Test Conduit 2

Le par Fabien H.  |  0 commentaire(s)
Conduit 2 - vignette

Les FPS sur Wii ne sont pas légion. Aussi, lorsqu'une production de ce style apparaît sur la console de Nintendo, il s'agit d'un petit événement. Après un premier épisode aux bonnes idées mais clairement perfectible, le studio High Voltage nous propose Conduit 2, une suite qui poursuit l'invasion extraterrestre sur Terre. Les développeurs ont mis l'accent sur l'amélioration générale de l'expérience de jeu, mais cela sera-t-il suffisant pour satisfaire les joueurs ?

Parachuté sans crier gare

Sorti en 2008 sur Wii, The Conduit a tenté une percée dans le milieu du FPS, trop peu représenté sur cette console. En dépit d'une bonne prise en main, le titre se révélait vraiment trop classique, ce qui lui a valu quelques bémols de la part des joueurs. High Voltage, le studio à l'origine de la franchise, a pris bonne note des améliorations à apporter dans Conduit 2, dans l'optique d'apporter une immersion intensifiée. La campagne solo de cette suite repend directement après la fin du premier épisode, ce qui pourra déstabiliser les nouveaux arrivants dans la série. Toujours dans la peau de l'agent Ford et désormais en possession de l'Oeil, vous continuerez à poursuivre Adams, bien décidé à laisser quartier libre à son Cartel sur Terre. En conséquence, des hordes de soldats et d'extraterrestres se battent sur la planète, découlant sur un véritable remue-ménage.

Dans ce climat tendu, vous devrez trouver l'armure du Destructeur, afin de faire face aux ennemis. La suite du scénario demeure plutôt confuse, puisqu'il vous amènera aux quatre coins du monde pour exterminer des ennemis. Aussi, le fait de ne pas avoir suivi l'histoire du premier épisode ne sera pas fortement pénalisant, tant la progression est basique et complètement incohérente. Vous l'aurez compris, le titre a surtout été conçu pour nous montrer de la variété d'environnements, ce qui n'est pas pour nous déplaire. En effet, l'agent Ford sera amené à visiter des jungles, des lieux enneigés, ou encore la Chine. Vous ne passerez évidemment pas outre les niveaux plus futuriste, au détriment d'une richesse visuelle amoindrie. En comparaison avec le premier épisode, l'impression trop dirigiste des niveaux se fait moins sentir, les embranchements étant plus réguliers, découlant parfois sur des zones cachées.

Conduit 2 - 1 Conduit 2 - 2

Toutefois, le titre s'appuie toujours sur le cheminement d'un point à un autre, ce qui ne permet pas au jeu de se libérer de sa linéarité. En revanche, il sera possible de revenir à sa guise dans n'importe quel niveau via le conduit, ce qui peut être très intéressant pour y collecter les éléments cachés. Vous pourrez scanner des reliques, inscriptions et autres objets pour glaner des crédits utiles pour la partie multijoueur. Pour cela, il faudra utiliser l'Oeil, les éléments en sur-brillance s'afficheront alors ça et là dans les niveaux. C'est également par le biais de cet outil que vous récolterez les plans pour débloquer des armes, voire des améliorations pour votre armure. Cet ajout à lui seul offre un certain intérêt à la rejouabilité, surtout qu'il offre un intérêt certain sur le mode online, pour acheter de l'équipement offensif et défensif.

Le titre s'ajoute également une nouveauté intéressante : les combats contre des boss. Cela permet de clore un niveau, tout en apportant une certaine variété. La manœuvre à effectuer sera toutefois souvent la même, puisqu'il suffira de détecter les points faibles et en profiter pour attaquer aux moments opportuns. L'arsenal du jeu est également fort appréciable et largement plus recherché que celui du premier volet. Nous retrouvons bien évidemment les armes conventionnelles telles que des mitrailleuses, fusils et pistolets, mais également des équipements alien aux capacités très originales. On retrouve par exemple un fusil qui projette des insectes, une arme qui tire des boules de plasma, un équipement permettant de devenir invisible quelques instants, ou encore un fusil de précision qui offre la possibilité de tirer à travers les murs. Chaque arme ayant un tir ou une fonctionnalité secondaire, de nombreux choix s'offrent aux joueurs, même s'il n'est possible que de transporter deux armes en même temps.

Conduit 2 - 6 Conduit 2 - 4



Galerie d'images

Conduit 2 - 28 Conduit 2 - 27

Conduit 2 - 26 Conduit 2 - 23

Conduit 2 - 24 Conduit 2 - 25

Conduit 2 - 22 Conduit 2 - 21

Conduit 2 - 20 Conduit 2 - 17

Conduit 2 - 18 Conduit 2 - 19

Conduit 2 - 16 Conduit 2 - 15

Conduit 2 - 14 Conduit 2 - 11

Conduit 2 - 12 Conduit 2 - 13



Au doigt et à l'oeil

Le premier et véritable grand intérêt de Conduit 2 se situe au niveau de sa prise en main. Incroyablement précis et intuitif avec le Wii MotionPlus (même s'il est possible d'y jouer sans), le titre offre une sensibilité standard idéale, mariant réactivité et accessibilité. Aussi, vous gagnerez en précision, d'autant plus que de nombreuses armes comportent une lunette de visée. L'emplacement des boutons étant originale en son genre, il se peut que le fait de changer d'armes, de grenades, et viser via la croix directionnelle soit désagréable lors des premières heures de jeu. La configuration peut aisément être modifiée dans les options, ce qui ne sera pas négligeable au vu de jets non voulus de grenades en remuant le Nunchuck.

Bien évidemment, les allergiques à la Wiimote pourront toujours y brancher une manette classique pour pratiquer le jeu de manière conventionnelle sur console. La réactivité et la précision seront moindres qu'en combinaison initiale, mais le confort de jeu sera présent. Bref, High Voltage a effectué un travail qualitatif en terme d'ergonomie, permettant à tous les joueurs de composer avec les outils qu'ils désirent. Cette mixité sera d'ailleurs utile si vous souhaitez effectuer le jeu en coopération ou en compétition jusqu'à quatre en local et que les accessoires vous manquent. Depuis le premier épisode, force est de constater que l'intelligence artificielle des ennemis est toujours aussi calamiteuse. Aussi, la réactivité est souvent aux fraises et les déplacements s'avèrent particulièrement scriptés. Même lorsque les adversaires se dissimulent derrière les décors, ils laissent toujours dépasser une partie de leur tête ou de leur tronc, ce qui laisse des cibles faciles à tout moment. De ce fait, nous nous retrouvons plus volontiers face à du tir au pigeon sans aucune réelle stratégie, constituant ainsi l'aspect très bourrin du jeu.

Conduit 2 - 5 Conduit 2 - 3

En marge de la partie solo finalement assez courte, le titre jouit d'une partie multijoueur extrêmement complète. En effet, il faut compter sur pas moins de quatorze modes jouable en local ou en ligne. Nous retrouvons notamment des sempiternels deathmatch, team deathmatch et capture the flag (avec ou sans HUD), mais aussi un mode VIP dans lequel il faut tuer un ennemi précis, un mode domination de zones, un mode de protection de générateurs, ou encore une partie de basketball avec l'Oeil. Si le jeu ne comporte que sept cartes, ces dernières offrent une certaine variété et se montrent relativement vastes. Un système de rang est également intégré au jeu, afin de glaner des niveaux d'expérience. Cela permet de se battre contre d'autres joueurs de mêmes niveaux. Les crédits récoltés en solo offrent la possibilité d'acheter des armes et équipements pour votre personnage. Un système de récompenses est également présent, afin de remporter de l'argent supplémentaire.

Pour une production exclusive à la Wii, Conduit 2 propose une réalisation graphique de bonne facture et plutôt détaillée. Le rendu est plus glorieux que son aîné en raison d'environnements plus riches et travaillés. Toutefois, le travail reste assez instable, tant certains niveaux s'avèrent plutôt faiblards (notamment les décors futuristes). La réalisation des ennemis demeure toutefois aussi générique que par le passé, notamment les aliens. Bref, le titre ne transpire pas spécialement la référence en matière de bons graphismes sur Wii, mais l'aspect reste accrocheur dans sa globalité.

Conduit 2 - 7 Conduit 2 - 8

Au final, Conduit 2 propose une expérience de jeu similaire à son aîné, notamment dans une campagne solo relativement singulière, bien que relativement variée en terme d'environnements. En dépit d'une IA toujours très décevante, le soft profite d'un arsenal chargé et original, ce qui permet d'assurer un intérêt sur le long terme. Quoi qu'il en soit, le titre tient une grande partie de son intérêt au niveau de sa prise en main irréprochable sur Wii, ainsi qu'à son multijoueur en local et en ligne très complet.



+ Les plus
  • Prise en main efficace et précise
  • Armes originales
  • Mode multijoueur complet
  • Variété des environnements en solo
- Les moins
  • Réalisation graphique bancale
  • IA décevante
  • Scénario qui n'a pas de sens

Notes

  • Graphisme Le rendu visuel de Conduit 2 est sensiblement similaire à celui de son aîné, à l'exception d'une plus grande richesse des décors, ainsi qu'une variété plus marquée. En revanche, certains environnements sont encore très mal modélisés et sans âme, au même titre que le design général du bestiaire d'assez mauvais goût.
    6/10
  • Bande son La majorité des bruitages du titre sont de bonne facture, ainsi que les musiques qui accompagnent la progression. Le problème vient essentiellement des doublages américains peu pertinents.
    6/10
  • Jouabilité La prise en main de Conduit 2 est très bien optimisée, tirant parti du Wii MotionPlus pour une excellente précision. La combinaison des touches est globalement satisfaisante, à l'exception de la trop grande sensibilité du mouvement du Nunchuk pour jeter des grenades. Aussi, il faudra passer par des ajustements de contrôles dans les options. Les niveaux s'avèrent moins linéaires que dans le premier volet, mais l'IA est toujours aussi médiocre.
    8/10
  • Durée de vie Plutôt court en solo, Conduit 2 joue malgré tout la rejouabilité si d'aventure vous désirez trouver toutes les reliques, inscriptions et plans d'armes pour glaner des crédits. Ces derniers auront leur utilité en multijoueur, pour acheter des armes et de l'équipement de défense. Jouable en local jusqu'à quatre ou en ligne jusqu'à douze, le multijoueur du soft est composé de quatorze modes de jeu particulièrement bons, ainsi que sept cartes variées.
    7/10
  • Scénario Plutôt incohérent de bout en bout, le scénario de Conduit 2 ne propose guère de profondeur. Toutes les actions que vous effectuez et les destinations que vous emprunterez n'ont pas vraiment de sens pour le joueur. Bref, nous ressentons clairement que l'histoire cherche surtout un prétexte à faire le tour du monde.
    4/10
  • Note générale Moins surprenant mais plus travaillé que son aîné, Conduit 2 propose une prise en main impeccable sur Wii, ce qui plaira irrémédiablement aux amateurs de FPS sur la console de Nintendo. Composé d'un scénario creux et d'un moteur graphique pas toujours heureux, le titre de High Voltage est surtout attrayant pour son mode multijoueur en écran partagé ou en ligne, ainsi que ses modes de jeu à la fois nombreux et intéressants. À défaut d'être pleinement original et accrocheur en solo, le soft propose une bonne convivialité à plusieurs.
    6/10
  • Partager ce contenu :
Dans le même style
  • Test The Conduit
    Ce n'est un secret pour personne, depuis son annonce, The Conduit est présenté comme le jeu le plus beau de la Wii. Mais le titre ne devrait pas uniquement se distinguer sur sa forme mais également sur son fond, puisque le titre de Sega ...
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire