Test Bionicle Heroes

Le par Christophe B.  |  0 commentaire(s)
Article n° 278 - Test Bionicle Heroes (120*120)

Seuls les plus fans d'entre vous se souviennent peut-être de Bionicle sorti en 2003. Et pour cause, bien qu'exploitant la licence Lego, le jeu, médiocre et réservé aux plus jeunes, est logiquement passé inaperçu. Aujourd'hui sort Bionicle Heroes dans lequel on retrouve les mêmes personnages, le même univers et la même débâcle.

Marketing quand tu nous tiens

Il est assez rare qu’un éditeur donne suite à un jeu unanimement reconnu comme mauvais. Lorsque cela arrive, c’est souvent pour rentabiliser une licence qui parvient à s’attirer un certain public, généralement jeune et, disons-le, candide. Des robots tous beaux, un gros logo Lego, il n’en faut parfois pas davantage. C’est ce qu’on appelle un objet marketing. Ainsi, il y a maintenant, trois ans Bionicle avait sans doute obtenu un petit succès, en tout cas suffisant pour envisager une suite. Cette fois-ci, exit Argonaut, on a fait appel aux développeurs de Traveller’s Tales à qui l’on doit le sympathique Lego Star Wars.

Bionicle Heroes    Bionicle Heroes

Du coup, tous les espoirs sont permis et on commence à croire à une suite de qualité. Pourtant Bionicle Heroes n’arrivera jamais au niveau de Lego Star Wars. Alors que ce dernier offrait un challenge divertissant, associé à une aventure passionnante puisque plongée dans l’univers de George Lucas, Bionicle Heroes n’offre que l’ennui et n’obtient que l’indifférence du joueur. Très vite, on comprend à quel point on va s’ennuyer à traverser des niveaux sans saveur, répétitifs et à l’intérêt proche de zéro.

Bionicle Heroes    Bionicle Heroes


Une jouabilité et un gameplay ratés

Bien entendu, on tente vainement de donner un sens à tout ça avec une histoire vue et revue qui se résume en deux lignes : L’île de Voya Nui a été envahi par les Piraka et c’est à vous qu’il incombe de faire le ménage. Passionnant. Peu importe, l’intérêt d’un jeu d’action se trouve très rarement dans son scénario mais bien, comme le genre l’indique, dans l’action. Mais malheureusement de ce côté-là, les choses ne sont pas plus réjouissantes.

Bionicle Heroes    Bionicle Heroes

Bionicle Heroes est un jeu à la troisième personne avec une caméra placée au-dessus de l’épaule de votre personnage à la manière de Resident Evil 4. La comparaison est déjà trop valorisante tant la jouabilité du titre d’Eidos est cauchemardesque. Aussi incroyable que cela puisse paraître, il est tout bonnement impossible de straffer.

Bionicle Heroes    Bionicle Heroes

On passe ainsi son temps à tourner sur soi-même pour se déplacer rendant toutes manoeuvres fastidieuses y compris pour viser l’adversaire. Mais, et c’est là où les développeurs font preuve de cohérence, il n’est pas nécessaire de viser (sic). En effet, la visée est automatique si bien qu’il suffit d’appuyer bêtement sur un bouton pour toucher l’ennemi. Cette fonction rend la difficulté quasiment nulle puisqu’on se contente de marteler le bouton de tir de la manette.


Trop simpliste, trop brouillon, trop ennuyeux...

Forcément, le gameplay en prend un coup et certains passages sur « rails » à la manière de Time Crisis frôlent le ridicule. En effet, tout l’intérêt d’un jeu de tir repose sur votre habileté à viser correctement. Or, ici, on se contentera de balayer l’écran du regard et la visée automatique fera le reste. Mais Bionicle Heroes a d’autres cordes à son arc. Le principal argument du titre réside dans le fait que le joueur ne contrôle pas qu’un seul Toa mais jusqu’à six réunis dans le même corps.

Bionicle Heroes    Bionicle Heroes

Vous l’auriez deviné, chaque Toa a ses caractéristiques propres, l’un aura les capacités d’aller dans l’eau, l’autre de marcher sur la lave… Il faudra alors passer d’un Toa à un autre en fonction des situations qui se présentent à vous. Si ça peut sembler intéressant sur le papier, en pratique, ça l’est beaucoup moins. Généralement sous-exploité, le concept est en plus de ça encore facilité par le jeu qui vous indique à chaque fois à l’écran quel Toa il vous faut incarner.

Bionicle Heroes    Bionicle Heroes

Enfin, pour ne rien gâcher, l’action du jeu est très souvent brouillonne. Les ennemis arrivent à flot et, une fois détruits, ils se dispersent en plusieurs bocs de Lego qu’il vous faut collecter pour acheter divers bonus ou augmenter vos armes et défenses. Très vite, le sol est rempli de ces blocs, les explosions gênent la visibilité, ce à quoi il faut ajouter une caméra trop proche de votre personnage qui vous bouche la vue. Il n’est donc pas rare de ne plus rien voir à l’écran mais qu'importe, on continue d'appuyer sur le bouton, encore et encore…


Galerie d'images

Bionicle Heroes    Bionicle Heroes    Bionicle Heroes

Bionicle Heroes    Bionicle Heroes    Bionicle Heroes

Bionicle Heroes    Bionicle Heroes    Bionicle Heroes

Bionicle Heroes    Bionicle Heroes    Bionicle Heroes

Bionicle Heroes    Bionicle Heroes    Bionicle Heroes


Conclusion

Bionicle Heroes   jaquetteBionicle Heroes est un jeu pour assistés, qui vous prend par la main tout le long sans jamais vous la lâcher. Le joueur est ainsi spectateur plus qu'acteur. Mais le coup de génie des développeurs est sans doute de faire en sorte que le joueur s’identifie à son personnage, autrement dit un robot. Et ça marche, on traverse les niveaux (le level-design est réduit à son minimum) sans aucune émotion en se contentant d’avancer et d’appuyer sur le bouton lorsqu’un ennemi est locké ou qu’on nous dise de changer de Toa. Nos mouvements deviennent automatiques et on attend que ça se passe jusqu’à ce que notre part d'humain refasse surface lorsque l’ennui devient trop grand. Alors on éteint la console. Game Over.


+ Les plus
  • Les autres jeux paraissent formidables
- Les moins
  • L'impossibilité de straffer
  • La caméra collée au personnage
  • La visée automatique

Notes

  • Graphisme Le titre use des effets avec une démesure telle que la lisibilité devient difficile. D'autre part, la modélisation d'ensemble est trop cubique et les couleurs trop "flashy".
    5/10
  • Bande son A l'image du jeu, elles sont trop répétitives sans être forcément mauvaises.
    5/10
  • Jouabilité Si le passage d'un Toa à un autre s'effectue en un clin d'oeil, si le changement d'armes ne pose aucun problème, en revanche, le déplacement du personnage est totalement bâclé et rend quasiment impossible toutes esquives.
    4/10
  • Durée de vie Si l'on prend en compte la réelle durée de vie de l'aventure, celle-ci est plutôt longue : 25 niveaux avec de nombreux bonus à découvrir un peu partout. Seulement, il vous faudra n'avoir rien d'autre à faire ou être mentalement très fort pour arriver au bout et ne pas mettre le jeu de côté assez rapidement.
    4/10
  • Note générale Ennuyeux, soporifique, Bionicle Heroes est un ratage total qu'il vous faut à tout prix éviter en cette période de Noël. Il n'y a absolument rien de remarquable à retirer de ce jeu, pas l'ombre d'une idée. Et ce n'est pas parce qu'il est destiné aux plus jeunes qu'on doit se montrer moins regardant.
    3/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire