Telegram : blocage demandé après l'ultimatum russe

Le par  |  7 commentaire(s)
Telegram

Vers une interdiction de la messagerie sécurisée Telegram en Russie après son refus de fournir aux autorités des clés de chiffrement.

Le mois dernier, l'autorité russe de régulation des télécoms Roskomnadzor a ordonné à Telegram de fournir au FSB des clés de chiffrement permettant de lire " les messages reçus, transmis, en cours d'envoi. "

À cet ultimatum de quinze jours, Pavel Dourov, le cofondateur de l'application de messagerie sécurisée, avait immédiatement réagi : " Les menaces de bloquer Telegram à moins de fournir les données personnelles de ses utilisateurs ne porteront par leurs fruits. Telegram défendra la liberté et la vie privée. "

Qui plus est, un représentant légal de Telegram avait souligné la difficulté - voire l'impossibilité - technique de satisfaire la demande de Roskomnadzor. L'autorité russe vient d'initier une procédure en justice afin de bloquer l'accès à l'application de messagerie.

L'année dernière, l'application de messagerie sécurisée avait été sanctionnée par la justice russe d'une amende administrative de 800 000 roubles pour son refus de répondre favorablement à une demande du Service fédéral de sécurité de la Fédération de Russie.

Par la suite, la Cour Suprême a rejeté la plainte de Telegram pour une annulation de sa condamnation. Les autorités russes mettent en avant le fait de vouloir enquêter sur des actes extrémistes, et notamment terroristes. Telegram, qui revendique 200 millions d'utilisateurs dans le monde (une dizaine de million en Russie), est vent debout, soulignant une violation des droits des consommateurs.

Telegram indique utiliser un chiffrement serveur-client dans les Cloud Chats, et une couche supplémentaire de chiffrement client-client pour les Secret Chats. Seulement pour le deuxième cas de figure (les Secret Chats), on comprend alors que Telegram ne dispose pas lui-même des clés de chiffrement.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2008780
On m’expliquera quand même comment tous les pseudos terroristes ont été capturés après avoir utilisé cette messagerie hautement chiffrée et sécurisée
Le #2008783
skynet a écrit :

On m’expliquera quand même comment tous les pseudos terroristes ont été capturés après avoir utilisé cette messagerie hautement chiffrée et sécurisée


Les contenus de ces applications sont chiffrés, mais pas les numéros appelés ou qui appellent.

Donc on peut savoir que Narcos a téléphoné et conversé avec Skynet, mais impossible de connaitre le contenu de notre conversation.

Bref; si tu utilises Telegram, déja big brother is watching you !!
Le #2008868
skynet a écrit :

On m’expliquera quand même comment tous les pseudos terroristes ont été capturés après avoir utilisé cette messagerie hautement chiffrée et sécurisée


Il y a déjà, comme le dit Narcos, possibilité de voir qui utilise Telegram.

Et il y a aussi le fait qu'il y ait 2 modes d'utilisation, soit le tchat "normal", soit le tchat privé.

En "normal", les données sont chiffrées sur ton périphérique jusqu'au serveur de Telegram, là les données apparaissent en clair sur les serveurs, puis sont re-chiffrées jusqu'au terminal du destinataire.

En "privé", les données sont chiffrées de bout en bout.

Par contre, dans le cas d'un appel audio, c'est censé être sécurisé par une clef de chiffrement (lors d'un appel, en haut à droite s'affichent 4 smileys, si ces 4 smileys sont identiques sur les deux téléphones participants à la conversation, alors la communication est chiffrée, si la suite de smileys est différente, il y a un "man in the middle".

Du coup, si par une méconnaissance de ces choses là, certains ont conversé sur Telegram en mode "normal", alors l'interception des messages par un "man in the middle" est tout à fait possible, surtout connaissant les moyens des gouvernements pour ça.

Normalement, Telegram est censé avoir un chiffrement non cracké pour l'instant, dans la mesure où ils offrent 100.000 ou 300.000$, je ne sais plus exactement, à toute personne réussissant à hacker le truc. Pour l'instant, ça n'est jamais arrivé.
Mais j'imagine bien qu'un gouvernement puissant ayant réussi à cracker leur chiffrement, ils ne vont pas ensuite s'en vanter partout et le crier sur les toits, sinon tous les utilisateurs utilisant Telegram à mauvais escient vont prendre la fuite vite fait bien fait.

Pour l'instant, je fais plutôt confiance à Telegram pour résister à toute forme de pression de la part d'un gouvernement car le patron a déjà perdu son réseau social russe après que le Kremlin lui ait demandé de coopérer, il s'est barré de Russie avec sa fortune et a créé Telegram qui tourne que grâce à sa fortune personnelle. Donc il est indépendant, et il l'a déjà mauvaise d'avoir perdu le contrôle d'un de ses gros projets avec le gouvernement russe.
Cela dit, je n'utilise même pas le mode "privé", je suis en mode "normal" quand je tchat, c'est surtout parce que c'est la meilleure app de messagerie que j'ai pu trouver et qui respecte la vie privée, à l'opposé total de Whatsapp et consorts en fait.
Le #2008872
FatMat a écrit :

skynet a écrit :

On m’expliquera quand même comment tous les pseudos terroristes ont été capturés après avoir utilisé cette messagerie hautement chiffrée et sécurisée


Il y a déjà, comme le dit Narcos, possibilité de voir qui utilise Telegram.

Et il y a aussi le fait qu'il y ait 2 modes d'utilisation, soit le tchat "normal", soit le tchat privé.

En "normal", les données sont chiffrées sur ton périphérique jusqu'au serveur de Telegram, là les données apparaissent en clair sur les serveurs, puis sont re-chiffrées jusqu'au terminal du destinataire.

En "privé", les données sont chiffrées de bout en bout.

Par contre, dans le cas d'un appel audio, c'est censé être sécurisé par une clef de chiffrement (lors d'un appel, en haut à droite s'affichent 4 smileys, si ces 4 smileys sont identiques sur les deux téléphones participants à la conversation, alors la communication est chiffrée, si la suite de smileys est différente, il y a un "man in the middle".

Du coup, si par une méconnaissance de ces choses là, certains ont conversé sur Telegram en mode "normal", alors l'interception des messages par un "man in the middle" est tout à fait possible, surtout connaissant les moyens des gouvernements pour ça.

Normalement, Telegram est censé avoir un chiffrement non cracké pour l'instant, dans la mesure où ils offrent 100.000 ou 300.000$, je ne sais plus exactement, à toute personne réussissant à hacker le truc. Pour l'instant, ça n'est jamais arrivé.
Mais j'imagine bien qu'un gouvernement puissant ayant réussi à cracker leur chiffrement, ils ne vont pas ensuite s'en vanter partout et le crier sur les toits, sinon tous les utilisateurs utilisant Telegram à mauvais escient vont prendre la fuite vite fait bien fait.

Pour l'instant, je vais plutôt confiance à Telegram pour résister à toute forme de pression de la part d'un gouvernement car le patron a déjà perdu son réseau social russe après que le Kremlin lui ait demandé de coopérer, il s'est barré de Russie avec sa fortune et a créé Telegram qui tourne que grâce à sa fortune personnelle. Donc il est indépendant, et il l'a déjà mauvaise d'avoir perdu le contrôle d'un de ses gros projets avec le gouvernement russe.
Cela dit, je n'utilise même pas le mode "privé", je suis en mode "normal" quand je tchat, c'est surtout parce que c'est la meilleure app de messagerie que j'ai pu trouver et qui respecte la vie privée, à l'opposé total de Whatsapp et consorts en fait.


Thanks

Ceci dit, je pense que ceux qui voulaient un attentat utilisaient le chiffrement
D'où mes questions sur la validité du chiffrement..

http://www.phonandroid.com/terrorisme-personnes-arretees-grace-a-lapplication-telegram-un-attentat-dejoue-a-nice.html
Le #2008879
FatMat a écrit :

skynet a écrit :

On m’expliquera quand même comment tous les pseudos terroristes ont été capturés après avoir utilisé cette messagerie hautement chiffrée et sécurisée


Il y a déjà, comme le dit Narcos, possibilité de voir qui utilise Telegram.

Et il y a aussi le fait qu'il y ait 2 modes d'utilisation, soit le tchat "normal", soit le tchat privé.

En "normal", les données sont chiffrées sur ton périphérique jusqu'au serveur de Telegram, là les données apparaissent en clair sur les serveurs, puis sont re-chiffrées jusqu'au terminal du destinataire.

En "privé", les données sont chiffrées de bout en bout.

Par contre, dans le cas d'un appel audio, c'est censé être sécurisé par une clef de chiffrement (lors d'un appel, en haut à droite s'affichent 4 smileys, si ces 4 smileys sont identiques sur les deux téléphones participants à la conversation, alors la communication est chiffrée, si la suite de smileys est différente, il y a un "man in the middle".

Du coup, si par une méconnaissance de ces choses là, certains ont conversé sur Telegram en mode "normal", alors l'interception des messages par un "man in the middle" est tout à fait possible, surtout connaissant les moyens des gouvernements pour ça.

Normalement, Telegram est censé avoir un chiffrement non cracké pour l'instant, dans la mesure où ils offrent 100.000 ou 300.000$, je ne sais plus exactement, à toute personne réussissant à hacker le truc. Pour l'instant, ça n'est jamais arrivé.
Mais j'imagine bien qu'un gouvernement puissant ayant réussi à cracker leur chiffrement, ils ne vont pas ensuite s'en vanter partout et le crier sur les toits, sinon tous les utilisateurs utilisant Telegram à mauvais escient vont prendre la fuite vite fait bien fait.

Pour l'instant, je vais plutôt confiance à Telegram pour résister à toute forme de pression de la part d'un gouvernement car le patron a déjà perdu son réseau social russe après que le Kremlin lui ait demandé de coopérer, il s'est barré de Russie avec sa fortune et a créé Telegram qui tourne que grâce à sa fortune personnelle. Donc il est indépendant, et il l'a déjà mauvaise d'avoir perdu le contrôle d'un de ses gros projets avec le gouvernement russe.
Cela dit, je n'utilise même pas le mode "privé", je suis en mode "normal" quand je tchat, c'est surtout parce que c'est la meilleure app de messagerie que j'ai pu trouver et qui respecte la vie privée, à l'opposé total de Whatsapp et consorts en fait.


Putain FatMat tu vas nous faire repérer !!!
Le #2008881
skynet a écrit :

FatMat a écrit :

skynet a écrit :

On m’expliquera quand même comment tous les pseudos terroristes ont été capturés après avoir utilisé cette messagerie hautement chiffrée et sécurisée


Il y a déjà, comme le dit Narcos, possibilité de voir qui utilise Telegram.

Et il y a aussi le fait qu'il y ait 2 modes d'utilisation, soit le tchat "normal", soit le tchat privé.

En "normal", les données sont chiffrées sur ton périphérique jusqu'au serveur de Telegram, là les données apparaissent en clair sur les serveurs, puis sont re-chiffrées jusqu'au terminal du destinataire.

En "privé", les données sont chiffrées de bout en bout.

Par contre, dans le cas d'un appel audio, c'est censé être sécurisé par une clef de chiffrement (lors d'un appel, en haut à droite s'affichent 4 smileys, si ces 4 smileys sont identiques sur les deux téléphones participants à la conversation, alors la communication est chiffrée, si la suite de smileys est différente, il y a un "man in the middle".

Du coup, si par une méconnaissance de ces choses là, certains ont conversé sur Telegram en mode "normal", alors l'interception des messages par un "man in the middle" est tout à fait possible, surtout connaissant les moyens des gouvernements pour ça.

Normalement, Telegram est censé avoir un chiffrement non cracké pour l'instant, dans la mesure où ils offrent 100.000 ou 300.000$, je ne sais plus exactement, à toute personne réussissant à hacker le truc. Pour l'instant, ça n'est jamais arrivé.
Mais j'imagine bien qu'un gouvernement puissant ayant réussi à cracker leur chiffrement, ils ne vont pas ensuite s'en vanter partout et le crier sur les toits, sinon tous les utilisateurs utilisant Telegram à mauvais escient vont prendre la fuite vite fait bien fait.

Pour l'instant, je vais plutôt confiance à Telegram pour résister à toute forme de pression de la part d'un gouvernement car le patron a déjà perdu son réseau social russe après que le Kremlin lui ait demandé de coopérer, il s'est barré de Russie avec sa fortune et a créé Telegram qui tourne que grâce à sa fortune personnelle. Donc il est indépendant, et il l'a déjà mauvaise d'avoir perdu le contrôle d'un de ses gros projets avec le gouvernement russe.
Cela dit, je n'utilise même pas le mode "privé", je suis en mode "normal" quand je tchat, c'est surtout parce que c'est la meilleure app de messagerie que j'ai pu trouver et qui respecte la vie privée, à l'opposé total de Whatsapp et consorts en fait.


Thanks

Ceci dit, je pense que ceux qui voulaient un attentat utilisaient le chiffrement
D'où mes questions sur la validité du chiffrement..

http://www.phonandroid.com/terrorisme-personnes-arretees-grace-a-lapplication-telegram-un-attentat-dejoue-a-nice.html


Je viens de lire ton article

Du coup, ils semble parler d'un "groupe de discussion", donc en gros un tchat à plusieurs, chiffré.

Ce qui n'empêche pas un agent de s'y infiltrer en se faisant passer pour un gars qui en a après la France et qui souhaite faire partie de leur truc après plusieurs semaines, mois, années, de mise en confiance.

Je penche plutôt pour cette explication car l'infiltration, j'imagine que les agents y sont rodés depuis des décennies, contrairement à cracker le chiffrement de Telegram. Mais ça ne reste qu'une supposition, va savoir ce qu'il est possible de cracker maintenant avec les supercalculateurs, les fermes de calcul, les prémices des ordinateurs quantiques etc etc... J'imagine qu'il y a 10 ans, un Rar chiffré avec mot de passe en 256bits devait prendre 10.000.000 d'années à cracker en brut force, mais de nos jours, ça a dû sacrément changer
Donc, on n'est pas à l'abri que le chiffrement de Telegram soit encore sécurisé. Mais à ce moment là, pourquoi la Russie exigerait les clefs de chiffrement

Bref, affaire à suivre!
Le #2008884
Narcos a écrit :

FatMat a écrit :

skynet a écrit :

On m’expliquera quand même comment tous les pseudos terroristes ont été capturés après avoir utilisé cette messagerie hautement chiffrée et sécurisée


Il y a déjà, comme le dit Narcos, possibilité de voir qui utilise Telegram.

Et il y a aussi le fait qu'il y ait 2 modes d'utilisation, soit le tchat "normal", soit le tchat privé.

En "normal", les données sont chiffrées sur ton périphérique jusqu'au serveur de Telegram, là les données apparaissent en clair sur les serveurs, puis sont re-chiffrées jusqu'au terminal du destinataire.

En "privé", les données sont chiffrées de bout en bout.

Par contre, dans le cas d'un appel audio, c'est censé être sécurisé par une clef de chiffrement (lors d'un appel, en haut à droite s'affichent 4 smileys, si ces 4 smileys sont identiques sur les deux téléphones participants à la conversation, alors la communication est chiffrée, si la suite de smileys est différente, il y a un "man in the middle".

Du coup, si par une méconnaissance de ces choses là, certains ont conversé sur Telegram en mode "normal", alors l'interception des messages par un "man in the middle" est tout à fait possible, surtout connaissant les moyens des gouvernements pour ça.

Normalement, Telegram est censé avoir un chiffrement non cracké pour l'instant, dans la mesure où ils offrent 100.000 ou 300.000$, je ne sais plus exactement, à toute personne réussissant à hacker le truc. Pour l'instant, ça n'est jamais arrivé.
Mais j'imagine bien qu'un gouvernement puissant ayant réussi à cracker leur chiffrement, ils ne vont pas ensuite s'en vanter partout et le crier sur les toits, sinon tous les utilisateurs utilisant Telegram à mauvais escient vont prendre la fuite vite fait bien fait.

Pour l'instant, je vais plutôt confiance à Telegram pour résister à toute forme de pression de la part d'un gouvernement car le patron a déjà perdu son réseau social russe après que le Kremlin lui ait demandé de coopérer, il s'est barré de Russie avec sa fortune et a créé Telegram qui tourne que grâce à sa fortune personnelle. Donc il est indépendant, et il l'a déjà mauvaise d'avoir perdu le contrôle d'un de ses gros projets avec le gouvernement russe.
Cela dit, je n'utilise même pas le mode "privé", je suis en mode "normal" quand je tchat, c'est surtout parce que c'est la meilleure app de messagerie que j'ai pu trouver et qui respecte la vie privée, à l'opposé total de Whatsapp et consorts en fait.


Putain FatMat tu vas nous faire repérer !!!


T'inquiète, tout va bien se passer... ai confiance....



Plus sérieusement, Macron et son équipe ont dit à plusieurs reprises utiliser Telegram pour communiquer ou faire des groupes de discussions, donc si on doit être soupçonnés juste parce qu'on parle de la technologie derrière Telegram et de son background historique, alors là je dirais que c'est Macron lui même qui en a fait la pub!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme