Test Brütal Legend

Le par  |  0 commentaire(s)

Avant de vous lancer véritablement dans le vif du sujet, le titre va vous poser deux questions essentielles : souhaitez-vous entendre tout le vocabulaire employé dans ce jeu ou souhaitez-vous au contraire que certains mots soient remplacés par des "bip" ? ; souhaitez-vous voir des giclées de sang ou préférez-vous la censure ? Il va sans dire que, si vous jouez à Brütal Legend, vous n'êtes pas un enfant de coeur, vous pourrez donc assumer le contenu du jeu sans que cela ne vous perturbe. Mais sait-on jamais, mieux valait poser ces questions au cas où certains joueurs n'aient pas encore compris où ils mettaient les pieds.

Brutal Legend (3) Brutal Legend (2)

Vos premiers pas dans le jeu vous apprendront les bases du gamplay. Beat'em all oblige, Eddie a besoin d'armes pour se défendre, même si on ne doute pas de la puissance de ses poings. Il disposera donc de Separator, une hache, et de Clémentine, une guitare électrique qui enverra des décharges à vos ennemis. Eddie pourra également réaliser des combos selon des enchaînements de touche. Voilà pour les bases. Par la suite, Eddie devra débloquer des solos de guitare auprès des Totem, dispersés ici et là sur la carte. Ces partitions, qui l'espace d'un instant vous donneront l'impression d'être tombé dans un Guitar Hero version six notes, vous permettront de réaliser d'autres coups, des spéciaux cette fois, un peu comme des bottes secrètes. C'est assez efficace et cela a le mérite de diversifier vos traditionnels combos dont vous ne manquerez pas d'user jusqu'à la corde.

 Brutal Legend (5) Brutal Legend (4)

La carte du jeu se voulant ouverte et grande, vous serez heureux d'apprendre qu'Eddie est motorisé. Il aura à portée (de partition) une voiture construite de ses propres mains, la Deuce. Celle-ci sera sa meilleure alliée dans les trajets et disposera même d'un turbo en la présence d'un "boost". Très appréciable, Eddie la boudera parfois au profit de deux roues tout aussi musclés et dans le design totalement typique des véhicules d'époque façon biker. La Deuce pourra subir quelques améliorations, comme Eddie d'ailleurs, en se rendant au Garage Metal, tenu par, devinez qui, Ozzie Osborne en personne. Vous vous rendrez rapidement compte que le passage au garage n'a absolument rien d'obligatoire, les améliorations ne pesant pas vraiment dans la balance au cours de vos différents affrontements.

Brutal Legend (8) Brutal Legend (7)

Voilà donc pour ce qui est du gameplay de base. Rien de plus ne viendra s'ajouter au titre, Eddie ne gagnera pas plus en puissance que cela. Certains pourront se montrer frustrer de ce manque d'évolution, qui du coup, ne laisse pas beaucoup de place à la diversification, quand d'autres jugeront l'ensemble bien suffisant pour pouvoir apprécier le reste du jeu, notamment en terme d'ambiance.

 

Dans le même style
  • Test The Legend of Legacy
    Les amateurs de RPG peuvent désormais se jeter sur un nouveau titre, The Legend of Legacy. Développé par le studio japonais Furyu, le titre peut faire penser à un jeu de rôle dans la même veine qu'un Final Fantasy ou un Dragon Quest, ...
  • Test The Legend of Zelda Spirit Tracks
    Link délaisse son bateau pour une locomotive dans ces nouvelles aventures, où le mal règne encore en maître. La princesse Zelda subit le mauvais sort d'un roi démon qui n'a pour unique but que de prendre le pouvoir sur le royaume. Il ...
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]