Comparatif de gestionnaires de fichiers Windows, Linux, Mac

Le par Jean-Christophe B.  |  9 commentaire(s)
filemanagintro

Trois gestionnaires de fichiers pour Windows, Mac et Linux, c'est ce que nous vous proposons de découvrir dans ce dossier. Grâce à ces utilitaires spécialisés que nous avons sélectionnés, et avec un peu d'entraînement, vous parviendrez à exploiter plus vite votre système d'exploitation, vos fichiers systèmes et contenus multimédias. Une seule interface graphique, une fenêtre scindée à la verticale ou à l'horizontale vous permettra de réaliser bien plus rapidement les tâches courantes telles que les copies de fichiers, comparaisons et synchronisations de dossiers, compression-décompression d'archives, renommages multiples, accès instantanés à vos unités réseaux et serveur FTP, etc.

Introduction

Objectif : Faciliter et accélérer la gestion de fichiers
gestfich1Le rôle du gestionnaire de fichiers est principalement d'apporter des fonctions supplémentaires dont ne disposent pas celui de votre système d'exploitation. Il peut également avoir pour but de faciliter l'accès aux fonctions usuelles de fichiers en accélérant ou en automatisant leurs lancements. Chez certains utilisateurs, l'ergonomie et la convivialité qu'apportent le "file manager" sont si évidents que ce dernier devient incontournable pour la bonne gestion de leurs fichiers. Beaucoup pensent que ce type d'utilitaire s'adresse aux "powers users" et que l'explorateur de fichiers intégré à l'OS suffit. Dans le faits, le gestionnaire de fichiers trouve son utilité dès lors où il répond à un besoin et ce quel que soit votre profil d'utilisateur.

Toutes les opérations de fichiers courantes et même davantage…
Contrairement à l'explorateur de fichiers Windows  ou au Finder de MAC OS X, le gestionnaire de fichiers se présente traditionnellement sous l'aspect d'une fenêtre scindée en deux, à la verticale ou à l'horizontale avec une source et une cible. Par le passé, notamment avec Norton Commander, il a été démontré que c'était l'une des meilleures façons de réaliser des opérations courantes de fichiers sans perdre de temps. Nous parlons ici, en l'occurrence, de copier-couper et coller des éléments, renommer, effacer/détruire, trier/filtrer, comparer ou synchroniser des dossiers, compresser ou décompresser à la volée des fichiers, gérer ses photos, échanger en un clic des fichiers depuis ou vers un serveur FTP, etc.

Un gestionnaire de fichiers spécialisé pour chaque système d'exploitation
Il existe environ une quarantaine de gestionnaires de fichiers toutes plateformes confondues. Etant donné qu'ils ont en commun les mêmes fonctionnalités, il serait inutile et redondant de tous les présenter. L'idée ici est de vous en présenter trois totalement gratuits et éprouvés, Freecommander sous Windows, XFolders sous MAC et muCommander pour Ubuntu et autres distributions GNU/Linux.

gestfich2   gestfich3



FreeCommander

FreeCommander, sans connotation péjorative, est l'archétype de ce que l'on attend d'un gestionnaire de fichiers évolué sous Windows. Deux fenêtres de navigations verticales ou horizontales (CTRL+H) permettent de réaliser en un tournemain toutes sortes d'opération (copier-coller, sélection par groupe, sélection par type d'extensions, sélection inversée…). Pour une utilisation rapide, l'idéal est de s'accoutumer à la barre d'outils qui est cela dit en passant entièrement paramétrable (personnalisation et taille des icônes, déplacement de la barre). En dehors de cela, avec les raccourcis clavier cela va encore bien plus vite puisque la plupart des combinaisons sont celles du système d'exploitation (Sélectionner tout CTRL+A, Actualiser CTRL+R). Si les jeux de touches définis par défaut ne vous conviennent pas, libre à vous de les réassocier (Extras, Raccourcis Clavier). Toutes sortes de manipulation sont possibles via l'interface graphique fenêtrée. L'utilisateur peut passer d'une unité à l'autre instantanément (disque dur, réseau local, FTP), compresser et on décompresser n'importe quel dossier ou fichier au format de son choix (ZIP, CAB, RAR), permuter les fenêtres, modifier le type d'affichage (détails, liste, icones, petites icones, miniatures, filtrer par extensions…).

freecommander01   freecommander02

L'interaction avec Windows est omniprésente. Ainsi, vous pouvez en un éclair ouvrir une invite de commandes DOS (CTRL+D), lancer une application favorite, rechercher un fichier ou un dossier (Shift+F7), lister le contenu d'un répertoire vers un fichier texte, comparer et synchroniser deux dossiers (Alt+V et Alt+S), ouvrir le dossier Mes documents, visualiser ou écouter un contenu multimédia dans la seconde fenêtre. L'accès au cœur du système est également immédiat avec des icônes qui autorisent en interne l'affichage du menu Démarrer, le retour au Bureau, l'accès aux dossiers systèmes, à la Gestion de l'ordinateur. Toutes sortes d'informations sur les fichiers sont affichées (taille des dossiers, propriétés), l'historique permet même de remonter en arrière tant faire que se peut (Alt+flèche du bas). Le tableau serait incomplet, si on ne précisait pas que toutes les extensions de fichiers peuvent être associées à vos programmes, toutes les préférences mémorisées que vous pouvez détruire irrémédiablement un élément, renommer de manière multiple les fichiers, créer un contrôle MD5, une capture d'écran. Le seul défaut de FreeCommander, s'il faut lui en trouver un est de ne pas proposer encore de version 64 bits contrairement à bon nombre de ses concurrents payants.

freecommander03   freecommander04

Site Web de téléchargement : http://www.freecommander.com/fr/
Système d'exploitation supportés : Windows 98/2000/XP/Vista/Seven



MuCommander

Nous avons souhaité tester MuCommander sous Ubuntu 10.04 LTS mais sachez que ce gestionnaire de fichiers est  disponible pour d'autres distributions Linux ainsi qu'en versions Windows et MAC. Sitôt après l'installation du paquetage *.DEB, vous vous voyez proposer le choix du thème graphique et le mode d'affichage (CDE, GTK+, Métal, Nimbus). Les deux habillages les plus "tape à l'œil" sont ClassiCommander et RetroCommander. Ce dernier ravira les nostalgiques de Norton Commander (texte blanc sur fond bleu). Sous l'interface graphique Gnome, l'apparence du gestionnaire est une véritable réussite. L'utilisateur a le choix entre la fenêtre scindée verticalement, horizontalement ou au milieu et on peut noter dans un ruban en bas de fenêtre, les principaux raccourcis clavier "old school" de NC, Voir [F3], Éditer [F4], Copier [F5], Déplacer [F6], Créer un répertoire [F7], Supprimer un élément [F8], Actualiser [F9], Fermer la fenêtre [F10]. Plutôt que de se poser la question "Que peut faire muCommander ?", nous vous invitons à prendre le problème à l'envers, "Que ne sait-il pas faire ?".

mucommander1   mucommander2

Il supporte la lecture de fichiers locaux ou distants sur des unités FTP, SFTP, SMB, NFS, HTTP, Amazon S3, Hadoop HDFS et Bonjour, il effectue toutes les manipulations de fichiers précitées, comparaison et synchronisation y compris, on peut compresser, décompresser ou modifier, sans utilitaire tiers, les formats ZIP, RAR, 7z, TAR, GZip, BZip2, ISO/NRG, AR/Deb,  les archives LST, changer les permissions d'un fichier, faire un renommage multiple, exécuter une commande, calculer un checksum. Tous les tris d'éléments sont possibles, par nom, extension, taille, date, permission, propriétaire, groupe, vous pouvez afficher un fichier dans Nautilus et même créer des favoris des dossiers que vous visitez le plus souvent pour y retourner plus rapidement ensuite. Les préférences (Fichier, Préférences) sont incontournables. C'est ici que l'on sélectionne une des 23 langues au choix pour l'interface, le dossier gauche et droit à ouvrir au démarrage, l'affichage des fichiers cachés, l'apparence, les raccourcis clavier, les paramètres de son client e-mail (serveur SMTP et port) etc.

mucommander3   mucommander4

Site Web de téléchargement : http://www.mucommander.com/
Système d'exploitation supportés : Debian/Ubuntu et autres distributions Linux, Windows /XP/Vista/Seven, MAC OS X 10.4 et versions supérieures



Xfolders

Xfolders est compatible avec MAC OS X 10.4 (Tiger) et 10.5 (Leopard). Il n'est pas recommandé de l'utiliser sous Snow Leopard (10.6), une perte de données peut se produire. Dans notre cas, après plusieurs semaines d'utilisation nous n'avons rencontré aucun souci de cet ordre. Si vous craignez l'irréparable, nous vous invitons à vous orienter vers muCommander le gestionnaire de fichiers multiplateforme testé plus haut pour Ubuntu ou d'attendre la sortie de QFolders du même éditeur. Si en revanche, vous décidez d'aller plus loin, vous ne perdrez pas au change mais c'est à vos risques. L'interface graphique scindée comme à l'habitude en deux fenêtres verticales par défaut est bien plus conviviale à l'usage que le Finder ! Sur le bandeau supérieur on remarque les fonctions usuelles de fichiers comme Copier, Déplacer, Nouveau dossier, Supprimer, Renommer mais également des accès directs au Navigateur d'image et au Terminale interne. Sur la partie inférieure, on peut lire un rappel des principaux raccourcis clavier alias les boutons NC (F5 pour copier, F6 pour Déplacer, F7 pour la création d'un nouveau dossier…). Avec Xfolders, il est aisé de modifier les permissions d'un fichier, on la sélectionne et on choisit Info (Propriétaire, permissions, groupe, lecteur et exécution…).

xfolders03   xfolders04

Comme avec les logiciels concurrents, il faudra pour une utilisation optimale se familiariser avec les raccourcis clavier et ils sont nombreux (Afficher les volumes "Pomme+Alt+V), afficher les fichiers systèmes "Pomme+Alt+S", comparer les dossiers "Pomme+F2". La recherche via Spotlight est intégrée au sein du gestionnaire de fichiers et elle comporte plus d'arguments à personnaliser (rechercher contenu du fichier, insensible à la casse, insensible aux marques diacritiques, basé mot). A l'instar de muCommander vous en un clic ajouter des signets des dossiers dans lesquels vous vous rendez le plus fréquemment pour gagner du temps (Signets, Ajouter signets et Gestionnaire de signets). L'interaction avec MAC OS X est très proche, il suffit de se rendre dans le menu Outils pour s'en rendre compte. Ici vous retrouverez les raccourcis des principales applications systèmes (Terminal, Console, moniteur d'activité, Utilitaire de disques, Trousseau d'accès, Gestionnaire NetInfo, Utilitaire de réseau...). Bien entendu, vous pouvez alternativement personnaliser votre barre d'outils afin que l'utilitaire se rapproche le plus possible de l'usage que vous en avez.

xfolders01   xfolders02

Site Web de téléchargement : http://www.kai-heitkamp.com/
Système d'exploitation supportés : MAC OS X 10.4 et 10.5



Conclusion

Trois "supers explorateurs de fichiers"
Les gestionnaires de fichiers que nous avons testés sont en fait des explorateurs de fichiers avancés qui vous permettront d'effectuer un maximum de tâches en un minimum de temps. Pour plus d'efficacité, il est conseillé de mémoriser les raccourcis clavier proposés ou de les réassocier avec des combinaisons de touches de votre choix. Tous se valent dans les faits. Mais s'il fallait en désigner un et un seul, ce serait sans hésiter muCommander. Il est multiplateforme et surtout il comporte toutes les fonctionnalités exhaustives et attendues.

gestfichconclu1   gestfichconclu2

Un gestionnaire de fichiers, est-ce réellement utile aujourd'hui ?
Si vous n'utilisez que le dossier "Mes Documents" de votre ordinateur et que vous y stockiez tous vos éléments, bureautique, images, vidéos et audio, alors vous pouvez très bien continuer à vous passer d'un gestionnaire de fichiers avancé ! Si en revanche, vous manipulez beaucoup de fichiers que vous avez souvent besoin d'envoyer sur un serveur FTP du contenu, travaillez avec deux ordinateurs qu'il vous faut régulièrement synchroniser ou que vous désirez encore accéder en un éclair à vos dossiers favoris sur des postes en réseau et pour un tas d'autres raisons encore… ce type d'utilitaire est fait pour vous !

gestfichconclu3   pathfinder

Des concurrents qui vont plus loin ?
Parmi les nombreux gestionnaires de fichiers existants, ceux que nous vous avons présentés suffiront à la plupart des utilisateurs. Pour ceux qui désirent aller plus loin, il existe encore bien des solutions pour Windows avec A43, Total Commander qui reconnaît énormément de formats de compression (ARJ, LHA, RAR, ACE, TAR, ZIP), xplorer² en 32 ou 64 bits, MyFinder qui permet les aperçus de fichiers, texte, image, vidéo, hexadécimal et l'édition de tags ID3 MP3. Sous Mac, Path Finder 5 se démarque avec son utilisation des onglets et des signets tandis que Disk Order réunit tout à la fois design et efficacité. Les utilisateurs de distributions GNU/Linux pourront quant à eux se rabattre sur Gnome Commander ou X File Explorer (GNOME/KDE/XFCE/ROX).

muCommander   xfe



+ Les plus
  • Idéal pour une gestion de fichiers optimisée
  • Interface avec fenêtre scindée, source et cible
  • Comparer, synchroniser des fichiers locaux et distants
  • Compression et décompression d'archives
  • Accès immédiat aux dossiers favoris
  • Disponible pour Windows, MAC et Linux
- Les moins
  • Les néophytes n'en auront pas toujours l'utilité...
  • Apprentissage de raccourcis claviers souvent nécessaire


  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
nebaff Hors ligne Héroïque avatar 709 points
Le #656651
Je pense que le gestionnaire par défaut d'ubuntu ( ici testé ) nommé nautilus aurais bien tenu la comparaison vu qu'il gère les onglets, la séparation verticale le ftp etc etc

En fait pourquoi pas un test des gestionnaires par défaut ?
Anonyme Hors ligne VIP avatar 5760 points
Le #657071
C'est marrant je me suis dit exactement la même chose.

Avec nautilus (gestionnaire de fichiers de l'interface Gnome), je fais tout, absolument tout, ce qui est indiqué dans ce long descriptif.

Pourquoi donc aller chercher ce "Mucommander" (dont j'avais jamais entendu parler et qui m'a pas du tout donné envie en lisant l'article) ?

Nautilus gère nativement le ftp, l'ouverture de console dans le dossier courant, la recherche multi-critères, possède une série d'extensions hallucinantes (conversion par simple clic droit d'un format audio à un autre par exemple), il gère les médias amovibles (par un simple bouton "eject" ), gère les aperçus de fichiers multimédia (par un simple survol on écoute un fichier son), les aperçus de pdf, de .ps, de fichiers textes etc.

Il permet également la gestion du double panneau et aussi les onglets, il est super léger.

Bien évidemment, KDE n'est pas en reste: dolphin est également une pure merveille (encore plus personnalisable que nautilus d'ailleurs).

Bref, je vois pas pourquoi utiliser ce "mu commander" sous gnome ou KDE et je vois pas pourquoi ne pas les avoir testés...
oldjohn Hors ligne VIP icone 7372 points
Le #657121
Aucun n'affiche la liste des dossiers et fichiers façon windows alors que c'est la vue la plus pratique quand on recherche à vue.

Et pourquoi avoir planqué Qdir comme gestionnaire alternative sous windows qui est un des meilleurs, notament un des rares à pouvoir fonctionner en mono fenêtre (bordel mais on s'en fous de cette 2° fenêtre de linuxien, et ce n'est pas démontré que ce soit plus productif de cette manière, je regrette).

Mucommander est moche et pas fiable. Comme l'explorateur Mac et comme l'explorateur windows. Sauf que pas de super copier sous Mac

Au passage vous auriez pu le nommer, super copier, la fonction première d'un gestionnaire de fichier étant de pouvoir copier/déplacer des fichiers.
Anonyme
Le #657131
@Oldjohn
T'as pas l'impression de te fatiguer pour rien ? Je pense que je suis une des rares personnes à lire (encore) tes messages.
Bref...
Moi je suis sous Windows XP et le gestionnaire de fichiers standard me convient très bien, il fait ce qu'on lui demande, même du ftp (ça peut servir... ).
beber75 Hors ligne Héroïque avatar 652 points
Le #657281
Bonjour,

Je suis étonné que l'on ne parle pas de Total commander ainsi que de l'excellent pack Total Commander Ultima Prime.
Anonyme Hors ligne VIP avatar 5760 points
Le #657301
Je cite Oldjohn

"Aucun n'affiche la liste des dossiers et fichiers façon windows alors que c'est la vue la plus pratique quand on recherche à vue."

Excuse moi, au boulot je vois tourner Seven et XP. La liste des dossiers dont tu parles est disponible (en mieux) sous nautilus (la paramétrisation sous nautilus est plus pointue et plus simple à faire).

Je me trompe ou tu n'y connais rien ?
Anonyme
Le #657561
@mouarf76
Justement, le pire c'est qu'il semble s'y connaître vraiment. Il mitraille les différents OS à tour de rôle, avec un certain goût pour Linux.
clope2000 Hors ligne Vétéran avatar 1037 points
Le #657681
En ce qui me concerne, j'ai tendance à faire confiance au gestionnaire de fichiers par défaut de ma distribution Linux puisque je suppose qu'il est optimisé pour l'ensemble du système en place. J'ai trop souvent vu des trucs installés pour améliorer les performances au dépend de la stabilité du système et de la sécurité des données, alors j'évite d'expérimenter ce genre de chose sur ma machine...
rocksair Hors ligne Héroïque avatar 874 points
Le #659311
J'utilise TotalCommander sous Seven pour gérer mes fichiers. Je fais beaucoup de copier/coller "usb vers hdd" et ce logiciel est plutôt puissant comparé à l'explorer de Windows.
Par contre, sous Linux, l'environnement Gnome est incomparable à celui de Windows
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire