Test Call of Duty 3 sur Wii

Le par Nathalie M.  |  1 commentaire(s)
Article n° 286 - Test Call of Duty 3 sur Wii (120*120)

Call of Duty 3 est sorti en même temps que la Wii, le 8 décembre dernier. Avec Zelda, c'est sans doute vers lui que les nouveaux Wii-gamers se sont précipités. Mais autant Zelda peut se vanter d'être une valeur sûre, autant CoD 3 pousse à la prudence. Un FPS sur la Wii, c'est surtout une curiosité. Habitués à la souris ou aux manettes traditionnelles, la grande question est là : comment va se comporter la Wiimote dessus '

On prend les mêmes et on recommence

Call of Duty n'était pas prévu pour créer de surprise lors de sa sortie. Portage pur et simple de la première version  Xbox 360 sur la Wii, la nouvelle console n'a pas eu droit à avoir sa propre mouture.
Pas de surprise donc, quant au déroulement de l'aventure. Call of Duty vous plonge dans la seconde guerre mondiale et votre but, cette fois-ci, est de libérer Paris. (Mais que feront-ils pour le 4 ') Et comme on ne change pas une formule qui fonctionne, et qui plait, on retrouve une fois de plus les mêmes ingrédients, les mêmes épices et les mêmes ratés.

Call of Duty 3 Wii - img 1 Call of Duty 3 Wii - img 2

Call of Duty, c'est...
...une guerre à gagner, des Allemands à abattre et un pays à sauver de l'occupant. Donc une fois de plus, votre point de départ se situe quelque part en Normandie. Pas de soucis, vous aurez régulièrement une carte sous les yeux, donc vous n'aurez vraiment aucune chance de vous perdre dans les vignobles bordelais. Une fois encore, dès le début, le jeu vous plonge dans son univers. Une longue vidéo en début de jeu se lance à peine le disque avalé par la petite Wii. Des images du jeu, mais aussi des images d'époque, des vraies. Comme un documentaire, la voix off vous pose le contexte. Pour vous motiver dans votre mission, vous verrez même quelques parisiens pleurer sur les Champs Elysées en regardant défiler les Allemands. Donc vous y êtes, votre guerre vous attend. Comme à l'accoutumée, vous combattrez dans différents contingents, et vous ferez même la connaissance des résistants. L'entente ne sera pas toujours bonne mais, réunis dans un but commun, les frictions cachent souvent des sentiments forts et loyaux (Regardez bien les cinématiques, vous remarquerez qu'ils sont parfois à deux doigts de tous se tomber dans les bras.)

Bizarrement, depuis trois volets, il faut bien l'avouer, Call of Duty nous ressert toujours  la même chose, mais on ne s'en lasse pas encore. Les différentes cartes se ressemblent sans pour autant être identiques. Tout vous semble familier et pourtant vous venez tout juste de lancer le jeu. Seuls les joueurs de la 360 auront déjà leurs habitudes, leurs repères et petits coins familiers, vu que la version est, nous l'avons déjà dit, un copié-collé. Dans tous les cas, jouer à Call of Duty est toujours un plaisir, même si au fond, rien ne change. Pas de surprise, on sait comment aborder le jeu, comment gérer l'Allemand et toute sa clique en face de vous. A force de pratiquer l'IA ennemie, on arrive toujours à prévoir ses ripostes.

Call of Duty 3 Wii - img 3Call of Duty 3 Wii - img 4

Mais c'est aussi...
... des situations conflictuelles avec vos compagnons d'armes. Quand on dit que Call of Duty ne change rien au fil du temps, ce n'est pas pour rien. Prenez le premier numéro sur PC puis enchaînez avec le troisième. On retrouve exactement les mêmes défauts. Par exemple, les contacts avec vos collègues. Vous vous marchez toujours autant dessus, ces boulets vous gênent toujours autant quand il faut se replier, squattent la planque que vous vouliez pour vous mettre à couvert, vous poussent, vous empêchent de faire vos mouvements librement... Bref, pour ce troisième volet, on les maudit, plus d'une fois on s'énerve devant l'écran en criant "Mais pousse toi bordel !". Et même si le problème dure depuis le début, on ne s'habitue jamais. Parfois, on en arriverait même à souhaiter faire la guerre tout seul. Et alors quand en plus, ils se mettent à vous parler, là, vous jurez vraiment plus fort. Bien sûr, dans la "vraie vie" vous auriez sûrement le même problème, puisque, réalisme oblige, vous ne pouvez pas passer au travers de vos compagnons. Mais au moins, si on pouvait les contourner avec fluidité sans perdre autant de temps, surtout quand l'ennemi vous arrose... S'il vous plaît, pensez à ça pour le quatrième !

Call of Duty 3 Wii - img 5Call of Duty 3 Wii - img 6

Mais, vos boulets font des efforts cette fois-ci. A une époque, tant que vous n'étiez pas parti devant tout seul, que vous n'aviez pas tué au moins une bonne dizaine d'Allemands et déblayé un peu le terrain, vos copains restaient en arrière. Elle était belle l'équipe !
Maintenant, les soldats prennent des initiatives, ne vous attendent pas tout le temps. Ils avancent d'eux-mêmes, tuent sans votre aide, bref, ils bossent aussi. Et c'est très pratique, surtout lorsque  vous débutez une mission sans aucune munition et que pour en avoir il faut tuer quelques Allemands. Niveau combativité, ils commencent à assurer, niveau intelligence, nous sommes encore dans le négatif.
Enfin, ne pensez pas que vous allez pouvoir vous la couler douce, ce n'est pas encore pour tout de suite. Vous entendrez toujours votre chef vous balancer un "On y va !" après que vous ayez frôler de près la mort au moins deux fois. Pas le temps de souffler !


Quand la Wii s'en mêle

Bon, déjà, sortir Call of Duty sur console, alors qu'à la base CoD est un jeu PC, est une hérésie. Mais l'adapter sur la Wii, c'est le pompon. Pas que le genre soit totalement inadapté au nouveau gameplay, mais, il aurait certainement mieux eu sa place sur un vrai PC, avec un clavier, une souris, des éléments familiers en somme.

Call of Duty 3 Wii - img 7Call of Duty 3 Wii - img 8

Combien de cheveux en moins '
Point positif : tireur d'élite ou fraggueur du dimanche, tout le monde est placé sur le même niveau, car tout le monde devra s'adapter à cette nouvelle façon de jouer. Les connaisseurs le savent, tous les CoD, au tout début du jeu, vous propose un très, mais alors très, rapide entraînement pour vous rappeler des commandes de base. Là pour le coup, il ne s'agit pas de vous rappeler mais de vous apprendre. Et très vite, vous allez vous rendre compte que ça ne va pas être une partie de plaisir... Posons le contexte, vous tenez d'une main le Nunchuk pour vous diriger et de l'autre main vous vous servez de la Wiimote pour tirer et viser.

Première chose à faire, régler le niveau de sensibilité de la Wiimote. Sinon, votre fusil va partir à droite à gauche, vous allez raser le sol, regarder continuellement le ciel et faire un tour sur vous-même tellement la commande est sensible. Au bout de cinq minutes, vous aurez mal au coeur. Ensuite, prenez votre temps, et surtout, pas de grand geste ! Vous n'aurez qu'un léger mouvement du poignet à réaliser pour regarder autour de vous, viser et tirer. Côté précision, en revanche, à partir du moment où vous avez trouvé la bonne stabilité, vous retrouverez vos automatismes et viserez toujours aussi bien entre les deux yeux. Mais attention, dans le feu de l'action, vous perdrez vite vos moyens et la Wiimote fera une nouvelle fois des siennes. Restez calme, de toute façon vous le savez bien, vous ne mourrez qu'au bout de huit balles dans le corps. Vous avez le temps de rétablir, voire même de lancer une grenade dans la foulée. Heureusement, CoD se sert des vrais boutons bien basique pour certaine de ses commandes. Le tout est d'avoir des grandes mains ou des grands doigts pour pouvoir, premièrement, lancer une grenade, deuxièmement jeter un oeil sur vos objectifs et accessoirement, sauvegarder votre partie. Donc, pour ceux et celles qui ont gardé des mains d'enfants, vous devrez jonglez deux fois plus. C'est sport !

Call of Duty 3 Wii - img 9Call of Duty 3 Wii - img 10

Bouge tes mains, bouge !
Mais Call of Duty ne se contente pas de vous mener la vie dure dans les mouvements de base. Et non, il faut bien exploiter jusqu'au bout les capacités du Nunchuk et de la Wiimote réunis, sinon, ce ne serait vraiment pas drôle...

Vous vous souvenez des charges à poser sur les chars, à l'époque vous n'aviez besoin que d'un clic de la souris et de partir en courant. Aujourd'hui, vous poser la charge, mais il vous aussi l'armer, sortir le goupillon et partir en courant. Vous le verrez à l'écran, le jeu vous montre comment bouger vos pads dans le bon sens. Attention, suivez bien le schéma sinon, vous risquez d'y passer des heures à gigoter sans aucun résultat.
Car finalement, des fois on se pose des questions. Vous positionnez comme il faut la manette, à la verticale, à l'horizontale, devant vous, derrière votre oreille, baissée, levée (cherchez l'intrus), mais rien ne se passe. C'est comme pour cet Allemand qui vous attaque au corps à corps. Bon déjà que vous n'êtes pas habitué à voir l'ennemi d'aussi près voilà que vous devez remporter l'épreuve de force contre lui... Alors vous suivez les instructions, tranquillement d'abord, puis de plus en plus fort... Là vous commencez un peu à pester, une fois de plus, et vous en arrivez à secouer les pads devant vous tellement fort que le mec se retrouve à terre. Bon, ce n'était peut être pas très académique, encore moins esthétique, mais au moins, vous revoilà le fusil à la main, nettement plus à l'aise dans cette posture.

Call of Duty 3 Wii - img 11Call of Duty 3 Wii - img 12

En tous les cas, le nouveau gameplay apporte un petit plus. Comme c'est nouveau, vous serez surpris (comme quoi CoD peut encore surprendre...) et parfois un peu gauche... Au volant de la Jeep, il vous vous faudra mimer une vraie prise en main de volant pour semer vos ennemis. Dans une barque, il faudra ramer...

Si la prise en main est un peu délicate au début et qu'elle ne vous facilitera pas la vie en cours de partie, elle ne vous débectera pas suffisamment pour stopper le jeu en cours de route. Bien au contraire, vous aurez toujours envie de dompter la bête ! Et puis tant qu'elle ne vous empêche pas de bien viser, vous n'aurez aucune raison de laisser tomber l'aventure.


Quant au reste...

Le temps que vous vous fassiez à la combinaison Nunchuck et Wiimote, vous n'aurez sans doute pas le temps de regarder ni d'écouter un peu ce qu'il se passe autour. Il y a plus important à faire en pleine fusillade que de vous attarder sur les décors. Et comme il se peut que vous soyiez un peu énervé au début parce que vous vous ferez tuer bêtement à cause de de cette nouvelle façon de jouer, (bien sûr, pas à cause de vous ni de votre maladresse...), vous aurez réellement d'autres chats à fouetter. A la limite, vous sortirez ici et là une injure à vos boulets de compagnons qui n'en loupent pas une, mais en attendant, votre concentration sur cet unique point primera sur tous les autres aspects du jeu.

Call of Duty 3 Wii - img 14Call of Duty 3 Wii - img 15

Pour ce qui est du graphisme
Votre PC fait mieux et la 360 aussi. Néanmoins, Call of Duty 3 version Wii n'a pas de honte à s'afficher sur vos écrans. Ce n'est peut-être pas ce qu'il se fait de mieux à l'heure actuelle, mais il n'est pas non plus immonde. Loin de là et bien au contraire ! Sa qualité graphique est tout à fait respectable et ceux qui le déprécieront sur cet aspect s'arrêteront vraiment à pas grand chose. Les effets de fumées et les explosions sont assez réussis. Si les textures sont moins fines, parfois un peu grossières, si vos compagnons de jeu ont des mines un peu figées, rappelons simplement que la Wii, et ce n'est pas un secret, puisque c'est dit et répété sur quasiment tous les tests, ne prétend pas concurrencer des consoles plus puissantes que la 360 et bientôt la PS3. Sachez simplement que vous ne perdez absolument rien au jeu, vous aurez toujours autant d'ennemis à abattre, aucun ne sera invisible ni ne vous surprendra (les Allemands de CoD sont aussi discrets que des éléphants dans un poulailler de toute façon...). Pour conclure sur le sujet, si le jeu est un peu en dessous graphiquement, ce n'est pas pour autant une tare.

Call of Duty 3 Wii - img 16Call of Duty 3 Wii - img 17

Et la bande son '
Les envolées musicales sont parfaites, rien à redire, elles sont fidèles à ce qu'on a toujours connu depuis le début. C'est grand, c'est fort, adapté au contexte, vous donnent des ailes parfois ou annoncent un moment critique. Donc côté musique, c'est excellent. Tous comme les bruitages, les explosions ou les balles qui ricochent. Tout est bien réalisé et contribue à vous immerger dans la bataille.

Sauf qu'à un moment donné, les boulets, qui déjà vous cassaient un peu les pieds en vous marchant dessus, décident d'ouvrir la bouche et donc, de parler.  Et là vous n'avez plus qu'à subir, parce qu'il est impossible de couper le son, pour toutes les raisons citées au dessus. Donc, vous devez les entendre. Les écouter, c'est une autre histoire, mais les entendre, vous ne ferez que ça. Alors, entre l'idiot qui n'a appris qu'une seule phrase dans sa vie "Qu'est ce qui t'arrives, t'es pas habitué à ce que l'ennemi riposte '" et vous la sort à peu près toutes les dix minutes, l'autre brutos hargneux "Prends ça, sale boche", votre chef qui vous serine sans arrêt "On y va !" alors qu'il n'y a que vous qui y aller justement, la coupe est vite pleine.
Ensuite, il y a l'humour... enfin, il paraît qu'il y a de l'humour... un peu sarcastique dans l'ensemble. Exemple : "Les Français savent faire deux choses, se rendre et se rouler des pelles." Enfin, nous on sait se battre pendant que toi tu restes planqué derrière...

 
La bande son côté dialogue est donc mal faite (pour rester poli). On s'était fait à l'allemand marmonné et déformé, mais là, les dialogues remportent la palme. Ils ne volent pas haut et même des fois, vous les entendrez en écho... Et oui, comme votre armée est anglophone et que vous rencontrez des résistants français, ils ne sont pas censés parler la même langue. Votre jeu est totalement en VF, mais ça n'empêchera pas les tradutions de français en... français... Cherchez l'erreur...


Conclusion

Call of Duty 3 Wii - img 21Call of Duty 3 ne compte pas de gros défaut. La prise en main s'avère délicate mais rassurez-vous, à la moitié du jeu vous arriverez à vous y faire. Si vous avez l'occasion de le voir à l'oeuvre avant de l'acheter, n'hésitez pas à jeter un oeil. On aime ou on n'aime pas et certains joueurs aguerris ne s'abaisseront sans doute pas à multiplier les mimiques. Pourtant, le défi est à relever, car le gameplay apporte réellement une autre dimension au jeu, un petit vent d'air frais au milieu de tout ce déjà vu. Et puis, quand on finit par se prendre au jeu, tout devient très intuitif.

On ne pouvait clore se test sans évoquer le gros bémol de cette version Wii : la suppression pure et simple d'une campagne multi. Et oui, ici, seule une aventure solo (avec vos boulets cependant, pour vous tenir chaud) vous attend. Et une campagne solo à CoD ne dure jamais bien longtemps. Dommage donc, vous ne pourrez pas affirmer vos capacités à maitriser les deux pads face à vos amis.

Donc, à vous de voir s'il vaut la peine d'être acheté. Vous ne raterez pas grand chose si vous vous contentez de rester sur la version 360. Mieux, vous ne courerez pas le risque d'être déçu. Pour les autres, méchant dilemne, car jouer à CoD garantit toujours des bons moments de jeu. Et puis comme la version PC n'est toujours pas d'actualité... Et puis comme c'est bientôt Noël... Et puis comme vous le trouverez vite d'occasion (point positif d'une courte durée de vie)... Voilà au moins quatre bonnes raisons de vous le procurer...


+ Les plus
  • Esprit intact de Call of Duty
  • Quelques apports sympathiques avec la combinaison Wiimote et Nunchuck
  • L'immersion
- Les moins
  • La prise en main
  • Les dialogues

Notes

  • Graphisme On l'entendra partout "C'est moins beau que..." Et oui, en effet, ce portage là ne vaut pas la 360 et encore moins votre bon vieux PC et sa bonne vieille carte graphique. Mais vous reconnaîtrez sans mal les fameux décors, même si les textures ne sont pas particulièrement travaillées. Le jeu reste tout de même très beau et n'a pas à avoir honte de ce qu'il a à vous proposer.
    7/10
  • Bande son Dommage qu'on ne puisse pas couper le son par moment. Sans les rafales de tir difficile de s'immerger... Mais si seulement vos compagnons d'armes pouvaient se taire de temps en temps ! Sinon, pas de grand changement, les envolées musicales sont encore une fois très hollywoodiennes, les balles qui ricochent au-dessus de vos têtes et tous les bruitages de vos parties vous immergent totalement dans le feu de l'action. Mais faites qu'il y ait un jour une option pour décocher les dialogues !
    7/10
  • Jouabilité C'est le gros point sur lequel on attendait le jeu et on est servi. Vous passerez énormément de temps à vous habituer à cette prise en main. Avant de vous lancer plus loin dans l'aventure, il vous faudra régler le degré de sensibilité de la Wiimote, sinon vous risquez de passer le plus de temps le nez en l'air ou en train de faire un tour sur vous-même. Très délicat à apprivoiser, le jeu en perd du coup toute sa saveur.
    5/10
  • Durée de vie Rien d'extraordinaire, dix heures si vous prenez votre temps. Ce CoD là ne vous offrira qu'une campagne solo. Donc vous en aurez vite fait le tour.Si vous avez encore le coeur, vous pourrez revenir jouer sur certains chapitres...
    6/10
  • Scénario Call of Duty n'a jamais cassé des briques en matière de scénario. C'est la Seconde Guerre Mondiale, il faut sauver la France des Allemands, avec votre mitraillette et quelques grenades. Pas de grosses innovations, vous effectuerez vos missions à travers la campagne normande et quelques villages détruits.
    5/10
  • Note générale Petite déception sur ce nouveau jeu Wii. La jouabilité à la Wiimote et au Nunchuk y est pour beaucoup. Fidèle à lui-même, à part ce nouvel aspect, Call of Duty 3 ne vous proposera rien de nouveau. Pour ceux qui y ont touché sur la 360, vous retrouverez exactement les mêmes niveaux. Simple portage, le petit plus que devait apporter le gameplay ne suffit sans doute pas à faire de ce jeu un incontournable. Mais Call Of Duty est toujours un plaisir...
    7/10
  • Partager ce contenu :
Dans le même style
  • Test Call of Duty Black Ops
    Publiquement disponible depuis maintenant quelques heures, Call of Duty Black Ops se confrontera dans les prochains jours au test ultime. En effet, pour l’heure seuls les inconditionnels fans se sont mobilisés à minuit précises pour ...
  • Test Call of Duty Modern Warfare 2
    L’attente fut longue pour de nombreux joueurs et fans de FPS qui auront attendu deux ans avant de pouvoir savourer pleinement la suite du fameux Call of Duty 4 : Modern Warfare. Des mois avant sa sortie, ce dernier n’a pas hésité à ...
Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
chris123 offline Hors ligne Vétéran avatar 1732 points
Le #170068
A quand un portage sur PC '
Jouer aux FPS sur console c'est du n'importe quoi.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire