Supercalculateur Joliot-Curie : 22 pétaflops pour la recherche française et européenne

Le par  |  19 commentaire(s)
supercalculateur-joliot-curie

Inauguration du supercalculateur français Joliot-Curie. Actuellement 9,4 pétaflops pour la recherche française et européenne, puis 22 pétaflops dès 2020.

Troisième supercalculateur français (40e place mondiale) dans le dernier Top500 des supercalculateurs les plus puissants au monde, derrière Tera 1000-2 (16e) et Pangea (34e), Joliot-Curie vient d'être inauguré au Très Grand Centre de Calcul du Commissariat à l'énergie atomique à Bruyères-le-Châtel (Essonne).

Conçue par Atos, cette machine est mise à disposition de la recherche française et européenne, que ce soit dans des domaines comme le climat, l'astrophysique, la biologie, la dynamique moléculaire, les propriétés des matériaux, et prochainement la génomique et les neurosciences.

Basé sur l'architecture BullSequana d'Atos, le supercalculateur Joliot-Curie a une puissance de calcul de 9,4 pétaflops en crête (sa puissance théorique maximale) qui est comparée à celle de 75 000 ordinateurs de bureau. En 2020, elle atteindra 22 pétaflops (22 millions de milliards d'opérations par seconde), faisant de ce supercalculateur le premier en France et troisième le plus puissant en Europe, du moins pour ce qui concerne la recherche.

Le superordinateur embarque des processeurs Intel Xeon 8168 à 2,7 GHz avec 24 cœurs par processeur et des processeurs Intel Xeon Phi 7250 à 1,4 GHz avec 68 cœurs par processeur. Respectivement, c'est un total de 79 4888 cœurs de calcul pour une puissance de 6,86 pétaflops et 56 304 cœurs pour une puissance de 2,52 pétaflops.

Le supercalculateur Joliot-Curie a une capacité de mémoire vive de 400 téraoctets. En complément, un système de stockage de données de 5 pétaoctets dispose d'une bande passante de 300 Go/s.

En 2020, des processeurs AMD Rome Epyc à 2,5 GHz avec 64 cœurs par processeur viendront s'ajouter au système. Avec un total de 293 376 cœurs de calcul, ce sera l'apport d'une puissance de 11,75 pétaflops.

Par ailleurs, et notamment pour des traitements en intelligence artificielle, la machine pourra compter sur 128 GPU Nvidia V100. Avec des processeurs Intel Cascade Lake à 2,1 GHz avec 20 cœurs, il s'agira d'une puissance supplémentaire de 1,13 pétaflops.

Dans le cadre de l'initiative européenne EuroHPC, l'arrivée de supercalculateurs de classe pré-exaflopique est prévue pour début 2021, puis de classe exaflopique vers 2022-2023. Cette entreprise commune européenne pour le calcul à haute performance profite d'un budget d'un milliard d'euros.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2065671
On peut visiter ou pas ?
Le #2065684
On va pouvoir disposer de modèles climastrologiques plus rapidement faux, quelle avancée.
Le #2065687
Narcos a écrit :

On peut visiter ou pas ?


Bah, au pire, tu verras des rangées d'armoires et si tu demandes à voir l'intérieur, on te dira que c'est secret...
Le #2065704
et avec tout ca, ca donne quoi cette recherche? ca trouve?
Le #2065735
tmtisfree a écrit :

On va pouvoir disposer de modèles climastrologiques plus rapidement faux, quelle avancée.



Le #2065736
a écrit :

et avec tout ca, ca donne quoi cette recherche? ca trouve?


Que veux-tu, des chercheurs qui cherchent on en trouve mais des chercheurs qui trouvent... On en cherche. C'est tout le dilemme
Le #2065740
Les chercheurs qui font des recherches pour la plupart ne trouvent comme réponse que d'avantage de chose à chercher
Le #2065742
Hakky a écrit :

Les chercheurs qui font des recherches pour la plupart ne trouvent comme réponse que d'avantage de chose à chercher


Joli ! Je la servirai en variante celle-là !
Le #2065768
Jolis clichés sur la recherche fondamentale sans laquelle les ordinateurs de ceux qui rédigent ces clichés n'existeraient même pas.
Le #2065792
lebonga a écrit :

Narcos a écrit :

On peut visiter ou pas ?


Bah, au pire, tu verras des rangées d'armoires et si tu demandes à voir l'intérieur, on te dira que c'est secret...


C'est visiter le site dans sa globalité qui pourrait m'intéresser .

https://www.coeuressonne.fr/grands-projets/teratec.html
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme