Test Dead Rising 2

Le par Nathalie M.  |  0 commentaire(s)
Test Dead Rising 2

Les zombies sont de retour et affichent toujours une intelligence proche du niveau zéro. Capcom nous offre un second épisode de son beat'em all et pour changer un peu, nous convie dans un autre univers avec un autre héros. La vie de ce dernier n'est pas un long fleuve tranquille et les évènements qu'il va traverser lui apporteront quelques cheveux blancs supplémentaires. Bienvenue à Fortune City.

Introduction

Dead Rising premier du nom nous avait enfermé dans un centre commercial, peuplé de zombies cherchant à faire leurs dents sur vos chairs. Très décalé, le titre de Capcom ne se prenait pas au sérieux, nous offrant une mise en scène proche des séries B, des armes insoupçonnées et des missions à foison. La donne reste la même pour ce Dead Rising 2. Le concept est inchangé, mais l'aventure nous place dans un nouveau lieu nettement plus grand, une ville entière est à votre disposition, ainsi qu'un nouveau protagoniste. On n'oubliera pas de mentionner également les quelques nouveautés ajoutées par l'éditeur et sur lesquelles nous reviendrons plus tard.

Dead Rising 2 (1) Dead Rising 2

Dead Rising 2 vous place d'entrée de jeu dans l'histoire et vous fait faire la connaissance de Chuck, ce héros sur lequel va retomber nombre de mésaventures. Les zombies font désormais partie intégrante de la vie des citoyens américains et disposent même d'une association de protection. Cette dernière s'insurge du mauvais traitement infligé aux créatures, notamment celui orchestré par une émission de télé-réalité. Terror is reality propose à ses candidats de massacrer le plus grand nombre de zombies dans une arène et à moto. C'est d'ailleurs ici que nous faisons la connaissance de Chuck, papa d'une petite blondinette. Déjà pas gâté par la vie, sa femme ayant été tuée par les zombies, notre héros s'apprête à vivre le pire cauchemar de sa vie. Les évènements tournent mal, les zombies envahissent la ville, mordant tout sur leur passage et la fille de Chuck. Seuls survivants avec une poignée d'autres, Chuck devra trouver le seul et unique, donc rare, remède permettant à sa fille de ne pas se transformer. Mais ce n'est pas tout, il sera par la suite pris dans un sombre complot, l'accusant d'être à l'origine de l'invasion des zombies et donc de la mort de nombre d'innocents.



Même concept mais quelques nouveautés

Le concept du jeu reste passablement le même. Chuck reçoit des missions, celles concernant l'aventure principale et d'autres annexes, à réaliser quand le temps le permet. Quand on parle de temps ici, il ne s'agit pas de la pluie ni du soleil, mais bien du temps qui passe. Capcom a introduit une dimension temporelle à son titre qui surprend et qui nous laisse assez dubitatif. On vous explique. Certaines missions se résolvent à une certaine heure de la journée, comme par exemple l'injection du remède à la petite fille qui doit se faire uniquement entre 7 et 8 heures du matin. Ni avant ni après, sous peine d'échec. D'autres missions se déclenchent à partir d'une certaine heure, vous obligeant parfois à attendre et tuer le temps (justement). Le rythme du jeu est ainsi assez chaotique. Capcom aurait-il usé de ce prétexte pour ne pas laisser filer trop vite son aventure ? Puisque les missions principales sont ainsi espacées, on vous conseillera donc d'en profiter pour vaquer à d'autres occupations, comme le sauvetage d'innocents, l'exploration des lieux, la recherche du vaccin précieux ou encore la collecte de carte vous permettant de fabriquer des armes combos.

Dead Rising 2 (13) Dead Rising 2 (12)

Les armes combos est l'une des grosses nouveautés du titre. Il vous est toujours possible de tuer les zombies avec une hache, un panneau publicitaire, un écran LCD, bref, tout ce qui vous tombe sous la main. Mais il vous est aussi possible de construire de nouvelles armes, plus rigolotes encore, plus improbables, mais ô combien efficaces. Chuck est habile de ses mains et sait donc se transformer en Mac Gyver, pour peu qu'il trouve la fiche de conception d'un nouvel objet. Dans les bureaux de maintenance, vous trouverez tout ce dont vous avez besoin pour créer une nouvelle arme, encore faut-il avoir le niveau suffisant pour les débloquer. Ces nouvelles armes vous permettront de gagner plus de points d'expérience et donc de grimper plus rapidement en niveau. Cependant, il vous faudra être patient pour découvrir les nouvelles techniques de montage. 

Dead Rising 2 (11) Dead Rising 2 (10)

De la patience il vous en faudra aussi dans les déplacements de Chuck. Durant les premiers niveaux, le héros se traîne au milieu des zombies. Ce qu'est qu'après quelques heures de jeu que vous gagnerez en vitesse. Un détail appréciable, d'autant plus que votre univers de jeu s'est passablement agrandi depuis la dernière fois. D'un centre commercial, vous passez désormais à une ville entière. Le changement n'est pas conséquent, si ce n'est que vous avez désormais plus de distance à parcourir selon vos missions. Et quand Chuck se traîne, c'est à la limite de l'agacement. A ceci s'ajoute les éternels temps de chargement quand vous passez d'une zone à une autre, ce qui a pour mérite de plomber votre rythme de jeu. Qui dit surface de jeu étendue dit également nombre d'ennemis plus importants.

Dead Rising 2 (8) Dead Rising 2 (9)

Les zombies se révèlent nettement plus nombreux que dans le précédent volet. Cette masse inhumaine impressionnera dans un premier temps, mais se révélera toujours aussi peu menaçante. Certes, on vous conseillera d'emporter avec vous un peu de nourriture dans vos pérégrinations pour relever vos points de vie, mais en général, le zombie lambda a toujours autant de mal à vous choper sur votre passage. Les groupes vous donneront l'occasion de vous défouler avec bonheur en cognant purement et simplement dans le tas, le but étant toujours d'en tuer un maximum pour gagner des points. Certaines missions vous donneront du fil à retordre, votre adversaire du moment se montrant plus coriace que vos ennemis habituels. Prenez alors le temps de construire vos armes combos avant de partir en mission, vous ne serez pas déçus de leur présence dans votre léger inventaire.

Dead Rising 2 (7) Dead Rising 2 (6)

Dead Rising 2 dispose enfin d'un mode multijoueurs nettement plus étoffé que dans le précédent numéro. Vous pourrez accéder en ligne au mode Terror is Reality, dans lequel vous retrouverez quelques mini-jeux sympathiques à pratiquer à plusieurs. Si la compétition est ici de rigueur, elle sera placée sous le signe de l'humour. Et à ce stade, on peut difficilement parler de second degré, mais bien pire encore...



Galerie d'images

Dead Rising 2 (5) Dead Rising 2 (4)

Dead Rising 2 (3) Dead Rising 2 (2)

Dead Rising 2 - Case West - Image 6 Dead Rising 2 - Case West - Image 5

Dead Rising 2 - Case West - Image 1 Dead Rising 2 - 6

Dead Rising 2 - 5 Dead Rising 2 - 4

Dead Rising 2 - 3 Dead Rising 2 - 1

Dead Rising 2 - 9 Dead Rising 2 - 10

Dead Rising 2 - 7 Dead Rising 2 - 6

Dead Rising 2 - 5 Dead Rising 2 - 4

Dead Rising 2 - 1 Dead Rising 2 - 2

Dead Rising 2 - 10 Dead Rising 2 - 8

Dead Rising 2 - 12 Dead Rising 2 - 11

Dead Rising 2 - 7 Dead Rising 2 - 14

 



Conclusion

Dead Rising 2Dead Rising 2 s'améliore quant à son contenu, apportant plus d'éléments aux joueurs. Tout n'est pas encore parfait et on montrera surtout du doigt ces sempiternels temps de chargement. L'ajout de la montre dans les missions nous paraît assez inutile, mais pourquoi pas. Capcom a construit son jeu de façon à ce que vous y passiez du temps, en mission ou non, mais toujours dans l'optique de tuer du zombie, encore et encore. Les améliorations apportées se révèlent dans leur grande majorité très appréciables. Les habitués n'auront donc aucun mal à se laisser emporter dans leur frénésie et de découvrir qui en veut autant à Chuck.

Le titre ne se prend pas, encore une fois, vraiment au sérieux, et ceux qui auront apprécié cet esprit décalé dans le précédent volet ne seront pas déçus. Pour les autres, il est évident qu'il vaudra mieux passer son chemin, Capcom n'ayant rien changé de l'essence même de sa licence. On s'y amuse un temps, mais il n'est pas dit qu'on y revienne une fois la partie terminée pour débloquer d'autres objets. Ceci est à laisser aux plus acharnés.

 

 



+ Les plus
  • Esprit second degré conservé
  • Multijoueur plus complet
  • L'ajout des armes combos
  • Les points de sauvegarde plus nombreux
- Les moins
  • L'IA des zombies toujours aussi faible
  • Les temps de chargement entre chaque zone
  • L'ajout de la montre dans les missions

Notes

  • Graphisme Fortune City, cousine de Las Vegas, brille de mille et un néons. La lumière et la couleur sont omniprésentes, chaque zone fourmille de détails. Un peu trop sans doute, car si l'on ajoute le grand nombre de zombie à afficher à l'écran, le titre peine parfois à assumer sa richesse visuelle.
    7/10
  • Bande son Série B oblige, vous apprécierez (ou non, mais dans ce cas, vous n'apprécierez pas le jeu dans sa globalité) les râles des zombies qui s'approchent ou hantent les rues de la ville. Côté musique, on ne s'étonnera pas d'entendre des sonorités propres aux musiques de supermarché. De même pour le doublage, c'est un peu comme si vous évoluiez dans un très mauvais film américain.
    8/10
  • Jouabilité Dead Rising 2 reste facile d'accès pour ses joueurs et gagne même en confort, les points de sauvegarde étant désormais plus nombreux. Les ajouts en terme de contenu élargissent le champ d'action du joueur, même si on déplorera la grande lenteur de déplacement du héros dans les premières heures de jeu et les temps de chargement incessants.
    8/10
  • Durée de vie Dead Rising 2 vous impose dorénavant un rythme de jeu par la présence de la montre dans les missions. Les plus acharnés n'hésiteront pas à relancer leur partie pour découvrir toutes les fins ou tout débloquer. Pour les amateurs de multijoueurs, le titre aura cette fois un vrai contenu à offrir. A voir s'il vous convainc de faire tourner le disque autrement que pour la partie solo.
    7/10
  • Scénario Le scénario se révèle assez banal et ce n'est pas pour lui qu'on se plaira à évoluer dans Fortune City. Il sera juste un prétexte pour vous trouver des raisons de tuer du zombies.
    6/10
  • Note générale Dead Rising 2 s'inscrit dans une suite logique. Capcom sait flatter ses joueurs en apportant ce qu'il faut de nouveautés pour susciter encore l'intérêt de son beat'em all. Mais il ne faudra pas perdre de vue que cette licence ne se prend jamais au sérieux pour l'apprécier totalement. C'est digne des plus mauvais films d'horreurs américains et c'est en plus assumé. A voir avant tout comme un grand défouloir.
    7/10
  • Partager ce contenu :
Dans le même style
  • Test Dead Rising Chop Till You Drop
    Le zombie est de retour sur la Wii. Après la sortie récente de House of the Dead Overkill, il est de nouveau question pour les amateurs d'hémoglobine d'exploser la tête d'immondes créatures particulièrement agressives. Si le nom Dead ...
  • Test Dead Rising
    A la sauce Romero, vous voici embarqué dans un massacre de mort-vivants d'une qualité graphique saisissante. Loin des traditions, CAPCOM nous présente un jeu où l'humour se mêle délicatement à l'ambiance morbide des arrachages de ...
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire