Test Bayonetta

Le par Nathalie M.  |  0 commentaire(s)
test Bayonetta

Bayonetta, la sorcière aux formes soignées arrive enfin en Europe après avoir satisfait les yeux des Japonais. Mais Bayonetta, ce n'est pas seulement une plastique, c'est un jeu qui devrait entrer dans le panthéon de sa catégorie. Beat'em all par excellence et emporté par une héroïne charismatique, le titre de Platinum Games fait quasiment un sans faute. Les promesses sont tenues, les attentes respectées, il ne vous reste donc plus, à votre tour, que de vous lancer dans cette nouvelle bataille.

Beat'em all pur

Bayonetta n'est plus une inconnue pour nous, tant Sega n'a eu de cesse de communiquer sur son jeu par le biais de vidéos, surtout ces derniers mois précédents sa sortie. On craignait même, à force de trop se dévoiler, qu'elle n'ait plus de surprises à nous offrir. Présentée quasiment nue dans nos colonnes, qu'avait-elle alors de plus à nous apporter ? Quelle part de mystère conservait-elle en nous ayant montré le pouvoir de sa chevelure ? Et bien aussi surprenant soit-il, le jeu, lui, arrive malgré tout à créer la surprise. Car trop occupé que nous étions à envisager l'héroïne, le jeu a pu se démarquer et attendre patiemment que nous fassions nos premières armes sur lui. Si de Bayonetta nous savions tout ou presque, du titre en revanche, nous disposions de moins de détails.

Bayonetta Bayonetta (1)

Le joueur qui attendait le titre depuis des mois ne vivra pas de mauvaises surprises. Il ne faut pas perdre de vue que le jeu de Sega est avant tout un beat'em all et que, de ce fait, vous aurez plus droit à de l'action et des combats à la chaîne que des grands moments scénaristiques. Ce n'est pas ce qu'on attend du genre, juste qu'il soit assez bien fait pour qu'il ne nous lasse pas en cours de route et que le découpage d'ennemis ne devienne pas d'un ennui mortel. Bayonetta réussi le pari sur ce point et sait se montrer à la hauteur sur d'autres, incontournables pour le genre. A commencer par l'héroïne.

Bayonetta (5) Bayonetta (6)

Bayonetta est une sorcière dont le passé se montre aux abonnés absents. Amnésique, ses souvenirs ne lui reviennent que par bribes. Sa solution pour reconstruire son puzzle personnel, tuer des anges à foison. Que les âmes sensibles se rassurent, il ne s'agit pas ici de mignons petits angelots virvoletant le sourire aux lèvres. Si les anges qui nous concernent disposent bien d'ailes et d'une auréole de lumière, ils n'ont en revanche rien de bien innocents. Revêches, affreux, ils font partie d'une catégorie d'ange particulière de l'ordre de la créature peu attachante. En résumé, on les tuera parce qu'ils ont la tête de l'emploi, sans que jamais cela ne nous touche. Ce qui ne nous aidera pas spécialement à comprendre leur rôle dans l'histoire ni à comprendre ce que tente de nous dire les boss rencontrés ici et là. Le jeu aime les cinématiques, particulièrement belles, mais n'apprécient pas que les discussions s'éternisent. Juste le temps de mettre un peu en valeur le côté "humour" et "ton décalé" de la sorcière et vous revoilà plonger dans un combat. Les beat'em all ne se sont jamais mis en valeur par leur scénario et ce Bayonetta ne déroge pas à la règle. Ici, cela n'a pas vraiment d'importance, puisque le titre a d'autres atouts pour nous emporter avec lui.

 



Confortable gameplay

Votre première démarche sera sans doute de connaître plus en avant cette Bayonetta, l'observer de plus près et voir de quoi elle est capable. Ceci vous est possible au lancement du titre où vous entrez plus ou moins directement dans une phase de combat. Ici, pas de didacticiel, liberté vous est donnée de découvrir par vous-même la belle, ses coups et autres spécialités. Un petit moment très jouissif qui vous permettra d'emblée de prendre la mesure de la prise en main et de son confort. Petit aperçu de ce que sera le reste du jeu, Platinum Games a pris soin d'intercaler ce petit moment rien qu'à vous. Pour les moins à l'aise avec la liberté de mouvement, les didacticiels vous apprenant les coups de base viendront rapidement par la suite. L'occasion de découvrir tous les combos à votre disposition et de faire le même constat, ce Bayonetta est décidément bien agréable à prendre en main.

Bayonetta (4) Bayonetta (3)

Une crainte que nous ressentions avant la sortie de ce titre portait justement sur la prise en main. A force de nous présenter toutes les possibilités de la belle, nous avions peur de nous perdre dans un déluge de commandes pour au final, nous servir que d'une seule et même technique. Rassuré sur ce point, nous l'avons été très rapidement. La prise en main se révèle très simple et c'est un réel plaisir que d'user de tous les coups en multipliant les combos. Il faut dire aussi que les animations de Bayonetta en combats sont réussies et nous poussent à la voir agir de différentes façons. Pistolets aux points ou aux pieds, chevelure maléfique et autres étrangetés n'ont rapidement plus de secrets pour vous. Et puis de toute façon, pour cumuler les points, vous devrez user des différentes techniques pour réaliser les meilleurs scores possibles, beat'em all oblige. N'oublions pas l'esquive, action quasi obligatoire dans ce titre, qui vous permettra alors de ralentir vos ennemis et jouir complètement de leur nouvelle vulnérabilité.

Bayonetta (2) Bayonetta (10)

Bayonetta ne se résume pas seulement à cela puisqu'il vous sera possible, eu cours de votre aventure, de lui offrir de nouvelles armes, et surtout de varier les plaisirs. Son ami n'aura de cesse de lui apporter de nouveaux jouets, qu'ils soient tranchants ou bruyants. Si cela ne suffisait pas encore, Bayonetta pourra récupérer les armes de ses ennemis et les utiliser contre eux. Particulièrement puissantes, les armes des gardiens la feront jouer de nouvelles notes, mais limitées dans le temps. Et puis, qui dit sorcière dit aussi magie. Bayonetta sait aussi manier ces pouvoirs mais ces derniers n'interviennent que de manière épisodique. Intégrés dans l'aventure même, vous devrez simplement les invoquer au détour d'un niveau et profiter de votre état pour débloquer un passage ou terminer un ennemi dans une joyeuse mise en scène.

Bayonetta (9) Bayonetta (8)

Car ce que l'on retiendra surtout de la palette des coups données à Bayonetta, ce sont les différentes mises en scène qui nous scotchent à l'écran. Les développeurs ont joué de leur imagination et ont créé d'étonnantes situations. On adhère complètement au concept, mais pour découvrir la plupart d'entre elles, vous devrez avant tout maîtriser les coups spéciaux de la belle...

 



Action effrénée

La diversité du gameplay et son confort sont avant tout mis au service de l'action. Il est agréable de voir à quel point Bayonetta réagit bien à toutes les directives, la fluidité qui est la sienne dans ses enchaînements de coups et d'attaque spéciales. On apprécie les combats, toujours très denses et surtout très bien dosés. On ne tombe jamais dans le trop, ni dans le trop peu. L'action est au rendez-vous et vous happe dans un vrai tourbillon dans lequel vous devez garder les yeux grands ouverts pour l'emporter et admirer ce que les graphismes et les effets spéciaux ont à vous offrir. Bayonetta est un jeu ardu, pour peu que vous ayez opté pour un niveau de difficulté normal. En dessous, le titre perdrait de sa saveur, au dessus, il pourrait en dégoûter plus d'un. Entre les deux, le titre vous donne du mal, mais ne vous submerge pas. Et dans les situations critiques, les sucettes de l'héroïne pourront lui redonner un coup de boost pour repartir dans la bataille.

Bayonetta (7) Bayonetta (15)

Bayonetta n'est pas un jeu qui se termine en une poignée d'heures et pas seulement parce que sa durée de vie est, pour le genre, exemplaire. Il s'apprécie, se dompte aussi. Vous devrez faire preuve d'un peu d'observation pour mener à bien vos combats et éviter que vos ennemis ne vous fassent trop de dégâts. Et puis sur votre chemin, il vous faudra ramasser les nombreux bonus afin de pouvoir vous procurer quelques améliorations. Une fois le jeu terminé, il sera encore temps d'y retourner, soit sur un niveau de difficulté supplémentaire, soit pour le simple plaisir de refaire un niveau et battre vos meilleurs scores...



Galerie d'images

Bayonetta (14) Bayonetta (13)

Bayonetta (12) Bayonetta (11)

Bayonetta (20) Bayonetta (19)

Bayonetta (18) Bayonetta (17)

Bayonetta (16) Bayonetta (25)

Bayonetta (24) Bayonetta (23)

Bayonetta (22) Bayonetta (21)

Bayonetta (29) Bayonetta (28)

Bayonetta (27) Bayonetta (26)

Bayonetta (34) Bayonetta (33)

Bayonetta (32) Bayonetta (31)

Bayonetta (30) Bayonetta (37)

Bayonetta (36) Bayonetta (35)



Conclusion

BayonettaBayonetta tient donc ses promesses et accède donc au rang des meilleurs jeux du genre. Soigné, détaillé, diversifié, envoûtant, le titre nous emporte dans sa frénésie et nous séduit par des mises en scènes originales. Tout amateur de beat'em all pourra se laisser convaincre les yeux fermés, et découvrira une expérience de jeu rarement aussi plaisante. Même les moins adeptes pourraient être tentés, tant le confort de la prise en main incite le joueur à se laisser aller sur les combos.

Bayonetta est une très belle sortie 2010. Le niveau est placé haut et les prochains beat'em all auront sans doute du mal à nous faire oublier la belle. Espérons que le titre de Sega et Platinum Games ouvre le bal d'une longue série de jeux aussi percutants.

 

 

 



+ Les plus
  • Prise en main confortable
  • Mises en scène des coups spéciaux
  • Des boss de haut niveau
  • Effets spéciaux
  • Rythme du jeu
- Les moins
  • Un scénario illusoire

Notes

  • Graphisme On aurait pu craindre de ne pas avoir le temps d'apprécier les environnements et décors, trop occupé à tuer de l'ennemi à la chaîne dans une action effrénée. Si le jeu ne manque pas de rythme, vous aurez tous le loisir d'admirer Bayonetta à l'œuvre, ses coups spéciaux, mais aussi vos ennemis, les détails des décors, etc... Vous apprécierez alors le travail soigné des développeurs.
    8/10
  • Bande son Le doublage en anglais ne déçoit pas, les doubleurs ayant semble-t-il vécu pleinement cette expérience avec beaucoup de professionnalisme. Du coup, on se plait à écouter les différents échanges, les discours, assez nombreux. Côté musique, il faut bien avouer que cette dernière ne nous a pas franchement marquée. On la suppose donc en harmonie avec l'action puisqu'à aucun moment elle ne nous a perturbé.
    7/10
  • Jouabilité C'est sur ce point que l'on attendait particulièrement le jeu, le gameplay ayant été annoncé particulièrement riche en coups et en possibilités. La prise en main dépasse les espérances du confort, l'assimilation est rapide. Chaque geste, chaque mouvement, est un plaisir à effectuer. Les coups se montrent en plus suffisamment variés pour qu'on se plaise à user toute la palette offerte, et admirer ainsi la belle en pleine action.
    9/10
  • Durée de vie Comptez au moins une quinzaine d'heures de jeu pour terminer l'aventure et autant d'heure de jeu où la lassitude ne vous gagnera pas, ce qui est aussi un tour de force pour le genre du beat'em all. Si par la suite, votre cœur se montre trop déchiré à l'idée de quitter Bayonetta, libre à vous de recommencer l'aventure sous un mode de difficulté plus élevé ou de tenter de battre vos scores sur les différents chapitres.
    8/10
  • Scénario Bayonetta tente un semblant de scénario qui consiste plus ou moins à retrouver les souvenirs perdus de la belle. Il n'est pas question uniquement de cela, mais pris dans la fougue de la bataille, vous perdrez rapidement de vue pourquoi vous vous battez. Vous tuerez des anges à la chaîne, c'est à peu près tout ce que vous aurez en tête. Mais malgré ce manque de consistance, après tout, nous sommes dans un beat'em all, l'ambiance du jeu, le charisme des personnages, arrivent à nous tenir en haleine.
    7/10
  • Note générale Bayonetta devait être la figure de proue de ce jeu, et elle l'est, mais uniquement sur les premières heures de jeu. Le temps pour le joueur de prendre connaissance des possibilités du titre, de son gameplay, de la souplesse de sa prise en main, de son ambiance, de sa richesse pour que la jolie brune soit éclipsée. Incontestablement, Bayonetta est pour le moment le meilleur jeu de l'année. Facile direz-vous, en ce début de janvier. On rajoutera alors qu'il s'inscrit parmi les meilleurs beat'em all d'aujourd'hui, et se place largement sur le podium.
    9/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire