Test Amazon Kindle DX : un livre électronique

Le par Jean-Christophe B.  |  5 commentaire(s)
kindlelogo

Depuis janvier 2010, l'Amazon Kindle DX, ce livre électronique en 16 niveaux de gris doté d'un écran de 9,7" est enfin disponible à la vente internationale ! Si vous ne savez pas quels livres ou quels magazines emporter avec vous lors de vos déplacements désormais la question ne se posera plus ! Avec ses 4 Go de mémoire interne, vous pourrez stocker environ 3 500 éléments. Des livres électroniques payants au format propriétaire AZW disponibles sur le Kindle Store oui... mais aussi des ebooks de type PDF, des livres audio, des fichiers MP3, des documents personnels (DOC, HTML, TXT, MOBI, PRC...). Comme vous allez pouvoir le découvrir dans ce test l'e-reader d'Amazon, après son succès outre-atlantique est paré pour le marché européen. Le successeur du livre papier est-il enfin là ?

Introduction

Un livre électronique avec un affichage équivalent au livre papier
L'Amazon Kindle DX est un lecteur de livres électronique en 16 niveaux de gris qui emploie la technologie d'encre électronique E Ink. Cette technique d'affichage sur support semi-rigide ou souple selon le matériel vise à imiter l'apparence d'une feuille imprimée et ne nécessite quasiment pas d'énergie pour l'affichage d'un texte ou d'une image. Du coup, lire un livre sur un Kindle DX n'a absolument rien à voir avec une lecture sur un écran cathodique, LCD ou sur un assistant personnel/Smartphone qui peut s'avérer rapidement fatigante pour vos yeux… Au contraire, c'est ici un retour au "naturel" et le tout ressemble, comme deux gouttes d'eau, pour le plus grand plaisir du lecteur, à une "vraie lecture traditionnelle", comme sur un livre en papier donc.

4 Go de mémoire interne pour stocker environ 3 500 livres !
Cet "e-paper" est doté d'un écran de 9,7 pouces (25 cm), contre 6 pour les anciennes générations. Nous sommes donc presque en présence d'une page A4. Il est capable d'afficher n'importe quels "ebooks" (AZW, PDF et autres…) en résolution 1 200 x 824 pixels. Les dimensions de l'appareil sont approximativement de 264 mm x 183 mm x 9,6 mm et son poids de 535 grammes. Sa capacité mémoire totale est de 4 Go mais dans les faits 3,3 Go sont disponibles pour l'utilisateur, ce qui permet grosso modo de stocker environ 3 500 livres !

Télécharger du contenu depuis votre ordinateur ou depuis le Kindle Store
Grâce à ce formidable périphérique portable doté d'une autonomie allant de 4 à 20 jours, vous pourrez télécharger depuis votre ordinateur (PC, MAC, Linux) et sa liaison USB ou en déplacement grâce à sa connectivité 3G (HSDPA), compatible EDGE/GPRS, des livres électroniques, livres audio, blogs, magazines, journaux, documents personnels ainsi que du contenu payant sur la boutique en ligne Kindle Store.

Et quoi d'autre ? Des fonctions expérimentales bien prometteuses !
Comme nous le verrons dans notre test complet, le Kindle DX proposé au tarif de 489 dollars sur le site Amazon offre également trois fonctions novatrices encore expérimentales. Il s'agit d'un navigateur Internet basique, pour idéalement afficher les pages web contenant un maximum de texte. En outre, vous pourrez avec ses fonctions audio  écouter vos fichiers audio MP3 et le faire lire vocalement vos textes avec la fonctionnalité "Text-to-Speech".

Right Hand   Lifestyle_couch



Tour d'horizon du Kindle DX

Contenu du paquetage
En plus du Kindle DX, blanc en façade et en aluminium brossé au verso, le coffret contient un cordon mini USB vers USB, un adaptateur de prise électrique type A (Amérique deux broches) qui s'adapte à l'embout USB. Pour un périphérique paré pour le marché international, on aurait pu espérer trouver des adaptateurs de prises électriques C ou E/F (pour la France). Nous avons dû faire notre recharge de batterie directement en liaison USB sur l'ordinateur. On retrouve aussi, un magnifique étui rigide surmonté d'un discret logo en métal "AmazonKindle". Il est en cuir à l'extérieur et en velours à l'intérieur. Il est vendu sur le site d'Amazon seul au prix de 49,99$... Les deux solides attachent de l'étui viennent s'emboîter sur les deux orifices latéraux du Kindle DX. L'étui protège totalement le périphérique et est aimanté lorsqu'il est en position fermé. La "première de couverture" peut en outre totalement se rabattre à l'arrière pour faciliter la prise en main.

Front   kindledxprise

Look du e-reader et prise en main
Le Kindle DX est étonnamment plat et son poids d'un peu plus de 500 grammes est bien réparti quand on le tient en main, en mode portrait ou paysage. Attention, néanmoins il ne s'agit pas d'un poids plume pour autant et au bout de quelques heures de lecture, cela peut se ressentir dans les poignets. La partie inférieure comporte un clavier "QWERTY", bien évidemment l'AZERTY aurait été un plus, notamment pour ne pas avoir à chercher ses mots et saisir plus rapidement son texte lors de recherches. L'allumage s'effectue par un loquet pressoir sur le haut. Nous sommes accueillis par notre premier livre électronique préinstallé le "Kindle DX User's Guide, 2nd Ed. Il décrit toutes les fonctionnalités du livre… Les menus de l'appareil sont en en anglais tout comme le guide.

Side  



Boutons de contrôles et connectiques

Un bel écran rotatif sans réglage de la luminosité !
Le large écran auto-pivotant entre le mode portrait ou paysage est extrêmement agréable à l'œil. La restitution du texte est légèrement moins éclairée qu'un livre papier mais réellement très proche de ce dernier, si on n'y prend par garde on se croit face à une feuille imprimée ! La première surprise c'est qu'il n'y a pas de bouton ou de menu de réglage pour de la luminosité ou le contraste. En conséquence, vous ne pourrez pas lire dans le noir ou avec une simple lumière d'ambiance.

Les boutons de contrôles : à droite toute !
Hormis le clavier, il y a peu de boutons et c'est très bien ainsi. L'essentiel, juste l'essentiel sont répartis sur le côté droit. Un bouton Home pour accéder à la page d'index de vos contenus, un bouton page suivante et précédente (Previous Page et Next Page), un bouton Menu pour les paramètres (Wireless On, Shop Kindle Store, Rechercher, Settings…), un bouton Back pour les retours en arrière. En lieu et place de flèches de déplacements on retrouve aussi un curseur à 5 axes (gauche, droite, haut, bas, valider).

La connectique : sortie casque, mini USB et modem 3G
Juste à côté du bouton pressoir horizontal d'allumage, sur la partie haute, il y a une prise écouteurs stéréo Jack (2,5mm). Sur la partie basse, on retrouve deux haut-parleurs stéréo, l'un à l'extrême gauche, l'autre à la droite et la prise de chargement mini USB. Nous pouvons d'ores et déjà vous dire que la qualité audio est plus que suffisante et bien restituée ! Pour clore le tour d'horizon, on précisera que l'aile droite supérieure comporte un bouton de volume. Enfin, une puce 3G (EDGE, GPRS, GSM) interne utilise le réseau Amazon Whispernet pour vos connexions au Kindle Store ou navigations sur Internet à l'aide de votre email spécifique utilisateur@kindle.com.

Flat   Back



Importation de livres et de contenus

Acquérir un livre dans le Kindle Store
La première méthode pour récupérer des livres électroniques est de passer commande directement via son Kindle et sa  connexion 3G au Kindle Store qui offre environ 400 000 livres. Un choix considérable de contenus payants est disponible au format propriétaire AZW et AZW1. Vous pouvez alternativement acquérir le contenu via n'importe quel ordinateur avec votre navigateur Web. Il y a le Kindle Books  pour les livres (fiction, science, histoire…), le Kindle Newspapers pour les journaux (La Stampa, The New York Times, Daily Mail…) et le Kindle Magazine pour les revues (Newsweek, Time, Fortune, PC Magazine…), les blogs. (indisponible pour l'Europe pour le moment). On retrouve pour le moment davantage d'éléments en anglais mais en effectuant le tri par pays vous vous apercevrez que des médias francophones sont aussi de la partie. Par exemple, l'abonnement aux journaux, Le Monde (27,99$ par mois) et Les échos (19,99$ par mois) permet de recevoir quotidiennement vos abonnements sur le Kindle DX.

kindlestore1   kindlestore2

Télécharger et visionner n'importe quels ebooks en PDF
De nombreux sites Internet proposent des ebooks gratuits ou payants comme ebooksgratuits.com, Numilog, Livre pour tous, Webooks, Mobibocket…, des textes complets d'œuvres avec ABU, la Bibliothèque Universelle, Projet Gutenberg, Athena, Gallica… Le Kindle DX supporte nativement le format ouvert PDF, c'est-à-dire sans conversion. Il suffit de relier votre périphérique via le cordon USB et de copier dans la mémoire interne le contenu concerné. Il est nécessaire de glisser les contenus dans les bons dossiers pour qu'ils soient bien reconnus. Les livres dans Kindle/documents, la musique dans Kindle/music, les livres audio dans Kindle/audible…

kindlestore3   kindlestore4



Format supportés et fonctions expérimentales

Formats supportés avec ou sans conversion
Pour le contenu texte (et images), en plus des fichiers AZW, le Texte (TXT) et le PDF sont supportés sans conversion. C'est également le cas pour les fichiers audio MP3 et les formats des livres audio de la société Audible (Audible Enhanced AA et AAX). Le Kindle DX supporte aussi les fichiers images de type JPEG, GIF, PNG et BMP. Les fichiers de Mobipocket (MOBI et PRC) racheté en avril 2005 par Amazon.com sont également de la partie. La conversion de fichiers est nécessaire pour les éléments Microsoft Word (DOC, DOCX expérimental peut ne pas bien fonctionner), RTF, HTML et HTM qui seront automatiquement convertis au format AZW. Pour que cela se fasse en toute transparence, vous devez vous les envoyer par email, à votre adresse utilisateur@kindle.com sur votre espace de gestion Kindle. Ils seront disponibles dans votre Kindle DX (liaison 3G une fois de plus et contribution financière). Pour réduire au maximum la taille des fichiers que vous vous adressez, vous pouvez utiliser la compression ZIP qui est reconnue.

kindlegest2   kindlegest1

Trois fonctions expérimentales sympathiques
Via la touche Menu puis Experimental, on apprend que plusieurs fonctionnalités tierces sont disponibles dans le Kindle DX en version 2.3. Le "Basic Web" vous permet de surfer sur certains sites web et de contribuer au projet en envoyant vos retours d'expérience à kindledx-feedback@amazon.com. Pour le moment, Amazon, Wikipédia, Google, CNN, BBC, CNET, ESPN, MSN Money, AllRecipes, The Weather Channel, Fandango, E!Online, Yelp, Lonely Planet sont présents. Vous pouvez à tous moments, comme avec un navigateur classique vider le cache, l'historique de navigation, supprimer les cookies activer ou non Javascript, activer ou non le chargement des images. La seconde fonction c'est le "Play MP3". Après avoir copié vos fichiers dans le dossier "music" du Kindle vous les exécuterez et les stopperez via la combinaison de touche ALT+ barre d'espace. Le passage à la piste suivant s'effectue par ALT+ F. La troisième fonction "Text-to-Speech" lit à voix haute les textes au format AZW grâce aux touches du clavier Shift+ SYM pour démarrer ou arrêter la lecture. La voix est robotisée et compréhensible. A titre d'exemple, on s'approche de la synthèse vocale Microsoft Speech  Recognizer 8.0 dans Windows 7.

   



Les diverses options de lecture

Lecture conviviale et autorotation
La lecture est très agréable pour des livres classiques (texte noir sur fond blanc). Le passage d'une page à l'autre prend environ 1 seconde. Nous avons poussé l'expérience plus loin en ajoutant des magazines, des BD et des livres audio.  Cela a été concluant pour tous hormis pour le Bande Dessinée en couleurs ou les restitutions de gris manquent de nuance. La fonction de rotation automatique (auto, portrait et portrait inversé, paysage et paysage inversé) est un vrai plus même si elle est parfois trop sensible. Il suffit d'incliner le Kindle DX pour que la page s'oriente en conséquence. La fonction peut être inhibée via le menu Aa. Quand on est en mode paysage les boutons Page suivante et Page précédente ne coïncide plus du tout et c'est relativement pénible.

Front with PDF   kindle rotation1

Organiser et ouvrir ses documents
Le bouton Home rassemble tous les contenus présents dans votre mémoire, c'est en quelque sorte l'index des livres ou votre page d'accueil. Vous pouvez vous déplacer avec le curseur et choisir de n'afficher que vos documents personnels, abonnements, livres, tous vos éléments, seulement les plus récents, afficher les fichiers par titre ou auteur en cliquant sur l'axe rotatif. Dommage, qu'il n'y ait qu'un seul l'affichage en mode texte listé. Un mode affichage en icône aurait été une alternative très pratique.

kindlehome1   kindlehome2

Les senus s'adapte en fonction
Le menu s'adapte à la page affichée en cours (bouton menu). Dans le menu principal, vous pourrez activer le sans-fil 3G, accéder au Kindle Store, effectuer une recherche, régler les paramètres, accéder aux fonctions expérimentales et synchroniser vos éléments. Lors de la lecture d'un livre, d'autres fonctions en rapport sont encore possibles. Afficher la couverture du livre, retourner au début, aller à la page n°, effectuer une recherche dans le document, ajouter un signet ou mettre en surbrillance du texte, consulter ses notes. L'autre moyen plus direct de rechercher un passage est de presser la barre d'espace et de saisir au clavier ses mots-clés. Pour saisir un caractère accentué ou spécial pensez à la touche "SYM".

kindlea   kindleb

Menu texte (bouton AA)
En pressant la touche clavier AA, de confortables options de lecture apparaissent. Le choix entre 6 tailles de caractères texte est un plus indéniable. Malheureusement, cela ne fonctionne pas avec les PDD, uniquement avec les documents de l'Amazon Kindle (*.azw). Les autres options sont le "Words per Line" (Nombre de mots par ligne), la configuration du Text-to-Speech (actif ou pas, vitesse de lecture, voix féminine ou masculine). Ces deux fonctions ne sont encore valables que pour les AZW ! Enfin, la dernière fonctionnalité, "Screen Rotation" concerne la rotation d'écran automatique ou imposée, au choix tous documents confondus.

kindle4   kindle5



Conclusion

Un bon compromis pour lire à peu près tout
Angle_airplane engine2Le Kindle DX d'Amazon et son écran de 9,7" de diagonale (25 cm) est le plus grand livre électronique grand public du moment. Ce qui n'est pas forcément le cas pour les périphériques concurrent de 6" qui se bornent aux livres électroniques ou audiobook. Le Kindle DX et son écran en 16 niveaux de gris est très bien adapté à la lecture de livres, journaux, magazines, à l'écoute de livres audio et pourquoi pas même au plaisir de la Bande Dessinée en monochrome. La technologie E Ink fait ressembler les pages, à s'y méprendre, à de véritables feuilles imprimées comme un livre de poche et a l'avantage de préserver l'autonomie de la batterie qui peut aller jusqu'à 20 jours sans être rechargé tout de même. C'est vrai sur le papier et tout à fait vrai dans la réalité car en plus de 15 jours d'utilisation, l'indicateur de notre batterie était à peine en dessous de la moitié !

Utilisation autonome ou avec un ordinateur ? Les deux !
Nous avons apprécié la double fonctionnalité du périphérique qui n'a pour seuls défauts que son tarif et de ne pas être tactile. Il peut s'utiliser de manière totalement autonome avec sa connexion 3G et le Kindle Store. Boutique en ligne disponible 24/24h où on pourra faire l'acquisition de livres, de magazines ou encore s'abonner à un journal que l'on reçoit automatiquement chaque jour (Les Echos, Le Monde…). Il n'est donc pas nécessaire de disposer d'un ordinateur et c'est une bonne chose. Si vous disposez d'un PC, MAC ou Linux vous pourrez parfaire l'utilisation de votre Kindle DX en rapatriant via le port USB autant de contenus que vous le souhaitez. En plus du format AZW d'Amazon, les PDF sont nativement supportés, sans conversion. D'autre sous-programmes intégrés vous permettent même de visionner vos photos (GIF, BMP, PNG, JPEG), d'écouter vos fichiers MP3 avec ou sans casque, de naviguer sur des sites web (Wikipédia, Amazon, The Weather Channel…), de faire lire vos texte grâce à la synthèse vocale.

Tout un univers se crée autour du Kindle
Tout un monde s'est créé autour du Kindle première génération et du DX. Du coup, on retrouve sur le Kindle Store Accessories ou sur d'autres boutiques spécialisées en ligne, de nombreux accessoires.  Des étuis en cuir, en couleurs, en néoprène, des lampes LED qui se clippent sur le périphérique pour la lecture de nuit, des chargeurs allume-cigare. Nous vous invitons également à parcourir les forums spécialisés sur la question  Mobileread et KindleBoards sont de bons points de départ.

Lifestyle_bench   kindleled



+ Les plus
  • Lecture agréable et très proche d'un livre papier
  • Livre, magazines, livres audio, MP3, web, blogs, text-to-speech
  • Rotation automatique en mode portrait ou paysage
  • Durée de vie de l'autonomie batterie de 4 à 20 jours
  • Kindle Store et importation de contenus via USB
  • Supporte sans conversions AZW, PDF, TXT, JPG, GIF, BMP, MP3, AAX
- Les moins
  • Il ne lui manque que la fonction tactile et la couleur
  • Son poids de plus de 500g est encore un handicap
  • Sans rétro-éclairage impossible de lire en environnement sombre !
  • Adaptateur secteur électrique français non fourni (type C)
  • Son prix est encore dissuasif

  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
spamnco offline Hors ligne VIP icone 8200 points
Le #607871
Avant la couleur et le poids certes importants, il faudra trouver un moyen de le proposer à un prix attractif (à moins de 150 euros, les e-reader se vendront comme des petits pains à Noël).
Après tout on peut imaginer des e-readers dédiés aux livres de poche (N&B formats plus compact) et d'autres plus tard qui remplaceront les magazines et journaux (format A4 + couleur).
Chercher à faire tout tout de suite risque surtout d'amener les constructeurs à passer à côté du marché.
celegorm offline Hors ligne Héroïque avatar 921 points
Le #608531
avec la numérisation du livre et au vu de ce qu'il se passe pour la musique, je ne vois qu'une catastrophe pour le monde du livre.
jugez vous même : la musique peut compter sur les concerts pour s'en sortir, la vidéo sur les salles de ciné... il n'y a aucune porte de sortie pour le livre. Qui ira acheter un livre s'il est dispo sur le réseau pirate ? personne. La numérisation du livre va réduire considérablement la rémunération des auteurs et l'offre. N'étant qu'un internaute, j'imagine que les éditeurs l'ont bien compris. Je ne vois donc pas comment le Kindle et les autres périphériques du même type pourront se développer.
text2texte offline Hors ligne Vénéré avatar 2579 points
Le #609931
Dommage qu'on ne trouve pas une fonction 'bloc-note' comme sur l'iLiad d'iRex, pour prendre des notes à main levée. C'est pratiquement celle que j'utilise le plus sur mon iLiad.
onyxs offline Hors ligne Héroïque avatar 845 points
Le #610491
J'emprunte ce texte - qui fait réfléchir aux enjeux réels d'un objet comme le Kindle - au site http://www.mobileread.com/forums/showthread.php?t=69601&highlight=glin spécialisé dans les liseuses :

===============
je n'ai toujours aucune liseuse et pourtant ce n'est pas faute d'en avoir envie !
Un Kindle DX ou mieux encore peut-être un Nook (de toute façon non disponible hors des Etats-Unis, ce dernier, hélas) ? Voilà qui me plairait : avoir des quantités de livres sous la main, les emporter dans mes nombreux voyages.... Ah, quelle joie ce serait !
Seulement voilà, je veux pouvoir me procurer des livres récents, essais, gros ouvrages techniques, dictionnaires etc. etc. et le choix pour l'instant le plus large semble bien être celui d'Amazon, malheureusement, ce qui me conduirait au Kindle...
Bien. Imaginons : j'achète un Kindle et je me procure sur Amazon une quantités de ces gros livres que j'adore (des livres qui peuvent coûter 20€ pièce ou davantage, y compris en version Kindle...). J'en achète peu à peu des dizaines, peut-être des centaines, pour des dizaines puis des centaines d'euros... Le temps passe, les mois, les années..
Et puis un beau jour je tombe amoureux d'une nouvelle liseuse : la Gnyuuup.
Je veux abandonner Kindle....

AAAAAARRRRRHHHHHH.... mais je ne peux pas !!! Je perdrais avec mon dernier Kindle des centaines de livres, des centaines d'euros.... car je ne peux pas faire glisser mes livres achetés sur Amazon pour le Kindle sur mon nouveau Gnyuuupp. Et me voilà pour la vie contraint d'acquérir un nouveau Kindle chaque fois que le mien est obsolète... nolens volens il me faudra donc deux liseuses la Gnyuuup et le Kindle, à jamais...
Me voilà esclave.... obligé de servir une rente à vie à Amazon pour continuer à jouir de mes livres... Quel cauchemar !!!

La liseuse est-elle donc un outil de l'éternel présent ? Uniquement fait pour ceux qui ne veulent ou ne savent se projeter dans le futur ? Ceux qui jettent un livre dès que lu ?

Quelque chose ne semble pas tourner rond dans cette technologie nouvelle non ?? Ou bien je me trompe complètement ? (j'aimerais...)
==============

Remic offline Hors ligne Vétéran avatar 1937 points
Le #1007432
onyxs a écrit :

J'emprunte ce texte - qui fait réfléchir aux enjeux réels d'un objet comme le Kindle - au site http://www.mobileread.com/forums/showthread.php?t=69601&highlight=glin spécialisé dans les liseuses :

===============
je n'ai toujours aucune liseuse et pourtant ce n'est pas faute d'en avoir envie !
Un Kindle DX ou mieux encore peut-être un Nook (de toute façon non disponible hors des Etats-Unis, ce dernier, hélas) ? Voilà qui me plairait : avoir des quantités de livres sous la main, les emporter dans mes nombreux voyages.... Ah, quelle joie ce serait !
Seulement voilà, je veux pouvoir me procurer des livres récents, essais, gros ouvrages techniques, dictionnaires etc. etc. et le choix pour l'instant le plus large semble bien être celui d'Amazon, malheureusement, ce qui me conduirait au Kindle...
Bien. Imaginons : j'achète un Kindle et je me procure sur Amazon une quantités de ces gros livres que j'adore (des livres qui peuvent coûter 20€ pièce ou davantage, y compris en version Kindle...). J'en achète peu à peu des dizaines, peut-être des centaines, pour des dizaines puis des centaines d'euros... Le temps passe, les mois, les années..
Et puis un beau jour je tombe amoureux d'une nouvelle liseuse : la Gnyuuup.
Je veux abandonner Kindle....

AAAAAARRRRRHHHHHH.... mais je ne peux pas !!! Je perdrais avec mon dernier Kindle des centaines de livres, des centaines d'euros.... car je ne peux pas faire glisser mes livres achetés sur Amazon pour le Kindle sur mon nouveau Gnyuuupp. Et me voilà pour la vie contraint d'acquérir un nouveau Kindle chaque fois que le mien est obsolète... nolens volens il me faudra donc deux liseuses la Gnyuuup et le Kindle, à jamais...
Me voilà esclave.... obligé de servir une rente à vie à Amazon pour continuer à jouir de mes livres... Quel cauchemar !!!

La liseuse est-elle donc un outil de l'éternel présent ? Uniquement fait pour ceux qui ne veulent ou ne savent se projeter dans le futur ? Ceux qui jettent un livre dès que lu ?

Quelque chose ne semble pas tourner rond dans cette technologie nouvelle non ?? Ou bien je me trompe complètement ? (j'aimerais...)
==============


tu oublies que des liseuses de livres d'amazon existent sur tablette (ipad notament mais certainement android), sur pc et probablement aussi sur mac. Et si tu poursuis ta recherche tu trouveras certainement la manière d'enlever les drm de ces fichiers si vraiment tu étais bloqué...
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire