Test Bienvenue chez les Robinson

Le par Nathalie M.  |  0 commentaire(s)

Le nouveau Disney est apparu sur tous les écrans de France et comme il est désormais de tradition pour tout dessin animé, son adaptation en jeu vidéo a suivi. On sait que ce genre de titres peine parfois à se montrer à la hauteur même s'il existe ici et là quelques exceptions. Aussi, on ne sait jamais trop vraiment à quoi s'attendre au lancement d'un tel jeu et on croise toujours les doigts pour ne pas passer un mauvais moment. Bienvenue chez les Robinson est-il une adaptation sympathique ou un jeu à éviter ? C'est ce que nous allons voir...

test Bienvenue Chez les Robinson

Du film au jeu

Nous voilà donc repartis pour une nouvelle adaptation vidéoludique d'un film de Disney. Le dernier en date, le délicieux Ratatouille avait laissé derrière lui une très bonne impression tellement il avait procuré une bonne expérience de jeu, passionnante et réellement attachante. Bienvenue chez les Robinson devait, si ce n'est faire mieux, au moins faire aussi bien. Le résultat n'est pas désastreux, au contraire, mais il n'est pas non plus percutent. Le titre souffre de quelques défauts dont il est difficile de passer outre. Si votre enfant a aimé le film et que vous souhaitez l'occuper, le jeu peut être une bonne solution. Mais sachez que pour l'apprécier pleinement votre enfant aura bien souvent besoin de vous pour le débloquer d'une situation alambiquée. A vous de voir si vous aussi vous souhaitez passer du temps derrière ce jeu.

Bienvenue chez les Robinsons Bienvenue chez les Robinsons (3)

Et pourtant Bienvenue chez les Robinson commence plutôt bien. Les environnements sont identiques à ceux du film, votre enfant n'est donc pas dépaysé et connait d'ores et déjà tous les personnages qu'il va rencontrer dans cette première partie. Mieux encore, le jeu se permet quelques libertés. Le héros du jeu n'est pas le jeune orphelin Lewis, mais Willbur Robinson. C'est donc l'aventure de ce jeune garçon que vous allez vivre, une aventure qui va vous pousser à voyager dans le temps. Willbur dispose d'une machine hors du commun, mais celle-ci est dérobée par un inconnu. Le héros va donc se lancer à sa recherche et découvrir qui se cache derrière ce malheureux larcin.

Bienvenue chez les Robinsons (4) Bienvenue chez les Robinsons (5)






Du bon et du moins bon

Bienvenue chez les Robinson est un jeu de plateforme assez bien réalisé et qui plus est ne manque pas de charme. La prise en main se révèle assez simple, surtout que les commandes s'affichent à l'écran quand la situation nécessite une action particulière. La première partie du jeu est même réellement plaisante. Votre enfant évoluera dans la maison des Robinson où il retrouvera tous les personnages farfelues de la famille. Destiné à un jeune public le titre se doit d'être accessible. Preuve en est la gestion des sauts qui se font automatiquement. Votre enfant n'a donc pas à se préoccuper de ce point, Willbur est fin voltigeur. Droite, gauche, tirer sur les ennemis avec les armes inventées par le jeune garçon, voilà qui est suffisant pour avancer tranquillement dans le jeu. Tout est simplifié à l'extrême dans la maniabilité pour que votre enfant ne souffre d'aucun ralentissement à ce niveau là.

Bienvenue chez les Robinsons (8) Bienvenue chez les Robinsons (10)

Cette première partie va donc poser les bases du jeu. Le titre n'est pas uniquement un jeu de plateforme et de niveaux qui s'enchaînent mais alternent aussi des phases de mini-jeux sympathiques. Leur présence est efficace car ils permettent de varier les séquences de jeu et de prolonger un titre dont la durée de vie n'est pas le point fort. Ainsi, vous pourrez jouer à une sorte de handball, dévaler une pente dans une bulle et bien d'autres choses encore. Tellement plongé dans l'aventure, vous serez étonné parfois de voir apparaître un mini-jeux qui n'a strictement rien à voir avec votre mission où ce que vous venez de vivre. Ces petites épreuves s'inscrivent comme des récréations qui apportent un petit plus à l'aventure.

Bienvenue chez les Robinsons (12) Bienvenue chez les Robinsons (11)

Mais les choses se compliquent à l'intérieur même de l'aventure. Pour avancer, de nombreuses énigmes ont été distillées ici et là. Et ces énigmes n'ont pas le même niveau de difficulté. Certaines s'avèrent très simples quand d'autres nécessitent plus d'attention. Même pour un adulte, la réponse ne saute pas toujours aux yeux. C'est pourquoi il se peut que votre enfant soit souvent bloqué et fasse appel à votre bon sens. Pour l'aiguiller, les développeurs auront tout de même ajouté de quoi l'aider. Les missions données sont assez claires et permettent à l'enfant de ne pas trop se perdre et d'aller droit au but. Un autre élément, le Scanner, sera, un peu comme la canne de l'aveugle, indispensable. Son utilisation permettra en effet de trouver des indices, des passages secrets et quelques bonus, là où ils ne se voient pas à l'oeil nu. Malheureusement, l'objet ne sera pas toujours efficace pour dépêtrer votre enfant d'une situation critique. Du coup, il se peut que le jeune joueur se lasse de toute cette complexité. C'est vraiment dommage, car le jeu aurait pu se montrer nettement plus plaisant si la résolution des énigmes avait été pensée comme la prise en main.


Conclusion

Bienvenue Chez les RobinsonBienvenue chez les Robinson nous laisse donc un peu sur notre faim. La difficulté des énigmes est malheureusement un trop gros défaut pour que les plus jeunes prennent plaisir à passer du temps dessus. On ne demande pas à un jeu qu'il soit archi simple non plus mais quand il s'agit de s'adresser à des enfants il vaut mieux trouver la bonne mesure. D'autant plus que les développeurs ont su  s'adapter sur la jouabilité et la prise en main, c'est réellement dommage qu'ils aient raté la marche des énigmes. Du coup notre bilan est un peu mitigé. Le jeu est fidèle au film, les environnements sont gais et l'aventure tout de même assez prenante. A vous de voir donc si le jeu en vaut la peine. Qui sait votre enfant est peut-être surdoué en matière d'énigmes vidéoludiques ?






+ Les plus
  • Fidèle au film
  • Présence de mini-jeux
  • Très simple à prendre en main
- Les moins
  • Durée de vie trop courte
  • Enigmes trop difficiles pour le public visé

Notes

  • Graphisme Si vous avez vu le film, vous ne serez pas perdu puisque les environnements sont les mêmes. L'ensemble visuel satisfera les plus jeunes joueurs peu exigeants. Un oeil plus avertis constatera que les développeurs se sont contentés d'aller à l'essentiel, enrobant le tout dans de nombreuses couleurs pour que les détails ne sautent pas aux yeux.
    6/10
  • Bande son Tout comme l'univers visuel, l'ambiance sonore est la même que celle issue du film. La bande son se révèle dans son ensemble de bonne facture mais elle ne vous marquera pas. Les bruitages et autres doublages sont quant à eux plus présents et totalement cohérents avec le déroulement du jeu.
    6/10
  • Jouabilité Le jeu est assez déséquilibré au niveau de la difficulté. Certaines énigmes s'avèrent compliquées alors que d'autres passages sont un jeu d'enfant. Vos jeunes joueurs risquent de vous appeler à l'aide très souvent donc ne comptez pas avoir la paix avec ce jeu. C'est dommage, puisque la prise en main elle, est totalement intuitive et les commandes s'affichent à l'écran pour plus de simplicité.
    6/10
  • Durée de vie Si votre enfant arrive au bout, il n'aura pas beaucoup passé du temps sur le jeu. L'aventure se termine assez vite.
    5/10
  • Scénario Si le film reprend le scénario du film, c'est au travers de Willbur que vous vivrez l'histoire. Le jeu se permet même quelques libertés et pour ceux qui auront vu le film juste avant, vous aurez même droit à quelques explications du scénario originel.
    7/10
  • Note générale Le jeu aurait pu se montrer sympathique mais la difficulté de certains passages refroidit la bonne impression qu'il avait laissé transparaître. Bienvenue chez les Robinson ne nous emballe pas plus que ça, pas plus d'ailleurs que le film en lui même. Disney ne signe pas là ses meilleurs titres et on ne peut s'empêcher de penser à Ratatouille qui lui avait suscité plus d'enthousiasme. On ne peut pas réussir à tous les coups !
    5/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire