Test Assassin's Creed Altair's Chronicles

Le par Nathalie M.  |  0 commentaire(s)
Test Altair\'s Chronicles

L'arrivée d'Assassin's Creed sur DS n'est en rien un portage ni une adaptation de l'expérience vécue par les joueurs sur les consoles de salon il y a quelques temps. Altaïr's Chronicles propose une aventure complètement inédite, prenant lieu et place avant l'histoire que l'on connait. Assassinat, discrétion, plateformes et autres techniques de combat, le cocktail qui a fait le succès du jeu sont au rendez-vous, mis en avant par un gameplay efficace. Les graphismes ne sont pas autant époustouflants, mais en général, cette version DS s'en sort plutôt bien.

Aventure inédite

Altaïr's Chronicles n'est pas du tout le portage ou l'adaptation du titre sorti sur console de salon. Cette version DS est un titre indépendant de celui sur lequel vous avez découvert l'assassin devenu légendaire. Le scénario, le déroulement de l'histoire, les protagonistes et bon nombre de points sont propres et uniques à la petite portable de Nintendo. Ce titre aurait pu même servir de préambule au jeu que tout le monde connait puisque l'aventure se déroule avant celle d'Assassin's Creed.

Altair chronicles (9) Altair chronicles (8)

Vous allez incarner Altair, chargé d'une mission de la plus haute importance. Les Croisés et les Sarrasins s'affrontent en pleine troisième croisade et ont pour but commun de récupérer le Calice. Cet objet de tant de convoitise risque de mettre à mal le piètre équilibre instauré par les Assassins. Altaïr se lance donc à la recherche de ce "précieux"  afin de le détruire, mais il ne sait à vrai dire pas grand chose sur lui au moment de se lancer dans cette aventure. Son périple va le mener à prendre connaissance de ses aptitudes d'assassin, à apprendre de nouvelles techniques de combat pour achever sans pitié les nombreux gardes trop encombrants.

Altair chronicles (7) Altair chronicles (6)

Puisque le jeu vit par lui même sans se référer à la version console, peut-être est-il bon pour les joueurs d'oublier cette dernière et de prendre ce titre DS pour ce qu'il est. Oubliez les somptueux graphismes, vous êtes ici sur DS. Pour autant, le rendu visuel est loin d'être médiocre et justement, pour un titre DS, la réalisation graphique est plutôt réussie. Les décors et cinématiques sont donc plutôt agréables.

Le jeu pêche parfois sur un manque de lisibilité rendu par une caméra impossible à bouger. Résultat, vous avancez parfois à l'aveugle, vous ne disposez d'aucun recul pour apprécier votre chemin. Pour un jeu de plateformes, c'est assez dommage, d'autant que la chute est souvent synonyme de mort. La visibilité en prend aussi un coup quand la caméra s'élève, rendant Altaïr tout petit et réellement pixélisé. Pour autant, si ces quelques soucis visuels seront une gêne occasionnelle, votre progression en souffre malheureusement.


Un gameplay plus ou moins bien mené

Pour ce qui est de la prise en main, les joueurs ayant connu Prince of Persia sur console ou PC avanceront en terrain familier. Il s'agit ici en grande majorité de sauter de plateformes en plateformes, éviter les pièges, faire l'acrobate et éviter le plus possible de se rater. Ces phases de voltige laissent la place aux phases d'action, ces phases où vous devrez affronter des vagues d'ennemis, plus ou moins compliquées selon le niveau de difficulté choisi au lancement du jeu.

Altair chronicles (5) Altair chronicles (4)

Concernant les voltiges, mise à part le manque de visibilité déjà évoqué, la progression sur les plateformes ne pose pas de difficulté réelle. Grappin, cordes, échelles, caisse en bois, vous comprendrez très vite l'utilité de chaque chose et surtout comment les utiliser. La prise en main du titre reste donc assez similaire à ce qu'il se fait déjà et sur ce point le titre n'a rien de bien original à proposer. Vous sentirez par moment quelques difficultés dans les déplacements, Altaïr se montrant parfois un peu "lourd" et pas souple pour un sou. Les commandes pêchent un peu mais cela est surtout du au fait que par l'absence des bons angles de vue, vous ne pouvez appréhender la plateforme de la meilleure façon. Vous courrez sur les murs inutilement, sauterez dans le vide alors que vous pensiez vous diriger vers la droite, donnerez des coups de sabre dans le vent... Autant de petits aspects qui énervent d'autant plus qu'ils aboutissent par un game over assez frustrant. Mais une fois de plus, ces points ne surviennent que de façon très anecdotiques dans le jeu, fort heureusement. Plus vous avancerez également dans la partie, et plus vous apprendrez de façon automatique, de nouvelles habiletés telles que les doubles sauts, la course sur les murs...

Altair chronicles (3) Altair chronicles (2)

Là où le titre se distingue, c'est surtout dans les différentes techniques de combat. Au fil de votre avancée, vous allez gagner de nouvelles compétences, notamment à l'épée mais aussi de nouvelles armes. Vous pourrez donc jouer du sabre, mais aussi de l'arbalète, des dagues et des bombes. Et puis il y a aussi toutes les techniques de combat que vous allez apprendre, les combos que vous réaliserez à l'épée, les coups propres aux assassins... Pas de panique, vous n'aurez pas une multitude d'enchaînement de touches à apprendre, tout s'affiche à l'écran au moment opportun. C'est d'une simplicité enfantine et vos adversaires ne vous poseront aucune difficulté si vous arrivez à tout maîtriser. Vous pourrez également apporter des améliorations à votre héros, soit pour augmenter vos points de vie, soit pour optimiser vos techniques à l'épée. A vous de voir quel Altaïr vous souhaitez diriger.


Une DS bien exploitée

Il est des jeux sur la DS qui n'exploite peu voire pas du tout les spécificités de la DS. Altaïr's Chronicles n'est pas du tout de ceux-là et fait même au contraire l'étalage de tout ce que peut permettre la console de Nintendo. Aussi, le micro sera par exemple utiliser pour que vous y souffliez afin de faire disparaître un peu de sable gênant. Mais c'est surtout sur l'écran tactile que tout se passe. Et oui, en plus de boutons, il faudra aussi être habile du stylet.

Altair chronicles (1) Altair chronicles

Deux "mini-jeux" vous sont proposés en cours de partie et font donc intervenir le duo écran tactile et stylet. Le premier consiste à voler discrètement un passant ou un garde afin de récupérer une clé. Pas question de lui dérober son argent, vous n'êtes pas un voleur, mais un assassin. A vous donc de faire la lumière sur cette bourse (affichée sur l'écran tactile) et de faire sortir la clé avec le stylet sans rien toucher (ni les parois, ni les autres objets de la bourse qui se mettent parfois à danser).
Deuxième épreuve, la technique de combat propre à l'assassin. Celle-ci consiste simplement à toucher successivement et au bon moment des points clés du corps humain (avec le stylet).  Ces deux mini-jeux sont assez simples et l'échec est rarement de mise. Ils ont en plus l'avantage de diversifier l'aventure.

Altair chronicles (11) Altair chronicles (12)

Autre point plaisant, la possibilité d'afficher à l'écran ou non une flèche pour vous montrer le chemin à suivre. Parfois utile, cette aide vous facilitera la vie mais elle risque de rendre le jeu un peu insipide si vous n'éprouvez pas la moindre difficulté à vous diriger. A utiliser dans les cas extrêmes, quand vous n'en pouvez plus de tomber encore et encore.






Conclusion

Altair\'s ChroniclesAssassin's Creed : Altaïr's Chronicles n'est pas un titre parfait. La visibilité est loin d'être bonne et pour un titre de plateforme il est assez dommage de ne pas savoir où l'on doit sauter ni apercevoir une échelle de corde salutaire à flanc de façade. Malgré tout, le jeu se montre véritablement plaisant. Sans être captivante, l'aventure séduit, l'évolution d'Altaïr se fait sous nos yeux et le mener au bout de sa quête nous fait lâcher la console avec regret. La durée de vie du soft est un autre de ses poinst faibles.

Linéaire, trop court, un concept vu et revu, un gameplay un peu complexe par moment, les points négatifs s'accumulent. Mais c'est sans compter le plaisir que ce type du jeu procure, un plaisir que sauront apprécier les amateurs du genre. Altaïr's Chronicles est un jeu intéressant auquel vous devriez vous intéresser.

Altair's Chronicles est disponible à partir de 37 €.


+ Les plus
  • Un tutorial de combat pour vous initier
  • Capacités de la DS bien exploitées
  • Système de combat
- Les moins
  • Durée de vie trop courte
  • Absence de mouvements de caméra
  • Manque de visibilité

Notes

  • Graphisme Cette version DS est plutôt jolie, les décors sont assez bien rendus et pour la console portable le rendu graphique est assez honorable. On regrettera la qualité de l'affichage qui devient médiocre dès lors que la caméra prend un peu plus de hauteur et offre une vue plongeante sur le héros, devenu du coup microscopique.
    7/10
  • Bande son Mention spéciale pour la bande son. Les bruitages sont assez bien rendus, du bruit de fond des marchés à l'essoufflement d'Altaïr quand il n'est pas au mieux de sa forme. Les musiques choisies correspondent bien à l'ambiance générale du soft. Elles vous feront même dresser l'oreille pour les écouter plus attentivement.
    7/10
  • Jouabilité Pour un jeu de plateforme, le titre ne fait pas dans l'originalité. Sauter, se balancer, un certain Prince de Perse a déjà ouvert la voie. Là où le titre se distingue, c'est surtout dans l'approche de certaines techniques de combat que vous devrez réaliser sur l'écran tactile, tout comme d'autres épreuves qui feront même intervenir le micro. La DS est donc exploité dans sa plus large mesure ce qui a pour résultat d'offrir un gameplay assez attractif.
    6/10
  • Durée de vie Malheureusement, l'aventure se révèle vitre trop courte et à part la campagne solo, vous n'aurez rien d'autre pour prolonger la durée de vie du soft. Ne vous jetez pas dans l'aventure, économisez votre temps de jeu, sinon, la déception est assurée.
    4/10
  • Scénario Le scénario pose les bases de l'aventure sortie en novembre dernier. Altaïr gagne ici en confiance en sa qualité d'assassin efficace, une expérience qui lui servira dans ses prochaines pérégrinations. Quant à l'aventure en elle-même, il s'agira surtout de tuer une série d'ennemis et de parcourir les villes sur les toits.
    7/10
  • Note générale Dommage que ce soft ait une durée de vie trop courte. A part ce défaut majeur, l'aventure captivera les amateurs de jeu de plateformes dans lequel on trouve un soupçon d'action. Altair's Chronicles est un titre plaisant qui ne manquera pas de séduire les joueurs. L'intégration des épreuves au stylet donne une originalité supplémentaire à l'ensemble. L'engouement pour Assassin's Creed perdurera donc encore un peu de temps avant la sortie prochaine du jeu sur PC.
    7/10
  • Partager ce contenu :
Dans le même style
  • Test Assassin's Creed Brotherhood
    Un an seulement après avoir commercialisé Assassin’s Creed II, Ubisoft a réussi à mettre sur pieds un troisième volet des Assassin’s Creed. La firme française entend profiter pleinement de la notoriété de la saga afin de ...
  • Test Assassin's Creed II
    La guerre contre les Templiers est loin d'être terminée. Elle bat même son plein, alors que ce nouveau volet d'Assassin's Creed vous propose cette fois d'incarner Ezio Auditore. Cette nouvelle aventure prend lieu et place dans l'Italie ...
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire