Test CRUSH

Le par Nathalie M.  |  0 commentaire(s)
crush

Avis aux insomniaques, ce jeu est fait pour vous. Préparez-vous à entrer dans un univers hors du commun, un endroit où vous n'avez jamais mis les pieds, un peu comme dans votre subconscient... Crush est un jeu atypique qui ne laisse pas indifférent. C'est simple, ici, on aime ou on n'aime pas, pas de demi mesure. Soit vous accrochez au concept, soit vous éteignez la console au bout du troisième niveau. Crush vous demandera de la réflexion et beaucoup de patience. Vous allez faire l'expérience d'un énorme casse-tête...

Il faut sauver Danny!

Le héros du jeu, Danny, c'est un peu Monsieur tout le monde qui a du mal à se débarrasser d'insomnies chroniques. Et ceux qui en souffrent savent combien cette tare est une plaie qui nous gâche la moitié de la vie. Alors Danny est un peu comme nous. Avant d'arriver dans Crush, il a du essayer toutes les techniques, de la tisane au somnifère lourd en passant par l'huile de lavande sur l'oreiller... Remèdes de grand-mère ou solutions d'apothicaires, l'insomnie est un mal de fond qui ne se résout pas en appliquant un simple baume réparateur. Danny, jeune homme dégingandé, a fait fi de tout ça. C'est pourquoi il va tenter une nouvelle expérience.

Crush (9) Crush (12)

Que ne ferions-nous pas pour retrouver des bonnes nuits de sommeil réparatrices ? Danny n'en peut plus et se tourne vers la nouvelle technique du Docteur Reubens, sorte de scientifique un peu étrange dont on se méfie des découvertes. Ce savant plus ou moins fou vient de mettre au point une machine qui plonge son utilisateur dans son inconscient. C'est ici même que se cache la base de tous les maux du monde et seul une exploration en son sein peut résoudre de nombreux problème. Danny, intéressant cobaye, accepte l'expérience. Un voyage dans les méandres de l'inconnu ne l'effraie pas, affronter ce qui lui pose soucis non plus. Le sommeil salvateur est au bout du chemin...

Crush Crush (1)


Voyage dans les dédales du cerveau

Pour ceux qui croient que l'inconscient est un éden où chantent les petits oiseaux, vous vous méprenez. Un petit cours de psychologie vous apprendra qu'on y trouve à peu près tout ce qu'on refoule depuis notre enfance, des choses obscures dont nous n'avons même pas idée nous-mêmes. Et pourtant, notre inconscient influe tellement sur notre quotidien qu'il serait bon de lui rendre visite de temps en temps, histoire de dénouer ici et là quelques noeuds. Cela s'appelle une thérapie. Mais dans notre cas, Danny ne se perd plus en blabla incessants sur un canapé. Lui, il est allé au coeur du problème, dans son cerveau.

Crush (2) Crush (3)

Le jeu se présente sous forme de quarante niveaux. Vous devrez les passer les uns après les autres pour espérer accéder au chemin de la guérison. Chaque niveaux sont autant de micro labyrinthes dont vous devrez venir à bout pour passer au suivant. Ces niveaux sont faits de blocs éloignés des uns des autres et dont certains sont placés haut dans l'environnement quand d'autres sont séparés par un vide intersidérale. Danny n'est pas un super héros, juste un être humain insomniaque, qui devra trouver un moyen pour rallier les blocs, ramasser les bonus sur son passage et accéder à la sortie. C'est là que devra intervenir toute votre réflexion.

Crush (4) Crush (5)


Le concept de Crush repose sur un système de "dégonflage-gonflage" qui vous fera passer de la 3D à la 2D, où tout est aplani. Le petit didacticiel du début vous apprendra très simplement et clairement à comprendre et à prendre en main la chose. Car il ne suffit pas d'appuyer sur un bouton pour que les plateformes se rejoignent et vous fassent passer aussi facilement. C'est un peu plus compliqué. En fonction de la position de votre caméra, le changement 2D 3D ne se fera pas de la même façon. Certain vous mettront sur la bonne voie, d'autres n'auront aucun intérêt. Soit les cubes se rejoignent idéalement et vous créent un passage, soit ils ne vous aident pas à atteindre votre but. A vous donc de réfléchir et de trouver votre chemin. N'oubliez pas en cours de route de ramasser les billes ni même les bonus qui débloqueront quelques images à collectionner... Au début, vous tâtonnerez un peu à placer votre caméra de bonne façon pour qu'en 2D les blocs se rejoignent convenablement. Mais vous n'aurez aucune difficulté à prendre en main le concept.



L'aventure intérieure

Si les premiers niveaux vous sembleront "faciles", les prochains vont très nettement se corser. Toujours en constante progression, vous allez évoluer avec votre personnage, tant au niveau de la difficulté mais aussi des environnements : ville, bord de mer, foire, garderie..., ce qui vous donnera l'occasion de voir du pays et de diversifier un peu votre aventure. Quant aux niveaux, les développeurs se seront fait vraiment plaisir. Aucun d'entre eux ne se ressemblent et chacun vous proposera un cheminement différent. Pas question dans ce jeu de vous lasser et de reprendre certains aspects d'un niveau pour les réutiliser dix niveaux plus loin. Il y a création du début à la fin.

Crush (7) Crush (8)

La complexité sera donc de plus en plus au rendez-vous et s'il vous suffisait en début de partie de changer  simplement le mouvement de la caméra pour passer sur les plateformes, vous devrez de plus en plus faire preuve de réflexion. Véritables casse-têtes vous passerez du temps sur certains niveaux, à piétiner la plupart du temps jusqu'à comprendre la manipulation à réaliser. La difficulté du jeu est véritable, mais pas excessive pour autant, le jeu se voulant tout de même être accessible au plus grand nombre. D'ailleurs, si vous êtes bloqué et que vraiment le bloc en face ne veut pas venir à vous, le jeu dispose d'un système d'astuce. Sans vous délivrer la solution, cette aide vous apportera un petit conseil qu'il est fortement conseillé d'appliquer.

Crush (10) Crush (11)


Conclusion

Crush PackshotOn aime Crush, simplement parce que son univers est différent de tout autre. Si certains le trouvent austère et graphiquement raté, c'est qu'ils n'ont pas réussi à entrer dans le jeu. Un peu comme un artiste qui vous emmène dans son monde, Crush est à prendre comme il est. Des graphismes, à la bande son, en passant par la réalisation techniques, le concept 3D et 2D, tout se goupille extrêmement bien pour vous faire passer un moment de jeu dont vous vous délecterez. A vous de savoir vous montrez patient, le jeu n'est pas une course contre la montre et prend le temps de s'apprécier. Ce jeu est avant tout un jeu de réflexion, impossible de l'oublier. Le concept était audacieux mais les développeurs l'ont relevé avec talent.


+ Les plus
  • Concept innovant
  • Original
  • Aventure captivante
  • Excellent travail des développeurs
- Les moins
  • Rébarbatif pour les moins patients

Notes

  • Graphisme Le jeu est dans son ensemble très abstrait et les environnements cubiques en 3D en sont la preuve. Pas de fioritures inutiles, c'est l'esprit même du titre qui veut ça. La 2D nous replonge dans nos premiers jeux de plateformes. Un tel titre n'a pas besoin de haute performance graphique, tout est dans l'ambiance.
    7/10
  • Bande son Parfaitement intégrée au jeu, elle vous plongera avec réussite dans cet univers inconnu qu'est notre inconscient. Une autre musique n'aurait pu convenir pour nous révéler ce grand inconnu.
    8/10
  • Jouabilité Ici, vous devrez évoluer dans vos environnements uniquement en passant de la 3D à la 2D, en trouvant votre chemin. Une multitude de possibilités vous attend, notamment au niveau des changements de points de vue qui ne vous offriront pas les mêmes perspectives de cheminement. Un didacticiel vous aidera à faire vos premiers pas et à prendre en main le concept. Les niveaux sont plus ou moins difficiles et accessibles à tous, à condition de faire preuve de patience parfois. Au pire, vous disposez d'astuces pour vous guider.
    8/10
  • Durée de vie Quarante tableaux vous attendent. Si vous avez l'impression d'enfiler très vite les premiers, votre aventure se corse par la suite. Tout ne sera pas aussi simple que les premiers, le jeu finira vraiment par se montrer compliqué et parfois même assez obscur. Crush est un jeu qui demande du temps.
    8/10
  • Scénario Vous suivrez l'état mental du jeune Danny qui peine à se défaire d'insomnies et autres troubles. Votre avancée dans le jeu correspond à sa longue route vers la guérison. Vous vous plairez à suivre cette solution, qui au final, vous tiendra même à coeur. Les cinématiques feront office de récréation dans ce dédale de niveaux et vous permettront de suivre ses étapes.
    7/10
  • Note générale Assurément, Crush ne s'adresse pas à tous les types de joueurs. Un peu austère sur les bords, sombre aussi, il propose une aventure de jeu complètement inédite. Les amateurs de réflexion se délecteront de cet univers très particulier qui n'a réellement rien à voir avec tout ce qu'il se fait aujourd'hui dans le genre. Crush aborde différemment le style du puzzle-game. On saluera le projet audacieux des développeurs de chez Zoé Mode.
    7/10
  • Partager ce contenu :
Dans le même style
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire