Test Bleach Soul Resurreccion

Le par Fabien H.  |  0 commentaire(s)
Bleach Soul Resurreccion - vignette

Shônen connu et apprécié, Bleach n'est pas encore une licence très active dans le milieu vidéoludique. À l'instar de Naruto, la série s'adapte sur console HD avec un épisode destiné aux amateurs du manga. Intitulé Bleach  : Soul Resurrección, le jeu saura-t-il s'imposer en tant qu'adaptation de référence  ? Réponse dans le test.

Baston au Hueco Mundo

Probablement l'un des shônen les plus célèbres du moment, Bleach propose une trame scénaristique intéressante, suivant les pérégrinations de plusieurs shinigami, luttant contre des Hollows pour préserver les humains. Ichigo Kurosaki se présente comme le héros principal de la série. Il s'agit d'un humain qui a obtenu des pouvoirs de shinigami au travers de Rukia Kuchiki, alors qu'elle se trouvait en mauvaise posture face à un ennemi des ombres. La suite du manga évoque l'entrée de notre héros en tant que «  shinigami remplaçant  » au sein de la Soul Society et tout particulièrement du Gotei 13 qui regroupe l'ensemble des shinigami.

Si la trame de base du manga est intéressante, le jeu Bleach  : Soul Resurrección s'appuie sur un arc avancé, à savoir lors de l'arrivée des shinigami dans le monde parallèle du Hueco Mundo, afin d'empêcher les agissements d'Aizen contre le monde de Karakura (les humains) avec son armée d'arrancars et d'Espada, des formes évoluées d'Hollows. Aussi, pour les joueurs qui n'ont pas suivi la série, le jeu nous parachute directement à l'arrivée d'Ichigo aux abords de Las Noches (le palais d'Aizen, au cœur du Hueco Mundo) sans en expliquer clairement les raisons.

Bleach Soul Resurreccion - 2 Bleach Soul Resurreccion - 1

Plus généralement, Bleach  : Soul Resurrección se révèle très avare dans son scénario, même si un mode histoire s'étend jusqu'à la défaite d'Aizen par la main de notre héros. En effet, presqu'aucune cinématique ne vient appuyer les avancées dans l'histoire, il faudra se contenter de quelques lignes de texte avant chaque épisode et quelques dialogues en phase de jeu pour se situer. En bref, le titre vante un mode histoire qui ne se charge que d'enchaîner des phases de gameplay de façon assez maladroite, sans expliquer le but des affrontements, ni le rôle des personnages. En conséquence, il est clairement ressenti que les développeurs ont uniquement ciblé les plus grands fans du manga en concevant le soft.



Toutefois, le titre reste assez fidèle à l'œuvre originale, notamment dans la présence des dialogues officiels en japonais, ainsi que dans la réalisation et l'animation des shinigami et des Espada. Si le titre aurait pu proposer un simple jeu de combat qui enchaîne les versus, les concepteurs ont finalement opté pour un gameplay beat'em all de la même trempe qu'un Dynasty Warriors. Les similitudes avec ce dernier sont d'ailleurs très nombreuses, sans pour autant se dégager des originalités qui auraient pu faire toute la différence.

Bleach Soul Resurreccion - 4 Bleach Soul Resurreccion - 7



Intérêt limité

Si le gameplay de Bleach  : Soul Resurrección aurait pu être très fameux en raison de son implication très axée sur les combats, force est de constater que le potentiel n'a pas été exploité à sa juste valeur. En effet, la prise en main se révèle très rapidement répétitive à souhait, puisqu'il sera souvent nécessaire d'enchaîner les mêmes attaques à l'infini. Si la sauce prend relativement bien dans des références telles que Dynasty Warriors, le problème avec cette adaptation de Bleach se concentre dans le fait que le rythme est relativement mou  : on se contente d'avancer dans des environnements déserts, extrêmement cloisonnés et hyper réduits. De plus, la progression se compose très souvent d'arènes qui coupent littéralement l'action.

Pour couronner le tout, le bestiaire est relativement pauvre et leur volume dans les environnements se révèle très sporadique. Cela contribue au fait d'évoluer dans des décors figés et sans réel intérêt. Si les développeurs ont mis en exergue quelques éléments destructibles (roches, piliers, etc), leur positionnement fait tâche au milieu de décors bien trop lisses. Après quelques instants de jeu, on remarque que leur présence sert essentiellement à enchaîner le compteur de combos, un élément très important à prendre en compte pour améliorer son personnage. Pour cela, il faudra se révéler rapide, afin d'enchaîner les attaques normales et les coups faisant appels à la Pression Spirituelle, tout en n'oubliant pas d'user et d'abuser des attaques Ignition (l'équivalent des Bankai pour la plupart des personnages). Cette dernière attaques est régie par une jauge spéciale qui ne se remplit qu'avec l'acquisition de sphères rouges «  cachées  » dans les niveaux.

Bleach Soul Resurreccion - 6 Bleach Soul Resurreccion - 8

Le titre ne se contente pas de jouer dans le simple bourrinage intensif, puisqu'une gestion de niveaux y est associée. Chaque ennemi exterminé et chaque élément du décor détruit permet de récolter des Souls. Ces dernières permettent d'améliorer les caractéristiques de ses personnages, au travers d'un tableau faisant penser aux système des derniers Final Fantasy. Il est possible d'améliorer la jauge de santé, celle de Pression Spirituelle (permettant d'effectuer des attaques utilisant de l'énergie), ou encore la défense. Cela permet de gagner en efficacité au combat, notamment contre les affrontements contre les boss.

S'il est possible de faire évoluer ses combattants jusqu'à des niveaux très avancés, le système pousse à utiliser de façon homogène la vingtaine de personnages jouables en imposant des limites dans les grilles. Il faudra par exemple atteindre le niveau 20 avec Ichigo et le niveau 6 avec sa version Hollow pour accéder à des points d'amélioration plus avancés. Cette mise en œuvre se révèle intéressante, mais la progression est tellement longue et fastidieuse que même les plus téméraires jetteront l'éponge après quelques heures, faute d'un intérêt persistant. Aux côtés des douze épisodes du mode histoire qui se clôturent en une petite poignée d'heures, le titre s'appuie sur ses vingt-huit missions annexes qui ne manquent pas de challenge (handicaps notamment) et qui vous obligeront à faire des séances de level-up.

Bleach Soul Resurreccion - 9 Bleach Soul Resurreccion - 10



Galerie d'images

Bleach Soul Resurreccion - 31 Bleach Soul Resurreccion - 30

Bleach Soul Resurreccion - 29 Bleach Soul Resurreccion - 25

Bleach Soul Resurreccion - 26 Bleach Soul Resurreccion - 27

Bleach Soul Resurreccion - 24 Bleach Soul Resurreccion - 23

Bleach Soul Resurreccion - 21 Bleach Soul Resurreccion - 19

Bleach Soul Resurreccion - 20 Bleach Soul Resurreccion - 22

Bleach Soul Resurreccion - 18 Bleach Soul Resurreccion - 17

Bleach Soul Resurreccion - 16 Bleach Soul Resurreccion - 13

Bleach Soul Resurreccion - 14 Bleach Soul Resurreccion - 15

Bleach Soul Resurreccion - 12 Bleach Soul Resurreccion - 11



Pour les fans  ?

Comme indiqué précédemment, Bleach  : Soul Resurrección disposait d'un potentiel relativement important, gâché par un scénario survolé et incompréhensible pour ceux qui n'ont pas suivi le manga / l'animé, ainsi qu'un gameplay mou et extrêmement répétitif. S'il s'agit d'une prise en main façon Dynasty Warriors, la saveur est ici toute autre, ce qui dissuadera également les fans de la série. Et pourtant, il aurait été judicieux d'apporter des fonctionnalités multijoueur, notamment en coopération. Seulement, les développeurs ont uniquement mis en place un mode Soul Attack qui se base sur un classement en ligne selon les scores effectués dans les missions... De plus, il ne sera pas possible de contrôler l'ensemble des capitaines et lieutenants du Gotei 13, ainsi que d'autres personnages clés de la série.

Et pourtant, tout n'est pas à jeter dans le jeu. La réalisation graphique en est un exemple. Particulièrement fins et fidèles à l'animé, les graphismes mettent les personnages à l'honneur. En revanche, les ennemis et surtout les décors sont de qualité inférieure. Les animations sont également très propres, au même titre que les attaques Ignition. Quel dommage de ne pas avoir davantage travaillé la partie artistique du jeu  ! La partie sonore n'est pas non plus en reste, avec la présence en grandes pompes des voies japonaises, ainsi que des musiques en accord avec le jeu.

Bleach Soul Resurreccion - 5 Bleach Soul Resurreccion - 3

En bref, Bleach  : Soul Resurrección se présente comme une adaptation qui aurait pu se révéler comme l'adaptation de référence du manga. Toutefois, le titre s'est voulu bien trop négligeant sur sa trame scénaristique ainsi que dans son gameplay vraiment survolé pour aspirer à une telle appellation. L'ennui d'un jeu uniquement solo au sein de niveaux riquiqui et désespérément vides est palpable. En conséquence, même les fans de la série auront des difficultés à s'y pencher davantage que quelques heures, alors ne parlons même pas des joueurs qui ne connaissent pas ou peu l'œuvre originale...



+ Les plus
  • Réalisation des personnages
  • Voix originales en japonais
  • Bonnes animations
- Les moins
  • Mode histoire survolé
  • Gameplay creux
  • Environnements vides et petits
  • Pas de multijoueur

Notes

  • Graphisme Techniquement parlant, le titre propose une très bonne modélisation des personnages principaux, offrant un rendu en totale adéquation avec l'animé. En revanche, les environnements du jeu se révèlent creux, vides et extrêmement petits. En dépit de bonnes animations, le résultat n'est pas complètement à la hauteur de nos attentes.
    6/10
  • Bande son Le jeu profite de doublages japonais, ce qui est important de souligner. Les musiques très rapides concordent avec le jeu, même s'il aurait été idéal de profiter des thèmes originaux de l'animé. Les bruitages sont quant à eux très corrects.
    6/10
  • Jouabilité Bleach : Soul Resurrección se focalise sur un gameplay beat'em all. Si ce genre fait irrémédiablement cas à une répétitivité des actions, le résultat présent s'avère également très plat et sans grande saveur. Et pourtant, la vingtaine de personnages jouables disposent d'une inertie et de coups bien différents pour jouer l'originalité. On aurait toutefois apprécié davantage de combattants jouables. La lassitude viendra très rapidement vous titiller, que vous soyez fan du manga ou pas.
    5/10
  • Durée de vie Avec un mode histoire de douze chapitres très survolé et une série de vingt-huit missions relativement répétitives, le jeu ne vante pas une durée de vie très importante. Il aurait été intéressant de bénéficier d'un multijoueur en bon et due forme, au lieu du mode Soul Attack qui ne se base que sur des classements. Il restera du challenge pour les puristes du level-up, si le courage ne leur fait pas défaut.
    5/10
  • Scénario Il est clair que les joueurs qui n'ont pas suivi le manga et/ou l'animé de Bleach vont être totalement perdus, tant le mode histoire du jeu a été survolé. Il ne faudra compter sur quasiment aucune cinématique, seuls quelques textes et dialogues in-game pourront suivre de loin les événements. Bref, il est clairement ressenti que les développeurs ne se sont pas vraiment focalisés sur une bonne compréhension de l'arc Hueco Mundo du manga.
    4/10
  • Note générale En bref, Bleach : Soul Resurrección se présente comme un beat'em all à la jouabilité creuse et au contenu assez réduit. Les joueurs qui ne connaissent pas l'univers du manga et de l'animé seront complètement noyés dans un mode histoire survolé et rapide à clôturer. Il restera alors une batterie de missions à effectuer en solo, ainsi que la possibilité d'augmenter les statistiques de ses personnages pour débloquer des galeries bonus... En bref, il s'agit ici d'un titre clairement destiné aux fans de l’œuvre originale, même si elle ne peut décemment pas se qualifier d'indispensable.
    5/10
  • Partager ce contenu :
Dans le même style
  • Test Bleach Shattered Blade
    L'animé Bleach se voit pour la toute première fois porté sur la Wii. Mais les adaptations ne sont pas pour lui une première expérience puisqu'il a déjà fait l'objet de précédents volets, la majorité d'entre eux étant ...
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire