Un supercalculateur Linux dans la Station spatiale internationale

Le par  |  24 commentaire(s)
ISS

Durci de manière logicielle, le supercalculateur Spaceborne Computer est en partance vers la Station spatiale internationale.

Pour le compte de l'Agence spatiale américaine, SpaceX va procéder aujourd'hui au lancement d'une fusée Falcon 9 transportant une capsule non habitée Dragon. La mission CRS-12 est une mission de ravitaillement de la Station spatiale internationale (ISS), et donc la 12e du genre pour la société d'Elon Musk.

Dragon embarque 2,9 tonnes de marchandises, dont du matériel scientifique pour aider à la conduite des nombreuses expériences qui se déroulent à bord de l'ISS et ainsi en situation de microgravité. Baptisé Spaceborne Computer, un supercalculateur de Hewlett Packard Enterprise (HPE) fait partie de la cargaison.

Ce système informatique hautes performances fonctionnera pendant un an dans les conditions forcément difficiles de l'espace, soit le temps qu'il faudra pour se rendre sur la planète Mars. Une lointaine destination où les astronautes devront pouvoir réaliser des calculs compliqués parfois en urgence. Pas question d'attendre une réponse de la Terre avec les délais de transmission des données que cela implique...

Dans l'ISS, ce sera l'occasion de vérifier si un système durci avec le logiciel - une approche différente du durcissement physique - peut effectivement survivre, notamment à l'exposition aux rayonnements.

Tournant avec un système d'exploitation open source à base Linux, le Spaceborne Computer - qui n'a rien de commun avec les imposants supercalculateurs sur Terre - peut agir en fonction de la détection d'un haut niveau de radiations pour se protéger en opérant dans un mode adéquat.

Spaceborne-Computer

HPE précise que ce supercalculateur a passé au moins " 146 tests de sécurité et des certifications afin d'être approuvé par la NASA pour se rendre dans l'espace. " Il s'appuie sur une interconnexion optique à 56 Gbps pour relier ses différents nœuds.

Depuis la base de Cap Canaveral en Floride, le décollage de la mission CRS-12 est prévu pour 18h31 (heure de Paris). La capsule Dragon se séparera du deuxième étage de Falcon 9 une dizaine de minutes après le décollage et devra s'arrimer à l'ISS le 16 août.

SpaceX va par ailleurs tenter de récupérer le premier étage de la fusée Falcon 9 avec un atterrissage sur la terre ferme.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1976427
et des thinkpad en veux-tu en voila comme quoi l'excellence vous ouvre toutes les portes
Le #1976455
Pas question d'attendre une réponse de la Terre avec les délais de transmission des données que cela implique...

Oui enfin là, il faudra tapper la commande, installer les packets, ah non merde, il manque une dépendance. Attends je l'ai pas compilé...
Anonyme
Le #1976463
Je savais qu'on avait pour idée de balancer nos ordures dans l'espace, m'enfin là




Le #1976470
alucardx77 a écrit :

Pas question d'attendre une réponse de la Terre avec les délais de transmission des données que cela implique...

Oui enfin là, il faudra tapper la commande, installer les packets, ah non merde, il manque une dépendance. Attends je l'ai pas compilé...



Le #1976474
alucardx77 a écrit :

Pas question d'attendre une réponse de la Terre avec les délais de transmission des données que cela implique...

Oui enfin là, il faudra tapper la commande, installer les packets, ah non merde, il manque une dépendance. Attends je l'ai pas compilé...


gcc error: CreateProcess: No such file or directory
Le #1976475
Bonsoir à tous
Le #1976482
Pour apporter un peu plus de sérieux au niveau des commentaires, ce qui est intéressant ici, c'est que c'est l'OS qui va lui même détecter de possibles erreurs imputables aux rayonnements électromagnétiques (bien plus importants dans l'espace, merci la magnétosphère terrestre (et les belles aurores boréales qu'elle produit)), au lieu d'utiliser des composants "renforcés" (plus lents et plus coûteux).

Et ça, j'aimerai bien savoir comment ils le font: c'était mon sujet de thèse en master de physique il y a… pfiou, 16 ans: "influence du rayonnement électromagnétique sur le stockage des données informatiques" (donc RAM, disques durs de l'époque, registres d'un microprocesseur, etc - l'induction électromagnétique et les 4 lois de Maxwell, c'est assez génial: un rayonnement dont la longueur d'onde est du même ordre de grandeur que la gravure de tes transistors peut réellement fausser le résultat d'un calcul, voire carrément cramer le composant si tu envoies assez de jus (c'est le concept de l'IEM d'une bombe nucléaire: elle va emettre suffisament de rayonnement (gamma notamment mais pas que) pour cramer tous les composants électroniques à la ronde, cf https://fr.wikipedia.org/wiki/Impulsion_électromagnétique ), et à l'époque les seuls moyens c'était soit de blinder ses composants, soit d'utiliser de la correction d'erreur matérielle (ECC anyone?), soit de tout redonder en espérant que ça tienne le coup.

Là, j'aimerai bien voir le code - c'est d'ailleurs raccord d'utiliser le noyau Linux dans ce cas, vu que le source est dispo (libre), documenté et que la NASA s'en sert depuis longtemps, tant au niveau de l'ISS que de ses propres systèmes au sol, après on pourrait arguer qu'ils auraient pu utiliser un kernel BSD par ex.
Anonyme
Le #1976488
lidstah a écrit :

Pour apporter un peu plus de sérieux au niveau des commentaires, ce qui est intéressant ici, c'est que c'est l'OS qui va lui même détecter de possibles erreurs imputables aux rayonnements électromagnétiques (bien plus importants dans l'espace, merci la magnétosphère terrestre (et les belles aurores boréales qu'elle produit)), au lieu d'utiliser des composants "renforcés" (plus lents et plus coûteux).

Et ça, j'aimerai bien savoir comment ils le font: c'était mon sujet de thèse en master de physique il y a… pfiou, 16 ans: "influence du rayonnement électromagnétique sur le stockage des données informatiques" (donc RAM, disques durs de l'époque, registres d'un microprocesseur, etc - l'induction électromagnétique et les 4 lois de Maxwell, c'est assez génial: un rayonnement dont la longueur d'onde est du même ordre de grandeur que la gravure de tes transistors peut réellement fausser le résultat d'un calcul, voire carrément cramer le composant si tu envoies assez de jus (c'est le concept de l'IEM d'une bombe nucléaire: elle va emettre suffisament de rayonnement (gamma notamment mais pas que) pour cramer tous les composants électroniques à la ronde, cf https://fr.wikipedia.org/wiki/Impulsion_électromagnétique ), et à l'époque les seuls moyens c'était soit de blinder ses composants, soit d'utiliser de la correction d'erreur matérielle (ECC anyone?), soit de tout redonder en espérant que ça tienne le coup.

Là, j'aimerai bien voir le code - c'est d'ailleurs raccord d'utiliser le noyau Linux dans ce cas, vu que le source est dispo (libre), documenté et que la NASA s'en sert depuis longtemps, tant au niveau de l'ISS que de ses propres systèmes au sol, après on pourrait arguer qu'ils auraient pu utiliser un kernel BSD par ex.


Lidstah, t'as pas bientôt fini d'humilier 99.9999999% des lecteurs ?
( et je ne compte pas la correction d'erreur )

NB : J'essai de ramener une certaine moyenne dans ce thread,
alors, c'est toto qui ...

Au plaisir amigo, curieux de voir ton espace de travail
Le #1976495
5COMM a écrit :

lidstah a écrit :

Pour apporter un peu plus de sérieux au niveau des commentaires, ce qui est intéressant ici, c'est que c'est l'OS qui va lui même détecter de possibles erreurs imputables aux rayonnements électromagnétiques (bien plus importants dans l'espace, merci la magnétosphère terrestre (et les belles aurores boréales qu'elle produit)), au lieu d'utiliser des composants "renforcés" (plus lents et plus coûteux).

Et ça, j'aimerai bien savoir comment ils le font: c'était mon sujet de thèse en master de physique il y a… pfiou, 16 ans: "influence du rayonnement électromagnétique sur le stockage des données informatiques" (donc RAM, disques durs de l'époque, registres d'un microprocesseur, etc - l'induction électromagnétique et les 4 lois de Maxwell, c'est assez génial: un rayonnement dont la longueur d'onde est du même ordre de grandeur que la gravure de tes transistors peut réellement fausser le résultat d'un calcul, voire carrément cramer le composant si tu envoies assez de jus (c'est le concept de l'IEM d'une bombe nucléaire: elle va emettre suffisament de rayonnement (gamma notamment mais pas que) pour cramer tous les composants électroniques à la ronde, cf https://fr.wikipedia.org/wiki/Impulsion_électromagnétique ), et à l'époque les seuls moyens c'était soit de blinder ses composants, soit d'utiliser de la correction d'erreur matérielle (ECC anyone?), soit de tout redonder en espérant que ça tienne le coup.

Là, j'aimerai bien voir le code - c'est d'ailleurs raccord d'utiliser le noyau Linux dans ce cas, vu que le source est dispo (libre), documenté et que la NASA s'en sert depuis longtemps, tant au niveau de l'ISS que de ses propres systèmes au sol, après on pourrait arguer qu'ils auraient pu utiliser un kernel BSD par ex.


Lidstah, t'as pas bientôt fini d'humilier 99.9999999% des lecteurs ?
( et je ne compte pas la correction d'erreur )

NB : J'essai de ramener une certaine moyenne dans ce thread,
alors, c'est toto qui ...

Au plaisir amigo, curieux de voir ton espace de travail


Ahah, mon espace de travail (bordélique à souhait), on peut le voir ici: http://imgur.com/a/HZ0pf (j'avais fait un post sur /r/unixporn l'an dernier: https://www.reddit.com/r/unixporn/comments/4m8ai2/stumpwm_i_saw_your_nice_i3_battlestation_here_is/ ) et… j'ai toujours pas eu le temps de faire des trous dans mes murs pour câbler la "salle à manger" et y déménager le bureau en question (qui est dans le salon ' )
Anonyme
Le #1976497
lidstah a écrit :

5COMM a écrit :

lidstah a écrit :

Pour apporter un peu plus de sérieux au niveau des commentaires, ce qui est intéressant ici, c'est que c'est l'OS qui va lui même détecter de possibles erreurs imputables aux rayonnements électromagnétiques (bien plus importants dans l'espace, merci la magnétosphère terrestre (et les belles aurores boréales qu'elle produit)), au lieu d'utiliser des composants "renforcés" (plus lents et plus coûteux).

Et ça, j'aimerai bien savoir comment ils le font: c'était mon sujet de thèse en master de physique il y a… pfiou, 16 ans: "influence du rayonnement électromagnétique sur le stockage des données informatiques" (donc RAM, disques durs de l'époque, registres d'un microprocesseur, etc - l'induction électromagnétique et les 4 lois de Maxwell, c'est assez génial: un rayonnement dont la longueur d'onde est du même ordre de grandeur que la gravure de tes transistors peut réellement fausser le résultat d'un calcul, voire carrément cramer le composant si tu envoies assez de jus (c'est le concept de l'IEM d'une bombe nucléaire: elle va emettre suffisament de rayonnement (gamma notamment mais pas que) pour cramer tous les composants électroniques à la ronde, cf https://fr.wikipedia.org/wiki/Impulsion_électromagnétique ), et à l'époque les seuls moyens c'était soit de blinder ses composants, soit d'utiliser de la correction d'erreur matérielle (ECC anyone?), soit de tout redonder en espérant que ça tienne le coup.

Là, j'aimerai bien voir le code - c'est d'ailleurs raccord d'utiliser le noyau Linux dans ce cas, vu que le source est dispo (libre), documenté et que la NASA s'en sert depuis longtemps, tant au niveau de l'ISS que de ses propres systèmes au sol, après on pourrait arguer qu'ils auraient pu utiliser un kernel BSD par ex.


Lidstah, t'as pas bientôt fini d'humilier 99.9999999% des lecteurs ?
( et je ne compte pas la correction d'erreur )

NB : J'essai de ramener une certaine moyenne dans ce thread,
alors, c'est toto qui ...

Au plaisir amigo, curieux de voir ton espace de travail


Ahah, mon espace de travail (bordélique à souhait), on peut le voir ici: http://imgur.com/a/HZ0pf (j'avais fait un post sur /r/unixporn l'an dernier: https://www.reddit.com/r/unixporn/comments/4m8ai2/stumpwm_i_saw_your_nice_i3_battlestation_here_is/ ) et… j'ai toujours pas eu le temps de faire des trous dans mes murs pour câbler la "salle à manger" et y déménager le bureau en question (qui est dans le salon ' )


DAT BOURRIN
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]