Test Diddy Kong Racing DS

Le par Nathalie M.  |  1 commentaire(s)
DDKRDS2

Vous souvenez-vous de Diddy Kong Racing sur la Nintendo 64 ? A l'époque, le jeu faisait concurrence directe à Mario Kart, en apportant un contenu plus étoffé. Cette version DS reprend le même chemin que son ancêtre. Très peu de changements ont été apportés à ce titre, si ce n'est un gameplay adapté au stylet. Vous retrouverez les mêmes petits personnages, les trois véhicules différents, les courses et les mini-jeux. De quoi vous occuper et vous replonger dans un jeu qui a pu bercer vos anciennes années. Le titre a plus ou moins bien vieilli et l'adaptation DS ne rattrape pas forcément toujours le coup, mais le plaisir des courses est là.

De l'aventure, tout de suite

Diddy, Tiny, Pispy, Dixie et tous les autres personnages emblématiques de l'univers du fils de Kong reprennent du service sur leur karts et autres véhicules. Les courses s'annoncent toutes aussi acharnées qu'il y a dix ans et tous oublieront les liens amicaux qui unissent le clan. Quel que soit le personnage que vous choisirez pour vivre cette aventure, tous vos adversaires chercheront à vous mettre des bâtons dans les roues. La vie de pilote est rude dans un tel monde...

 Diddy Kong Racer DS (2)   Diddy Kong Racer DS (3)

Course et aventure, voilà ce qu'il vous attend dix ans après la sortie du même titre sur la bonne vieille Nintendo 64. Vos maîtres mots seront, dès la mise en place de la cartouche dans la console, "pas de pitié". Ni pour vos adversaires mais néanmoins camardes de jeu, ni pour les boss, ni pour l'éléphant -génie, pour personne. Dans tout ce que vous allez entreprendre, pour ce qui est des courses ou des différents mini-jeux, vous devez obligatoirement finir premier. Même si la deuxième position est tout à fait honorable, elle ne sera jamais suffisante pour vous permettre d'avancer. Vous devez finir premier, quitte à recommencer des dizaines de fois la même épreuve.

 Diddy Kong Racer DS  Diddy Kong Racer DS (1)

  Mais avant de vous lancer dans l'aventure, sachez que vous avez un but à réaliser dans toutes ces épreuves. Et oui, il y a tout de même un semblant de scénario qui s'impose dans une cinématique en début de jeu mais qui après se fait oublier. Le maléfique Wizpig fait des siennes sur l'île de nos jeunes amis. Franchir les différentes épreuves et autres courses vous mèneront tout droit à lui. Ce scénario très simpliste vient très rarement se rappeler à vous. A tel point qu'en arrivant devant lui, vous vous demanderez même qui il est et pourquoi il est là... 



La course au ballon d'or

Vous débutez le jeu au milieu de l'île, une sorte de petite arène où vous aurez de temps à temps à revenir pour voir l'éléphant-génie. (Au cas où il vous manque un ballon et que vous êtes bloqué, il peut vous dépanner.) A vous de choisir votre chemin et d'entrer dans l'univers qui vous plaira. Généralement, c'est toujours le premier qui vient. Ensuite, vous aurez face à vous des portes sur lesquelles sont inscrits des chiffres : c'est le nombre de ballons dont vous aurez besoin pour franchir les différentes étapes. Une fois encore et au cas où vous l'auriez oublié, pas de ballon pas de course. Et pour avoir un ballon, il faut être premier, toujours.
 

 Diddy King racing (2) Diddy King racing (3)

 Si les courses représentent le gros du jeu, vous devrez réaliser aussi de mini-épreuves, comme éclater des ballons  à l'aide du stylet, empocher des pièces (pour les bonus), vous confronter en épreuve de vitesse à des petits boss... Bref, des mini-épreuves qui vous permettront de ne pas trop saturer à force d'enchaîner le caractère trop répétitif des courses. Il existe aussi les épreuves des trophées, celles où il vous faudra trouver en pleine courses des clés pour participer à d'autres épreuves et remporter l'amulette de T.T... Donc, malgré tout, il y a dans ce titre de quoi varier un petit peu les plaisirs, les challenges ne manquent pas.

Diddy King racing (1)D'autant que, pour sortir du kart traditionnel et trop cher à Mario, Diddy Kong se détache de son homologue en intégrant deux autres véhicules, pas toujours évident à manipuler. L'avion et l'hydroglisseur vous proposeront deux manières différentes d'apprécier vos courses et vos trajectoires. Sensés vous apporter de nouvelles sensations, les deux véhicules peinent à vous procurer un réel plaisir de pilotage. L'hydroglisseur n'est pas des plus maniables et trop habitué sans doute à rouler sur terre, vous devrez, avant de maîtriser complètement la chose, refaire plusieurs fois la course avec l'éléphant pour vous habituer à leurs caractéristiques. 



Soyez impitoyable !

Diddy King racing (5)En course, vous ne pouvez faire autrement que de vous imposer, puisque vous n'avez pas d'autre choix que de finir premier. Donc vous devrez rouler, glisser et voler sur les autres. Au début, la technique est simple. Le démarrage de votre véhicule, quel qu'il soit, vous demandera de faire chauffer le moteur. Le stylet de la DS intervient une fois de plus sur l'écran tactile pour vous permettre d'effectuer un départ en trombe et vous positionner dès le début en première ligne. Pas compliqué, il vous suffira de faire tourner les hélices pour l'avion, ou de souffler un grand coup sur les rotors de l'hydroglisseur. Et ensuite, c'est parti pour trois tours !


Diddy King racing (4)En route, vous verrez sur votre chemin divers éléments  qui faciliteront votre ascension au sommet. Les sempiternels accélérateurs qui vous donneront un coup de fouet supplémentaire et des ballons, toujours des ballons. Des verts, des jaunes, des bleus et des multicolores. Bien sûr tous n'ont pas les mêmes effets. l'un vous offre une accélération, d'autres des armes à utiliser contre vos ennemis (missile, tache d'huile...) A force de jouer à Mario kart, on connait déjà tous ces petits éléments qui jouent en notre faveur (attention au lancé de missile qui se retourne contre vous...), les automatismes d'attaques contre les autres sont déjà ancrés dans le bout de nos doigts. Vous n'aurez donc pas trop de mal à vous défaire des plus Diddy King racing (6)collants. C'est surtout sur la vitesse que vous aurez plus de mal si vous ne repérez pas le bon chemin avec les boosters...

Ces techniques de conduite ne s'appliqueront pas uniquement au mode solo, mais prendront bien au contraire plus de vigueur et de motivation en multi. Le jeu vous offre la possibilité de vous affronter à plusieurs et c'est ici que les joueurs aimeront venir traîner, sans doute bien plus que dans les trois tours habituels des courses solo. Le mode multi possède plusieurs options. En local vous pourrez monter jusqu'à huit joueurs, tout comme sur le mode on line où vous accèderez à une large partie du contenu du titre mais pas à son intégralité.



Conclusion

Diddy Kong Racing PackshotDiddy Kong Racer DS aura sans doute plus de chance de séduire un public de néophyte qui n'a pas eu l'occasion d'y jouer sur la Nintendo 64. Avec des yeux neufs, vous arriverez à voir un jeu de course à la Mario Kart très accrocheur, offrant un contenu varié. Les mini-épreuves viendront vous apporter un vent d'air frais au milieu de toutes ces courses. En revanche, pour les connaisseurs, vous serez sans doute déçu de découvrir qu'il ne s'agit là que d'un simple portage, pour lequel un petit coup de jeune n'aurait pas été inutile. Les particularités de la DS, c'est-à-dire l'utilisation du stylet, n'apportent pas grand chose, si ce n'est des épreuves qui séduiront les enfants. D'ailleurs, le titre est estampillé trois ans et plus. Un 7 et + aurait sans doute été plus approprié, les courses n'étant parfois vraiment pas simple à remporter à tous les coups. Un minimum de savoir faire est requis, les plus jeunes s'y perdront. 

+ Les plus
  • L'alternance entre les courses et les mini-jeux
  • Une ambiance à la Mario Kart
  • Les différents véhicules
  • La durée de vie
  • Le mode multijoueurs
- Les moins
  • Des graphismes vieux de dix ans
  • Un peu trop répétitif

Notes

  • Graphisme Les circuits, l'interface du titre vous rappelle étrangement quelque chose ? Ne vous posez plus de questions, ce sont en fait les mêmes que dans le jeu d'origine. Ne rien changer graphiquement à un jeu vieux de 10 ans ne sera sans doute pas du goût de tout le monde. La pixellisation est au rendez-vous bien trop souvent hélas.
    6/10
  • Bande son Jamais agressives, les musiques de ce titre s'intègre parfaitement au déroulement de vos aventures. Les bruitages sont bien reproduits et en dressant l'oreille vous reconnaîtrez le bruit du kart de votre adversaire qui vous prévient de sa proche présence.
    7/10
  • Jouabilité En solo ou en multi, vous trouverez votre bonheur. Plus en multi qu'en solo d'ailleurs, tellement ce dernier peine parfois à vous tenir en haleine. Entre amis au moins, il y aura un peu plus de vie. Mais si vous êtes seul, vous pourrez soit vous contenter de faire des courses, soit vous lancer dans le mode aventure, où vous trouverez courses et mini-jeux. Le changement de véhicule viendra réveiller votre intérêt général.
    7/10
  • Durée de vie Pour un titre de ce genre, vous ne serez pas déçu. Le mode Aventure vous proposera un vrai contenu avec énormément de niveau que vous devez absolument gagner pour passer au suivant. Vous n'avez donc pas droit à l'erreur si vous souhaitez avancer. Cette durée de vie a un point noir : pour meubler, il fallait répéter ici et là certains niveaux. Ensuite, vous aurez toujours les modes en multi sur lesquels vous reviendrez.
    8/10
  • Note générale Certes, un petit coup de jeune n'aurait pas vraiment fait de mal à ce titre et l'aurait même sublimer. Si la politique des développeurs étaient de rester dans l'esprit du jeu Nintendo 64, c'est réussi. Malgré tout, revivre des challenges à la Mario Kart reste toujours le même plaisir de tous les joueurs. Les modes multi se révèlent vraiment efficaces pour stimuler les joueurs. Quant au solo, s'il n'est pas transcendant, il nous garde auprès de lui quelques bonnes heures de jeu. Le challenge de la réussite à 100 % vous poussera à tout remporter, étape par étape. Un jeu DS à conseiller.
    8/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
mariones offline Hors ligne Héroïque avatar 983 points
Le #171579
Juste pour dire que le fameux 3 ans et + ne veut pas dire qu'un enfant de 3 ans saura jouer a ce jeux mais plutot qu'un enfant de 3 ans ne sera pas choquer par ce qu'il vera ou entendera dans ce jeux

de plus je ne pense pas qu'un gamin de 3 ans puisse jouer a un jeux

mettez une console dans les mains d'un gamin de 3 ans ..... je ne pense pas qu'il comprenne qu'il faut apuyer sur un bouton pour faire avancer le perso .......
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire