Test Dementium L'Asile

Le par Nathalie M.  |  0 commentaire(s)
Test Dementium

Aussi surprenant que cela puisse paraître, la Nintendo DS peut aussi nous faire peur. Pour cela, il suffit simplement qu'elle accueille un survival-horror et que ce dernier se montre crédible. Dementium vous place dans un univers sordide et sombre. A vous de sortir d'un asile psychiatrique complètement dévasté, une sortie qui ne sera pas sans être interrompue par d'étranges créatures. Et oui, on sursaute bel et bien avec une DS à la main.

De l'horreur sur DS

Que ce soit sur PC, Xbox 360 ou PS3, on ne doute pas de l'effet des survival-horror. Un casque sur les oreilles, les volets fermés et l'obscurité faîte, on sait se mettre en scène pour apprécier complètement un titre sensé nous faire éprouver des montées d'adrénaline. Le système fonctionne la plupart du temps pour peu que le jeu soit bien fait. Aussi, quand on nous annonce un titre du genre sommes-nous sceptiques. S'effrayer sur Nintendo DS, est-ce vraiment possible ? La console qui nous a tant habitué à élever des animaux, à résoudre des enquêtes, voire à faire de la cuisine pourrait aussi malmener nos nerfs ? La console de Nintendo part avec un bagage tel qu'elle a donc beaucoup à prouver. Dementium l'Asile, doit prouver sans doute beaucoup plus que les autres.

Dementium (1) Dementium (2)

C'est donc avec curiosité que l'on s'installe confortablement avec notre DS, dans un endroit plutôt calme, que nous prenons notre stylet entre le pouce et l'index. Le titre se lance, nous n'en savons pas grand chose au préalable si ce n'est qu'il est sensé nous faire peur et qu'il mêle aussi quelques phases de shoot, c'est d'ailleurs écrit sur la jaquette. Du FPS et de l'horreur, voilà le cocktail élaboré par Renegade Kid.

Dementium (6) Dementium (7)

Au lancement du jeu, on ne sait pas trop qui on est, d'où on vient, où on va, et pourquoi nous sommes dans un asile. Les questions ne trouveront pas des réponses tout de suite, le jeu nous proposant sans autre choix de partir en exploration. Très vite, l'univers sordide saute aux yeux : pas d'éclairages, de longues traînées de sang, des éclaboussures sur les murs, des couloirs et des chambres dévastés, le tableau est dressé. Et mine de rien, vous êtes déjà en train de vous laisser prendre au jeu...



Ambiance et gameplay

Très rapidement, le titre captive. Vous officiez certes sur une DS, mais la petite console n'a rien à envier de l'effet qu'elle produit sur vous. Le studio de développement a réellement bien travaillé son titre, a apporté un soin particulier à deux points clés de ce genre de jeu, l'aspect visuel et la bande son. Sans eux, impossible de vous immerger. Dementium vous happe juste en écoutant les bruits de couloirs, la bande musicale, les sons différents selon les situations : le bruit des créatures qui ne sont plus très loin de vous, la pluie battante sur les volets, les battements de votre coeur qui s'emballe en cas de blessures, le son de vos pas... La bande son est une réussite et si vous n'avez pas de casque pour jouer, elle arrive très bien à vous faire oublier les autres bruits ambiants. C'est vrai quand on est au calme chez soi, mais le casque amplifiera encore plus vos sensations.
Et puis, il y a cet aspect visuel qu'on n'attendait pas forcément sur la DS. Le résultat est séduisant, la console assure, la qualité graphique est au rendez-vous. Entre les différentes textures des décors, les animations toujours fluides, les jeux de lumière, tout est fait pour que l'ambiance du titre se montre crédible. Vous êtes dans un asile où évoluent des créatures horrifiques et vous vous retrouverez vite à devoir sauver votre vie, quoiqu'il arrive.

Dementium (8) Dementium (9)

Le tableau est planté, ne reste plus qu'au titre de dérouler son histoire et de vous proposer différentes phases de jeu pour que vous ne vous lassiez pas de ces éternels couloirs. Vous serez constamment plongé dans le noir, les créatures seront entendues avant d'être vues. De quoi vous mettre sur vos gardes à longueur de temps. Très vite, une lampe torche accompagnera vos pas, mais sans pour autant vous offrir un champ de vision parfait. A vous donc d'avancer plus ou moins vite, de regarder rapidement à droite et à gauche au détour d'un couloir pour ne pas vous faire surprendre. Évoluer dans ce jeu provoque une sensation continuellement oppressante. Et ce n'est pas le fait de disposer d'armes qui vous fera vous sentir plus en sécurité.

Dementium (5) Dementium (3)

Car qui dit jeu de shoot, dit arme à feu, ou, si vous manquez de munition, de matraque. Mais vous ne pouvez pas tenir et votre lampe torche et votre arme en même temps. A vous d'être rapide du stylet pour, dès que vous voyez un ennemi ou qu'il vous attaque, vous changiez rapidement d'objet afin de l'éliminer. Les munitions ne sont pas illimitées dans le titre, vous devrez donc vivre avec le sentiment d'être désarmé de temps en temps, la matraque n'étant pas adaptée à tous les ennemis. L'économie sera un autre de vos soucis, et vous devrez vous concentrer afin de réaliser un seul tir, un one shot efficace qui vous permettra d'avancer plus sereinement. Malheureusement, dans l'obscurité, viser sa cible de loin n'est pas une mince affaire...
Vos ennemis se montreront plus résistant selon les cas. Des monstres vous attendent, des plus sérieux cette fois, en guise de boss. Si vous arrivez devant eux les chargeurs vides, il vous sera difficile de l'emporter. Veillez donc à économiser vos munitions. Autre conseil, ne revenez jamais sur vos pas en espérant récupérer des munitions laissées. Les ennemis reviennent en même nombre dès que vous avez franchi une porte. Vous perdrez donc plus de balles que vous ne pensiez en récupérer.

dementium l'asile (1) dementium l'asile

Le cheminement de l'aventure ne se contente pas de vous placer dans une chasse à l'ennemi. L'aspect "FPS" du titre occupe 50% du jeu, le reste étant dédié à la recherche d'indices, de détails, d'objets (clés, cartes magnétiques, notes...), et à la résolution d'énigmes. En plus de vous faire quelques frayeurs, vous devrez être assez serein pour garder vos sens de la logique et de la réflexion intacte. Un bloc-note est de la partie, où vous pourrez noter tous les détails qui vous semblent important à conserver, via l'écran tactile et le stylet. Il n'y aura donc pas que les munitions qui pourront vous bloquer, les énigmes vous mettront elles aussi des bâtons dans les roues.



Conclusion

DementiumRenegade Kid signe un très bon titre sur Nintendo DS. Dementium L'Asile a été réalisé avec beaucoup de soin et ne souffre d'aucun défaut technique : que ce soit la prise en main, les graphismes, la bande son, l'interface, tout ici est mis en oeuvre pour que vous vous laissiez emporter par l'ambiance du titre. Avancer dans les couloirs sombres, craindre des attaques inattendues d'ennemis, être coincé par une énigme dont vous ne trouvez pas la solution, voilà ce à quoi il faut vous attendre.

Le titre tient son pari : celui de vous emporter avec lui, de vous faire éprouver des sensations, de l'oppressement souvent, de la frustration aussi parfois. Car il se peut que l'enchaînement des couloirs vous ennuie à la longue et ce n'est pas le scénario du titre, quasiment inexistant, qui arrivera à vous tenir en haleine. Dans ce cas, mieux vaut éteindre la console et reprendre la partie plus tard. Car il serait vraiment dommage de gâcher le potentiel du jeu.

Dementium L'Asile est disponible à partir de 34,90 €.



+ Les plus
  • La bande son
  • Les graphismes
  • L'ambiance
  • La prise en main rapide
- Les moins
  • Un scénario très absent
  • Un système de sauvegarde frustrant
  • Cheminement dans les couloirs très répétitif

Notes

  • Graphisme On n'attendait pas une telle réalisation graphique sur la Nintendo DS. L'aspect visuel contribue très largement à nous plonger dans l'ambiance oppressante du titre : les textures sont très bien rendues, la fluidité dans les attaques des ennemis est toujours de mise, même quand ces derniers sont en nombre. Quant au jeu des lumières, il titille à la perfection notre peur de voir surgir de l'ombre une créature horrifique.
    7/10
  • Bande son Les développeurs ont apporté à la bande son un soin très particulier, un point important pour qu'un titre de ce genre se montre crédible, et de ce fait véritablement immersif. Entre les bruitages qui s'accentuent selon le contexte, la bande son qui vous accompagne dans les couloirs, il est impossible de ne pas être emporté dans l'ambiance.
    7/10
  • Jouabilité Pas besoin de didacticiel ici, la prise en main se montre très simpliste, et donc efficace. Vous jouez de la caméra du bout du stylet, vous vous déplacez par la croix directionnelle. Vous tirez avec une des deux gâchettes, votre autre main tenant toujours le stylet, pour le changement rapide entre les armes et la lampe poche. On regrette simplement la qualité de la carte qui au final, ne nous sert pas vraiment à nous diriger dans l'asile.
    8/10
  • Durée de vie Dementium dispose d'une durée de vie assez honnête. Mais ne vous leurrez pas, ce n'est pas grâce à son contenu. Si le titre est long, c'est que vous perdrez souvent du temps, à vous retrouver dans l'asile, à résoudre une énigme parfois ardue (et ô combien évidente quand vous trouvez la solution), mais surtout, à refaire le même chemin plusieurs fois de suite, la faute à une sauvegarde de jeu survenant très rarement.
    6/10
  • Scénario Les développeurs ont clairement privilégié l'aspect technique de leur titre, et, nous l'avons, vu, c'est une réussite. Malheureusement, c'est le scénario qui en pâtit. L'histoire du jeu se montre inexistante et ne se dévoile qu'à de très rares moments. Dommage, on aurait aimé en savoir plus et d'une meilleure façon, sur notre personnage.
    5/10
  • Note générale On apprécie le jeu avant tout pour sa réalisation technique, par l'ambiance dans lequel il nous plonge très rapidement. Il manquait à la DS un titre de ce genre, et surtout un jeu qui en vaille vraiment la peine. Tout n'est pas parfait cependant, le scénario étant un des points noirs du jeu. Mais on prend un vrai plaisir à évoluer dans ces couloirs, et c'est l'essentiel.
    7/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire