Test Captain Tsubasa New Kick Off

Le par Fabien H.  |  0 commentaire(s)
Captain Tsubasa : New Kick Off - vignette

Bien connu de ceux et celles qui ont suivi avec assiduité l'émission Youpi  ! L'école est Finie sur La Cinq, Olive et Tom demeure l'un des animés les plus appréciés des années 80. Les aventures de Olivier Atton, de Thomas Price et de la Newpie ont bercé l'enfance de nombreux d'entre nous, avec une véritable identification. Aussi, nous avons tous essayé de reproduire le tir de l'aigle dans la cour de récréation, quitte à se faire bien mal aux cuisses. Alors que nous n'avions jamais profité d'une adaptation du manga en jeu vidéo en Europe, Konami nous propose de prendre le train en marche avec Captain Tsubasa  : New Kick Off. Les fans répondront-ils présents plus de vingt ans plus tard ?

Ils sont venus pour gagner

Pour peu que vous ayez suivi La Cinq ou le Club Dorothée entre la fin des années 80 et le milieu des années 90, impossible d'être passé à côté d'un animé culte  : Olive et Tom. Cette adaptation du manga japonais Captain Tsubasa de Yôichi Takahashi a connu un grand succès en raison de son histoire focalisée sur le football. Le personnage central, Tsubasa (Olivier Atton) intègre une nouvelle équipe japonaise composée d'amateurs  : La Nankatsu Junior High (Newpie). Aussi, les téléspectateurs progressaient avec les principaux protagonistes, enchaînant les coups durs, et les victoires, avant de devenir de véritable vedettes au Japon. La particularité du manga se focalisait dans son côté spectaculaire et surréaliste. En effet, certains joueurs disposaient de capacités spéciales telles que le tir de l'aigle, des illusions de balles, des attaques combinées avec appuis sur les poteaux, etc.

Les lois de la physique étaient également détournées, puisque les joueurs pouvaient effectuer des bonds de plusieurs mètres afin de réceptionner le ballon, ou simplement faire un spectaculaire retourné acrobatique, déformant la balle sous le choc et perçant les filets du gardien. Bref, le suspens durait parfois de nombreuses secondes, accompagné d'un commentateur très bavard. Aussi, il n'était pas rare qu'un épisode ne se focalise que sur une poignée d'actions au cours d'un seul match, sachant que les terrains étaient connus pour être interminablement grands. Au fil des rencontres menées par la Nankatsu, de nombreux capitaines adverses nous ont marqué. Parmi eux, on se souviendra immédiatement de Kojiro (Mark Landers) pour sa férocité sur le terrain et son lourd passé. Ce n'est qu'après quelques matches qualificatifs que certains des meilleurs joueurs intègrent une nouvelle équipe appelée la Newteam.

Captain Tsubasa : New Kick Off - 1 Captain Tsubasa : New Kick Off - 2

Après quelques épisodes sortis sur Super Famicom et plus récemment sur PS2, l'Europe profite de son tout premier jeu adapté du célèbre manga, Captain Tsubasa  : New Kick Off. Développé par Konami, le soft permet de revivre une partie des premiers moments de la Newteam jusqu'à la fin de la série principale, lorsque Tsubasa rejoint l'équipe de Roberto au Brésil. Bref, cette mise en bouche permet de renouer avec les fans, leur rappelant les moments forts des matches, tout en nous remémorant les différents personnages que nous avions suivi par le passé. Seulement, le résultat ne demeure pas si convainquant que l'on aurait pu s'imaginer. En effet, le jeu n'est pas spécialement immersif, tout en proposant une scénarisation relativement moyenne. Cela est dû à une subtilité relativement exotique qui se focalise dans la façon dont nous allons mener les matches.



Si nous suivons scrupuleusement chaque rencontre majeure du manga, le déroulement n'appartient qu'à vous. Aussi, vous pourrez simplement enchaîner les tirs au but, sans aucune mise en scène spécifique. En revanche, il faudra effectuer des actions spéciales en adéquation avec les faits opérés dans l'oeuvre originale afin de visionner quelques passages clés de la série. Il faudra par exemple s'arranger pour effectuer une confrontation entre Tsubasa et le capitaine de l'équipe adverse, ou laisser un joueur ennemi marquer un but sans broncher... Pour savoir pertinemment les actions à effectuer, il faudra bien évidemment visionner l'animé ou le manga. Ce détail aura certes son importance pour les fans, mais se révèle malgré tout assez frustrant pour le jeu en lui-même. Aussi, il ne suffira pas d'enchaîner les buts pour avoir un bon score en fin de match (de E à S), mais également suivre scrupuleusement les actions requises.

Captain Tsubasa : New Kick Off - 3 Captain Tsubasa : New Kick Off - 4



Une passe, un crochet et on a marqué

À l'instar des volets de Tecmo sortis sur Super Famicom, Captain Tsubasa  : New Kick Off se veut un jeu à mi-chemin entre la simulation de foot et le RPG. Concrètement, vous ne jouerez presque jamais en temps réel, puisqu'un menu sera utilisé pour chaque action que vous souhaiterez effectuer. Konami a donc suivi scrupuleusement l'architecture des softs sortis il y a plus de quinze ans, sans réellement en apporter des nouveautés. De prime abord, sachez que ce Captain Tsubasa ne dispose d'aucune fonctionnalité tactile et se concentrera sur des déplacements à l'aide de la croix directionnelle. Afin d'avoir une vue d'ensemble du match, l'écran supérieur de la DS affiche un angle de vue latéral et semi-aérien pour bien distinguer les joueurs sur le terrain, tandis que l'écran inférieur présente l'intégralité du terrain et les positions précises des joueurs. Si l'instinct tactique au niveau des déplacements n'est pas vraiment développé, cela permet de rester informé sur le nombre de joueurs en attaque et en défense.



Sur le terrain, vous pourrez déplacer votre joueur en temps réel à l'aide de la croix directionnelle, mais si vous souhaitez effectuer une passe, un tir ou encore une esquive (dribble), il faudra passer par un menu spécial. Ce dernier s'amorce à tout moment via le bouton Y, mettant le jeu en pause afin de vous laisser le temps de sélectionner l'action à effectuer. En revanche, dès que vous vous rapprochez d'un adversaire, le jeu se mettra automatiquement en pause afin de vous proposer plusieurs options  : passe, tir, esquive, tacle, blocage ou encore récupération. Bien évidemment, les actions diffèrent suivant votre statut d'attaquant ou de défenseur. La réussite des actions ne prend donc pas en compte un timing à l'instar d'un jeu de foot classique, mais bien les statistiques des joueurs. Aussi, avant de sélectionner une action, veiller à comparer les caractéristiques (force, défense,  vitesse, mental, etc) des deux sportifs. Bien évidemment, si l'adversaire effectue un tacle alors que vous faites une passe, il est certain que vous ne perdrez pas la balle. Bref, on se retrouve dans une configuration similaire à Pierre Feuille Ciseau, comprenant par la même occasion l'atout statistique dans le cas de confrontations directes (passe et blocage, conservation et récupération, etc).

Captain Tsubasa : New Kick Off - 5 Captain Tsubasa : New Kick Off - 6

Chaque action effectuée par un joueur nécessite des points d'action, marqués par une jauge à l'écran. Cette dernière se voit fortement diminuée lorsque vous utilisez des techniques spéciales telles que la feinte de Tsubasa, le dribble sur la ligne de Taki, ou encore le tir du faucon de Nitta. La jauge se remplissant toutefois assez rapidement lorsque vous ne sollicitez pas trop fréquemment les mêmes joueurs, il est possible d'enchaîner à plusieurs reprises des techniques spéciales qui opèrent généralement de la même façon que dans l'animé, même si le rendu graphique ne leur fait pas honneur. Bien que le déroulement des matches demeure surréaliste, il ne sera pas rare de faire des hors-jeu, et de botter en touche. Aussi, il faudra compter sur des coups francs et autres penalties. Concernant l'utilisation du goal, il faudra compter sur vos statistiques et l'utilisation de votre capacité spéciale pour arrêter efficacement les tirs adverses. Même s'il faudra indiquer au préalable une estimation où le ballon va arriver dans la cage, vous pourrez aisément arrêter les tirs si vous disposez de bonnes compétences.



Les statistiques de vos joueurs peuvent s'améliorer sporadiquement pendant les matches en effectuant plusieurs passes d'affilée, augmentant ainsi un multiplicateur de combos. Si vous ne perdez pas la balle pendant vos échanges, vous disposerez d'une meilleure efficacité de tir par exemple. En outre, vous remporterez parfois des objets tels que de meilleures chaussures à l'issue des rencontres, permettant ainsi de gonfler les caractéristiques de vos joueurs. Si le système de jeu semble de bonne facture – bien que très similaire aux opus Super Famicom – il faut malgré tout indiquer que le déroulement est excessivement frustrant. Outre les lacunes liées à la reproduction des actions opérées dans l'animé, chaque opération effectuée s'ensuit de mini dialogues des joueurs, hachant ainsi purement et simplement l'action pour rien. Il suffit par exemple de faire une passe longue pour qu'une série de cut-scenes s'amorcent pour chaque tentative de récupération par les adversaires sur la trajectoire de la balle. Ainsi, chaque match peut prendre une bonne trentaine de minutes, ce qui a tendance à agacer.

Captain Tsubasa : New Kick Off - 12 Captain Tsubasa : New Kick Off - 11



Galerie d'images

Captain Tsubasa : New Kick Off - 32 Captain Tsubasa : New Kick Off - 31

Captain Tsubasa : New Kick Off - 30 Captain Tsubasa : New Kick Off - 29

Captain Tsubasa : New Kick Off - 28 Captain Tsubasa : New Kick Off - 27

Captain Tsubasa : New Kick Off - 26 Captain Tsubasa : New Kick Off - 25

Captain Tsubasa : New Kick Off - 24 Captain Tsubasa : New Kick Off - 23

Captain Tsubasa : New Kick Off - 22 Captain Tsubasa : New Kick Off - 21

Captain Tsubasa : New Kick Off - 20 Captain Tsubasa : New Kick Off - 19

Captain Tsubasa : New Kick Off - 18 Captain Tsubasa : New Kick Off - 17

Captain Tsubasa : New Kick Off - 16 Captain Tsubasa : New Kick Off - 15

Captain Tsubasa : New Kick Off - 14 Captain Tsubasa : New Kick Off - 13



Défaite et déception

Il est clair que Captain Tsubasa  : New Kick Off ne peut pas s'adresser à n'importe quel fan de jeu de foot, en raison de son gameplay très axé sur le RPG, à l'instar de la série Inazuma Eleven. Toutefois, le titre de Konami montre clairement ses limites dans sa réalisation graphique somme toute assez abjecte. Le rendu 3D des personnages sur le terrain est si immonde qu'il devient difficile de bien percevoir quel joueur nous dirigeons. Les cut-scenes illustrant les capacités spéciales mettent en évidence des modèles de très faibles qualités et pauvres en détails (sans parler des maillots qui ne sont pas toujours ceux du manga). Toutefois, on appréciera la présence d'artworks officiels pendant les phases de dialogues, ce qui permet de se dire qu'il s'agit tout de même d'une adaptation de Captain Tsubasa et non un jeu de foot au rabais.



Vous l'aurez compris, la réalisation graphique est un point critique de cet opus DS. Nous regrettons ainsi les sprites 2D des volets Super Famicom qui étaient pour le coup bien plus immersifs, notamment dans les sauts et autres techniques spéciales. En sus, l'édition européenne de Captain Tsubasa  : New Kick Off a été purement et simplement amputée des voix originales, ce qui constituait un réel argument de l'édition japonaise. L'expérience de jeu devient ainsi très fade, surtout que les musiques ne sont guère variées ni exceptionnelles, dans parler des bruitages de piètre qualité.

Captain Tsubasa : New Kick Off - 7 Captain Tsubasa : New Kick Off - 8

Malgré tout, la durée de vie du soft est relativement honorable, puisqu'il s'appuie sur une bonne quinzaine de matches, ainsi que des scénarios inédits dans le cas ou vous parvenez à remplir les conditions demandées lors des rencontres principales du jeu. En sus, il est possible de jouer en multijoueur jusqu'à quatre suivant diverses configurations  : un contre un, deux contre l'IA, deux contre un et deux contre deux. Vous pourrez également vous adonner aux joies de l'échange d'objets entre joueurs en local, mais également en ligne via le service Wi-Fi de la console. Cependant, l'intérêt se veut assez limité, au vu de la qualité générale du soft et de son intérêt somme toute assez étouffé par une mise en scène complètement hachée.

Bien qu'il s'agisse de la première adaptation vidéoludique du manga Olive et Tom à débarquer en Europe, force est de constater que Captain Tsubasa  : New Kick Off n'est pas la plus reluisante. Reprenant majoritairement le gameplay de ses ancêtres sur Super Famicom, le soft de Konami perd de son intérêt en raison d'une réalisation graphique complètement ratée, mais aussi pour l'absence totale de voix dans l'édition européenne. Aussi, l'expérience de jeu demeure très fade et diablement frustrante en raison de matches hachés par des dialogues intrusifs et réguliers, ainsi que des conditions lourdingues pour remporter efficacement la victoire. Si les fans de la série pourront éventuellement craquer pour le soft, il est toutefois vivement conseillé de se procurer dans un premier temps les volets sortis sur la 16 bits de Nintendo, pour une immersion plus poussée.

Captain Tsubasa : New Kick Off - 9 Captain Tsubasa : New Kick Off - 10



+ Les plus
  • Enfin une adaptation de Captain Tsubasa en Europe
  • Gameplay intéressant
- Les moins
  • Réalisation graphique ratée
  • Absence de voix dans la version européenne
  • Matches hachés par des cut-scenes inutiles
  • Obligations scénaristiques
  • Mise en scène peu travaillée

Notes

  • Graphisme Le rendu graphique de ce Captain Tsubasa est de piètre qualité : les modèles 3D sont grossiers et manquent clairement de détails, la distinction des joueurs sur le terrain est médiocre. Bref, nous regrettons que l'équipe de développement n'ait pas opté pour un rendu cel-shadé ou simplement en 2D, à l'instar des volets Super Famicom. Toutefois, on appréciera la présente des artworks officiels du manga pour illustrer certaines animations et dialogues.
    4/10
  • Bande son Très clairement, l'édition européenne du jeu a été sérieusement terminée à la serpe. La présence des voix originales lors des phases de dialogues enrichissent l'expérience de jeu et le dynamisme. Seulement, elles n'ont pas été incluses dans notre cas, résultant de ce fait sur un mutisme omniprésent. Au vu du faible nombre de thèmes musicaux et les bruitages peu convaincants, le rendu sonore est au final très pauvre.
    3/10
  • Jouabilité Mariant le jeu de foot et le RPG à l'instar de ses ancêtres, Captain Tsubasa : New Kick Off dispose de bonnes bases, s'appuyant sur des pauses pour sélectionner ses actions et une réussite suivant les compétences de chaque joueur. Seulement, l'ensemble des matches s'alourdit par de trop nombreux dialogues après chaque mouvement, ainsi que l'obligation d'effectuer des actions bien précises pour remporter de bons scores.
    5/10
  • Durée de vie Malgré tout, le jeu dispose d'une bonne longévité, comptant une quinzaine de rencontres de plus de trente minutes chacune, ainsi que des scénarios secondaires qui se débloquent en fonction de la concordance des matches avec le manga. En complément, il faudra compter sur un mode multijoueur jouable jusqu'à quatre, en coopération ou en compétition.
    6/10
  • Scénario Le scénario s'avère bien présent, avec une bonne concordance avec le manga dans l'évolution de la Nankatsu vers les championnats japonais pour devenir la meilleure équipe du pays. Si les fans apprécieront le fait de pouvoir effectuer les mêmes moments forts que dans le manga au cours de leurs matches, ce côté assez restrictif pour débloquer l'ensemble du contenu du jeu s'avère très frustrant.
    6/10
  • Note générale Bien que faisant clairement appel aux grands nostalgique de la célèbre série Olive et Tom, Captain Tsubasa : New Kick Off demeure une production globalement perfectible, en raison d'une réalisation vraiment ratée et une édition européenne clairement creuse. Les mécaniques de gameplay, reprises des versions Super Famicom, sont plutôt bien menées, mais le déroulement des matches devient particulièrement poussif en raison de ses obligations scénaristiques à prendre en compte et des incessantes cut-scenes. Dommage.
    4/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire