Test Alice au Pays des Merveilles

Le par Nathalie M.  |  0 commentaire(s)
Test Alice au Pays des Merveilles

Tim Burton a décidé de revoir à sa façon le fameux Alice au pays des merveilles de Walt Disney. Nouvelle approche, nouvelle perspective propre au réalisateur, ce nouvel Alice garde cependant une base familière. On y retrouve les mêmes personnages d'antan, le lapin blanc comme la Reine de Coeur. Une nouvelle aventure épique attend cette bande de joyeux lurons ainsi que les joueurs sur cette adaptation du film.

Alice est devenue adulte

Disney revisite ses grands classiques et les dépoussière quelque peu. Alice au Pays des Merveilles est tombé en désuétude plaçant Alice et ses péripéties dans la malle des lointains souvenirs. On se souvient de sa course derrière le lapin blanc, tourmenté par le temps qui passe, de ces décoctions et autres gâteaux la rendant minuscule ou au contraire géante et de la mégère Reine de Coeur plutôt hostile. Disney a choisi cette licence plutôt qu'une autre et l'a confiée à Tim Burton, réalisateur hollywoodien au style très décalé mais ô combien séduisant. Les premières bandes annonces promettent un univers visuel propre à Burton, alors que le scénario, lui, nous proposera une approche différente de l'histoire initiale. Une nouvelle aventure en quelque sorte, servie par des personnages clés et inévitables, le tout offert par l'un des réalisateurs les plus fantasmagoriques d'Hollywood.

Alice au Pays des Merveilles Alice au Pays des Merveilles (4)

Aussi, dans ce nouvel Alice au pays des Merveilles, l'aventure prend lieu et place quelques années après l'aventure originelle. Le Lapin blanc est à la recherche d'Alice, celle-là même qui enfant a parcouru le pays à ses côtés. Trouver la "vraie" Alice n'est pas chose facile, et si une jeune femme blonde, répondant elle aussi au doux prénom, les rejoints, il n'est pas évident de savoir s'il s'agit bien de notre ancienne petite héroïne. Ses souvenirs sont confus, elle ne se souvient pas d'avoir foulé ces lieux, mais le Lapin Blanc n'a pas vraiment le choix. Il faudra bien faire avec cette Alice-là pour mettre fin aux vils agissements de la Reine de Coeur et de ses compères. Si Alice est l'héroïne du film, le jeu vidéo en revance s'offre une petite liberté. Spectatrice, la désormais jeune femme est reléguée au second plan au profit de ses compagnons de fortune. C'est à eux, personnages clés dont on vous révélera les identités plus tard, de protéger Alice des attaques de la mégère. C'est donc sur eux que repose toute l'aventure de cette adaptation vidéoludique, ce qui permettra au joueur de disposer d'un panel de combattant aussi varié qu'attachant.



Fine équipe

Alice au Pays des Merveilles version jeu vidéo vous propose donc d'incarner les personnages mythiques de cette aventure. Non pas au fur et à mesure et en fonction des nouveaux, mais selon votre envie et votre besoin du moment. La richesse de ce jeu vidéo réside ici : disposer de plusieurs personnages d'une pression de bouton et jouer de leur compétences personnelles. Donc pour commencer cette aventure, vous prendrez en main le Lapin Blanc, appelé aussi Mac Twisp, ainsi que Rompiche, une petite souris pleine de zèle. Vos premiers pas dans le jeu, et ceux aussi qui vous mèneront au dénouement final, vous feront découvrir les personnages, les uns après les autres, qui viendront gonfler les rangs de votre équipe. Aussi, attendez-vous à rencontrer, et à jouer, Le lièvre de Mars, le Chapelier Fou (incarné par Jonnhy Depp dans le film) et le Chat du Cheshire. Tous ont donc des pouvoirs qui leur sont propres et qui se révèlent tous très utiles. Vous pourrez donc profiter d'une vraie diversité de gameplay, le titre vous obligeant à faire appel à chacun d'entre eux.

Alice au Pays des Merveilles (3) Alice au Pays des Merveilles (2)

Aussi, le Lapin Blanc a le pouvoir d'arrêter le temps, une technique appréciable quand il s'agit de figer un ennemi le temps de prendre le dessus sur le lui. Rompiche, la petite souris, est certes petite par la taille, mais se montre redoutable car rapide et précise durant les combats. Le lièvre de Mars dispose d'un pouvoir de télékinésie, un pouvoir à utiliser pour débloquer des passages, construire des passerelles, soulever des objets, désarmer les adversaires, etc... Le chat est sans surprise doué d'invisibilité. Il peut donc mettre à jour des passages invisibles à l'oeil nu ainsi que des objets bonus. Le Chapelier Fou, en plus de se montrer lui aussi redoutable à l'épée, ce qui risque un peu d'éclipser Rompiche, possède un pouvoir très particulier. L'homme sait jouer avec les perspectives. C'est aussi le pouvoir qui demande également le plus de travail mais qui au final, se montre le plus intéressant à jouer, car original.
Le Chapelier Fou a besoin, pour exercer son art, d'un promontoir qu'il faudra débloquer en réalisant quelques actions au préalable. Ensuite, c'est uniquement à cet endroit que l'homme pourra jouer d'un objet, un tableau par exemple, et l'imbriquer dans le décor, créant ainsi un nouveau passage, une maison, etc...

Alice au Pays des Merveilles (1) Alice au Pays des Merveilles (8)

C'est donc sur l'utilisation de ces personnages que le jeu montre toute sa richesse. Mais cet aspect ne concerne pas uniquement l'ensemble du jeu. Vos pérégrinations vous placeront également dans des phases de combats, contre les cartes notamment de la Reine de Coeur, venu arrêter votre progression. Des boss seront aussi de la partie, et il vous faudra alors jongler avec les pouvoirs de chacun pour en arriver à bout. L'aventure d'Alice ne sera donc pas un long fleuve tranquille. L'animosité du camp adverse est palpable, il vous faudra donc être sur vos gardes pour éviter de cumuler les décès.



Bonus

Pour vous aider et éloigner de vous le Game Over définitif, Alice au Pays des merveilles recèle d'éléments bonus. Dans les coffres qui joncheront votre chemin, se trouvent des petites pièces qui vous permettront, au fur et à mesure, de gagner de nombreux points. Ces derniers vous permettront de revenir à la vie là où vous l'aviez laissée. N'hésitez donc pas à faire quelques détours pour augmenter votre richesse, ni même à détruire quelques éléments du décor.
Autre élément bonus essentiel au titre, les pièces d'échecs. Disséminées elles aussi ici et là et souvent à des endroits peu accessibles, leur collection vous permettra d'acheter des compétences supplémentaires pour chacun de vos joyeux lurons, et donc de les rendre un peu plus efficace face à l'adversaire. Ouvrez l'oeil afin de les dénicher et n'hésitez pas, une fois encore, à perdre du temps pour les obtenir.

Alice au Pays des Merveilles (7) Alice au Pays des Merveilles (6)

Enfin, il est à noter que le titre peut se jouer à deux, en mode Coopération. Ce travail d'équipe vous permettra de venir plus facilement à bout des combats, qui, au fil de la progression, seront de plus plus en tendus. Oeuvrez à deux contre une flopée de cartes ne sera pas de trop. Evidemment, si le titre s'apprécie à deux, c'est seul que l'on prendra le plus de plaisir à évoluer dans l'aventure. La difficulté n'étant pas au rendez-vous, vous risqueriez, à deux, de terminer le jeu plus rapidement que prévu.



Galerie d'images

Alice au Pays des Merveilles (5) Alice au Pays des Merveilles (13)

Alice au Pays des Merveilles (12) Alice au Pays des Merveilles (11)

Alice au Pays des Merveilles (10) Alice au Pays des Merveilles (9)

Alice au Pays des Merveilles (15) Alice au Pays des Merveilles (14)

Alice au Pays des Merveilles (17) Alice au Pays des Merveilles (16)

Alice au Pays des Merveilles (21) Alice au Pays des Merveilles (20)

Alice au Pays des Merveilles (19) Alice au Pays des Merveilles (18)

Alice au Pays des Merveilles (26) Alice au Pays des Merveilles (25)

Alice au Pays des Merveilles (24) Alice au Pays des Merveilles (23)

Alice au Pays des Merveilles (22) Alice au Pays des Merveilles (31)

Alice au Pays des Merveilles (30) Alice au Pays des Merveilles (29)

Alice au Pays des Merveilles (28) Alice au Pays des Merveilles (27)

Alice au Pays des Merveilles (35) Alice au Pays des Merveilles (34)

Alice au Pays des Merveilles (33) Alice au Pays des Merveilles (32)

 



Conclusion

Alice au Pays des MerveillesAlice au Pays des Merveilles s'en sort assez bien en tant qu'adaptation vidéoludique. On y retrouve cette ambiance poétique propre à l'histoire de Lewis Caroll, revisitée pour l'occasion mais avec respect par Tim Burton. L'aventure, aussi nouvelle soit-elle, nous replonge dans cette histoire passée, rappelle quelques bons souvenirs et s'étoffe d'une autre perspective avec cette autre approche.

On soulignera donc le travail séduisant et captivant offert par Etranges Libellules. Si l'aventure, somme toute gentillette ne conviendra pas vraiment à un public d'avertis, elle satisfera en revanche très largement un public de jeune adolescents, fraîchement sortis du cinéma ou non. Dans tous les cas, le titre est une agréable surprise qui aura réussi à nous scotcher à notre écran, sans avoir vu le temps passer.

 

 

 

 

 



+ Les plus
  • Diversité des personnages jouables
  • L'intervention obligatoire de tous
  • Univers et l'ambiance
  • Prise en main confortable
  • Bande son
  • Jolie ballade dans un environnement poétique
- Les moins
  • Pas vraiment de challenge

Notes

  • Graphisme Les développeurs ont respecté à la lettre les environnements créés par Tim Burton dans le film. Soignés et détaillés, les environnements vous transportent vers un ailleurs fantasmagorique. L'histoire vient à peine de débuter que vous êtes emporté vers un ailleurs particulièrement délicieux.
    8/10
  • Bande son Doublages, bruitages et thèmes musicaux sont particulièrement réussis. A l'instar des graphismes, ils savent eux aussi vous transporter dans ce monde étrange mais envoûtant.
    7/10
  • Jouabilité On apprécie de pouvoir prendre en main cinq personnages et d'user de leurs capacités propres. L'aventure est ainsi menée qu'aucun ne sera délaissé au profit d'un autre. Cette diversité est donc bienvenue dans un jeu dont le déroulement reste assez linéaire.
    8/10
  • Durée de vie Trop emporté dans ce voyage féérique, l'aventure se terminera bien trop vite. Comptez une petite dizaine d'heure pour la terminer. Un mode deux joueurs pourraient éventuellement vous faire revenir dessus, mais sans grande certitude.
    6/10
  • Scénario Le jeu vidéo arrive à prendre quelques libertés par rapport au film de Tim Burton. Dans l'ensemble cependant, on suit la même trame scénaristique.
    7/10
  • Note générale Alice au Pays des Merveilles est une très jolie adaptation. L'univers de Tim Burton est respecté à la lettre et le jeu vous transporte très rapidement dans son imaginaire. L'ambiance contribue largement à ce que ce titre soit une réussite, même si une grande linéarité et quelques défauts viennent ternir le tableau. Mais dans l'ensemble, ce jeu vidéo apporte une très belle aventure à qui souhaite l'entreprendre.
    7/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire