Test Battle of Britain II : Wings of Victory

Le par Alexandre W.  |  0 commentaire(s)
Article n° 215 - Test Battle of Britain II : Wings of Victory (120*120)

Vous en avez marre des jeux exclusivement arcade ou exclusivement simulation ' Battle of Britain II : Wings of Victory est fait pour vous ! Déjà sorti il y a un an chez nos amis américains, Nobilis nous offre enfin la possibilité de nous battre aux côtés des anglais (ce que l'on ne voit pas souvent) ou aux côtés des allemands (ce qui est encore plus rare) dans ce jeu mi-wargame, mi-simulateur de vol.

Présentation

La boîte du jeu en dit long sur son contenu : « La plus fidèle reconstitution jamais créée […] », autant vous dire que cela promet des heures de jeu.

Dans Battle of Britain II : Wings of Victory, vous incarnez un pilote ou un commandant des flottes aériennes. Vous avez donc le choix, soit de vous battre aux côtés de vos coéquipiers (à bord de 5 avions d'époque), soit de commander l’ensemble des mouvements des escadrons (patrouille, raid, interception). Cette dernière gestion des armées a été reproduite sur des cartes de campagnes authentiques afin de vous rapprocher le mieux de la réalité et ainsi prétendre au titre de la meilleure reproduction.

Battle of Britain 2 - Escadron      Battle of Britain 2 - Main

De là, vous pouvez superviser vos troupes et les envoyer intercepter ou non un escadron de la Luftwaffe ou de la RAF, suivant le camp que vous décidez d'incarner. Vous pouvez aussi prendre part au combat via cette interface en incarnant un pilote de n’importe quel escadron. Que ce soit lors de la gestion des escadrons ou en pleine bataille aérienne, ces deux modes demandent beaucoup de pratique avant de pouvoir prétendre maîtriser le jeu, car ici la simulation et la reproduction de la réalité ont été le principal objectif lors du développement de ce titre.

Battle of Britain 2 - Action Immédiate      Battle of Britain 2 - Campagnes

En effet, non seulement BoB II n’est pas très intuitif mais il est en plus très compliqué à prendre en main (simulation avant tout). A l’instar de Dangerous Waters, le mode Tutorial a été oublié. Vous devez donc apprendre sur le tas et ce n’est pas une mince affaire. Heureusement, le mode Action Immédiate vous offre 28 missions allant du décollage à l’atterrissage en passant par des techniques de vol plus ou moins poussées. Non seulement, ce mode reprend toutes les phases de combat aériens, mais vous pouvez aussi participer à des missions complètes en revivant des moments historiques à travers l’une des 6 missions basées sur des combats réels de la Bataille d’Angleterre.

Vous l’aurez compris, il est plus que conseillé de s’attarder sur ce dernier mode avant de passer au mode Campagne.

../..



Le mode Campagne

C’est dans le mode Campagne que vous pouvez choisir votre camp et où vous endossez les grades de commandant de la RAF ou de la Luftwaffe. Vous avez aussi le choix de la date de  départ de votre mission. Vous pouvez choisir le tout début de la Bataille d’Angleterre (10 Juillet 1940) et continuer jusqu’à son apogée, soit le 15 septembre de la même année, ou alors commencer à l’une des quatre dates phares de la Bataille (Convois (10 Juillet-11 Août), Attaque de l’aigle (12 Août – 23 Août), Période Critique (24 Août -  6 Septembre) ou Blitz (7 septembre – 15 Septembre)).

Battle of Britain 2 - Cockpit   Battle of Britain 2 - Flotte ennemie

Au cours des différentes missions auxquelles vous participez, vous choisissez les stratégies qui vous paraissent les plus appropriées. Sachant que la moindre action influencera l’avenir de l’Angleterre, les choix tactiques sont à prendre avec une grande sagesse.

Du côté Anglais, vous disposez de 53 escadrons dont la majorité d’Hurricanes et le reste de Spitfires. Vous commandez, au total, plus de 600 appareils.

Battle of Britain 2 - Mode Commandement 2

Du côté Allemand, vous avez au début de votre carrière 3 geshwader soit environ 300 appareils, qui passent ensuite au nombre de 24 geshwader, commandant ainsi plus de 2000 appareils.

Toutes vos troupes sont réparties sur seulement 5 appareils : le Supermarine Spitfire et le Hawker Hurricane pour l’Angleterre et les Messeschmitt Bf109 et Bf110 ainsi que le Junkers Ju 87 pour l’Allemagne. Il est dommage de ne pas pouvoir contrôler plus d'appareils, mais se débrouiller avec ces 5 là requiert déjà un très bon niveau, chaque appareil ayant bien sûr ces spécificités propres.

../..



Comme en 40!!

Bien que les détails informels soient très présents, le moindre bâtiment ou dépôt de munition ayant été représenté, la qualité graphique fait un peu défaut. Les décors sont plutôt plats et les textures assez grossières. La modélisation des appareils, quant à elle, est plutôt soignée pour un jeu datant d’il y a plus d’un an. Malheureusement, l’aspect très austère du mode tactique laisse lui aussi à désirer et il est dommage que l’on ne puisse pas donner d’instructions par un simple clic droit. Vous me direz, ce jeu reste une simulation et non un jeu d’arcade où la tactique n’a que très peu de place.

Battle of Britain 2 - Mode Commandement      Battle of Britain 2 - Préparation au vol

Côté ambiance, le jeu peut se targuer d’être un jeu de la deuxième guerre mondiale, oui, oui, DE la deuxième guerre et non pas SUR la deuxième guerre. En effet, les développeurs devaient tellement être dans l’esprit WWII qu’ils ont cru qu’on était en temps de guerre et ont donc proposé le minimum vital pour le jeu. Ainsi, il n’y a aucune musique d’ambiance ('!), à part de temps en temps une musique de trompette de propagande lorsque l’on navigue dans le menu. Une fois dans le jeu, vous n’entendez que les bruits de moteurs, de mitraillettes ou d’ordres reçus par radio. On s’en lasse vite, si par malheur l’ennemi tarde à se faire connaître.

Battle of Britain 2 - Piloté sans personne

Même sans pilote, l'avion répond toujours...

Nous avons aussi droit à un menu quasi-septuagénaire, qui ressemble plus à une page HTML qu’à un jeu vidéo. Par-ci, par-là, on nous dispense de quelques images et vidéos d’archives mais rien de très convaincant, surtout lorsque comme seule bande son, nous entendons des bruits de moteur d’avions.

../..



On ne vole pas, on rame...

Comme dit précédemment, le jeu tient compte d’un très grand nombre de détails. Ainsi, la météo peut être, elle aussi, utilisée à votre avantage (ou désavantage) lors d'une mission. Et ce (peut-être trop) grand nombre de détails, a son revers de médaille. En effet, bien que la configuration requise soit des plus modeste (Pentium 800Mhz et 256 Mo RAM), les temps de chargement sont incroyablement longs. Le mode « commandement » charge très rapidement, mais dès que l’on passe en mode "combat" , il y a 30 secondes voire une minute de chargement en pleine partie.

Battle of Britain 2 - Préparation au vol    Battle of Britain 2 - Saut en parachute

La seule longueur qui est la bienvenue dans ce jeu est la durée de vie. Avec une difficulté bien au dessus de la moyenne des jeux de simulation, une prise en main très compliquée et un nombre de mission plutôt correct, la durée de vie du jeu est longue. Les ennemis sont très difficiles à toucher et les avions très durs à manier rendant la visée plus qu’hasardeuse. Mais nous sommes en 1940 et il n’y a aucun stabilisateur gyroscopique ou visée laser, simulation avant tout…

Battle of Britain 2 - Escadron allemand      Battle of Britain 2 - Seul

Côté multijoueur, ce mode brille par son absence, ce qui est plus que dommage car il aurait été très intéressant de faire quelques missions en volant avec un escadron de copains. Le fait de pouvoir se parler par casque et micro interposés aurait sûrement augmenté les impressions d’être un pilote.

../..



Galerie d'images

Battle of Britain 2   Battle of Britain 2   Battle of Britain 2

Battle of Britain 2   Battle of Britain 2   Battle of Britain 2

Battle of Britain 2   Battle of Britain 2   Battle of Britain 2

Battle of Britain 2   Battle of Britain 2   Battle of Britain 2

Battle of Britain 2   Battle of Britain 2   Battle of Britain 2

Battle of Britain 2   Battle of Britain 2   Battle of Britain 2

Battle of Britain 2   Battle of Britain 2   Battle of Britain 2

     

Battle of Britain 2   Battle of Britain 2   Battle of Britain 2



Conclusion

Bref, ce jeu est, à n’en pas douter, une réplique quasi-parfaite de la Bataille d’Angleterre avec son lot de détails et d’informations. Il est toute fois regrettable que ce jeu ne sorte que maintenant car on sent qu’il commence à vieillir. Le soft n'est pas recommandé aux  joueurs de moins de 7 ans, et pour cause, non seulement à cet âge, on affectionne rarement les jeux de stratégie, mais quand on voit le niveau requis pour faire décoller un avion, on se rend compte que ce jeu s’adresse à un public averti, expérimenté et surtout amateur de simulation pure et dure.

Battle of Britain 2 - jaquette



+ Les plus
  • Un jeu qui fourmille de détails.
  • Un concept innovant mélangeant deux genres.
  • Une phase de la seconde guerre mondiale rarement abordée.
- Les moins
  • Une jouabilité trop dure.
  • Une interface très austère.
  • Une qualité graphique et sonore un peu vieillote.

Notes

  • Graphisme Que ce soit en mode gestion des flottes ou en mode combat, BoB2 est assez décevant côté graphisme. N'oublions tout de même pas que ce jeu a plus d'un an et qu'il est aussi orienté très simulation, genre de jeu qui, en général, ne favorise pas le côté graphique.
    5/10
  • Bande son D'accord, le moindre détail du jeu a été pensé pour nous mettre dans l'ambiance deuxième guerre mondiale, mais de là à se retrouver avec comme seule musique de fond les moteurs d'avions, les communications radios ainsi que les clics de souris, il ne faut pas exagérer... Une petite musique sympa qui couvre les bruits d'ambiance lassants aurait été la bienvenue.
    3/10
  • Jouabilité Là aussi, le jeu peine à avoir la moyenne et ce, à cause de la difficulté de maniabilité des appareils trop élevée et un mode de gestion peu intuitif. Un tutorial interactif aurait été, là aussi, le bienvenu. Un conseil, lisez le manuel en pdf fournit sur le CD.
    6/10
  • Durée de vie De ce côté, le jeu peu se targuer d'avoir une bonne durée de vie. Cette dernière est en majorité dûe à la difficulté des missions. Car malheureusement bien que correct, le nombre de mission ne participe pas trop à la durée de vie.
    8/10
  • Scénario Une partie de notre Histoire peu connue, bien qu'abordant un sujet repris maintes et maintes fois. Quoi de mieux qu'un jeu pour apprendre l'Histoire de notre civilisation. Quelques détails pourront passer inaperçus, ne rendant pas l'histoire moins intéressante. Dédiés aux amoureux de la seconde guerre.
    8/10
  • Note générale Le mélange des deux genres n'est pas très convaincant. A vouloir mettre trop de détails dans le jeu, les programmeurs ont dû oublier d'assurer la qualité graphique et sonore. La prise en main et l'interface semble un peu baclées. Dommage, c'est un concept qui pourrait faire ses preuves s'il était d'avantage étudié.
    6/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire