Test Devil May Cry 4

Le par Franck P.  |  0 commentaire(s)
test devil may cry ps3 image presentation

La firme au logo jaune et bleu possède décidément une propension à nous pondre les blockbusters videoludiques les uns après les autres. Le dernier en date avant le prochain Resident Evil, et objet du présent test, n'est autre que le quatrième opus de Devil May Cry. C'est donc reparti pour les aventures de notre séduisant démon Dante mais aussi de Nero et toute une clique de persos aussi barrés les uns que les autres.

Introduction

Et voila, encore une grosse sortie signée Capcom sur notre PS3 chérie. Pas n'importe laquelle en plus puisqu'il s'agit du très attendu Devil May Cry 4. Que le temps passe vite d'ailleurs. On se retrouve déjà en présence du quatrième volet de cette série qui a fait montre par le passé d'un esprit coloré, baroque, chamarré et totalement démoniaque. Nos routes croisent donc de nouveau Dante, le démon romantique, mais aussi Nero son quasi jumeau tout aussi fleur bleue que lui.


test devil may cry 4 ps3 image (1)     test devil may cry 4 ps3 image (2)

L'arrivée de cette machine à succès qu'est DMC sur PS3 était à ce titre très attendue puisque permettant à peu près toutes les folies graphiques imaginables. Car c'est avant tout l'esthétique des précédents opus qui avaient impactés nos mémoires en plus d'une jouabilité ardue et frénétique. A nous la lutte entre le bien et le mal, les gentils et les méchants démons, la terre et les enfers. Et comme d'habitude, on ne part pas les mains vides avec son opinel et son cœur de lion.


test devil may cry 4 ps3 image (3)     test devil may cry 4 ps3 image (4)

Car c'est une autre des particularités de DMC, les personnages multiplient les armes aussi improbables que complémentaires. Mais après tout, puisque l'on évolue dans le monde des démons, le fait de disposer d'une épée dont la rotation de la poignée permet le démarrage d'un moteur type Harley Davidson n'est pas plus ahurissant. C'est un Devil May Cry dans la tradition qui nous a été donné de découvrir. Et si l'on est revenu du monde des morts pour vous en parler, on en a gardé quelques souvenirs mémorables.

Le devoir de mémoire

Quand on parle de mémoire, de souvenir et de passé, on n’est pas obligé de forcément évoquer les troubles qui secouent actuellement le monde de l'éducation primaire. Non, ce que l'on veut vous dire ici, c'est avant tout qu'il faut faire un véritable effort de mémoire pour se souvenir de tout ce qui s'est passé dans les précédents volets de la série. C'est bien simple, du moins devrait on dire "c'est bien compliqué", la saga des Dallas à coté ferait presque rigoler les scénaristes des trois premiers DMC tellement les aventures de nos chers pétroliers sont cousues de fil blanc.


test devil may cry 4 ps3 image (5)     test devil may cry 4 ps3 image (6)

La seule chose qui soit blanche ici sont les cheveux de nos héros très manga et assez proches de certains avatars de quelques Final Fantasy. Comme tout ce qui s'est passé antérieurement est un poil embrouillé dans nos mémoires, Capcom a eu la bonne idée de nous proposer un récapitulatif par épisode que l'on peut visionner durant la très longue installation de ce jeu sur notre console de salon. Cela fait d'ailleurs toujours aussi drôle de se taper une install plus longue que sur PC.


test devil may cry 4 ps3 image (7)     test devil may cry 4 ps3 image (8)

Ceci a néanmoins le mérite de planter une nouvelle fois le décor. Ainsi vous n'aurez pas à vous souvenir que Dante, patron de la célèbre agence de chasse au démon Devil May Cry, est le fils du héros Sparda. Mais vous n'aurez pas non plus à faire d'effort pour vous souvenir que le fils par alliance ami de la cousine qui connait le beau frère de Pascal Sevran a gravi une tour pour retrouver son chat. Bref, si l'histoire des Devil May Cry a toujours été un poil compliqué, les méandres du scénario n'ont jamais donné le moindre espoir d'extase aux joueurs du monde entier. Bon, et bah c'est tout pareil dans DMC 4.


test devil may cry 4 ps3 image (9)     test devil may cry 4 ps3 image (10)




Y m'a dit de pas dire ardu !

L'extase n'est pas non plus le sentiment qui avait pris le dessus concernant la jouabilité des précédents opus. Du moins, pas chez les joueurs moyens qui les avaient eus entre leurs mains. Car si Devil May Cry avait eu un certain succès, un des gros reproches qui avaient été formulé reposait sur la difficulté élevée de certains passage. En fait, à la manière d'un Ninja Gaiden mais dans une moindre mesure, la progression dans certains niveaux se méritait vraiment un peu comme à l'ancien temps. De l'eau a passé sous les ponts depuis et le présent volet fait un peu mentir cette règle. Ou alors on a tous beaucoup progressé durant tout ce temps.


test devil may cry 4 ps3 image (11)     test devil may cry 4 ps3 image (12)

Car le jeu semble moins difficile que dans nos souvenirs. Ce qui n'empêche que vous devez toujours effectuer des combos de coups les plus longs possibles pour trucider tout le monde. Pour la beauté de l'art bien sûr, mais surtout pour l'obtention de bonus supplémentaires. Car tuer avec style est rémunérateur. En terme d'orbes rouges permettant l'acquisition d'objets mais aussi en terme d'âmes fières qui octroient la possibilité d'apprendre de nouvelles aptitudes à ses héros. On passe ainsi de nombreuses heures à tenter les enchainements les plus compliqués et complémentaires possibles.


test devil may cry 4 ps3 image (13)     test devil may cry 4 ps3 image (14)

Ceci donne un ballet fort esthétique et tournoyant. Mais le tournoiement n'est malheureusement toujours pas optimum. Car si des efforts ont été faits pour que les mouvements de caméras soient améliorés, il n'en reste pas moins que certains passages sont frustrants puisque l'on ne peut déceler ce qu'il y a juste devant soi. On pense notamment à certains longs couloirs un brin ennuyeux ou quelques objets à coté desquels on passe sans avoir la moindre chance de les voir. Toutefois, on a tellement pesté par le passé sur cette caméra, que son amélioration est à saluer néanmoins.


test devil may cry 4 ps3 image (15)     test devil may cry 4 ps3 image (16)




B-E-A-U !

On pourra donc toujours moquer le scénario moyen et la jouabilité un peu altérée par quelques angles de vue limites, c'est avant tout sur la partie graphique que l'on allait voir ce qu'on allait voir. On a vu. Veni, vidi, pleuri ! Car ce jeu est une merveille à l'œil. Au moins les gens de Capcom ont su flatter nos pupilles. Outre les cinématiques aussi magnifiques que nombreuses, l'ensemble des niveaux est d'une beauté à tomber par terre. Sans jamais renier l'esprit gothique qui préside à cette série, les développeurs ont réussi à faire sortir de leur esprit un monde lumineux de noirceur.


test devil may cry 4 ps3 image (17)     test devil may cry 4 ps3 image (18)

Pour faire un parallèle sur le sublime de ce jeu, on pourra le comparer avec le très réussi graphiquement Heavenly Sword pourtant dans un genre assez différent. Il faudrait presque ouvrir le dictionnaire des synonymes et regarder à "merveilleux" pour vous les lister et donner une idée précise de ce à quoi ressemble ce jeu. Et dans ce torrent de compliment, vient toujours le même petit défaut qui n'a jamais été vraiment corrigé à savoir les déplacements de nos personnages dans les niveaux. Car une fois encore, il existe un petit décalage entre les grandes enjambées un peu saccadées de Néro ou Dante, et le sol qui défile.


test devil may cry 4 ps3 image (19)     test devil may cry 4 ps3 image (20)

Ceci est encore plus voyant lorsque l'on se met à baffer tout ce qui bouge. Car pour le coup, les déplacements deviennent aussi lestes qu'ils donnaient à se languir auparavant. D'ailleurs, les sauts (hors combats) figurent aussi au palmarès des reproches à formuler. Ils sont amples et aériens, mais les roulades et autres mouvements de tissus sont franchement moyens. Il existe ainsi un fort contraste entre les véritables ballets que sont les joutes endiablées contre les hordes d'un bestiaire peu varié mais réussi et les phases d'explorations moins concluantes.


test devil may cry 4 ps3 image (21)     test devil may cry 4 ps3 image (22)




Conclusion

Avec Devil May Cry, on prend un peu toujours les mêmes et on recommence. Ce volet conserve bien les principaux défauts et les plus évidentes qualités de ses prédécesseurs. Mais l'affirmation prend aussi toute sa valeur dans ce DMC 4 puisque si l'on dispose de deux personnages principaux bien différents, leur aventure est absolument commune et semblable. Certes, du point de vue scénaristique cet artifice peut s'expliquer, mais il ressort tout de même un certain ennui à refaire les mêmes choses ou presque. Presque car la véritable différence de style de nos deux loulous fait que si les niveaux sont similaires, les combats sont assez différents.


test devil may cry 4 ps3 image (23)     test devil may cry 4 ps3 image (24)

On termine donc ce jeu avec cette pointe de déception fort troublante. Car au moment de faire le bilan, il est nécessaire de se rappeler toutes les émotions que ce jeu parvient à faire passer : le stress entre chaque combat, la folie lors des affrontements, la contemplation devant les boss plus monstrueux les uns que les autres ou bien encore l'effarement devant la réussite graphique de nombreux passages. DMC 4 est donc un jeu qui a une âme, une vraie, noire, tortueuse, terrifiante et merveilleuse à la fois. Un vrai mélange sucré salé en quelque sorte. Un délice en tous les cas.


Devil May Cry 4 est disponible sur PS3 à partir de 57,49 €


+ Les plus
  • Des environnements fabuleux
  • Des Cinématiques merveilleuses
  • Des affrontements Dante...sques
  • Un DMC comme on les aime
- Les moins
  • La caméra toujours pas totalement au point
  • Répétitif

Notes

  • Graphisme On a consacré une page complète à vous dire tout le bien que l'on pensait des graphismes de ce jeu. On ne saurait se renier maintenant. Vraiment du tout bon. On commence à mieux cerner les capacités déjà très impressionnantes de la console. On en aura un autre aperçu lors du prochain Gran Turismo. Mais avec ce que l'on a aujourd’hui entre nos mains, on a de quoi faire pâlir d'envie tous ceux à qui l'on va pouvoir montrer ce jeu. Le seul hic reste quelques mouvements moins gracieux de nos héros.
    9/10
  • Bande son La partie sonore de ce jeu est plus que correcte. Les voix et les bruitages sont absolument redoutables d'efficacité. Quant à la musique, elle continue d'alterner entre le mode "tranquille" lors des parcours d'exploration, et le mode hard rock dans les phases de combats. Un poil de variété sur ce point eut permis un rendu encore meilleur.
    7/10
  • Jouabilité Probablement le meilleur DMC au niveau de la jouabilité. S'il est plus facile que les précédents, il nécessite toujours que vous réalisiez des enchainements aussi longs qu'une soirée de résultats électoraux sur France 3 régions. En outre, les différents attributs dont disposent nos deux héros et une caméra meilleure que les précédentes (ce qui ne veut pas dire exempte de tout reproche) positivent le constat. La répétitivité, elle, minore un peu le tout.
    8/10
  • Durée de vie Plusieurs modes de difficultés sont disponibles comme à l'accoutumée. Le mode facile étant trop facile, il reste les deux modes normaux et durs pour nous combler. Le mode Chasseur de démon permet aisément de dépasser la grosse douzaine d'heures. Mais si vous atteignez ce score, c'est probablement que vous aurez loupé plusieurs objets et de nombreuses quêtes annexes. Un total vraiment très correct pour un jeu de la catégorie des "frappe les tous".
    7/10
  • Scénario Pas le meilleur, pas le pire. De la série comme du genre. Moyen en somme. Ce qui justifie la note…moyenne.
    5/10
  • Note générale En se basant uniquement sur le ressenti que procure ce jeu et les nombreux moments de plaisirs qu'il inspire, on aurait aisément pu être encore plus dispendieux vis à vis des points à attribuer pour ce verdict final. Mais cette note classe déjà DMC 4 parmi les bons jeux de la console. Et les quelques défauts entrevus ne sont pas non plus nouveaux et incitent à une certaine mesure. En tous les cas, le rafraîchissement du jeu dans sa partie gameplay devrait encore permettre d'attirer à lui des joueurs non spécialistes, tout comme la présentation des précédents volets durant l'installation sur la console donne l'occasion de réviser ou d'apprendre. DMC 4 est donc probablement un épisode charnière de la série. Fabuleux et pas totalement abouti à la fois même si on approche de plus en plus du summum.
    8/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire