Test Bioshock PS3

Le par Alexandre W.  |  0 commentaire(s)
Bioshock - bioshock

Sorti sur PS3 mi-octobre dernier, les aficionados de la console de chez Sony auront attendu plus d’un an avant de pouvoir goûter au très bon Bioshock sorti en août 2007 sur 360 et PC. Malgré cette année destinée à réaliser l’adaptation, le jeu ne profite pas de grandes améliorations. Cependant, 2K Games nous offre tout de même des niveaux de difficultés supplémentaires ainsi que de nouveaux stages disponibles en téléchargement. Cela suffira-t-il pour que Bioshock PS3 ait le même succès que la version Xbox ? Voyons cela de plus près…

Présentation

Bien évidemment, le scénario ne change pas mais pour ceux qui ne connaissent pas encore l’histoire de Bioshock voici un petit synopsis : vous êtes le rescapé d’un avion qui vient de s’écraser au beau milieu du Pacifique et vous vous retrouvez par le plus grand des hasards au pied d’un phare. Vous vous réfugiez bien sûr dedans et vous retrouvez dans un décor des plus insolites. Un étrange ascenseur vous amène au cœur d’une cité sous-marine appelée Rapture, une ville (sensée) utopique, sortie tout droit de l’imagination d’un milliardaire aussi mégalo qu’excentrique.

Bioshock   27   Bioshock   30

Heureusement, son projet n’aura pas pris la tournure attendue (sinon le jeu ne serait pas là). En effet, le but de son projet était d’accueillir des familles et de vivre en autarcie du monde extérieur, loin de toutes ses guerres, maladies et tout ce dont on aimerait échapper. Mais dans ce monde livré à lui-même la science évolue différemment, permettant à chacun de modifier son propre ADN afin de se conférer des pouvoirs tout plus extraordinaires les uns que les autres. Malheureusement, l’évolution se transforme rapidement en mutation rendant chaque individu plus monstrueux que parfait.

Bioshock   29   Bioshock   28

Vous retrouvant ainsi au milieu d’un monde où un simple humain ne peut survivre, vous voilà obligé de vous injecter ces plasmids responsables de ces fabuleux mais dangereux pouvoirs. Une fois armé de ces artefacts et de plusieurs armes plus contemporaines, vous parcourez les dédales de Rapture afin de remplir la mission que vous a confié un mystérieux Fontaine : récupérer le plus d’Adam que possible. Cet Adam est un produit chimique sécrété par un ver à l’allure peu ragoutante que l’on peut extraire du corps des petites sœurs, de jeunes enfants génétiquement modifiées.



Gameplay

Ces petites sœurs sont une sorte de bonus vous permettant de remplir vos jauges de vie et d’énergie. Comme tout bonus, les petites sœurs ne sont pas faciles à obtenir. Les Monsieur P, des créatures aussi puissantes que résistantes, veillent à leur protection sous leurs armures ressemblant à un scaphandre de plongée. Afin de les abattre, il vous faudra rivaliser d’agilité et de dextérité afin de jongler entre vos pouvoirs et vos armes. En effet, vous ne pourrez pas utiliser les deux en même temps et devrez donc apprendre à les alterner.

Bioshock   17   Bioshock   18

Chaque pouvoir et arme ayant une efficacité plus ou moins grande sur tel ou tel adversaire, il vous faudra les utiliser à bon escient. Vous pourrez ainsi assommer un adversaire avec votre arc électrique (une sorte de teaser contemporain) ou encore court-circuiter un interrupteur. Le pouvoir d’incinération sera lui efficace contre un bloc de glace ou une flaque d’essence tout comme l’électricité qui peut se propager dans l’eau. Ces interactions avec les éléments sont très efficaces face à de nombreux ennemis mais peut se retourner contre vous si vous vous rendez compte trop tard que vous patauger au milieu du marre d’essence une allumette à la place de la main gauche.

Bioshock   19   Bioshock   20

Vous l’aurez donc compris, Bioshock permet de grandes possibilités sur l’environnement de jeu. Tout comme pirater une caméra de surveillance ou un distributeur de munitions, vous pourrez fouiller beaucoup de meubles pouvant contenir des objets. Il en est de même pour les cadavres de vos adversaires, qui seront plutôt nombreux étant donné le peu d’intelligence artificielle dont ils disposent. Heureusement ce n’est pas cette IA qui fait le succès du jeu, mais plutôt l’ambiance et le scénario.



Une ambiance soutenue

Comme vous l’avez vu précédemment, le scénario est assez bien ficelé mais le jeu comporte aussi une ambiance très bien rendue. En effet, le jeu ne possède que très peu de temps de chargement et permet donc de ne pas perdre le fil. De plus, de nombreux journaux et magnétophones se retrouveront sur votre chemin vous narrant l’évolution de la déchéance de Rapture. Les qualités du jeu ne s’arrêtent pas là puisque les excellents graphismes sont aussi de la partie. Bien que les textures ne soient pas aussi magnifiques que GoW ou CoD, les décors profonds et détaillés rivalisent avec les plus beaux FPS.

Bioshock   21   Bioshock   22

L’ambiance sonore est elle aussi assez soignée, elle ne contient pas des musiques extraordinaires mais a tout de même le mérite de contenir un doublage français de très bonne qualité et une trame de fond qui correspond tout à fait à ce style de jeu. L’un des seuls points négatifs que l’on pourrait signaler (et oui il y en a un…), c’est l’absence de mode multijoueurs ou en ligne. En effet, la durée de vie n’est pas extraordinaire, oscillant entre la dizaine et la vingtaine d'heures mais cela fait tout de même court vu l’esprit prenant du jeu, un mode en ligne aurait donc été le bienvenu.

Bioshock   23   Bioshock   24

Heureusement, quelques add-ons sont disponibles depuis le 20 novembre. Ces quelques challenge rooms sont téléchargeables pour 7,99€. Il est vrai qu’après plus d’un an d’attente depuis sa sortie sur Xbox, on aurait aimé pouvoir avoir l'extension d’office à l’achat car le jeu, bien que moins cher reste tout de même à 60 € prix neuf.



Galerie d'images

Bioshock   25   Bioshock   26
Bioshock   07   Bioshock   14
Bioshock   15   Bioshock   16
Bioshock   01   Bioshock   02
Bioshock   05   Bioshock   06



Conclusion

Bref, malgré ces quelques déboires finaux, il est clair que Bioshock reste une valeur sûre pour les amoureux des scènes sombres et sanglantes. Avec un PEGI de 18+, ce jeu reste tout de même réservé à un public averti.

Bioshock   jaquette


Et pour ceux qui ne veulent pas débourser une aussi grosse somme pour un jeu si « vieux » (mais pourtant très bon), vous pouvez consulter le site de notre partenaire.



+ Les plus
  • Une ambiance soutenue et angoissante
  • Un scénario à faire pâlir un vrai film
  • Une grande interactivité avec les éléments du décors
- Les moins
  • Une jouabilité pas toujours évidente
  • Une durée de vie à la limite du trop court

Notes

  • Graphisme Bien que les graphismes ne soient pas super fins, la grandeur des cartes ainsi que la profondeur des décors permettent à Bioshock de surpasser pas mal de FPS.
    8/10
  • Bande son La bande son n'est pas extraordinaire mais la trame de fond permet une très bonne immersion et surtout de garder un rythme très soutenu, ce qui entre autre fait le succès du jeu. Le doublage français est très bien fait, nous en avons enfin un digne d'un film d'Hollywood.
    7/10
  • Jouabilité Dans Bioshock, il vous faudra souvent utiliser les boutons RB, RT, LB et LT. Autant vous dire qu'il n'est pas très aisé de tous les utiliser en plein combat. Mais à force de pratique, le switch des armes, des pouvoirs et leur utilisation vous viendront assez naturellement.
    8/10
  • Durée de vie Comme souvent, vous aurez le choix entre courir comme un dératé et finir la mission en 30 min ou fouiller tout les recoins de la carte et vous y attarder près d'une heure ou deux. Au total, vous en aurez entre 10 et 20 heures selon la façon dont vous jouer. Là dessus, Bioshock ne se démarque pas et reste au même niveau que ses adversaires.
    7/10
  • Scénario Un 10 serait trop pompeux, mais là, les studios 2K ont mis les bouchées doubles. Le scénario est très bien ficelé et surtout captivant à tout moment. Il y a très peu de ralentissements dans le rythme, entre autre grâce à l'absence de cinématique interrompant le jeu.
    9/10
  • Note générale Bien que 8 ne soit pas une mauvaise note, Bioshock PS3 aurait mérité plus s'il était sorti il y a plus d'un an comme son homonyme Xbox 360. Le jeu n'a que très peu vieilli et garde tout de même un très bon intérêt. GNT vous le conseille vivement.
    8/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire