Test Aliens Vs Predator

Le par Nathalie M.  |  3 commentaire(s)
Test Aliens vs Predator

Ils sont de retour dans un nouvel opus, des années après une sortie sur PC. Cette fois, c'est sur PS3 et Xbox 360 que Rebelion se propose de nous embarquer dans ce nouveau FPS. Les créatures que sont les Aliens et les Predators côtoient les êtres humains dans trois campagnes différentes où il vous sera possible d'incarner les trois races. Trois styles de gameplay vous attendent autour de la découverte d'une étrange pyramide.

Retour trébuchant

Aliens Vs Predator n'en est pas à son premier titre, la série officiant sur PC depuis quelques années déjà. Mais ce volet est le premier à s'installer sur les consoles que sont la PS3 et la Xbox 360. Une arrivée sur ces plateformes aurait pu être synonyme d'une évolution, du changement, et donner lieu à un jeu hors-pair, privilégiant la qualité des graphismes et, de ce fait, garantissant une sympathique immersion auprès de ces créatures. Malheureusement pour les habitués de la série, la déception ne tarde pas à se faire sentir. Rebellion, toujours aux commandes, semble surtout se poser, et ce des années après, sur ses acquis. La série n'évolue pas et son immobilité la dessert, les jeux du moment étant un peu plus aboutis. Les créatures ne sont ici pas mises à l'honneur et sont plutôt mal desservies par un gameplay peu avantageux. Ce nouveau Aliens Vs Predator ne tient pas ses promesses et a bien du mal à nous tenir en haleine pendant la poignée d'heure passée en sa compagnie.

Aliens vs Predator - Image 5 Aliens vs Predator - Image 7

Cela ne veut pas pour autant dire que le titre de Rebellion se montre mauvais. Il dispose de bonnes idées, mal exploitées certes, mais tout n'est pas à jeter. Les intentions des développeurs étaient louables, mais par manque de temps ou de budget, le résultat est en deçà de ce que, peut-être, ils avaient imaginé eux-mêmes.
Du côté du scénario, l'aventure prend lieu et place autour des projets de Weiland Yutani, qui, pour justifier ce jeu, tournent évidement mal. La planète colonisée est envahie par une orde d'Aliens et de Prédators, et les humains n'ont plus qu'à survivre face à leurs attaques et à mettre leur vie dans les mains des marines. Ce qui, à nos yeux, n'a rien de bien rassurant. Le jeu proposant trois campagnes différentes, toutes dédiées  à chacune des forces en présence, le scénario ne peut s'investir ni de se déployer. Aussi se révèle-t-il très vite inexistant, la priorité étant donnée à ces trois aventures qui consistera à tuer ou à survivre, selon les cas...



Trois campagnes, trois gameplay

Trois campagnes de jeu vous attendent dans le mode solo, trois aventures qui vous permettront d'incarner un Marine, un Alien et un Prédator. Ces trois "races" vous proposent une approche différente, un gameplay et une prise en main propres à chacune de leur aptitude. Le jeu vous propose même le luxe du choix : soit vous optez pour vivre chacune des campagnes de A à Z, soit vous préférez alterner les missions. Pour que le titre conserve un minimum de cohérence, on vous conseillera de vivre ces campagnes les unes après les autres. Mais là où les missions alternées vous dispersent (d'autant plus quand les commandes ne sont pas les mêmes), la campagne entière risque également de vous lasser. Tout dépendra donc de votre envie.

Aliens vs Predator - Image 29 Aliens vs Predator - Image 28

Les Marines, les Aliens et les Prédator ne fonctionnent pas de la même façon, puisque tous ne disposent pas des mêmes aptitudes. Aussi, aurez-vous droit à trois prises en main différentes, trois façons de jouer sur le titre. De la diversité bienvenue en quelque sorte, sauf peut-être quand il s'agit de les voir évoluer sur le terrain. Ensuite, que vous préfériez l'une ou l'autre c'est une histoire de goût. Aucune n'a reçu de traitement de faveur et toutes doivent s'accommoder de quelques désagréments.

Aliens vs Predator - Image 27 Aliens vs Predator - Image 23

Le Marine joue la carte de la pauvre petite créature qui aura bien du mal à survivre face aux attaques de ses ennemis. La fuite sera à privilégier, d'autant plus que les tirs manquent cruellement de précisions. Très traditionnelle, cette campagne n'offre que peu de surprises. En revanche, elle use d'un style tiré des survival-horror que les amateurs de sensations pourront apprécier. Les développeurs ont cependant oublié quelques points habituellement croisés dans tous types de FPS. Ne cherchez donc pas à tenter d'accroupir votre marine, il n'en connaît pas le réflexe... C'est ici la campagne la plus longue du jeu, il vous faudra donc peut-être faire un effort pour l'apprécier...

Aliens vs Predator - Image 24 Aliens vs Predator - Image 25

Du côté des Aliens on apprécie leur capacité à se faufiler n'importe où, leur rapidité à tuer. L'alien est une bestiole pleine de vie qui ne manquera pas de vous faire voltiger. Un peu trop dynamique parfois, l'Alien peine parfois à se laisser maîtriser, les commandes se révélant assez brouillonne. Il faudra donc passer par la case "apprivoisement" pour que la bête se laisse faire. Mais sa grande dextérité à se mouvoir cache surtout une grande faiblesse. Si votre ennemi prend l'ascendant sur vous, vous n'aurez que peu de chance de vous en réchapper. Aussi, le mode de fonctionnement est toujours le même, la même tactique s'imposant à chaque fois. C'est un peu rébarbatif à la longue il faut bien l'avouer.

Aliens vs Predator - Image 26 Aliens vs Predator - Image 22

Les Predators sont en revanche des vraies machines de guerre. Plus puissants que les humains et les Aliens, le predator est connu pour ses qualités de dissimulation. Tel le caméléon, il se fond dans les décors pour mieux sauter sur sa proie, surprise. D'entre toutes, c'est sans doute la campagne la plus complète, dans laquelle on trouvera le choix des armes et la diversité des attaques. Mais comme ses consoeurs, les Predators ont également reçu leur lot de défauts... La furtivité ne fonctionne qu'avec les Marines sur lesquels on s'amusera surtout à jouer de toutes nos attaques. Avec les Aliens le corps-à-corps sera inévitable.



Conclusion

Aliens vs PredatorAliens Vs Predator dispose de bonnes idées mais les exploite assez mal. Orchestrer trois campagnes différentes est une démarche qui aurait pu se montrer concluante si les développeurs avaient pris le temps de soigner chacune d'entre elles et d'effacer quelques petits défauts rédhibitoires. Toutes auraient eu les moyens de satisfaire le joueur, toutes auraient pu nous tenir en haleine, mais toutes ont un lot de défaut à traîner derrière elle.

On s'ennuie donc un peu sur ce jeu, la redondance des différents gameplay étant bien trop visible et la faible IA des ennemis n'arrangeant pas non plus le déroulement de l'aventure. Mais malgré tout, on apprécie d'incarner tour à tour ces trois forces en présence, ces trois figures de proue de ces deux univers une nouvelle fois réunis. Un titre à apprécier comme il se doit, sans trop en attendre.



+ Les plus
  • Trois campagnes
  • Trois approches différentes
  • La possibilité d'incarner les marines, les aliens et les prédator
  • Tentative de diversification
- Les moins
  • Trois campagnes criblées de défaut
  • Redondance des actions
  • Bonnes idées mais pas assez soignées

Notes

  • Graphisme Très médiocre dans sa globalité, le titre peine à se montrer à la hauteur des jeux du moment. Les décors, les environnements manquent cruellement de soin, le soucis du détail n'y est pas, les développeurs ayant semble-t-il relégué au seconde plan les graphismes. L'ensemble manque de diversité, de profondeur et d'immersion.
    5/10
  • Bande son Si les graphismes n'y sont pas, en revanche, la bande sonore est elle de la partie. Les connaisseurs reconnaîtront sans mal les musiques et autres thèmes issus des films. Point appréciable qui arrive à pallier la pauvreté des doublages.
    7/10
  • Jouabilité Aliens Vs Predator affiche trois gameplays différents. Sur le papier, l'idée se montre très intéressante et promet une certaine diversité. En réalité, aucune des trois races ne s'en sort bien en terme de prise en main, chacune accusant des défauts rédhibitoires. L'enthousiasme n'est rapidement plus au rendez-vous.
    5/10
  • Durée de vie Trois campagnes donc une durée de vie triplée ? Pas du tout, Aliens Vs Predator affiche une dizaine d'heures de jeu habituelle au genre. Un mode multijoueurs est aussi de la partie, ce qui permettra aux joueurs de prolonger l'expérience de jeu. Mais pas de quoi alimenter des mois et des mois de partie pour autant.
    6/10
  • Scénario Un scénario catastrophique sert de base à cette aventure. L'intensité des évènements n'arrive jamais à prendre assez d'ampleur pour permettre aux joueurs d'être emporter dans l'aventure. En résumé, le scénario se révèle vite inexistant et sans saveur.
    6/10
  • Note générale Les développeurs ont joué la carte de la diversité en proposant trois campagnes différentes sur un même jeu. Malheureusement, toutes les trois se révèlent bâclées et ne font qu'effleurer leur sujet. Rien dans ce titre n'est vraiment soigné et le résultat se montre donc assez médiocre. On aurait sans doute préféré une ou deux campagnes de moins et plus de travail approfondi sur le titre en général. Le titre médiocre dans son ambiance a bien du mal à nous passionner.
    6/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
PROMMIX offline Hors ligne VIP icone 5291 points
Le #602761
Le premier opus de "Alien vs Predator" c'est sur Jaguar 64.
Sorti en 1994, ave des graphisme en 3D iso (je ne suis pas sur). Un jeu difficile, long, beau, un jeu de légende.
Il m'a fait vivre des sensations fortes au même titre que le premier "Resident Evil".
Sukebe offline Hors ligne VIP icone 7182 points
Le #602821
j'avais adoré celui sur psone, c'était super stressant avec le radar et les aliens qui te sautent au visage mouhahah
spamnco offline Hors ligne VIP icone 8200 points
Le #604091
Ce jeu est une arnaque !
Il s'agit juste de la version HD du précédent opus. On le voit bien dans le level design qui n'a pas bougé d'un pouce, les graphismes indigents ne laissent aucun doute quant à l'aspect bâclé du produit.

Petite remarque, mettre 4 fois le même argument dans les positifs de la note final, c'est du jamais vu dans un test, je crois

* Trois campagnes (3 modes de jeu donc)
* Trois approches différentes (ou 3 modes de jeu...)
* La possibilité d'incarner les marines, les aliens et les prédator (3 modes de jeu ?)
* Tentative de diversification (3 modes de jeu !!!)

icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire