Test Suunto Ambit et Ambit 2

Le par Rénald B.  |  3 commentaire(s)
ambit_e

La Suunto Ambit a livré tout son potentiel avec les dernières mises à jour de son firmware. L'occasion de vous présenter cette montre outdoor multidisciplines sportives incroyable ainsi que l'Ambit 2 qui apporte quelques nouvelles fonctionnalités. Les toutes dernières montres GPS du constructeur finlandais sont ancrées dans l'ère du temps avec notamment la possibilité de créer des applications.

Introduction

La Suunto Ambit a été commercialisée en 2012. Une éternité dans le monde high tech mais elle a la particularité d'être mise à jour à la manière d'un smartphone depuis son lancement.

Si elle a été accueillie avec beaucoup d'enthousiasme, d'aucuns lui ont rapidement adressé quelques reproches. C'était sans compter sur ces fameuses mises à jour de son firmware qui lui ont permis après plusieurs mois de montrer de quoi elle était capable.

Il s'agit d'une montre outdoor dédiée aux activités sportives qui est dotée d'un GPS et de capteurs lui permettant de devenir un compagnon de choix pour tout sportif qui aime mesurer ses séances afin de progresser.

Aussi à l'aise pour le running, le vélo, le ski, le trek ou l'ultra, elle l'était moins pour alterner les disciplines, les triathlètes lui préférant la Garmin 910XT (utilisable également pour la natation). Mais la firme finlandaise a corrigé le tir avec la Suunto Ambit 2.

Par ailleurs, si les smartphones connaissent aujourd'hui un succès incroyable, c'est d'une part grâce aux écrans tactiles et d'autre part grâce aux applis. Suunto l'a compris et a doté l'Ambit de la possibilité de créer des applications avec une extrême facilité. L'Ambit 2 pousse encore plus loin cette fonctionnalité de la montre.

Enfin, on le verra, l'autonomie n'est pas en reste pour une montre qui conserve également une esthétique très belle malgré une épaisseur relativement importante.

C'est la Suunto Ambit qui est l'objet central du test même si l'Ambit 2 a pu être testée durant une journée. Les nouveautés qu'elle intègre font l'objet d'une partie dédiée.

ambit_d 



Présentation de l'Ambit

La Suunto Ambit est un petit bijou de technologie qui met en oeuvre plusieurs systèmes tels que la réception d'un signal de géolocalisation GPS grâce à une puce SIRF Star IV offrant une résolution de 1 mètre, un récepteur radio (permettant d'appairer des accessoires tels qu'une ceinture cardio vasculaire, un footpod ou un bikepod, jusqu'à 4 simultanément), un capteur de température, un baromètre (qui permet de mesurer l'altitude), un accéléromètre 3D, une boussole (capteur magnétique) et la technologie FusedSpeed.

Le récepteur radio fonctionne à la fréquence 2,465 GHz et met en oeuvre une modulation de type GFSK. Sa portée est de deux mètres et il est compatible avec le ANT+ et la variante propriétaire de Suunto du ANT+.

Afin d'améliorer la précision de la mesure de votre vitesse de déplacement, Suunto a développé la technologie FusedSpeed qui lui permet de combiner les mesures GPS avec celles effectuées via l'accéléromètre. Le signal issu du GPS est filtré de manière adaptative en fonction de l'accélération mesurée au poignet. Cela permet d'affiner la mesure des vitesses relativement constantes et également de prendre en compte les variations rapides de vitesse. 

L'ensemble est géré par un processeur tandis qu'une mémoire permet de stocker un certain nombre de résultats d'activités. Malgré une batterie conséquente, la montre conserve une épaisseur correcte et pourra être portée au quotidien.

Le GPS ne se déclenchant qu'à la demande pour une activité, l'autonomie de l'Ambit est très élevée en l'absence de séances d'entraînement. De surcroît, après un certain temps sans mouvement, l'affichage s'éteint mais s'allume automatiquement au moindre mouvement. Cela s'avère très pratique pour augmenter son autonomie notamment si vous utilisez une autre montre au quotidien.

La montre pèse 78g tandis que l'Ambit 2 pèse 82g pour la version Silver, 89g pour la Black et 92g pour la Saphire. Elles sont déclinées en plusieurs finitions.

Livrée dans un packaging très soigné, elle inclut :

  • la montre Suunto Ambit
  • un câble assurant la recharge et le transfert des données vers un PC (via l'USB)
  • une notice

La montre est dotée de 4 contacts métalliques au dos sur lesquels on branche la pince du câble fourni.

L'Ambit est étanche jusqu'à 100 mètres de profondeur (norme ISO 2281) tandis que la ceinture cardiaque ANT+ de marque Suunto l'est à 20 mètres (norme ISO 2281).

Qui dit fonctionnalités avancées et système GPS complet dit forcément batterie rechargeable. Il faut moins de trois heures pour recharger la batterie Lithium-Ion. Suunto parle de 15 heures d'autonomie avec une acquisition toutes les secondes, de 50 heures avec acquisition toutes les 60 secondes et de 30 jours sans utilisation du GPS (mode ALTI/BARO/BOUSSOLE). Les tests effectués démontrent que ces chiffres sont exacts.

Le GPS offre une navigation complète avec la possibilité d'enregistrer des POI depuis la montre ou de puis un PC et de naviguer grâce à un système d'indications apparaissant à l'écran.

Le modèle testé est l'Ambit noire avec verre minéral mais l'autre déclinaison baptisée "Silver" dispose d'un verre en saphir inrayable.



Le site communautaire Movescount

Il s'agit d'un site communautaire mis en oeuvre par Suunto.

Movescount  est incontournable lorsque l'on possède une montre Suunto Ambit mais peut aussi bien être utilisé avec d'autres montres Suunto ou des montres d'autres constructeurs ou encore des applis smartphones. Son but premier est de tenir un calendrier de vos activités sportives passées et d'en planifier d'autres.

Mais il s'agit également d'un site communautaire voué au partage même si une zone "privée" est adossée à votre compte sur le site.

La partie privée contient un "tableau des scores" qui résume votre activité sportive (telle que vous l'avez spécifiée sur le site). Les données sont présentées de façon très visuelle et pratique.

Sur le site, il est question de "moves" (sorties) pour les séances d'entrainement que vous avez pratiquées. La sortie est résumée par le type d'activité, la durée, la fréquence cardiaque moyenne, les calories dépensées et la PTE (Peak Training Effect), la sensation du jour, le parcours localisé par le GPS et reporté sur une carte, la distance…

Les parcours peuvent être exportés dans différents formats (kml, gpx ou xlsx).

itinŽraire_captŽ_par_GPS_Suunto_Ambit intinŽraire_captŽ_par_GPS_Suunto_Ambit_b 

Le site comprend aussi des outils tels qu'un planificateur d'itinéraires permettant de créer ou de récupérer des itinéraires et même de les partager avec la communauté de MovesCount. Il y a également un planificateur de programmes d'entraînement.

L'utilisateur pourra également renseigner différents champs dans la partie "paramètres". Certains sont des paramètres physiologiques tels que votre poids et votre taille, la FC max… Il y a aussi des paramètres sur votre compte MovesCount comme l'adresse email, le choix des unités…

Enfin, Movescount est un réseau social spécialisé dans les activités sportives. Vous pourrez y suivre des personnes et accéder à des itinéraires partagés par d'autres.

Le site est vraiment très bien conçu. Il est de surcroît régulièrement mis à jour pour répondre aux attentes des utilisateurs.

C'est un excellent prolongement de votre montre pour analyser après entrainement et partager si vous le désirez. Mais s'il est parfaitement adapté pour tirer profit des nombreuses données enregistrées par l'Ambit, il n'est pas nécessaire d'avoir une montre Suunto pour y accéder.

Avec une Suunto Ambit, le site fonctionne de pair avec le petit logiciel Moveslink (disponible pour Mac et PC sous Windows) qui comme son nom l'indique upload automatiquement vos données sur le site dès que vous connectez l'Ambit. Il permet également de mettre à jour la montre avec le tout dernier firmware.

Une appli Movescount est également disponible pour iOS (mais pas pour Android).



La mise à jour 1.8

Les mises à jour de la Suunto Ambit ont apporté des éléments majeurs à la montre outdoor du constructeur finlandais, à commencer par la MàJ 1.8.

Cette MàJ permet désormais de stocker 1 000 points d’une route enregistrée et de marquer 100 points d’intérêts (POI)/Waypoints (points de passage) bien spécifiques.

Cela se traduit par une plus grande précision du tracé.
 Si votre route a plus de 1 000 points, le nombre de points peut malgré tout être réduit à environ 1 000 points (grâce à l'utilisation de l’algorithme Ramer–Douglas–Peucker qui sauvegarde les points majeurs de la route).

Les autres apports principaux de cette MàJ sont :
• Vue entière ou grossie de l’itinéraire à l’écran de la montre
• Exportation en formats kml, gpx et même sur Excel des fichiers routes sur Movescount
• Les fichiers exportés comprendront aussi les données FC, altitude, track, notes, calories, vitesse, etc...
• Vous pouvez partager jusqu’à vos 10 derniers Moves sur votre page publique. Vous pouvez aussi partager plus facilement vos Moves sur les supports “sociaux”. De plus il y a eu des améliorations techniques concernant la fonctionnalité « autofeed » sur Facebook et Twitter.
• Grilles de lecture des points spécifiques par pays ont été ajoutées : Suisse, UK, Finlande, Suède, état de l’Alaska UTM NAD27, UTM NAD83.
• Synchronisation de l’horloge avec le GPS,
• Fonction Chrono dans le menu « exercice ». Il est possible de n’utiliser que la fonction Chrono sans lancer une activité spécifique : affichage du temps depuis le départ, des Laps, du temps depuis le dernier Lap (en même temps que le temps depuis le départ), de l’heure ;
• Nouvelles langues : Italien, Portugais, Néerlandais, Finlandais, Suédois,
• Bien entendu vous pouvez utiliser les fonctions Navigation, changement de route, marquage points GPS, Boussole, calibrage altimètre, ajustement zone FC pendant que vous êtes dans l’une de vos activités et en cours d’enregistrement.
• Vous pouvez ajouter les “tracks” contenus dans les Move de votre iPhone sur d’autres "Move". En d’autres termes : si vous avez utilisé la Suunto t6d et l’iPhone pendant votre exercice, vous pouvez plus simplement combiner la trace du Move de l’iPhone vers la T6D. A noter qu’il s’agit d’une première étape avec version beta, à utiliser donc de manière prudente.

On le voit, l'Ambit a été conçue avec la perspective de la faire évoluer grâce à des mises à jour de son logiciel interne.

La mise à jour 2.0 (partie suivante) s'inscrit dans cette optique. Elle apporte des fonctionnalités essentielles à la montre.



La maturité avec la mise à jour 2.0

Fin novembre 2012, Suunto a sorti le firmware 2.0 pour la montre Ambit.

Cette mise à jour avait été annoncée dès le printemps dernier et démontre que Suunto est en mesure non seulement d'annoncer des mises à jour et de nouvelles fonctionnalités à l'avance, mais aussi de respecter le calendrier à un jour près.

En pré-annonçant cette mise à jour, Suunto a probablement dissuadé bon nombre de personnes d'opter pour la montre Garmin Fenix pourtant plus complète avant cette mise à jour.

La mise à jour introduit de nouvelles fonctionnalités, non seulement pour la montre, mais aussi pour le site Movescount. Les notes officielles indiquent les fonctionnalités suivantes:

  • support de l'ANT+
  • support du Foot POD
  • Interval timer
  • support des Suunto Apps
  • Meilleur filtre speed fusion donnant un rythme de course plus stable
  • Résumé des exercices montrant individuellement le nombre de temps intermédiaires (laps) pris manuellement (tous les laps étaient combinés précédemment)
  • une pause n'a plus d'effet sur le nombre de temps intermédiaires
  • amélioration de la capacité mémoire pour les logs lors de l'utilisation du GPS

Améliorations relatives à Movescount :

  • Mise à jour plus rapide des données satellites lors de la synchronisation avec Moveslink
  • sélection individuelle de tous les POD dans un exercice personnalisé dans Movescount
  • bug résolu quant aux valeurs min et max dans Movescount
  • les notes sur les temps intermédiaires différencient les auto laps et les laps suite à des pauses dans Movescount
  • option de tri ajoutée pour les POI et les itinéraires dans Movescount

Malgré la longueur de cette liste, deux nouveautés doivent retenir toute l'attention : le support de ANT+
 et le support des Suunto Apps (vous offrant la possibilité de créer votre propre appli).

Il s'agit des fonctionnalités les plus pertinentes et les plus demandées par les possesseurs d'Ambit.

La mise à jour 2.0 est une mise à jour gratuite. Vous pouvez l'obtenir en ouvrant le soft Moveslink préalablement installé sur votre ordinateur et après l'invitation de mise à jour. Quelques minutes suffisent pour effectuer la mise à jour.

ANT+ : support d'accessoires
La montre supportait une variante propriétaire du standard ANT+, une hérésie à une époque où toutes les autres montres comparables supportent le ANT+. Il fallait au préalable acheter exclusivement des accessoires de marque Suunto. Avec cette mise à jour l'Ambit fonctionne avec n'importe quel accessoire ANT+ qui appartient toutefois aux classes de périphériques supportées. Il reste bien entendu possible de jumeler vos accessoires Suunto.

Suunto a décidé de supporter cinq classes de dispositifs ANT+ pour la version 2.0. Les profils de périphériques pris en charge sont les suivants:

  • capteur de pulsations cardiaques
  • capteur de vitesse
  • capteur de cadence
  • capteur combinant la mesure de vitesse et de cadence
  • Footpod

Pour ceux qui connaissent des capteurs de vélo mesurant la vitesse et la cadence ou le capteur accéléromètre nommé footpod - voir ces messages particuliers pour un «Tout ce que vous avez toujours voulu savoir« post sur chaque sujet.

Les profils de périphériques suivant ne sont toutefois pas supportés :

  • capteur de puissance
  • capteur de température (à l'instar du Tempe)

Reste à voir si une future mise à jour apportera le support de ces classes de dispositifs. On l'espère en tout cas. Ainsi, les fondus de montagne pourraient alors acquérir le capteur de température Tempe de Garmin qui permet de connaître la température (la température indiquée par la montre est biaisée par votre température corporelle).

Ces capteurs ANT+ sont couplés de la même manière que vous procédiez précédemment avec les capteurs Suunto. Vous vous dirigez dans le menu jumelage au sein de la zone des paramètres en appuyant sur le bouton «Suivant» durant quelques secondes.

Notez qu'il n'affiche pas l'identifiant ANT + et n'informe pas s'il y a d'autres appareils ANT+ à proximité. La montre prendra en compte un seul accessoire (le plus proche) et s'appairera avec.

La collecte de données est gérée de la même manière que précédemment et, à bien des égards, une fois que vous avez jumelé le capteur vous ne remarquerez pas vraiment de différences avec un accessoire Suunto, ni dans la collecte de données ou l'affichage.

Suunto pourrait à l'avenir proposer des capteurs ANT+.

Pour l'heure, on ne sait pas si oui ou non Suunto commencera à produire des capteurs ANT+ de marque Suunto, ou si la société va continuer à produire ses capteurs avec variante de l'ANT+.

Le chapitre suivant traite des Suunto Apps, une fonctionnalité particulièrement intéressante de l'Ambit.



Les Suunto Apps

La mise à jour 2.0 apporte, on l'a vu précédemment, le support des capteurs ANT+. Mais, la fonctionnalité la plus singulière de l'Ambit consiste en la possibilité de créer et d'utiliser des applications.

Le potentiel d'une telle fonctionnalité est énorme et unique sur une montre outdoor. Bien entendu, on pense aux montres intelligentes et connectées de type Pebble dont l'essence même est d'embarquer des applications. A noter d'ailleurs que cette dernière peut fonctionner avec l'appli RunKeeper et afficher la vitesse instantanée depuis la mise à jour 1.11 de son firmware. La MetaWatch ou la Cookoo disposent également de scénarios similaires.

La tendance semble donc bien là et Suunto a eu la bonne idée de l'intégrer sur l'Ambit. Il s'agit toutefois pour l'heure de balbutiements et la possibilité bien que louable reste à certains égards limitée.

Il faut en premier lieu se connecter au site Movescount, se rendre dans la Suunto App Zone et naviguer dans le menu Outils et puis Designer App.

On espère que Suunto offrira par la suite un véritable SDK aux développeurs afin qu'ils puissent créer des applis innovantes avec un code unique. Pour l'instant, l'utilisateur peut utiliser celles qui ont été créées ou bien facilement créer son appli sans aucune connaissance informatique. La montre dotée d'un accéléromètre à 3 axes, d'une boussole, d'un altimètre et d'un GPS a le potentiel pour une infinité d'applications.

Si vous ne trouvez pas l'appli qu'il vous faut, vous pourrez alors créer la vôtre pour, par exemple, calculer votre temps final estimé lorsque vous courez un marathon ou le taux de pente de votre itinéraire à ski.

On peut ajouter une Suunto App différente à chaque mode d'entraînement. 

Les informations mesurées par les applis ne peuvent malheureusement être sauvegardées et ne peuvent donc pas être importées a posteriori sur Movescount afin d'être étudiées.

Suunto_App_Beers_Burned_off_Ambit Suunto_App_Current_Incline_Ambit 

Suunto_App_10K_Time_Ambit 



Une boussole 3D

La montre Ambit intègre un capteur magnétique à effet Hall qui apporte la fonctionnalité de boussole à la montre vous indiquant ainsi le nord magnétique.

Couplée avec l'accéléromètre 3 axes de la montre qui prend en compte l'inclinaison de celle-ci, la boussole peut être utilisée sans avoir à placer la montre à l'horizontale. C'est la raison pour laquelle le constructeur finlandais parle de boussole 3D.

La promesse est effectivement au rendez-vous et donne ainsi tout son sens à une boussole intégrée à une montre. Plus besoin de prendre le temps de la placer à l'horizontal lors d'un trail par exemple.

L'utilisateur devra au préalable "étalonner" la boussole en faisant pivoter la montre à 360° avant de l'incliner à 90°.

Les fans de courses d'orientation apprécieront cette fonctionnalité. Elle peut également s'avérer très pratique pour le trek, le ski de randonnée ou encore la randonnée.



La navigation avec le GPS

Point d’Intérêt et itinéraires

GPS oblige, l'Ambit se distingue d'autres montres outdoor grâce à la possibilité de l'utiliser pour la géolocolisation et la navigation GPS.

Depuis le site Movescount ou bien directement depuis la montre, on pourra ainsi créer des points d'intérêt (POI). Dès lors, l'utilisateur peut se rendre à un POI préenregistré le plus simplement du monde. Dans cette optique, en mode navigation, l'écran affiche le nom du POI ainsi qu'une flèche pour vous orienter et le cap indiqué en degrés.

Cela fonctionne parfaitement, la lecture étant intuitive et les indications précises.

Au-delà des POI, il est également possible de créer un itinéraire depuis la montre ou bien l'importer vers la montre. A cet effet, on utilisera Movescount pour effectuer le transfert d'un itinéraire préalablement créé point par point sur une carte. On reste toutefois limité à 100 points de passage, ce qui peut être faible pour de très longs parcours.

Sur Movescount, on pourra également importer un itinéraire pourvu qu'il soit au format .kml ou bien .gpx.

itinŽraire_captŽ_par_GPS_Suunto_Ambit intinŽraire_captŽ_par_GPS_Suunto_Ambit_b 



Evolution matérielle avec l'Ambit 2

La nouvelle Ambit 2 est une évolution de la Suunto Ambit. Elle intègre les fonctions outdoor majeures de Suunto, telles que la navigation, les informations barométriques, l’altimètre, la boussole 3D et les autres fonctions dédiées à l’outdoor.
Mais, elle gagne quelques nouvelles fonctionnalités :


  • FusedAlti
  • mode multisport
  • mode pour le triathlon
  • possibilité de créer des applications avancées et l'enregistrement des données issues des applis
  • support d'un capteur de puissance pour le cyclisme
  • mode natation (calcul notamment du nombre de mouvements de bras)

Les fonctions suivantes sont propres à l'Ambit 2. Passons les principales en revue.

La fonction FusedAlti combine de façon pertinente l'altitude mesurée via le baromètre et celle issue de la mesure par géolocalisation GPS. Il en découle une plus grande précision de l'altitude absolue et des indications de dénivelé.

Là où dans l'absolu, l'utilisateur était censé étalonner la montre au départ en lui indiquant l'altitude, ce n'est plus nécessaire puisque l'étalonnage se fait automatiquement en prenant l'altitude mesurée via le GPS au départ.

Sur l'Ambit 2, il devient possible d'utiliser plusieurs applications simultanément (contre une seule sur l'Ambit). Le nombre d'applications utilisables durant un exercice dépendra de l'espace mémoire disponible puisque chaque appli peut désormais sauvegarder des données. 

La condition "si, donc" est également supportée par l'Ambit 2. Cela permet de créer des applis plus complexes. Des alarmes et des avertissements sonores peuvent par ailleurs être déclenchés par les applis. Ce dernier point va permettre de créer des applis d'entrainement personnalisées, notamment pour du fractionné.

Ceux qui ne jurent que par la puissance en cyclisme vont être ravis d'apprendre que les capteurs de puissance sont supportés par l'Ambit 2.

Suunto ajoute en effet à la montre Ambit 2 la mesure de la puissance pour le cyclisme et plus précisément : puissance moyenne, maximum, puissance instantanée, Intervalle d’affichage (moyenne glissante sur les dernières 3s/10s/30s), sélection intervalle pour mesure de la puissance par séquence et puissance max dans l’intervalle mesuré.

La natation non prise en compte par l'Ambit l'est désormais par l'Ambit 2. Les nageurs pourront prendre connaissance des données suivantes : distance, durée, allure, nombre de mouvements, fréquence moyenne et même l’efficacité de la nage. L'Ambit 2 se voit même en mesure d'identifier le type de nage pratiquée grâce à l’accéléromètre. En revanche, les données issues d'une ceinture cardiaque ne peuvent être mesurées sous l'eau (les signaux émis en ANT+ ne sont pas assez puissants pour transiter dans l'eau).

Les triathlètes ne sont pas oubliés avec le mode multisport dans lequel on sélectionne plusieurs sports dans un ordre donné. On passe ainsi d'un sport à un autre dans ce mode, la transition se faisant manuellement en appuyant durant 3 secondes sur un bouton. Par défaut, les sports sélectionnés sont ceux du triathlon avec dans l'ordre : la natation, le cyclisme et la course à pied.

Enfin, des applications intégrées apportent des informations relatives aux lever et coucher du soleil ainsi que sur les marées. Une application indicateur d'orage sera, elle, très appréciée des randonneurs et des alpinistes.

Parallèlement à l'Ambit 2, Suunto a lancé l'Ambit 2S qui est une version moins complète de l'Ambit 2S mais aussi moins onéreuse. Elle reprend certaines des fonctions des Ambit et Ambit 2.



Quelques bémols

A 429€ sans ceinture et 479€ avec ceinture, la Suunto Ambit n'est évidemment pas à la portée de toutes les bourses.

Les tarifs de l'Ambit 2 et de l'Ambit 2S sont les suivants :

Ambit 2 :

  • Suunto Ambit 2 Ambit 2 Saphir (avec ceinture cardio) : 600,00 €
  • Suunto Ambit 2 Saphir : 550,00 €
  • Suunto Ambit 2 (avec ceinture cardio) : 500,00 € (black ou silver)
  • Suunto Ambit 2 Black : 450,00 € (black ou silver)

Ambit 2S :

Il s'agit d'un modèle doté de moins de fonctionnalités que les Ambit et Ambit 2. Exit notamment toutes les fonctions relatives au dénivelé et la fonctionnalité FusedAlti.

  • Suunto Ambit 2S (avec ceinture cardio) : 400,00 €
  • Suunto Ambit 2S : 350,00 €

S'il reste possible d'utiliser une Ambit au quotidien, la montre reste toutefois épaisse (impossible de passer un bras de chemise sans le déboutonner).

Par ailleurs, les Suunto Apps sont un réel plus face aux montres équivalentes de la concurrence. Cependant, on regrettera que le constructeur finlandais n'ait pas poussé le concept plus loin encore.

A l'image des montres Pebble ou autre Cukoo, on aurait aimé un réel SDK permettant aux développeurs de créer une infinité d'applis plus complexes les autres que les autres. Toutefois, ces montres fonctionnent avec une connexion Bluetooth avec un smartphone. Cela nécessiterait donc d'avoir son smartphone lors des séances d'entraînement (ce qui est peu pratique). De surcroît, le Bluetooth limiterait l'autonomie de la montre.



Les alternatives

Avec les modèles Ambit, Suunto n'est pas le seul constructeur à proposer des montres outdoor intégrant un GPS et une connectivité avec les accessoires ANT+.

Garmin a récemment mis à jour sa gamme Forerunner avec en particulier le modèle Forerunner 910XT. Proposé à 449€ (avec une remise constructeur de 50€ du 06/05 au 31/07/13), elle offre des fonctionnalités comparables à l'Ambit avec un accent mis sur le mode multisport. De surcroît, son grand écran permet d'afficher plusieurs informations simultanément.

Le constructeur Polar propose également plusieurs montres GPS avec les RC3 GPS (229.90€), RCX5 (359.90€) , RCX3 GPS (279.90€) et RS800CX GPS (489.90€). Pour ces trois dernières, le GPS n'est pas intégré dans la montre mais se trouve dans un accessoire à porter au bras baptisé "G5".

Nike propose également la SportWatch tandis que Motorola a sorti un modèle intéressant avec la MotoActv. Il s'agit de deux montres GPS au rapport qualité prix alléchant.

Enfin, vous pouvez également utiliser un smartphone avec une application dédiée telle que RunKeeper. Bien entendu, porté généralement au bras, il ne permet pas de visualiser directement les informations même si celles-ci peuvent être données vocalement (grâce à des écouteurs).

Le choix pourra aussi se porter sur la montre "intelligente" Pebble (lire notre test complet) qui a battu des records sur KickStarter. Les premiers exemplaires viennent tout juste d'être expédiés à ceux qui ont "backé" sur le projet il y a de cela un an.

S'il ne s'agit pas d'une montre outdoor, elle peut fonctionner de pair avec l'appli RunKeeper et affichera votre vitesse instantanée (depuis la mise jour v1.11). Plutôt bien vu. Notez aussi qu'elle permet de passer d'une piste audio à une autre, ce qui peut s'avérer intéressant pour ceux qui aiment courir en musique.

Il faudra patienter plusieurs mois avant que de nouvelles Pebble soient produites. Toutefois, notez que le site français "La Montre Bleue" spécialisée dans les smartwatches et autres bracelets Bluetooth la propose au tarif de 199€ jusqu'au 15 juillet.



Conclusion

Alors que la Pebble faisait son apparition sur le site KickStarter, Suunto lançait la montre Ambit. La montre a toutefois montré son véritable potentiel avec les mises à jour 1.8 puis 2.0 de son firmware. A l'instar de la Pebble, la montre de Suunto permet d'ajouter des applis (que l'on trouvera sur le site Movescount ou bien que l'on créera soi-même). La comparaison avec la smartwatch s'arrête toutefois là puisque l'Ambit (et l'Ambit 2) est une montre outdoor dédiée aux activités sportives. Elle ne s'adresse pas uniquement aux sportifs de haut niveau mais à tout ceux qui pratiquent régulièrement une activité sportive et désirent progresser, suivre leur performances, programmer des entrainements et utiliser un GPS sans avoir à transporter un smartphone. Il s'agit du nec plus ultra même si son prix pourra en refroidir plus d'un.



+ Les plus
  • design pour une montre outdoor
  • autonomie
  • ergonomie
  • évolutivité avec les MàJ du firmware
  • les Suunto Apps
- Les moins
  • prix élevé
  • concept des Suunto Apps pas assez poussé
  • connecteur propriétaire (toutefois indispensable pour l'étanchéité)
  • lenteur lors de l'upload des données de la montre vers le PC

  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
amiga offline Hors ligne Vénéré icone 3149 points
Le #1384212
Ca a l'air sympa.

A voir lorsque les prix auront diminué par 2 ou 4.

Pour le moment, c'est encore trop cher pour moi.
losava offline Hors ligne Héroïque avatar 862 points
Le #1424802
Déçu par cette montre (Suunto Ambit).
Elle s’abîme dès sa première caresse avec un rocher et il n'existe pas de protection adaptée.(Il faut donc éviter les activités de plongée et de montagne ...pour une montre outdoor ...)
Elle est trop grosse.
Son écran n'est pas anti-reflet. Il faut donc la tourner sur son poignet pour voir les données (pratique en vélo !)
Les chiffres des lignes du haut et du bas sont bien trop petits pour être lisibles dans des conditions outdoor
Le site Movescount est mal conçu avec des graphiques incompréhensibles et des fonctions très limitées pour le traitement et la présentation des données.
Quand à la fonction de suivi d'itinéraire, elle n'a en pratique pas beaucoup d'utilité.
Enfin, surtout alors que compte tenu de son prix élevé et de la communication de Suunto on pouvait espérer que ses fonctionnalités seraient complétées notamment s'agissant de la natation Suunto a préféré sortir une nouvelle version (alors qu'on a vu les limites de cette approche chez Apple).


runkrobirun offline Hors ligne Héroïque avatar 862 points
Le #1565622
Vous dites "Le constructeur français Polar propose également plusieurs montres ...", La marque Polar est Finlandaise et non pas française.

Sylvain
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire