Test Battle Tanks

Le par Fabien H.  |  0 commentaire(s)
Battle Tanks - pochette

Les jeux de guerre vous ont toujours attiré ? Cela tombe bien puisque Gameloft nous propose un jeu d'arcade addictif, simple d'accès et résolument axé vers le multijoueur, afin de répondre aux besoins de certains joueurs désireux de se défouler avec ses amis en ligne ou, d'une façon plus conviviale, en locale : Battle Tanks. C'est une guerre qu'il faudra mener et seule la fourberie permettra de s'en sortir médaillé. Attention soldat, ce n'est pas une simulation.

Chef, oui, chef !

Au fil du temps, les jeux dématérialisés se succèdent sur la dernière génération de consoles, offrant ainsi un certain nombre de titres à des prix aguicheurs pour le consommateur. De nombreux éditeurs se faufilent dans ce marché somme toute récent et particulièrement prometteur sur le long terme. Si c'est le cas de certains éditeurs majeurs de l'industrie, force est de constater que les studios de développement orientés vers les jeux mobile profitent de cette alternative pour proposer leur catalogue de jeux. C'est le cas de Gameloft qui s'essaie pour la première fois à l'élaboration d'un jeu exclusivement estampillé PlayStation 3 : Battle Tanks.

Comme son nom l'indique, Battle Tanks permet de contrôler des chars tout droit sortis de la Seconde Guerre Mondiale. Cependant, l'horreur de cet événement historique est ici mis en retrait au profit d'une ambiance plus festive. Et cela tombe bien puisque l'objectif même de la production s'oriente vers l'amusement simple et rapide. Pour peu que vous ayez déjà touché à certaines vieilleries vidéoludiques ou plus récemment un certain mini-jeu de la compilation Wii Play, vous conviendrez que le titre de Gameloft s'y inspire, dans son gameplay comme dans sa prise de vue.

Battle Tanks - 1 Battle Tanks - 2

En effet, le titre présente un angle aérien et volontairement rétro, à l'instar d'un Bomberman. Le jeu se découpant en arènes, le but du jeu demeure simpliste puisqu'il « suffira » de détruire les chars ennemis, contrôlés par l'IA. Pour cela, les obus seront votre meilleur atout. Au total, pas moins de dix chapitres seront à parcourir en mode Campagne, contenant chacun cinq arènes. Si les premiers niveaux comportent une structure relativement basique et des blindés ennemis aussi dangereux qu'un panda sourd et aveugle, force est de constater que la difficulté se veut bien plus présente après le quatrième chapitre notamment, par le biais de différents facteurs qui viendront handicaper vos furieux assauts.

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, le gameplay du titre ne se focalise pas uniquement sur l'action bête et méchante, tel le troufion de base qui finit indubitablement sa course fusillé en première ligne. En effet, la structure des niveaux est telle que même la plus grosse tête brûlée du PlayStation Network devra calmer ses ardeurs pour faire place à l'élaboration d'une stratégie. Attention cependant, il ne s'agira pas de faire fumer votre bocal en élaborant des assauts dignes d'un wargame, mais de préparer ses tirs et ses déplacements afin de ne pas terminer en vieux débris avant l'âge de la retraite militaire.

Battle Tanks - 3 Battle Tanks - 4



La retraite c'est pour les troufions

La prise en main de Battle Tanks a été étudiée pour être très simple à mémoriser. En effet, il suffit d'utiliser le stick analogique gauche pour se déplacer dans l'environnement, tandis que celui de droite sert à déplacer la tourelle et tirer. La touche L2 (ou rond) servira à poser des mines de proximité. Pour les débutants, la touche L1 permet d'afficher la ligne de trajectoire afin de discerner l'angle de tir. Si cette configuration est réglée par défaut, elle n'est pas du tout adaptée pour les niveaux les plus avancés. En effet, l'association de la rotation de la tourelle avec le tir résulte sur une nette imprécision. Pour remédier à cela, il suffit de décocher le tir automatique dans les options. À partir de là, il sera nécessaire d'appuyer sur une touche supplémentaire pour tirer (R1, R2 ou X).

Si au départ, vous chercherez à détruire les chars et autres tourelles en vous plaçant face à eux, l'architecture des niveaux avancés nécessitera que vous usiez des tirs indirects. En effets, vos obus pourront ricocher sur une et une seule paroi - hormis les bords extérieurs de certains niveaux - , permettant ainsi de prendre certains ennemis par surprise. Qui plus est, divers bonus viendront rajouter une dose d'intérêt au fil des chapitres. Il sera ainsi possible de tirer des roquettes, des missiles à tête chercheuse, d'augmenter sensiblement sa fréquence de tir, de charger au lance-flammes, ou encore de bénéficier de l'invulnérabilité, de l'invisibilité ou d'un turbo. Si, évidemment, ces bonus sont temporaires, il est utile de préciser que les ennemis pourront également les utiliser. Puisque l'IA assez réactive et surtout très prudente, la patience sera maître mot sur certains tableaux assez ardus.

Battle Tanks - 5 Battle Tanks - 6

Justement, les différents chapitres offrent des environnements somme toute différents, mais également des éléments handicapants pour le joueur. Par exemple, les niveaux neigeux ou boueux ralentiront sensiblement les déplacements. Plus sadiques, des pistons et autres portes automatiques bloquant certains passages pourront vous écraser comme un vulgaire moucheron si toutefois vous traînez aux alentours. D'autres niveaux embarquent des portails de téléportation qui vous déplacera généralement d'un bout à l'autre du tableau. Les ennemis et les tirs pouvant également être happés dans ces portes dimensionnelles, il faudra se montrer vigilant pour ne pas mourir bêtement. Les tapis roulant demeurent les éléments les plus difficiles à gérer, d'autant plus que certains niveaux en sont majoritairement constitués. Votre patience et votre dextérité seront mises à contribution, notamment dans le dernier chapitre franchement abusé sur la complexité des niveaux et du nombre d'ennemis.

Battle Tanks - 7 Battle Tanks - 8



Galerie d'images

Battle Tanks - 15 Battle Tanks - 14

Battle Tanks - 13 Battle Tanks - 21

Battle Tanks - 19 Battle Tanks - 18

Battle Tanks - 17 Battle Tanks - 16

Battle Tanks - 26 Battle Tanks - 23

Battle Tanks - 22 Battle Tanks - 20

Battle Tanks - 25 Battle Tanks - 27

Battle Tanks - 28 Battle Tanks - 29

Battle Tanks - 31 Battle Tanks - 30

Battle Tanks - 33 Battle Tanks - 24

Battle Tanks - 34 Battle Tanks - 32



Petite guerre entre amis

Outre le mode purement solo, il est  possible de faire l'intégralité de la campagne en coopération à deux joueurs, ce qui sera fortement utile pour glaner des trophées par exemple. Qui plus est, des parties rapides sont présentes via des packs de cartes indépendants du mode sus-nommé. Dans ces environnements, les affrontements se feront à quatre, contre le CPU ou justement contre des amis, en local. Trois règles classiques sont présentes, à savoir match à mort, match à mort en équipes et capture du drapeau. Rien de bien transcendant, certes, mais l'intérêt demeure au rendez-vous. À l'instar d'un Bomberman, les autres joueurs ayant perdu toutes leurs vies au combat, pourront continuer à allumer les rescapés en leur expédiant des missiles depuis une tourelle. Sadique et efficace.

Pour ceux qui n'ont pas d'amis sous la main - et/ou suffisamment de pads -, un mode bataille en ligne est présent. Dans ce cas de figure, les règles demeurent les mêmes, mais les parties disponibles ne sont malheureusement pas légion. Dommage, d'autant plus que l'intérêt du jeu sur le long terme se focalise sur le jeu multijoueur, étant donné la lassitude que rencontrera le joueur après avoir terminé la campagne une première fois en solo. Seuls les classements en ligne qui vous inciteront potentiellement à reprendre les missions effectuées afin d'améliorer vos scores. Heureusement que le replay value est sauvé par un mode coopératif bienvenu.

Battle Tanks - 9 Battle Tanks - 10

Techniquement parlant, enfin, Battle Tanks présente un moteur somme toute correct, offrant une modélisation sans grandes fioritures. Les couleurs chatoyantes permettent d'accrocher à l'ambiance générale de façon assez efficace. Quoi qu'il en soit, le taux de rafraîchissement n'atteint pas des points critiques, n'entravant donc aucunement le confort de jeu. Et c'est bien là le principal.

Bien que peu original dans son genre ni dans sa prise en main, Battle Tanks n'a pas d'identité véritablement marquante. Cependant, l'ensemble s'avère suffisamment solide et surtout correctement adapté pour le jeu en multijoueur. Le mode solo demeure correct et assez intéressant en terme de structure et de bonus, mais la lassitude viendra vous décrocher de l'écran une fois les cinquante niveaux terminés. Proposé à un tarif plus que correct par rapport au contenu proposé, le titre de Gameloft s'en tire globalement bien, même si le potentiel pouvait offrir des éléments de jeu bien plus audacieux.

Battle Tanks - 11 Battle Tanks - 12

Battle Tanks est disponible à 9,99 € sur le PlayStation Store.



+ Les plus
  • La prise en main, après quelques réglages
  • Le mode coopératif
  • Amusant en multijoueur
  • Le rapport contenu / prix
- Les moins
  • Musique très rébarbative
  • Campagne solo assez courte
  • Manque d'originalité

Notes

  • Graphisme Globalement correct, le moteur graphique de Battle Tanks ne se contente que d'offrir un rendu optimal, sans grandes fioritures. Ainsi, le studio a décidé de rester dans une réalisation sommaire compte tenu de son support, au profit d'un framerate plutôt convainquant. La palette de couleurs utilisée demeure très vive et particulièrement plaisante à la rétine.
    6/10
  • Bande son Les thèmes sonores du titre manque sérieusement de diversité et ce, en dépit de coller parfaitement aux petites folies militaires. Concrètement, ces sonorités enjouées énervent rapidement. Les effets sonores, quant à eux, se veulent également très communs.
    5/10
  • Jouabilité Contrairement à ce qui peut être lu ça et là, la prise en main de Battle Tanks est très bonne. Configurée par défaut pour être très simpliste, la combinaison de touche devra être rectifiée pour gagner en précision. Pour cela, il sera nécessaire de désactiver le tir automatique et, dans une moindre mesure, le mode de visée du canon. Après avoir procédé à ces modifications mineures, le char agit au doigt et à l'œil et présente une très bonne prévision de tir.
    7/10
  • Durée de vie Bien que peu avare en terme de niveau, Battle Tanks se clôture en quelques petites heures en solo. L'intérêt interviendra vite au niveau du multijoueur qui est, fort heureusement, très complet : un mode campagne en coopération, un mode partie rapide en solo ou en local jusqu'à quatre participants, et des batailles en ligne.
    6/10
  • Note générale Peu engageant dans son audace, Battle Tanks manque cruellement de personnalité. Cela est dû à sa trop grande ressemblance avec plusieurs productions antérieures. Qui plus est, le jeu s'avère assez creux au niveau du mode solo. En effet, la production ne présentera ses avantages qu'au niveau de son mode multijoueur qui, à défaut d'être original, se veut solide et complet. Bref, si vous désirez un titre facile à prendre en main et amusant à jouer avec des amis en ligne ou en local, Battle Tanks devrait aisément faire l'affaire, surtout que son rapport contenu / prix est cohérent.
    6/10
  • Partager ce contenu :
Dans le même style
  • Test Les Fous du volant Battle Party
    Souvenez-vous Satanas et Diabolo, ces deux héros du dessin animé qu'on connu les plus de trente ans. Tout l'esprit de ce dessin animé créé par la société Hanna Barbera est ici fidèlement retranscrit. Tous les personnages affichent ...
  • Test Battle of the Bands
    La mode est au jeu musical et nombreux sont les éditeurs, développeurs et compagnie qui souhaitent surfer sur la vague lancée par les très bons Guitar Hero ou encore Rock Band. THQ a donc lui aussi décidé de se lancer sur le marché, ...
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire