Test Antec NSK6500 : un boîtier polyvalent ?

Le par Manuel D. C.  |  0 commentaire(s)
Article n° 187 - Antec NSK6500: un boîtier polyvalent ? (120*120)

Constructeur apprécié et réputé, Antec renouvelle sa gamme de boîtiers avec la nouvelle Série Solution composée des NSK1300 / 2400 / 3300 / 4000 / 4400 / 6000 et 6500. Annoncé comme étant polyvalent en réunissant silence, capacité, puissance et convivialité, nous avons testé le NSK6500, un boîtier de type moyenne tour ATX. Alors, le NSK6500 est-il un boîtier de qualité dans la plus pure tradition d'Antec ? C'est ce que nous vous proposons de découvrir.

Inroduction





Très connu en France, Antec a acquis une excellente réputation dans le domaine des boîtiers PC. Et cette réputation est loin d’être imméritée, puisque Antec ne se contente pas seulement de concevoir des boîtiers milieu et haut de gamme. Mais, Antec fait preuve d’un réel savoir-faire en innovant régulièrement sur sa gamme de produits.

Selon nous, il apparaît clairement que le seul constructeur pouvant rivaliser avec Antec reste Lian-Li qui demeure toutefois spécialisé dans le domaine du haut de gamme. Mais n’oublions pas non plus CoolerMaster qui même s’il a perdu un peu de sa splendeur, reste présent dans les boitiers milieu de gamme.

Antec a marqué nos esprits, avec des boîtiers comme le Super LANBOY, le Sonata ou encore les P180 et P150, et il n’en reste pas moins connu pour ses boîtiers milieu de gamme comme en témoigne la série « Solution », plus connue sous le nom SLK.







La gamme SLK se caractérisait par le rassemblement d’une partie du savoir-faire d’Antec :

Nuisance sonore peu élevée, dissipation de la chaleur maîtrisée, alimentation thermo régulée SmartPower relativement discrète, finition sobre mais agréable et un agencement intérieur du boîtier bien pensé au point de rendre le montage/démontage ainsi que l'ajout ou l'upgrade de composants plus convivial.

Plus de trois ans après avoir lancé cette série « solution SLK », Antec rajeunit son milieu de gamme avec la série « New Solution » qui conserve le même esprit "savoir-faire à prix abordable" en bénéficiant au passage d’un nouveau design ainsi que de quelques améliorations notables.

Et même si c’est loin d’être totalement révolutionnaire, nous allons voir que le NSK4400 n’en demeure pas moins un digne successeur du SLK3800B en rehaussant notamment le niveau de convivialité.


../..


Présentation

Constitué d’acier laminé à froid robuste de 0,8 mm le NSK6500 est une moyenne tour qui fait son poids, avec près de 12 kg et mesurant un peu plus de 46 centimètres de haut, pour 21 cm de large et 47,2 cm de profondeur.




La façade avant du NSK6500 se distingue du SLK-3800B par la disparition de la porte, ce qui ne nous semble pas être une mauvaise chose, puisque le mécanisme d’ouverture et plus précisément les ergots de maintien de la porte présentaient une certaine fragilité à la longue.

En contrepartie, vous devrez choisir des lecteurs / graveurs disposant d’une façade de couleur noire pour ne pas « casser » l’effet esthétique de la façade avant.

En plastique argenté et de très bonne facture, la façade abrite 4 baies 5 pouces ¼ protégées par des caches en plastique bien fixés et d’un noir profond se mariant sobrement, mais agréablement avec la couleur argentée. On retrouve les classiques boutons de mise sous tension et de reset, ainsi que deux prise USB, 1 prise Firewire, une entrée microphone et une sortie casque. Le petit emplacement emplacement pour coller l’écusson Antec est également présent.




Pour offrir une esthétique plus réussie, on aurait sans doute préféré voir la mention « Antec Design » (placée à la base du chassis et invisible à l'oeil) directement gravé sur la façade avant en lieu et place du classique petit écusson Antec. Mais hormis ce léger détail et avis personnel, on remarque un petit air de déjà vu avec le P180. En effet, tout comme le P180 la façade ressort d’environ 1.7 cm du châssis boitier et offre de nombreuses prises d’air sur le côté.

Même si au contraire, on trouve une "grande" prise d'air à l'avant de la façade du SLK-3800B sur la partie inférieure et non sur les côtés, celle-ci n’offre pas pour autant une meilleure prise d’air puisque nous n’avons noté qu'une très légère différence de température (seulement 1 degré) avec nos trois disques durs Seagate Barracuda 7200.09. Et ce malgré l'utilisation d'un ventilateur de 92 mm puisque ce n'est plus un emplacement pour ventilateur 120 mm qui est ici présent, mais deux emplacements pour ventilateurs 92mm.

D'ailleurs on trouve toujours aussi regrettable de noter la présence d'une grille de protection à chaque emplcament de ventilateur, celle-ci réduisant la circulation de l’air. Bref, totalement inutile selon nous puisque la façade évitera de toute façon à vos doigts une douloureuse expérience pour les plus téméraires et curieux.

A l’arrière du boitier, on retrouve le désormais classique emplacement pour ventilateur 120mm en extraction.



Petite parenthèse qui a son importance, mais également bonne nouvelle pour les protecteurs de l’environnement, Antec répond à la directive de « Restriction de l’Usage de Certaines Substances Dangereuses ( RoHS ) », entrée en vigueur depuis le 1er juillet 2006 et interdisant l’usage de six éléments : le plomb (Pb), le mercure (Hg), le chrome hexavalent (Cr(VI)), le cadium (Cd), les ignifuges à base de diphényle polybromé (PBB) et pour finir les ignifuges à base d’éther diphényle polybromé (PBDE).
Mais même s’il ne s’agit aujourd’hui que d’une simple auto déclaration sur l’honneur étant donné qu’il n’existe à ce jour aucun organisme indépendant permettant de contrôler l’application de la directive RoHS, on ne peut que saluer la volonté d’Antec pour préserver l’environnement. Toutefois, il faut savoir que la surveillance de la mise en application de cette directive RoHS avec les produits sur le marché est confiée aux bons soins des autorités dans chaque état membre Européen. Donc en cas de contrôle et de non-conformité à la directive RoHS, le constructeur devra en répondre avec les autorités compétentes.

../..


Les panneaux



Avant de découvrir l’intérieur, on remarquera qu’Antec a en tout point conservé la porte latérale du modèle SLK-3800B. D’une épaisseur de 0.8 mm, la porte latérale est relativement solide et de couleur noire mate comme le boîtier serveur TITAN 550. Ce qui n’empêche malheureusement pas les traces de doigts, même si elles restent plus discrètes que sur un boîtier arborant une robe noire brillante.




Mais au-delà, on retrouve le système d’ouverture/fermeture via deux loquets situés aux extrémités de la porte et exempt de tout système de fermeture à clef contrairement à la gamme Performance TX du même constructeur. En plus de ces deux loquets on retrouve deux vis à main sur la tranche de la porte latérale ainsi qu’une large aspérité offrant une bonne prise en main pour ouvrir la porte latérale.




Plus ou moins plaisant, le guide d’air latéral réglable en profondeur permet de monter un ventilateur 80mm et s’est montré utile avec un socket processeur positionné en dessous comme cela a été le cas avec notre carte mère Gigabyte 8IK1100 embarquant un chipset i875 d’Intel et un format socket 478 accueillant notre Pentium 4C cadencé à 2.8 Ghz. Ce système permet d’évacuer efficacement une grande partie de la dissipation thermique du processeur si vous avez placé un ventilateur en extraction d’air sur votre radiateur. Dans le cas contraire, ce système est également efficace pour souffler de l’air « frais » vers le processeur ce qui dans les deux cas, permet de réduire sensiblement la température intérieure du boîtier. Toutefois, toutes les cartes mères ne sont pas si bien loties en ce qui concerne l’emplacement du socket processeur comme cela a été le cas avec notre modèle DFI LANPARTY UT nForce 4SLI.

Le guide d’air se retrouvait alors décalé et ne couvrait plus que la moitié du socket 939, ce qui réduit bien évidemment l’efficacité du système. Même s’il permet de toute façon d’extraire de l’air chaud vers l’extérieur du boîtier ou d’extraire de l’air plus frais vers l’intérieur du boîtier.




Toutefois, prenez garde lors de l’installation et assurez-vous que votre ventilateur processeur et le ventilateur que vous aurez monté sur le guide d’air de la porte latérale soient tous deux montés dans le même sens (extraction ou soufflerie).

On remarquera également, juste sous la grille du guide d'air processeur, une deuxième ouverture pour la circulation d’air au niveau de la où se trouvent les cartes graphiques. Il est néanmoins impossible d’y installer un ventilateur.

La seconde porte latérale, côté arrière de la carte mère reste simple et embarque un système de fermeture classique à vis.




../..


L'intérieur (1/2)

Si l’extérieur n’a montré aucune réelle nouveauté, hormis un design plus réussi, il reste à espérer qu’Antec ne se sera pas contenté de garder le même agencement intérieur du SLK-3800B avec le NSK6500. Mais finalement, c’est plus ou moins le cas. Seules quelques améliorations sont à noter à commencer par la cage amovible des disques durs.





La cage est plus grande, la cage amovible des périphériques 3 pouces et demi en façade disparaissant, et offre une plus grande et meilleure circulation d’air tout en conservant les cinq emplacements pour disques durs 3 pouces et demi. Mais cette fois-ci, ces emplacements prennent la forme de cinq tiroirs amovibles, chacun d’entre eux embarquant quatre coussinets en silicone pour réduire la transmission des vibrations au châssis. Gage d’une bonne maîtrise des nuisances sonores au niveau des disques durs.






Entre la façade avant et la cage amovible des disques durs, on remarque non plus un emplacement pour
ventilateur 120 mm, mais deux emplacements 92 mm exempts de tout filtres anti-poussière. 
Dommage qu'aucun ventilateur 92 mm ne soit livré avec le NSK6500.

A la base de la cage amovible pour disque dur, on retrouve le traditionnel système de rails qui offre en dessous un emplacement rêvé pour dissimuler les différentes connectiques avec une grande facilité.

Ce qui est tout de même plus agréable que de voir des câbles traîner un peu partout offrant par la même occasion une résistance supplémentaire à la circulation de l’air.


         

On retrouve la classique barre de renfort transversale et creuse au niveau de l’alimentation et qui est idéale pour dissimuler des câbles d’alimentation en son sein, ainsi que l’emplacement et le ventilateur Tricool 120 mm en extraction à l’arrière du boitier.

Si les ventilateurs Antec se caractérisaient auparavant par une grande efficacité de refroidissement, on ne pouvait pas en dire autant des nuisances sonores. Mais ce temps est révolu et les nouveaux ventilateurs Tricool disposent d’un interrupteur permettant de choisir entre trois vitesses de fonctionnement (Low, Medium & High) et sont discrets en plus d’être suffisamment performants pour pouvoir s’acquitter sans peine de l’achat d’un modèle Papst ou Noiseblocker. Dommage que le connecteur d’alimentation soit de type Molex.

Si nous déplorions déjà la présence des grilles de protection au niveau des emplacements 92 mm, on le regrette davantage avec l'emplacement du ventilateur 120 mm à l'arrière du boîtier. Certains rétorqueront que ce n'est qu'un simple détail, mais nous sommes d'un avis contraire. Pourquoi '
Tout simplement parce que si d’emblée vous souhaitez installer une grille tuning en aluminium, la découpe de cette fameuse grille est inévitable, et il est toujours contrariant de découper un boîtier.





Sans parler du fait que la découpe restera toujours visible (à moins d'avoir une machine de découpe à commande numérique ce qui relève de l'exceptionnel), même à l'aide d'une Dremel que tout le monde ne possède d'ailleurs pas. Alors pourquoi aucun constructeur ne propose-t-il de grille démontable laissant plus de liberté "Tuning" à l’utilisateur final '


../..


L'intérieur (2/2)

Au niveau des baies 5 pouces ¼, pas de rails coulissants permettant d’emboîter/ôter les lecteurs/graveurs facilement, mais un système de montage à vis qui présente la particularité de n’être présent que sur un seul côté. Le côté opposé (côté porte latérale à vis, à l’arrière de la carte mère) intègre un système de montage simplifié se caractérisant par de simples guides métalliques prenant place dans les trous taraudés une fois le lecteur/graveur inséré.

Il n’est donc plus nécessaire de dévisser et démonter le panneau derrière la carte mère, ce qui est tout de même plus agréable.


  


Et pour ceux qui utilisent un lecteur de disquettes ou un lecteur multi-formats interne pour cartes mémoires, la dernière baie 5 pouces ¼ dispose d’une cage démontable permettant d’installer un périphérique 3 pouces et demi.




Le panneau de fixation de la carte mère offre des emplacements parfaitement taraudés pour accueillir les entretoises qui soutiendront la carte mère. Cerise sur le gâteau et certainement détail pouvant sembler sans importance, chaque emplacement pour entretoise est identifié par une ou plusieurs lettres. A pour le format ATX, PI pour les Pentium 4, F pour Full AT et enfin M pour le format Micro ATX. Quel intérêt ' Vous n’aurez plus besoin de placer votre carte mère au préalable afin d’identifier les trous à utiliser pour placer les entretoises, ce qui est bien pratique. A noter que la hauteur entre les entretoises et la carte mère permet là encore de dissimuler des câbles sous la carte mère.


   


Encore un détail qui peux sembler futile, mais qui se révèle au fianl ô combien pratique, les connecteurs USB, Firewire et Audio sont de type monobloc. Plus besoin d’identifier les connecteurs et les pins correspondants pour faire les branchements. Il est ainsi impossible (à moins d'une erreur d'assemblage en usine) de détériorer la carte mère en inversant des connecteurs USB ou Firewire. Dommage que cela ne soit pas encore le cas pour les boutons et les diodes en façade qui au contraire n'entraînent aucune détérioration en cas d'inversion des connecteurs.

Pour finir, on apprécie la finition intérieure du NSK6500. Tout est parfaitement soigné, aucun bord n’est tranchant (impossible de se couper pendant le montage), l'usinage est parfait et il n'est pas nécessaire de forcer où que ce soit pour placer la carte mère, les ventilateurs ou les périphériques 3 pouces 1/2 et 5 pouces 1/4. En plus, fort de ses 12 kg le châssis du NSK6500 absorbe efficacement les différentes vibrations.

../..


L'alimentation

Avec le NSK6500, ce n’est plus l’alimentation milieu de gamme Smart Power SP-400PEC d’une puissance maximale combinée de 400 Watts et équipant l’ancien SLK-3800B qui est fourni, mais un nouveau bloc d’alimentation. Le SU-430 qui répond à la norme ATX12V v2.0 profite d’une puissance combinée maximale de 430 Watts.

Elle se découpe en réalité avec une puissance de 372 Watts pour le 12V (deux rails de 16A chacun) et 130 Watts pour les 3.3 et 5V (25A chacun) et embarque un circuit de correction du facteur de puissance actif (PFC) pour le moins courant aujourd’hui et permettant d’améliorer le rendement du bloc d’alimentation. Le circuit 12V s’est d’ailleurs montré d’un niveau très correct en passant d’une tension de 11.9 V en Idle à une tension de 11.84 V en pleine charge.

Le bloc d'alimentation SU-430 intègre également des circuits de protection contre les court-circuits, et les surtensions (protections généralement absentes d'une alimentation d'entrée de gamme), gage d'une protection accrue de vos composants PC.


Refroidi par un unique ventilateur 80 mm en extraction à l’arrière, le bloc d’alimentation reste relativement discret bien que celui-ci soit thermo régulé.

Du côté de la connectique qui n’est pas gainée, on trouve un connecteur ATX 20+4 broches qui s’adaptera aisément quelque soit la carte mère que vous possédiez (20 ou 24 broches). Mais aussi un connecteur ATX 12V 4 broches, 2 prises S-ATA, 6 Molex 4 points, une prise FDD et pour finir une prise PCI Express 6 broches.

On regrette néanmoins de ne disposer que de deux connecteurs S-ATA alors que cette norme s’est clairement démocratisée. Mais également, de ne pas disposer de connecteurs un peu plus longs ce qui peut par exemple compliquer le montage avec certaines cartes mères en ce qui concerne le connecteur 24 broches ATX12V ou si vous avez une configuration un peu chargée. Ce n’est pas le branchement en soi qui se montre difficile, mais la limitation dans la dissimulation des différents connecteurs pour bénéficier d’un montage « propre ». Cela permet notamment d’installer plus facilement un composant par la suite ou encore de faciliter la circulation de l’air dans le boîtier. Mais c’est également plus esthétique dans la mesure où vous souhaiteriez vous initier au « tuning » en installant une fenêtre en plexiglas.


Conclusion

Disponible aux alentours de 99 euros, le NSK6500 d’Antec peux sembler de prime abord un peu coûteux, mais a y regarder de plus près, il apparaît bien difficile aujourd’hui d’associer un tel boîtier avec une alimentation de qualité.

Bref, offrant une finition quasi parfaite, un rapport refroidissement / silence très correct, un design épuré mais réussi et agréable, doté d’un bloc d’alimentation de bon niveau, le NSK 6500 d’Antec est un boîtier vraiment convaincant.





Bien sûr, tout n’est pas parfait et on regrette certains points.

A commencer par l’alimentation qui même si elle montre de nombreux atouts (puissance, bon rendement, discrétion, nombreux connecteurs), 2 prises S-ATA supplémentaires auraient été les bienvenues ainsi qu’une longueur plus conséquente des connecteurs puisque nous sommes d’un naturel exigeant en ce qui concerne l’agencement dans un boitier.

Pour finir, si vous possédez déjà un SLK-3800B ou même un Sonata/Sonata II qui se négocie au même prix, les améliorations sont trop peu nombreuses pour justifier un changement vers le NSK6500 qui souffre en plus de l’absence d’un système «rapide » sans vis pour faciliter le montage.

Pour les autres, il n'y a pas d'hésitation à avoir.





+ Les plus
  • Design épuré
  • Finition
  • Silencieux
  • Qualité de l'alimentation 430 Watts
  • Agencement
  • Aération carte graphique
  • Système d'ouverture facile de la porte latérale
  • Prix
- Les moins
  • Connecteurs de l'alimentation un peu court
  • Seulement deux connecteurs S-ATA
  • Guide d'air chassis avancé
  • Ouverture d'air à l'avant de la façade insuffisante

  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire