Messagerie Telegram : 4 adolescentes interpellées sur fond de terrorisme

Le par  |  18 commentaire(s)
Telegram

Quatre adolescentes âgées de 14 à 18 ans ont été interpellées en France cette semaine pour avoir entretenu des contacts avec un djihadiste sur la messagerie Telegram.

C'est sur commission rogatoire d'un juge d'instruction antiterroriste que quatre jeunes filles âgées de 14 à 18 ans ont été interpellées cette semaine en France. Elles sont soupçonnées d'avoir entretenu des contacts avec des personnes appartenant à des groupes terroristes et notamment le français Rachid Kassim.

Telegram

Les quatre interpellations ont été menées sur l'ensemble du territoire ce mardi : à Noisiel et Melun en Seine-et-Marne, Mulhouse (Haut-Rhin) ainsi qu'à Creil (Oise) par la DGSI. Le Raid aura assisté à l'interpellation de la jeune fille de 18 ans à Creil.

Le parquet indique que les quatre prévenues sont suspectées d'avoir eu des contacts répétés sur les réseaux sociaux "avec des personnes impliquées dans des filières terroristes", spécifiant la zone irako-syrienne. Elles sont également suspectées d'avoir participé à une chaine de discussion sur la messagerie chiffrée Telegram organisée par Rachid Kassim. Les échanges étaient centrés autour de l'organisation d'actes violents.

L'enquête aujourd'hui menée devra permettre de déterminer si les adolescentes sont des "profils à risque", si elles avaient l'intention de commettre des actes de violence en France ou si elles envisageaient un voyage vers la Syrie.

La messagerie Telegram est de plus en plus surveillée par les agences de renseignements du fait de son utilisation largement mise en cause dans l'organisation des attentats de ces dernières années. Telegram est vivement pointée du doigt, ainsi qu'une grande partie des logiciels de messagerie proposant un chiffrement complexe, notamment pour leur capacité à permettre, à l'aide de simples smartphones, de couvrir des activités illégales et terroristes sans que les autorités ne soient en mesure d'accéder directement aux contenus échangés.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1954607
Ca n'arrête pas les arrestations sur Telegram

Est-ce que ca prouve que :
- C'est pas sécurisé comme indiqué ?
- C'est un repaire de terroristes ?

Je ne le pense pas mais d'autres doivent le penser
Le #1954611
Si tu utilises des moyens sécurisés pour chatter ou autre c'est pas pour "protéger ta vie privée" mais c'est que tu as des choses à cacher, à te reprocher, des intentions illégales.
C'est pourquoi les services de police doivent s'infiltrer sur ces réseaux et applications pour agir avant qu'ils ne soit trop tard. C'est une très bonne chose.
Le #1954612
"L'enquête aujourd'hui menée devra permettre de déterminer si les adolescentes sont des "profils à risque" =>Je pense que si ces personnes prennent des contacts répétés avec des djihadistes et parlent d'organiser des actes violant comment pourrait-on ne pas les considérer comme des profils à risque ?
Le #1954616
FFFeu a écrit :

"L'enquête aujourd'hui menée devra permettre de déterminer si les adolescentes sont des "profils à risque" =>Je pense que si ces personnes prennent des contacts répétés avec des djihadistes et parlent d'organiser des actes violant comment pourrait-on ne pas les considérer comme des profils à risque ?


En fait, il y a aussi le plaisir du risque, comme celui qui va rouler à 200km/h sur l'autoroute.
Pour ce deuxième cas, il met la vie en danger d'autrui et est puni pour cela.
Ici, la question est de savoir si elles s'amusaient ou prévoyaient vraiment de mettre en danger la vie de nos concitoyens...

Le problème est de savoir où est la plaisanterie, et où sont les choses sérieuses....
Le #1954618
Virez moi cette racaille de France... 14ans et déjà en contacte avec des réseaux terroristes.
Le #1954619
iAndroid a écrit :

Si tu utilises des moyens sécurisés pour chatter ou autre c'est pas pour "protéger ta vie privée" mais c'est que tu as des choses à cacher, à te reprocher, des intentions illégales.
C'est pourquoi les services de police doivent s'infiltrer sur ces réseaux et applications pour agir avant qu'ils ne soit trop tard. C'est une très bonne chose.


Les voitures peuvent servir à tuer. Peut-on pour autant les considérer comme une arme ?

Le problème n'a jamais été les outils, mais les gens qui s'en servent.

Et puisque ta vie privée ne semble te poser aucun problème, accepterais tu que ta chambre à coucher soit sous surveillance vidéo 24h/24h ?
Le #1954630
saepho a écrit :

FFFeu a écrit :

"L'enquête aujourd'hui menée devra permettre de déterminer si les adolescentes sont des "profils à risque" =>Je pense que si ces personnes prennent des contacts répétés avec des djihadistes et parlent d'organiser des actes violant comment pourrait-on ne pas les considérer comme des profils à risque ?


En fait, il y a aussi le plaisir du risque, comme celui qui va rouler à 200km/h sur l'autoroute.
Pour ce deuxième cas, il met la vie en danger d'autrui et est puni pour cela.
Ici, la question est de savoir si elles s'amusaient ou prévoyaient vraiment de mettre en danger la vie de nos concitoyens...

Le problème est de savoir où est la plaisanterie, et où sont les choses sérieuses....


On ne veux pas savoir si ces personnes allaient vraiment passer à l'acte , on se demande si ce sont des personnes à risque, ces jeunes adolescente ce sont des personnes à risque, la question ne se pose pas.
Elle méritent d'être surveillées pendant de longues années car prendre contact avec des djihadistes et comploter des attaques c'est pas l'amour du risque on est un peu au delà tout de même, ce sont ce genre de profils qu'on peut modeler pour faire ce que l'on souhaite, l'âge y fait beaucoup, ce sont des profils ciblés par les recruteurs, des cibles simples et malléables.
Le #1954631
Araldwenn a écrit :

iAndroid a écrit :

Si tu utilises des moyens sécurisés pour chatter ou autre c'est pas pour "protéger ta vie privée" mais c'est que tu as des choses à cacher, à te reprocher, des intentions illégales.
C'est pourquoi les services de police doivent s'infiltrer sur ces réseaux et applications pour agir avant qu'ils ne soit trop tard. C'est une très bonne chose.


Les voitures peuvent servir à tuer. Peut-on pour autant les considérer comme une arme ?

Le problème n'a jamais été les outils, mais les gens qui s'en servent.

Et puisque ta vie privée ne semble te poser aucun problème, accepterais tu que ta chambre à coucher soit sous surveillance vidéo 24h/24h ?


Ne mélangeons pas vie privée et intimité ou pudeur s'il vous plait.
Le fait de fermer la porte des cabinets de toilettes en heure de pointe est bien différent de ne pas vouloir qu'on sache ce que l'on a écrit à une personne accusée de recruter de jeunes terroriste ou d'acte terroriste ... Il ne faut pas être binaire à ce point, ca mène également à des dérives ce genre de réflexions ...

De plus, l'outil n'est pas le problème mais parfois il faut empiéter sur certains outils pour réglementer et encadrer les utilisateurs, c'est ainsi, l'Homme est ce qu'il est ... sans sanctions ou surveillance ce serait l'anarchie, nous ne sommes que de simples animaux avec quelques règles, ni plus ni moins ...

Laisser le champs libre à certain est la meilleure solution pour arriver aux pires situations et constater la déviance de l'être Humain et c'est pas l'histoire qui me contre-dira
Le #1954636
Vie privée, intimité, où est la limite ?

En tous cas, sous prétexte que certaines personnes pourraient être des terroristes, je n'ai pas envie que mes correspondances quelles qu'elles soient soient examinées.

Pour l'instant, mon courrier postal n'est pas systématiquement ouvert, mais au train ou vont les choses, qui sait ?


Donc je continuerai à utiliser un service de mail sécurisé, sécuriserai l'accès à mes données, garderai une serrure sur ma boite aux lettres,etc...

Le jour ou notre vie privée n'existera plus, il sera trop tard pour réaliser qu'on s'est petit à petit dirigé vers un état dictatorial, et en applaudissant qui plus est.

Ah oui, on est toujours sous état d'urgence au fait. Pour quelle raison à part faire passer des lois de plus en plus liberticides ?

Le #1954642
Araldwenn a écrit :

iAndroid a écrit :

Si tu utilises des moyens sécurisés pour chatter ou autre c'est pas pour "protéger ta vie privée" mais c'est que tu as des choses à cacher, à te reprocher, des intentions illégales.
C'est pourquoi les services de police doivent s'infiltrer sur ces réseaux et applications pour agir avant qu'ils ne soit trop tard. C'est une très bonne chose.


Les voitures peuvent servir à tuer. Peut-on pour autant les considérer comme une arme ?

Le problème n'a jamais été les outils, mais les gens qui s'en servent.

Et puisque ta vie privée ne semble te poser aucun problème, accepterais tu que ta chambre à coucher soit sous surveillance vidéo 24h/24h ?


Sa chambre non mais ses toilettes surement
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]