaillé en collaboration avec la Nasa pour réaliser des évaluations détaillées. Pour être clair, nous avons encore beaucoup de travail devant nous, mais ces étapes importantes nous aident à avancer sur la voie de la reprise de nos essais en vol ", déclare Phil McAlister, directeur du développement des vols spatiaux commerciaux à la Nasa.

Autant dire que Boeing n'est pas prêt de transporter avec Starliner des astronautes vers l'ISS avant au moins l'année prochaine. Pendant ce temps, SpaceX a déjà procédé à son vol de qualification avec équipage de deux astronautes pour Crew Dragon et amarrage à l'ISS. Il sera une réussite avec le retour des astronautes sur Terre.

Rapidement et peut-être mi-septembre, SpaceX devrait procéder au premier vol opérationnel habité de Crew Dragon. SpaceX aura donc pris de vitesse Boeing, alors qu'intuitivement on aurait pu penser le contraire compte tenu de l'expérience de Boeing dans le domaine spatial et sa collaboration historique avec la Nasa.

Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Le #2103581
J'ai jamais compris pourquoi ils ont mis la navettes à la remise avant même d'avoir commencé à travailler sur une alternative...
Le #2103587
Ben il y en a quand même 2 qui se sont désintégrées.
Challenger : 7 morts
Columbia : 7 morts
Le #2103592
3615Buck a écrit :

Ben il y en a quand même 2 qui se sont désintégrées.
Challenger : 7 morts
Columbia : 7 morts


Sur combien d'années d'utilisation? Et combien de vols?
Le #2103598
Crevax a écrit :

3615Buck a écrit :

Ben il y en a quand même 2 qui se sont désintégrées.
Challenger : 7 morts
Columbia : 7 morts


Sur combien d'années d'utilisation? Et combien de vols?


Je ne me rappelle pas mais pas beaucoup .
Il y avait des problèmes récurrents de tuiles anti-chaleur sous la navette plus les 2 accidents .
L'étude a du montrer des défauts de conceptions.
Dommage c'était des beaux engins.
Le #2103645
jacob13 a écrit :

Crevax a écrit :

3615Buck a écrit :

Ben il y en a quand même 2 qui se sont désintégrées.
Challenger : 7 morts
Columbia : 7 morts


Sur combien d'années d'utilisation? Et combien de vols?


Je ne me rappelle pas mais pas beaucoup .
Il y avait des problèmes récurrents de tuiles anti-chaleur sous la navette plus les 2 accidents .
L'étude a du montrer des défauts de conceptions.
Dommage c'était des beaux engins.


Après je dis pas de les garder, je dis juste de commencer à penser à comment les remplacer avant de les basarder...
Et puis elles ont été construites dans les année 70... N'y aurait-il pas moyen, sans en redévelopper totalement une, d'en faire une plus à jour avec les technologies actuelles?
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme