Téléphone à l'école : 82% des français souhaitent l'interdire

Le par  |  15 commentaire(s) Source : YouGov
smartphone-ado

La rentrée des classes se profile à l'horizon, mais certaines questions restent encore en suspens cette année. Quid ainsi de la loi interdisant l'usage des téléphones portables à l'école et de son application ? Pour 82% des parents, elle se doit d'être respectée.

Selon un sondage mené par Yougov auprès de 1030 personnes, 82% des sondés se disent en faveur d'une application stricte de la loi énonçant l'interdiction de l'utilisation du téléphone portable au sein des écoles et collèges.

Rappelons que la loi du 3 aout 2018 prévoyait une mise en application dès la rentrée 2018 dans l'ensemble des établissements scolaires de France. Malheureusement, il apparait compliqué de s'assurer du respect de la loi tant en période scolaire que périscolaire ainsi qu'activités scolaires dans ou hors de l'établissement. Jusqu'ici, seuls les enfants présentant un handicap disposent d'une dérogation ainsi que certains cas particuliers.

revente-smartphones

Dans les faits, la loi est appliquée à minima dans les établissements qui prévoient des sanctions légères pour les contrevenants lors des cours. Les utilisateurs de smartphones pendant les pauses sont rarement inquiétés. Le gouvernement prévoyait ainsi la mise en place d'un système de casiers permettant à chaque élève de stocker son appareil durant la journée, une option onéreuse pour les établissements et qui posait finalement d'autres problématiques.

Par ailleurs, la loi ne porte que sur l'interdiction d'usage du téléphone, les élèves restent donc dans la capacité de le détenir dans l'établissement. Le texte prévoit une "réponse adaptée" à chaque contrevenant pouvant aller jusqu'à la confiscation de l'équipement ou une sanction disciplinaire.

L'étude de Yougov montre toutefois des disparités importantes dans les réponses selon les tranches d'âge. Si 92% des plus de 55 ans se montrent pour l'interdiction pure et simple du téléphone à l'école, seuls 52% des 18-24 ans se montrent en faveur. Le principal motif énoncé par les récalcitrants est la volonté de maintenir le lien entre enfants et parents.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2076198
Le #2076213
J'imagine bien un petit casier qui se ferme/ouvre via la biométrie et permettant de mettre le smartphone ou tous objets connectés.
Le #2076214
Ou même via un bouton dans le bureau du prof.

Le cours commence, il appuie sur le bouton qui ouvre ses casiers intégré dans les tables des élèves, tous mettent leur smartphone ou autre.

Puis le prof appuie à nouveau sur un bouton pour verrouiller tous ses casiers.

Si un smartphone fait du bruit pendant le cours, l'élève se bouffe un mauvais point.
Le #2076215
Et comment on faisait à l'époque pour le lien parents/élève?
En cas de problème à l'école, il existe un secrétariat ou autre bureau d'enseignants pour appeler les parents.
Alors oui, le téléphone dans un casier en arrivant à l'école, et on le reprend en partant. Et si on ne veut pas être trop strict, on le laisse pour la pause du midi, même si je ne pense pas que ce soit une bonne idée, car les élèves doivent plus avoir le nez sur leur cellulaire qu'à discuter avec leurs camarades présents à la table.
Le #2076216
Vu le nombre d'attardés mentaux, il doit y avoir un bon paquet de dérogations pour handicaps...

Je ne savais pas que ce genre de dérogation pouvait exister, et en quoi cela peut aider.
Le #2076220
Je ne comprends même pas qu'il y ait débat sur le sujet. En plus du fait que je ne comprenne pas non plus qu'un enfant de moins de 15 ans ait un téléphone portable.
Mais comment sommes nous arrivés à l'âge adulte, nous qui n'avons pas eu ces ... trucs ???

Ces 2 phrases doivent permettre de me cataloguer direct dans la catégorie : vieux schnock
Le #2076222
GGpog a écrit :

Je ne comprends même pas qu'il y ait débat sur le sujet. En plus du fait que je ne comprenne pas non plus qu'un enfant de moins de 15 ans ait un téléphone portable.
Mais comment sommes nous arrivés à l'âge adulte, nous qui n'avons pas eu ces ... trucs ???

Ces 2 phrases doivent permettre de me cataloguer direct dans la catégorie : vieux schnock


T'inquiète j'en suis ...

Quand tu vois que le cerveau humain n'est pas totalement formé à l'âge de 20 ans, je serai plus du genre à donner un smartphone à l'entrée du lycée plutôt que du collège ...

Edit :

Ou alors avec un kit main libre.
Le #2076225
J'en conclus qu'il y a 18% d'écoliers ?
Le #2076281
"seuls 52% des 18-24 ans se montrent en faveur"

Parce qu'ils sont tours parents à cet âge là ?

Non mais c'est ridicule tu fais pas un sondage auprès d'un étudiant à la fac sur le fait qu'un enfant à l'école ait un téléphone puisque ça les concerne (probablement) pas...

Après l'utilisation interdite en cours, logique.
La possession dans l'enceinte c'est délicat car en principe on conserve son droit à l'image, or on connait les élèves et ce que peuvent permettre les smartphone à notre époque. Donc rien que cet aspect là...
Le #2076282
CodeKiller a écrit :

"seuls 52% des 18-24 ans se montrent en faveur"

Parce qu'ils sont tours parents à cet âge là ?

Non mais c'est ridicule tu fais pas un sondage auprès d'un étudiant à la fac sur le fait qu'un enfant à l'école ait un téléphone puisque ça les concerne (probablement) pas...

Après l'utilisation interdite en cours, logique.
La possession dans l'enceinte c'est délicat car en principe on conserve son droit à l'image, or on connait les élèves et ce que peuvent permettre les smartphone à notre époque. Donc rien que cet aspect là...


Les 18-24 sont malgré tout de potentiels parents et beaucoup le sont déjà à 24 ans. Ca prouve seulement que la génération élevée avec ordinateurs et téléphones portables sont moins conscients du problème ou ne le considèrent pas comme tel. Contrairement à la génération précédente of course
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme