Test 3D Dot Game Heroes

Le par Fabien H.  |  0 commentaire(s)
3D Dot Game Heroes - vignette

La culture du rétrogaming est de plus en plus au goût du jour, et From Stoftware nous le confirme avec 3D Dot Game Heroes. Cette ode à la parodie et surtout à l'hommage aux jeux de rôle des années 80 / 90 regorge de clins d'œil que seuls les connaisseurs en la matière sauront détecter. Grandement inspiré de Legend of Zelda, cette production pixelisée à outrance saura-t-elle convaincre son public, ou se cantonnera-t-elle à satisfaire les grands amateurs d'oldies ? Réponse dans ce test.

Pixel art

Si les RPG actuels proposent des approches radicalement différentes d'une production à l'autre, ce n'était pas vraiment le cas il y a quelques années. Que se soit Legend of Zelda, Dragon Quest, Final Fantasy et autre Secret of Mana, le scénario était sensiblement le même : le joueur était l'élu pour sauver le monde du mal, et éventuellement la princesse enlevée par le boss final du jeu. Cette trame nous a été servie à toutes les sauces, affichant clairement un manque d'inspiration des développeurs. Cette habitude fait désormais office de parodie reconnue par une grande majorité des joueurs qui ont fait leurs premières armes sur ces antiques jeux de rôle. Afin de faire honneur à cette génération, From Software a décidé de développer 3D Dot Game Heroes, une production qui reprend une large partie des phénomènes récurrents des RPG d'antan, à commencer par son scénario, mais aussi les éléments de gameplay.



Le début de 3D Dot Game Heroes impose tout de suite l'inspiration de Legend of Zelda. En effet, l'histoire commence par narrer l'histoire du royaume de Dotnia qui, jadis traqué par les forces du mal, a été secouru par un héros légendaire équipé de son épée bénie. À l'aide des pouvoirs des six sages du monde, l'élu parvint à sceller le terrible roi-démon Onyx dans une orbe malfaisante. Assuré que les forces obscures reviendraient un jour hanter le monde, le héros déposa son arme sur une stèle au fin fond d'une forêt. Cette lame ne pourra être retirée de son socle que par le prochain guerrier de la destinée. Vous l'aurez compris, on se croirait dans les aventures de Link et sa quête vers l'épée d'Excalibur. La parodie va même jusqu'à intensifier l'itinéraire dirigiste dans les bois, n'offrant qu'un seul chemin à emprunter. Après ce flash-back, le roi de Dotnia, voyant le désintérêt des joueurs pour son royaume en 2D, décida de passer à « l'ère de la 3D ». Ainsi, l'environnement gagne en profondeur, transposant l'intégralité des sprites en 3D. L'ensemble se veut donc très cubique puisque de gros pixels forment décors et personnages.

3D Dot Game Heroes - Image 1 3D Dot Game Heroes - Image 7

A contrario de la plupart des RPG sus-nommés, le titre de From Software permet d'incarner un héros qui correspond au joueur. Ainsi, une bonne flopée de personnages nous est proposée au début du jeu. On retrouvera bien évidemment des chevaliers, mais aussi un nain, un samouraï et autres modèles plus exotiques tels que le Père Noël, un boxeur, un joueur de foot, Frankenstein et même un tank, une voiture ou un bateau ! On note également la présence de héros connus tels que Rikimaru, Rin, Ayame et Tesshu (Tenchu) et Raikoh (Otogi 2). Bref, le choix est vaste et particulièrement amusant, d'autant plus qu'il est possible de changer de protagoniste à chaque chargement de partie. Si d'aventure vous désirez concevoir votre propre héros en pixels, un éditeur est accessible depuis le menu principal. Particulièrement bien conçue et diablement rétro, cette fonctionnalité permettra de s'adonner à toutes les folies, histoire de rendre l'aventure encore plus amusante. On est donc très loin du héros parfait de la plupart des productions vidéoludiques.

La progression du jeu est très souvent exagérée en parodies, offrant ainsi de magnifiques clins d'oeil pour ceux et celles qui ont joué aux RPG d'il y a quelques années. On retrouve par exemple des dialogues très dirigistes tels que la fameuse question du roi sur notre envie de sauver le royaume. Si vous répondez négativement, le souverain imagine que vous blaguez et repose la question jusqu'à ce que vous répondez correctement. Sur ce principe, les dialogues opérés dans les différents villages du jeu sont stéréotypés à l'image d'anciens RPG. Pour les fans du genre, c'est un délice, si toutefois vous n'êtes pas totalement réfractaire à l'unique traduction anglaise. 3D Dot Game Heroes se moque également de la pauvreté de conception des décors des villages en affichant parfois de grandes maisons totalement vides. On retrouve également toujours les mêmes types de personnages : des sprites de couleur bleue pour les garçons, rose pour les filles. Enfin, les développeurs du titre se sont même digitalisés dans les donjons, ainsi que dans une pièce spéciale dissimulée quelque part dans le monde de Dotnia. Ces derniers y livrent quelques informations, parfois personnelles, sur leur implication dans le jeu. Très amusant.

3D Dot Game Heroes - 14 3D Dot Game Heroes - 24



Qui a la plus grosse ?

Globalement, 3D Dot Game Heroes s'inspire de la série Legend of Zelda, en particulier le premier et le troisième épisode de la série. On retrouve ainsi une progression dans un royaume quasiment conçu à l'identique de A Link to the Past : le château principal au centre, une forêt au Nord-Ouest, ou encore un lieu équivalent aux montagnes de la mort et ses chutes de roches au Nord. Le joueur aura pour but de retrouver les six sages dans les différents donjons du monde de Dotnia, dans l'optique de se défaire une nouvelle fois du terrible Onyx, réveillé de sa torpeur. Chaque temple est élémentaire et sera l'objet de nombreuses énigmes puisque l'avancée sera labyrinthique. Comme dans Zelda, il faudra recueillir le plan des lieux, chercher des clés, exploser des murs fissurés à coups de bombes et ce, afin de mettre la main sur la clé du boss. Si le jeu présente une atmosphère parodique, l'évolution ne sera pas pour autant des plus aisées. En effet, il ne sera pas rare de galérer dans les temples, tant certains mécanismes se montreront complexes à mettre en oeuvre. En bref, de nombreux détours sont à prévoir.



Armé de votre épée et votre bouclier, vous devrez combattre un certain nombre d'ennemis largement inspirés de Legend of Zelda, de Dragon Quest (les slimes, le golem de pierre), ou encore de Secret of Mana (les lapins, les abeilles). Toutefois, quelques ennemis inédits sont présents afin de donner une identité originale au soft. Au fil du jeu, vous pourrez mettre la main sur des bombes, un boomerang, un arc, un grappin, ou encore des baguettes élémentaires. Ces objets auront stricto sensu les mêmes fonctionnalités que dans les précédentes aventures de Link. D'autres pouvoirs plus inédits vous seront octroyés par les sages : un sort de réflexion des pouvoirs magiques, une magie permettant de révéler des informations sur des stèles spéciales, ou encore une magie de gel qui influera sur l'ensemble de l'écran pour quelques secondes. L'ensemble de ces équipements et pouvoirs permettra de se déplacer jusqu'à des zones du monde normalement inaccessibles. Toutefois, la conception de la carte du monde est extrêmement frustrante puisqu'elle nécessite de nombreux détours pour trouver l'unique chemin vers votre destination. Même si cette mise en oeuvre était déjà présente dans le troisième épisode de Legend of Zelda , elle est nettement plus poussée dans 3D Dot Game Heroes, avec des passages tels que les sables mouvants à s'arracher les cheveux.

3D Dot Game Heroes - 10 3D Dot Game Heroes - 26

Dans le registre de l'exagération, le soft met en évidence un atout de choix : la possibilité de manier une épée gigantesque. Si votre lame est initialement de taille « normale », il est possible de modifier ses caractéristiques chez l'unique forgeron du jeu, situé dans le village jouxtant le château de Dotnia. Vous pourrez modifier la largeur et la longueur de votre instrument, dans l'optique de faire le fier devant ses ennemis. Il est également possible d'ajouter quelques fonctionnalités intéressantes tels qu'un rayon, ou encore améliorer la puissance générale de votre épée. Si vous abusez dans les proportions, vous concevrez rapidement une lame qui dépasse allègrement de l'écran. Ainsi, difficile de rater ses ennemis, surtout qu'il est possible de faire des attaques rotatives à l'aide du stick analogique. Sachez toutefois que ces attributs ne sont effectifs que lorsque vous disposez de l'ensemble de vos coeurs de vie. Le titre se paie également le luxe d'acquérir plusieurs épées. Certaines d'entre-elles devront être échanger contre des blocs trouvés dans des coffres bien dissimulés. D'autres en revanche seront à récolter auprès des PNJ, en effectuant de petites quêtes optionnelles à base de services. Vous pourrez ainsi mettre la main sur des armes plus exotiques tels qu'un thon.

Quoi qu'il en soit, cela ne rend pas 3D Dot Game Heroes plus facile, loin de là. Certains ennemis vous causeront de sérieux dégâts si vous ne faites pas suffisamment attention. Qui plus est, le titre a la fâcheuse tendance à être avare en pommes rouges (permettant la récupération de santé) lorsque vous en avez le plus besoin. Ainsi, il n'est pas rare de mourir, si vous n'avez pas de réserve de santé dans l'inventaire. Il faudra d'ailleurs être vigilant puisqu'une fois mort, vous reviendrez à l'auberge dans laquelle vous avez passé la dernière nuit. Concernant les donjons, vous serez rapatrié illicot à l'entrée. Dans les deux cas, la progression a été sauvegardée, ce qui facilite légèrement la nouvelle traversée. Les boss, sans être insurmontables, s'avèrent parfois très résistants. Le dragon du temple du feu est très certainement l'un des plus coriaces, tant il abuse sur les attaques. Il faudra ainsi se montrer prudent et téméraire pour avancer dans ce jeu aux fonctionnalités très old school.

3D Dot Game Heroes - 28 3D Dot Game Heroes - 25



Galerie d'images

3D Dot Game Heroes - 21 3D Dot Game Heroes - 6

3D Dot Game Heroes - 3 3D Dot Game Heroes - 4

3D Dot Game Heroes - 5 3D Dot Game Heroes - 1

3D Dot Game Heroes - 11 3D Dot Game Heroes - 12

3D Dot Game Heroes - 20 3D Dot Game Heroes - 8

3D Dot Game Heroes - 9 3D Dot Game Heroes - 19

3D Dot Game Heroes - 18 3D Dot Game Heroes - 17

3D Dot Game Heroes - 16 3D Dot Game Heroes - 15

3D Dot Game Heroes - 23 3D Dot Game Heroes - Image 2

3D Dot Game Heroes - Image 4 3D Dot Game Heroes - Image 6

3D Dot Game Heroes - Image 8 3D Dot Game Heroes - Image 3

3D Dot Game Heroes - 4 3D Dot Game Heroes - 3



Nostalgiques au rapport

Si la progression de 3D Dot Game Heroes se veut très similaire à celle à la série de Nintendo, force est de constater que l'ambiance très parodique de l'ensemble offre une bouffée d'air frais lors des premiers instants de jeu. Toutefois, le côté trop dirigiste du cheminement et la frustration liée à la conception fourbe des niveaux lasseront à coup sûr les moins téméraires. Qui plus est, on notera l'imprécision des interactions avec les ennemis. Il n'est pas rare que les attaques de front ne soient pas prises en compte, surtout lorsque votre épée est en taille normale. Bref, on a l'impression que l'ensemble de la prise en main manque parfois de réactivité. La durée de vie, s'échelonnant à une bonne douzaine d'heures, se complétera par quelques mini-quêtes optionnelles tels que récolter des objets et armes bonus par les villageois en leur rendant des services, récolter des quarts de pomme pour améliorer sa santé, découvrir tous les coffres cachés, etc. Les nostalgiques apprécieront à coup sûr.



S'il y a un point sur lequel le titre de From Software se veut original, c'est bien sur son moteur graphique. Transférer un moteur 2D en une 3D si grossière était osé. La conception très cubique de l'ensemble est diablement tendance, mais plaira surtout aux amateurs de vieux jeux. Qui plus est, plusieurs positions de caméra sont paramétrables dans le menu d'option, afin de profiter pleinement de la visibilité. Si les plans rapprochés s'avèrent de bonne qualité, ils se présentent assez injouables, notamment par la présence d'un effet de flou trop prononcé sur les décors éloignés. Ces derniers dissimulent d'ailleurs des scintillements sur certains modèles tels que les marches d'escalier. Quoi qu'il en soit, cet allègement graphique cache assez mal le souci d'optimisation du jeu. En effet, des chutes de framerate sont effectives lorsque trop de pixels s'affichent à l'écran. Cela se ressent en particulier lorsque vous détruisez plusieurs ennemis en même temps. Comme chaque monstre tué fait jaillir une pelletée de mini-cubes 3D, le moteur laisse place à des saccades prononcées mais heureusement provisoires. Le rendu est très honorable au niveau de la gestion des ombres et des effets de lumière. En revanche, le level-design se veut parfois très vide, voire terriblement redondant. Peut-être est-ce une ligne directrice de développement ? Quoi qu'il en soit, l'immersion aurait pu être améliorée en apportant davantage de détails.

3D Dot Game Heroes - 13 3D Dot Game Heroes - 22

En terme de réalisation sonore, 3D Dot Game Heroes se glorifie de thèmes musicaux de grande qualité, surtout pour les amateurs de musiques 8 bits remasterisées. On se retrouve ainsi en face d'un mariage entre les effets actuels et un fond de sound chips discrets issus d'anciennes productions. Le rendu est excellent pour les oreilles et très identifiable d'une zone de jeu à l'autre. De nombreux clins d'oeil sont également présents avec notamment des thèmes issus de Legend of Zelda, ou encore de Dragon Quest.



3D Dot Game Heroes se présente comme une réelle sucrerie pour les amoureux de jeux rétro, en particulier dans le domaine du RPG. Assurant une parodie de nombreux jeux cultes tels que Legend of Zelda ou encore Dragon Quest, le titre de From Software offre une expérience pour nostalgiques qui aura davantage de difficultés à émerveiller les plus jeunes joueurs. En effet, le soft regorge de clins d'oeil d'illustres jeux 8 et 16 bits, tout en proposant un rendu graphique et sonore mariant habilement la culture rétro et l'époque actuelle. Toutefois, cette association n'a pas été effectuée sans mal puisque le titre souffre parfois de ralentissements et s'avère assez inconfortable à jouer en raison d'imprécisions sur les collisions entre les attaques du héros et les ennemis. Enfin, le titre, bien que pas bien long à clôturer, s'avère assez ardu voire légèrement frustrant par moments. Bref, 3D Dot Game Heroes est une de ces productions dédiées avant tout aux amoureux du pixel.

3D Dot Game Heroes - 7 3D Dot Game Heroes - 27



+ Les plus
  • De nombreux clins d'œil à Legend of Zelda, Dragon Quest, Secret of Mana...
  • Réalisation graphique originale
  • Excellente bande sonore
  • Progression amusante
- Les moins
  • Des imprécisions de gameplay
  • Quelques saccades
  • Parfois frustrant
  • Absence de traduction française

Notes

  • Graphisme Le titre se glorifie d'un moteur 3D cubique totalement assumé. Cette exagération de gros pixels offre une identité propre au soft. Si les effets d'ombre et de lumière sont globalement bien réussis, le moteur accuse de nombreux ralentissements lorsque trop d'éléments s'affichent à l'écran. Qui plus est, la conception des décors manque de richesse et de variété. Dommage.
    7/10
  • Bande son Assurant une parfaite adéquation entre les sonorités modernes et les effets 8 bits, les thèmes sonores sont d'excellente qualité et suffisamment variés pour assurer une bonne ambiance à l'aventure. Plusieurs musiques sont d'ailleurs des versions remastérisées de celles de Legend of Zelda et Dragon Quest. Les bruitages, quant à eux, sont stricto sensu les mêmes que dans Legend of Zelda : A Link to the Past. Les nostalgiques apprécieront.
    8/10
  • Jouabilité La prise en main de 3D Dot Game Heroes est globalement intuitive, les déplacements s'effectuent de façon optimale. Cependant, le titre souffre d'une légère imprécision lors des attaques, en raison d'un placement de caméra pas toujours joyeux. Qui plus est, les attaques rotatives à l'aide du stick analogique sont parfois difficiles à calibrer à sa guise, en raison de mouvements trop abrupts.
    6/10
  • Durée de vie En soit, le soft n'est pas particulièrement long à clôturer : une douzaine d'heures. Toujours est-il que le temps de jeu est plus qu'honorable pour le style du titre. Si d'aventure vous désirez continuer à jouer, plusieurs petites quêtes optionnelles sont à effectuer dans les villages, ainsi que récolter tous les trésors du jeu.
    7/10
  • Scénario Il est assez difficile de noter le scénario du soft, puisqu'il s'appuie sur celui des stéréotypes des jeux d'époque. Sa trame trop calquée sur Legend of Zelda empêche toutefois une totale originalité. Il aurait été judicieux d'introduire des éléments scénaristiques provenant d'autres RPG de l'époque afin d'assurer une parodie plus amusante. Qui plus est, le titre n'a pas profité d'une traduction française.
    6/10
  • Note générale Qu'on se le dise, 3D Dot Game Heroes n'est pas une production destinée à tout le monde. Assurant de nombreux clins d'œil à des jeux de rôle des années 80 et 90, le titre de From Software ravira en premier lieux tous les joueurs de cette période. L'ambiance nostalgique est présente du début à la fin du titre au travers d'éléments visuels et subtiles. En dépit de son originalité, la production présente quelques soucis techniques, mais aussi en termes de jouabilité. Quoi qu'il en soit, ces éléments ne seront que des détails pour les amoureux de jeux rétro.
    7/10
  • Partager ce contenu :
Dans le même style
  • Preview 3D Dot Game Heroes
    Disponible depuis novembre dernier au pays du Soleil Levant, 3D Dot Game Heroes a eu bien du mal à traverser les frontières et trouver dans les pays occidentaux un support logistique. Les choses ont fini par évoluer suite au succès du ...
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire