Test Darksiders 2

Le par Fabien H.  |  3 commentaire(s)
Darksiders 2 - vignette

Après avoir suscité une réelle surprise avec un premier volet très convaincant, Darksiders II cherche à confirmer la qualité de la série. Le titre de Vigil Games ne nous place plus dans la peau de War mais de Death, le second Cavalier de l'Apocalypse. Pour l'occasion, il sera question d'une toute nouvelle aventure qui s'annonce plus étendue que la précédente. Les qualités seront-elles suffisantes pour faire de ce titre une référence en matière de jeu d'action ?

Le périple de Death

Pour ceux et celles qui n'ont pu s'essayer au premier Darksiders, rappelons qu'il mettait en scène War ( Guerre dans sa version française ), l'un des quatre Cavaliers de l'Apocalypse envoyé sur Terre pour rétablir l'équilibre. Toutefois, les choses ont mal tourné et War s'est fait juger par le Conseil Ardent pour avoir libéré le Destructeur, amorçant ainsi l'Apocalypse par l'extinction de la race humaine sur Terre. Alors que la fin de ce premier épisode laissait planer le doute quant à la damnation du Cavalier, Darksiders II nous permet d'incarner son frère, Death, bien décidé à laver l'honneur de War en se mettant en quête de sauver l'humanité.

Et le parcours ne sera pas aisé pour le représentant de la mort, puisque diverses problématiques se placeront face à lui, le retardant dans la quête vers son objectif. En effet, la progression a tendance à vous envoyer d'un monde à l'autre, sans que vous n'ayez une réelle emprise vers la quête initiale. Vous serez alors amené à sauver les terres des Fondateurs, de passer le royaume des Morts et de son roi peu scrupuleux, ou encore vous rendre au sein du fief des Anges avant de faire un détour sur Terre et de constater l'horreur menée par le Destructeur. L'aventure tend à vous proposer de nombreux environnements qui se révèlent de surcroît plutôt vastes, offrant de nombreux embranchements, objets cachés et quêtes secondaires à compléter. Au fil de l'aventure, nous en apprendrons davantage sur notre héros et sur ses actions passées – notamment l'extermination de son peuple, les Nephilims – ainsi que l'implication que cela a eu sur les problèmes actuels des différents mondes. C'est ainsi que nous en saurons plus sur la fameuse Corruption dont il est rapidement question dans le jeu. Si le scénario n'est pas des plus palpitants, le titre bénéficie d'une ambiance soignée, en raison d'un rendu visuel de grande qualité signé Joe Madueira ( qui travaille depuis longtemps sur des comics Marvel ).

Darksiders 2 - 1 Darksiders 2 - 2 

Heureusement, vous n'aurez pas à explorer tous les endroits à pieds, puisque la mouture de Death pourra être appelée à tout moment dans les zones peu exiguës, à l'instar du premier épisode. Il sera également possible de se téléporter d'un lieu à un autre via la carte du monde, à la condition de les avoir déjà découverts. Cela permet de gommer l'une des redondances agaçantes du premier épisode qui nécessitait de passer par le démon marchand Vulgrim et de se coltiner une partie de gameplay agaçante pour passer d'une zone à une autre. Les développeurs ont bien compris que l'intérêt est surtout dans l'efficacité des déplacements et le rendu actuel s'avère très efficace, évitant ainsi de la perte de temps. Le soft se glorifie de ce fait d'une liberté d'action plutôt appréciables, puisque vous évoluerez rapidement dans de vastes contrées, avec la possibilité de dénicher quelques coffres, découvrir quelques quêtes secondaires et de visiter des donjons optionnels. Tout ceci laisse présager une durée de vie assez importante, ce qui est clairement le cas si vous cherchez à terminer le jeu à 100 %.

A contrario du premier épisode, ce nouvel anti-héros se veut plus dynamique que son frère, offrant ainsi un gameplay plus fin, qui propose une nouvelle approche des combats. En effet, les affrontements se basent sur l'esquive au lieu de la parade, nécessitant une attention plus particulière face aux ennemis, jouant avec le timing pour éviter de se faire exterminer. Si Death incarne la mort, il peut toutefois tomber au combat, laissant place au game over. Il faudra ainsi faire attention aux nombreuses monstruosités et autres boss qui pourraient vous être fatal. Malgré tout, le jeu n'est pas très ardu, puisque le mode de difficulté normal s'effectue sans très grande difficulté. Cela est dû à une profusion de potions de soin et de courroux – pour les attaques spéciales – ainsi qu'à des équipements souvent dévastateurs. Il suffit donc de bien user de la gâchette d'esquive pour se sortir d'à peu près toutes les situations. Toutefois, les amateurs de défis ne seront pas laissés pour compte, puisqu'il est possible de débloquer un ultime mode de difficulté Cauchemar, ainsi que la possibilité de faire un New Game + ( permettant de recommencer le jeu avec les équipements et expérience acquis ).

Darksiders 2 - 3 Darksiders 2 - 4 



Dimension jeu de rôle

Tout comme dans le premier volet, les combats de Darksiders II permettent d'utiliser une arme principale ( des faux dans le cas présent ) et une secondaire. Cette dernière peut toutefois se présenter sous diverses formes : marteau, masse, griffes, gants, etc. Cela dépend de ce que vous achèterez auprès des marchands, ou que vous récupérerez après avoir exterminé des ennemis. En effet, cette suite dispose d'un ajout particulièrement intéressant issus des RPG : le loot d'objets. Ainsi, certains ennemis laisseront de l'or, objets et équipements à leur mort. Cela peut être des potions, des armes, mais également des équipements de défense : armure, jambières, gants, talismans, etc. Vu que ces objets sont générés aléatoirement, chaque pièce est unique dans ses caractéristiques. En effet, les bonus accordés diffèrent et il sera nécessaire de jauger s'il vaut mieux privilégier une meilleure défense à des dégâts magiques supplémentaires ou à un accroissement des coups critiques.

Le constat est le même pour les armes à récolter ou à acheter, à l'exception que certaines d'entre-elles ont possédées : cela signifie qu'elles pourront absorber d'autres équipements de votre inventaire pour gagner en efficacité, gagnant au passage des bonus non négligeables. Cet aspect rappelle très clairement les hack'n slash, ce qui plaira aux amateurs du genre. Toutefois, cela nécessite souvent de passer du temps dans les menus du jeu, afin de calibrer efficacement les différents éléments. Pour les allergiques de cette nouvelle orientation, il est également possible d'équiper directement un objet sans passer par les menus lorsqu'il est trouvé in-game, en pressant simplement le bouton adéquat. L'affichage des caractéristiques de l'équipement s'affichant lorsqu'on se trouve à proximité, il est précisé s'il est plus efficace ou non de ce qui est porté actuellement.

Darksiders 2 - 5 Darksiders 2 - 6 

Au fil de vos combats, vous allez acquérir des niveaux d'expérience et, dans un même temps, des points de compétence à utiliser. L'arbre mis en exergue dans les menus permettant d'améliorer essentiellement vos pouvoirs spéciaux, utilisant du courroux. Ces derniers pourront être utilisés en cours de combat à l'aide d'un menu en forme de cercle, ou à l'aide d'un raccourci plus ergonomique que vous devrez paramétrer selon vos préférences, sachant qu'il faudra choisir quatre pouvoirs au maximum.

Bien évidemment, le titre permet toujours de se lancer dans de nombreux donjons, à l'instar de son aîné. Il sera toujours question d'effectuer des phases de plates-formes et de résoudre une pléiade d'énigmes jamais très retors, mais nécessitant tout de même une certaine logique et un bon sens de l'observation. Il sera souvent d'usage d'utiliser les pouvoirs acquis au fil du jeu pour progresser. Certains passages secrets sont d'ailleurs impossibles à accéder lors du premier passage, ce qui vous incitera à faire une seconde halte un peu plus tard avec une future compétence que vous aurez acquise au fil de l'aventure.

Darksiders 2 - 7 Darksiders 2 - 8 



Savoureux cocktail

Alors qu'ils pouvaient presque se reposer sur la structure déjà efficace du premier Darksiders, les développeurs de Vigil Games ont poussé les capacités de Darksiders II plus loin qu'espéré. Ce jeu d'action piochant déjà dans les donjons et les énigmes façon Legend of Zelda arbore désormais des fonctionnalités empruntées aux hack'n slash et autres RPG pour apporter une profondeur de gameplay dans la gestion de son équipement et de ses compétences. L'ensemble se révèle plutôt efficace et nous pousse encore plus à explorer le jeu de fond en comble, afin de glaner des équipements toujours plus puissants et d'acquérir des niveaux plus importants. Si la durée de vie frôle clairemtn les vingt heures lorsqu'on se cantonne qu'à la trame principale, il est important de souligner que plusieurs quêtes secondaires sont de mise en parallèle, ainsi que de nombreux objets à trouver et récolter pour glaner de bien belles récompenses.

La réalisation graphique de ce Darksiders II est tout aussi réussie que le premier épisode, avec en prime des environnements plus vastes et parfois très riches en détails. Le designer Joe Madueira a encore effectué un travail très qualitatif sur le héros ainsi que sur le bestiaire assez varié mais surtout bourré d'idées. Certains détails ont par ailleurs des allures de Soul Reaver, ce qui rappellera des souvenirs à certains d'entre-nous. Le moteur graphique déplore quelques baisses de framerate lorsque l'écran est trop chargé, et nécessite toutefois des chargements gelant le jeu quelques secondes lors de l'ouverture de certaines portes dans les donjons. La caméra pose toutefois encore quelques soucis selon la configuration de certains combats, avec une lisibilité parfois aléatoire. La partie sonore du jeu a profité d'un bon travail avec des bruitages efficaces, des thèmes musicaux tout simplement épiques et très agréables à l'oreille. En revanche, le doublage français se révèle finalement assez inégal en termes de qualité.

Darksiders 2 - 9 Darksiders 2 - 10 

Plutôt attendu par les amateurs du premier épisode, Darksiders II tient au final largement ses promesses en offrant une nouvelle aventure avec un nouveau héros dans un univers toujours très riche au niveau de son ambiance visuelle et sonore. Vigil Games a continué de mixer les éléments de gameplay initiaux, en ajoutant pour le coup des fonctionnalités inédites empruntées aux RPG et autres hack'n slash. Le rendu propose une plus grande richesse globale, avec un intérêt encore plus prononcé quant à l'exploration complète du jeu, surtout que la durée de vie et les défis sont véritablement présents. En bref, cette suite se révèle véritablement réussie.



+ Les plus
  • Qualité artistique au rendez-vous
  • Superbes musiques
  • Dimension RPG / hack'n slash bienvenue
  • Très grande durée de vie
- Les moins
  • Quelques lacunes graphiques
  • Caméra parfois mal calibrée en combat
  • Doublage français inégal

Notes

  • Graphisme La réalisation graphique de Darksiders II se révèle de très bonne facture, en raison d'une pâte artistique extrêmement efficace saupoudrée du savoir-faire du designer de comics Joe Madueira. Aussi, les environnements sont souvent riches en termes de détails et la modélisation des personnages se révèle très convaincante. On regrettera simplement quelques légères baisses de framerate lorsque l'écran est trop chargé d'ennemis et d'effets visuels, ainsi que des chargements parfois abrupts lors des ouvertures de portes.
    8/10
  • Bande son La partie sonore du jeu jouit d'une bande sonore de très bonne facture, largement composée de thèmes musicaux épiques très agréables à l'oreille. Si les doublages français ne sont pas toujours très performants, force est de constater que les bruitages du jeu ont bénéficié - comme le volet précédent - d'un travail axé sur les détails.
    8/10
  • Jouabilité La prise en main se révèle relativement intuitive pour ce nouveau héros plus dynamique que War, le héros du premier opus. Les combats s'axent désormais sur l'esquive au lieu de la parade, ce qui nécessite une meilleure concentration pour échapper aux assauts ennemis. L'ajout des fonctionnalités inhérentes aux jeux de rôle ( gain d'expérience, loot d'objets, etc ) est très appréciable, enrichissant fortement la profondeur de gameplay.
    8/10
  • Durée de vie Frôlant déjà la vingtaine d'heures de jeu en ligne droite, Darksiders 2 propose cette fois-ci des quêtes secondaires parfois particulièrement longues en sus de la récolte des divers objets et coffres cachés dans les différents environnements. Pour les plus chevronnés, il est également possible de recommencer le jeu en New Game + ou encore de refaire le jeu en difficulté Cauchemar.
    8/10
  • Scénario Si l'ambiance du jeu a été finement travaillée, le scénario reste quant à lui en léger retrait. En effet, si l'objectif de Death de venger son frère et de sauver l'humanité est bien expliqué, notre anti-héros se fait rapidement balloter d'un lieu à un autre pour effectuer diverses missions qui ont tendance à l'écarter de son chemin. De plus, la plus grande liberté d'action de cette suite a tendance à placer l'histoire principale entre parenthèse.
    6/10
  • medaille
    Note générale On peut aisément qualifier Darksiders 2 d'une suite intelligente, en raison de la conservation de l'héritage du premier épisode qui était déjà excellent, ainsi que l'ajout de nouvelles fonctionnalités de gameplay provenant des jeux de rôle et autres hack'n slash. Cette dimension supplémentaire s'offre avec une liberté d'action plus exacerbée, se répercutant sur une durée de vie bien plus conséquente. En somme, en dépit de quelques lacunes mineures, Darksiders 2 reste une valeur incontournable en son genre.
    8/10

  • Partager ce contenu :
Dans le même style
  • Test Darksiders
    THQ se met à nous surprendre, et ce en livrant aux joueurs, à travers les développeurs de Vigil Games, un Darksiders qu'on n'attendait pas aussi bon. Venez prendre le contrôle de Guerre, et découvrir les prémices d'une Apocalypse ...
Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
masterchief Hors ligne Héroïque avatar 873 points
Le #1037212
un plaisir énorme!!!,voila le terme que j'utilise pour ce jeu ,le premier etait génial,mais alors celui ci est excellent,durée de vie, graphisme qui lui donne un cachet particulier,jouabilité,énigmes,combats intense,exploration,doublage français bon,cela fait du bien d'avoir un jeu sans dlc pour le finir,c'est un produit complet et long voir trés long ce qui est de plus en plus rare.Car pour 70 euros t'a plus rien,mais alors la c'est que du bonheur.
4m3ur Hors ligne Vétéran avatar 1319 points
Le #1040172
Avec le clavier c'est pas ça. J'aime bien le jeu mais c'est un mauvais portage console donc faut être équiper d'une manette et forcer l'antialiasing et la syncroV
Imanol Hors ligne Héroïque icone 942 points
Le #1040822
J'hésite à le prendre.Pourtant j'ai qu'il était vraiment pas cher sur le comparateur Goclécd.fr
http://www.goclecd.fr/acheter-darksiders-2-cle-cd-comparateur-prix/
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire
avatar
Anonyme
Anonyme avatar