Test Beijing 2008

Le par Nathalie M.  |  0 commentaire(s)
Beijing2008

Alors que les Jeux Olympiques de Pékin s'apprêtent à engager leurs semaines de compétition, les joueurs peuvent d'ores et déjà s'adonner aux compétitions sportives. Médailles d'or, records olympiques, mondiaux ou encore personnels, ici, on vous demande d'être au top de vos performances. Jeu officiel, le titre de Sega attend que vous vous surpassiez dans vos commandes et que vous donniez le meilleur de vous-même. A vous de défendre les couleurs de votre drapeau, c'est à vous de jouer !

Du vrai sport

Un bon titre de sport multi-épreuves, il en existe peu. Alors quand un titre officiel des Jeux Olympiques parvient entre nos mains, on s'attend à disposer d'un jeu sérieux, complet et pas forcément évident. Question attente, nous avons été comblés, Beijing 2008 respecte à la lettre les trois conditions ci-dessous. Si vous pensiez jouer tranquillement entre amis, vous allez vite vous rendre compte qu'il va falloir ici donner de sa personne. Un peu comme ces athlètes qui s'entraînent d'arrache-pied à longueur d'année pour atteindre les meilleures performances, vous allez devoir passer à votre tour par la case entraînement pour pouvoir profiter de ce titre en toute plénitude. Et tant mieux, le niveau de difficulté de ce jeu nous change un peu des soupes produites par certains studios sur certaines consoles. On a affaire ici à un vrai jeu musclé qu'il va falloir apprivoiser pour qu'il nous livre tous ses secrets....

Beijing 2008 (37) Beijing 2008 (39)

Beijing 2008 pour ceux qui ne le sauraient pas encore est donc le jeu officiel des prochains Jeux Olympiques de Pékin. Le titre regroupe donc une bonne partie des épreuves olympiques. Vous ne manquerez donc pas d'épreuves pour diversifier vos parties : entre l'athlétisme, la gymnastique, la natation, le tir et d'autres sports divers, vous aurez droit à un large panel de ce qu'il se fait le mieux dans le domaine sportif. La diversité est donc au rendez-vous, laissant le joueur libre de ses choix et de ses envies. Si la gymnastique n'est pas votre fort, vous pourrez dédier toute votre énergie à l'athlétisme. En tout et pour tout, 36 épreuves vous attendent, c'est dire si le jeu touche à de nombreuses disciplines. A jouer les unes après les autres pour le plaisir ou au contraire enchaîner sur une épreuve de décathlon, à vous de voir si votre condition physique suivra.


Gameplay

Quand on parle de condition physique, on pense avant tout à vos mains, à vos pouces et index qui seront les premiers sollicités pour ce jeu. Car qui dit épreuves de sport, dit vitesse et puissance, qui dit diversité des épreuves dit prise en main multiples. Pour résumer, il va falloir appuyer sur les boutons, bouger les sticks analogiques rapidement (et bien) sur près de 36 épreuves. Attention donc aux crampes et aux échauffements.
La prise en main du jeu est sans doute le point le plus sensible sur lequel on a buté. Sûrs de nous et de notre dextérité à maîtriser un jeu vidéo, la case entraînement a été pour le premier lancement complètement zapper. Seul le didacticiel a été vite lu, et on s'est lancé sur un 100m qui s'est avéré complètement ridicule. Faux départ, pas de vitesse, le résultat de bon dernier a été sans appel. Au bout de la troisième épreuve et de la troisième cuisante défaite, il a bien fallu se faire une raison et prendre tout à zéro.

Beijing 2008 (36) Beijing 2008 (38)

Toutes les épreuves ne se jouent pas de la même façon, même si certaines d'entre elles disposent de quelques similitudes. Certaines sont plus simples à prendre en main, donc plus appréciables, d'autres sont plus laborieuses. Pour vous guider vers la première marche du podium, le jeu vous propose un mode Entraînement dans lequel vous pourrez faire et refaire toutes les épreuves jusqu'à ce que vous ayez compris, assimilé, digéré et mis en pratique avec réussite, les commandes. Si certaines épreuves comme la gym vous demanderont simplement d'appuyer sur les bonnes touches au bon moment d'autres au contraire vous feront utiliser toutes ce qu'il y a sur la manette : sticks, gâchettes, boutons et parfois tout en même temps. Exemple : appuyer frénétiquement sur A et B (ou bouger les sticks gauche droite), puis appuyer sur les gâchettes puis revenez sur les sticks et terminez par Y, le tout en dix secondes. Bon certes, c'est un peu exagéré, mais certaines épreuves vous demanderont de bien connaître votre manette (débutant s'abstenir) et d'être endurant. Quelle est longue l'épreuve de poursuite en cyclisme sur piste et qu'elle fait mal aux doigts...

Beijing 2008 (40) Beijing 2008 (41)

Les didacticiels ne manqueront pas pour vous permettre d'assimiler toutes les commandes. Il faudra juste savoir lire vite et comprendre vite aussi, tellement ils passent rapidement. Vous pourrez toujours les voir et revoir à volonté avant de commencer l'épreuve. De toute façon, seule la pratique vous permettra de tout assimiler. Si les premières heures de jeu sont rudes et que vous finissez dans les derniers sur la plupart des épreuves, ne baissez pas les bras. Tous les grands sportifs se donnent à fond avant d'arriver au top. Pour certains jeux vidéo, c'est un peu la même chose.

Beijing 2008 (42) Beijing 2008 (43)

Il est des épreuves particulièrement rébarbatives comme le tennis de table assez austère, le plongeon difficilement maîtrisable, le tir au pigeon qui risque de frustrer nombre d'excellents joueurs de FPS... Il est des épreuves sur Beijing 2008 qui seraient bonnes à jeter ou à revoir complètement par les développeurs. Mais le titre a suffisamment de carte dans sa main pour que ces quelques épreuves ne nous gâchent pas notre plaisir.




Modes de jeu

Côté mode de jeu, le titre ne manque pas non plus de diversité. Si les épreuves restent les mêmes que vous soyez seuls ou en multi, la façon de les appréhender diffèrent. Et puis maintenant que vous êtes paré et que le mode entraînement n'a plus de secret pour vous, il est temps d'attaquer la compétition et de monter les couleurs de votre pays choisi sur la première marche.

Beijing 2008 (44) Beijing 2008 (45)

Le mode solo s'exprime dans le mode Jeux Olympiques, un mode qui va vous faire vivre la compétition de A à Z, c'est à dire du feu d'artifice d'ouverture à celui de la clôture, en passant par les séances de qualification et les compétitions. Plusieurs jours de sports intensifs attendent donc vos athlètes, où vous participerez chaque jour à des épreuves variées. Ce mode se veut assez réaliste et complet. A vous d'obtenir des points au fur et à mesure de vos performances quotidiennes, de les distribuer pour améliorer vos statistiques et vous rendre de ce fait encore un peu plus fort. Vous devrez aussi gérer un état de fatigue de plus en plus sensible au fil du jeu, que vous pourrez ici aussi, conditionner avec vos points accumulés. Le mode est assez addictif et il est fort à parier que c'est ici que vous passerez le plus de temps quand vous serez seul aux commandes.

Beijing 2008 (46) Beijing 2008 (26)

Un titre de sport n'en est pas vraiment un s'il ne propose pas de la compétition pure et simple. Ce mode, compétition donc, affiche présent dans Beijing 2008 et donnera lieu à de sérieux bras de fer entre joueurs. En local, vous pourrez jouer jusqu'à quatre. L'accès internet double le chiffre et offre huit places aux compétiteurs. Un mode en ligne assez intéressant qu'on vous conseillera d'approcher une fois que vous aurez bien en main toutes les épreuves afin de ne pas trop vous ridiculiser...




Galerie d'images

Beijing 2008 (27) Beijing 2008 (28)

Beijing 2008 (29) Beijing 2008 (30)

Beijing 2008 (31) Beijing 2008 (32)

Beijing 2008 (33) Beijing 2008 (34)

Beijing 2008 (35) Beijing 2008 (15)

Beijing 2008 (16) Beijing 2008 (17)

Beijing 2008 (18) Beijing 2008 (19)

Beijing 2008 (20) Beijing 2008 (21)

Beijing 2008 (22) Beijing 2008 (23)

Beijing 2008 (24) Beijing 2008 (25)

Beijing 2008 (6) Beijing 2008 (7)

Beijing 2008 (8) Beijing 2008 (9)

Beijing 2008 (10) Beijing 2008 (11)

Beijing 2008 (12) Beijing 2008 (13)

Beijing 2008 (14) Beijing 2008

Beijing 2008 (1) Beijing 2008 (2)

Beijing 2008 (3) Beijing 2008 (4)

Beijing 2008 (5)



Conclusion

Beijing 2008Beijing 2008 est un titre sportif tout ce qu'il y a de plus sérieux, où la victoire se mérite. La difficulté de certaines épreuves, notamment dans leur prise en main, pourrait en rebuter plus d'un. Ceux qui s'accrocheront et se donneront du mal, connaîtront par la suite un vrai plaisir de jeu, à partager entre amis pour alimenter l'esprit compétitif.
Le titre est loin d'être parfait, mais il séduit par sa diversité et sa prise en main, justement peu commune. Les épreuves se montrent assez variées pour que chacun y trouve son compte. Si la victoire est de la partie, vous serez d'autant plus motivé à essayer de maitriser les épreuves les plus complexes. Un titre que l'on vous conseillera surtout si l'effort ne vous fait pas peur. Vous êtes prévenus, le soft de Sega demande à être apprivoiser et ne s'offre pas au premier venu. Du travail vous attend, mais un grand plaisir aussi.

Beijing 2008 est disponible à partir de 59,75 €.




+ Les plus
  • La diversité des épreuves
  • Le mode Jeux Olympiques
  • Graphismes et bande son
  • Gameplay original
- Les moins
  • Prise en main complexe
  • Epreuves parfois rébarbatives
  • Crampes et douleurs à force de martyriser les boutons A et B ou les sticks analogiques

Notes

  • Graphisme On aime les décors des stades particulièrement soignés. Que ce soit en intérieur ou en extérieur, les environnements comptent de nombreux détails tous très réalistes. On aime particulièrement l'effet de l'eau lors des plongeon tellement bien rendu. Côté modélisation des athlètes, sur ce point, les développeurs ont apporté beaucoup de soin : déception, plaisir, concentration, efforts..., les mimiques de nos sportifs en disent beaucoup sur leur état d'esprit.
    8/10
  • Bande son Une bande son réellement agréable aux oreilles : discrète, présente juste ce qu'il faut au cours de l'épreuve, on aime ces petites sonorités chinoises. Quant aux bruitages, ils se montrent pour leur part très honnêtes. Public, bande son des programmes de gymnastique, départs..., tout se montre assez réaliste. On en attendait pas moins d'un tel jeu de sport.
    7/10
  • Jouabilité Beijing 2008 est un jeu qui demande du temps et de la patience. Si les épreuves sont nombreuses, les didacticiels le sont aussi, chaque discipline ayant sa propre prise en main, avec ici et là quelques similitudes. Le mode entraînement, les différents didacticiels ne seront pas de trop pour vous guider. Attendez-vous à souffrir au niveau de vos doigts mais sachez que vos pouces ou vos index en sortiront musclés.
    6/10
  • Durée de vie Au vu du nombre d'épreuve et de mode de jeu, vous aurez largement de quoi passer l'été et plus encore. Le contenu du titre est l'un de ses points forts, vous aurez donc largement de quoi faire avant de clôturer pour de bon ce Beijing 2008.
    9/10
  • Note générale Beijing 2008 se montre être un bon jeu de sport, à la condition que vous preniez le temps d'assimiler les contrôles. Ce n'est qu'au terme de nombreux efforts que vous pourrez toucher du bout du doigt la première place sur le podium, et la victoire n'en sera que plus belle. Un travail de longue haleine vous attend, mais le jeu en vaut la chandelle. On apprécie la diversité des épreuves, leur difficulté aussi. A conseiller aux grands sportifs.
    7/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire