Test de Colin McRae DiRT

Le par Alain L.  |  0 commentaire(s)
Colin McRae  Dirt :  le premier trailer (120x120)

Suite à l’intéressante preview du jeu, je me devais en tant que gamer invétéré de parachever cet article avec un test plus complet, exhaustif et surtout finalisé. Avec en main un exemplaire du jeu final, je m’en vais installer ce jeu très attendu de tous.

Trois ans d'absence

Après la longue et lourde installation (10.5Go au compteur),  je peux enfin lancer le jeu et admirer cette superbe introduction. Inspirée la plupart du temps, de séquences de jeu précalculées, la présentation donne immédiatement le ton de ce titre de grande qualité.

Colin McRae Dirt   Image 23   Colin McRae Dirt   Image 24
 
Doté de menus limpides et complets, Colin McRae : DiRT offre au joueur une flopée d’options allant des graphismes à la qualité du son en passant par les inévitables commandes de jeu. Un arsenal certes conventionnel, mais qui permet au joueur de peaufiner rapidement ses paramètres au fil des heures et surtout de l’habitude.

Colin McRae Dirt   Image 25   Colin McRae Dirt   Image 26
 
En marge des options, on pourra aussi visualiser nos statistiques de jeu qui ne cesseront d’évoluer avec le temps. Une manière de montrer aux yeux du monde nos qualités de pilote expérimenté. Plusieurs modes de jeux sont actuellement disponibles dans lesquels il faudra  tout naturellement s’imposer de main de maître.

Colin McRae Dirt   Image 27   Colin McRae Dirt   Image 28

Je vais tout d’abord vous parler du mode carrière, le mode le plus consistant et le plus important du jeu à vrai dire. Comme son nom l’indique, ce mode nous permet de gravir les échelons du sport automobile. Pour rejoindre le panthéon des meilleurs pilotes, il faudra veiller à remporter le plus grand nombre d’épreuves toutes aussi variées.

Court mais complet

D’une structure pyramidale, la carrière veut avant tout nous dévoiler une efficace et intéressante diversité automobile ne s’accrochant plus seulement au Championnat du Monde des Rallyes (WRC). Le Championnat Off-Road (CORR), le Rally Raid et le Rally Cross font désormais partie intégrante de ce mode on ne peut plus haletant.

Colin McRae Dirt   Image 30   Colin McRae Dirt   Image 29

Il m’a fallu pas moins de dix heures de jeu pour venir à bout de cette vaste carrière équipé d’une bonne vieille manette. Dans l’optique d’établir un jugement équitable, j’ai joué au jeu à l’aide de trois différents contrôleurs de jeu que sont le clavier, la manette et pour finir le volant.

Colin McRae Dirt   Image 21   Colin McRae Dirt   Image 22

Le moins que l’on puisse dire c’est que le volant retranscrit à merveille les sensations de glisse d’un bolide automobile. Notamment lorsque le bolide en question respecte avec un soin tout particulier la réalité physique.

Colin McRae Dirt   Image 37   Colin McRae Dirt   Image 38

De victoire en victoire, nous serons à même d’accéder un niveau supérieur de la compétition via une collecte régulière de points. Ces points, nous pouvons uniquement les acquérir à la force de nos bras et de notre mental. Pour contribuer à ces victoires, il sera néanmoins possible de se procurer des engins plus puissants qu’à l’accoutumée.

Chauffards s'abstenir

Selon le degré de difficulté choisi, la somme gagnée augmentera en conséquence, ce qui nous permettra au final de nous procurer de meilleurs bolides. Pour les joueurs plus consensuels, il sera possible de compenser cette carence mécanique en optimisant les réglages de notre bolide.

Colin McRae Dirt   Image 39   Colin McRae Dirt   Image 40

Sans se montrer indispensables, ils permettent toutefois de gagner en performance sous réserve bien sûr de connaître les conséquences de tels réglages.  Les dégâts physiques sont aussi pris en compte dans l’addition finale.

Colin McRae Dirt   Image 31   Colin McRae Dirt   Image 32

Et il faudra faire attention à ne pas rencontrer trop d’obstacles durant une épreuve sous peine d’être immédiatement pénalisé. Suivant les paliers de difficultés, les chocs auront plus ou moins de conséquences sur notre matériel. Courageux que je suis, j’ai immédiatement adopté une difficulté des plus relevées dans l’optique de savourer pleinement le jeu.

Colin McRae Dirt   Image 33   Colin McRae Dirt   Image 34

Malheureusement pour moi, une simple erreur de conduite a suffit à désolidariser la roue avant gauche de ma belle Punto. Cette douloureuse expérience me rappelle combien il faut être prudent en arpentant à pleine vitesse un virage en épingle.



Une jouissive difficulté

Les différences entre chacun des niveaux de difficulté se jouent sur plusieurs points. La mécanique, l’adhérence et les dégâts sont les principaux responsables de cette diversité. Plus exigeant, le mode Pro démontre à quel point il est nécessaire de s’y connaître un tant soit peu en mécanique faute de quoi jouer avec des réglages peut rapidement finir dans le bac à sable dans le meilleur des cas.

Colin McRae Dirt   Image 35   Colin McRae Dirt   Image 36

Dans ce même mode, on ressent avec plus de réalisme le poids de notre véhicule qui ne doit être victime de mouvements trop brusques, sinon c’est la sortie de route assurée.  Au niveau physique, cette difficulté ne permet aux joueurs que de commettre un nombre infime d’imprécisions.

   Colin McRae Dirt   Image 43   Colin McRae Dirt   Image 44

Une violente collision se termine à coup sûr sur une disqualification pure et simple. Gare donc à ne pas confondre une simple voiture avec un char d’assaut. La forme pyramidale de la carrière rappelle combien il est important d’améliorer ses compétences de conduite.

   Colin McRae Dirt   Image 45   Colin McRae Dirt   Image 46

Car en progressant rapidement, il viendra un point où l’on devra faire face aux meilleurs pilotes de la catégorie. Plutôt succinct, le mode carrière a le goût d’être relativement varié et intense à la fois. A l’image de son collègue, TOCA Race Driver 3, CMR : DiRT emprunte aujourd’hui une inévitable voie de diversification, responsable selon beaucoup au succès d’un jeu.



De réalistes chocs

Le Championnat ainsi que le Rallye Mondial se révèlent être de simples compilations d’épreuves qu’on aura déjà vécues lors du mode carrière. Ces dernières nous permettant néanmoins d’acquérir une indispensable maîtrise de nos bolides.

Colin McRae Dirt   Image 47   Colin McRae Dirt   Image 48

C’est aussi l’occasion d’admirer les différents bolides présents qui réagissent en temps et en heure aux différentes sollicitations extérieurs. De la compression des suspensions, au froissage des ailes et des portières au passant par l’explosion d’un pare choc avant, tout est mis à contribution pour permettre une meilleure immersion.

Colin McRae Dirt   Image 49   Colin McRae Dirt   Image 50

Il est bon de rappeler que les chocs physiques n’ont pas seulement des conséquences sur les voitures. Les rails de sécurités, amas de pneus et autres maillages en plastiques subiront eux aussi les lois de la physique moderne.

Colin McRae Dirt   Image 41   Colin McRae Dirt   Image 42

Déformable et fragile, chacun des véhicules a été modélisé avec le plus grand soin. Que ce soit de l’intérieur ou de l’extérieur, les graphistes ont pensé à prendre grand soin de leur jeu. Outre l’excellente modélisation des véhicules, on pourra compter sur la présence d’environnements criant de réalisme exploitant avec brio les effets de lumières et d’ombrage.

Conclusion

Il en est de même pour l’aspect sonore largement mis en avant au détriment d’une timide bande sonore, pas vraiment utile en tous les cas. On peut entendre distinctement le rugissement du moteur et du turbo à chaque passage de vitesse, un véritable plaisir pour les amateurs de belles voitures.

   Colin McRae Dirt   Image 52   Colin McRae Dirt   Image 53

Quelques mauvais points peuvent tout de même être signalés. A commencer par le pauvre mode multi-joueurs indigne d’un jeu next-gen. Trop peu exploitable pour les inconditionnels fans du sport, ce mode ne permet pas de réelles interactions entre les joueurs de tous âges.

Colin McRae Dirt   Image 54   Colin McRae Dirt   Image 55

Accessible, CMR : DiRT joue avant tout la carte de l’ouverture et de la diversité. A mi-chemin entre arcade et simulation, le titre de Codemasters semble avoir définitivement trouvé ses références.  Court il est vrai, le jeu n’en reste pas moins immersif et intéressant. A conseiller pour tous les amateurs de sports automobiles.

Colin McRae Dirt   Image 56   Colin McRae Dirt   Image 51

Je vous ai en prime concocté une sympathique collection d’images in-game sélectionnées parmi un ensemble de 3500 illustrations rien que ça. Une entière journée de sélection destinée à vous dévoiler tout le potentiel du jeu. Enjoy ! (Réglage graphiques Ultra, Anisotropique 16x, et CSAA 16xQ)

Configuration de test :
  • ASUS P5B
  • Intel Core 2 Duo E6600 O/C @ 4Ghz
  • Corsair PC6400 4096Mo XMS2 TwinX (4x1024Mo) Pro
  • nVidia Geforce 8800 GTX O/C @ 620Mhz/1020Mhz (GPU/GRAM)
  • SoundMAX HD Audio
  • Maxtor 320Go 7200RPM S-ATA 2 16Mo
  • Iiyama ProLite E430S






Galerie d'images

Colin McRae Dirt   Image 76Colin McRae Dirt   Image 77Colin McRae Dirt   Image 57

Colin McRae Dirt   Image 60Colin McRae Dirt   Image 59Colin McRae Dirt   Image 58

Colin McRae Dirt   Image 61Colin McRae Dirt   Image 62Colin McRae Dirt   Image 63

Colin McRae Dirt   Image 69Colin McRae Dirt   Image 68Colin McRae Dirt   Image 67

Colin McRae Dirt   Image 70Colin McRae Dirt   Image 71Colin McRae Dirt   Image 72

Colin McRae Dirt   Image 75Colin McRae Dirt   Image 74Colin McRae Dirt   Image 73

Colin McRae Dirt   Image 64Colin McRae Dirt   Image 65Colin McRae Dirt   Image 66


+ Les plus
  • Excellents graphismes
  • Subtile diversification
  • Très accessible
- Les moins
  • Machine de guerre requise
  • Trop court
  • Effet de flou / HDR trop prononcé

Notes

  • Graphisme Réussie, la modélisation des véhicules reste l’un des points fort du jeu. Des textures automobiles aux pièces mécaniques en passant par l’optimisation des zones dites destructibles, l’ensemble prend rapidement forme pour peu que l’on possède un PC de milieu ou haut de gamme. Les environnements sont omniprésents et travaillés. Ces derniers contribuent activement au succès du titre. Malgré un effet HDR / Flou trop prononcé à mon goût, les effets spéciaux suivent ce concert une exigeante norme technique.
    9/10
  • Bande son Visiblement en retrait, la bande sonore laisse place à des bruitages puissants et réalistes. Il est toujours plaisant de voir un tel investissement sonore dans un jeu automobile, car le son occupe mon humble avis une importante place dans un tel secteur. Le doublage français reste lui aussi de bonne facture. Clair et distinct notre copilote sait se faire comprendre.
    7/10
  • Jouabilité Très accessible, le jeu se targue à nous présenter un intéressant panel de difficultés. Selon les qualités du joueur, chacun des modes saura trouver son public et ses détracteurs. Loin de représenter une véritable simulation, CMR : DiRT trouve le juste milieu et permet de surcroît de s’attirer les louanges du grand public.
    8/10
  • Durée de vie C’est ici le seul point noir qui puisse entacher un tel titre. Le mode multi-joueurs ne parvient à lui seul à combler les criantes disparités. Par ailleurs, Codemasters devrait dans un futur proche mettre en forme des compétitions parallèles, ce qui pourrait relancer l’intérêt du jeu dans une moindre mesure.
    6/10
  • Note générale De l’excellent au bon, Colin McRae : DiRT semble avoir retrouvé de son punch. Manquant parfois d’ambition, le titre sait toutefois faire parler les pixels au service d’un ensemble de grande qualité. Pour les fans d’automobile, c’est un titre à ne rater sous aucun prétexte sauf bien sûr si l’on déteste le rallye.
    8/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire