Test Disgaea: Afternoon of Darkness

Le par Franck P.  |  0 commentaire(s)
test disgaea afternoon of darkness image presentation

Décidément, l'éditeur Koei a le don pour se faire remarquer en nous sortant en Europe des jeux que beaucoup n'osent pas exporter du Japon. Cette fois-ci c'est associé à Nippon Ichi Software et presque quatre ans après la première version sortie sur PS2, que parvient jusqu'à nos petites mains d'Européens Disgaea: afternoon of darkness. Un après midi de ténèbres ? Simplement ? Rassurez-vous, avec ce RPG tactique, vous ne risquez pas d'en faire le tour si vite. Et pour vous en donner un aperçu, nous vous avons concocté un petit tour d'horizon de ce jeu pas comme les autres.

Sucess Story

Nous vous le disions en présentation, Disgaea: afternoon of darkness est le remake, ce qui signifie souvent réchauffé, du jeu sorti sur PS2 il y a bientôt quatre ans. Depuis, cet opus a d'ailleurs vu sa suite arriver sur le même support. Alors pourquoi le transposer sur PSP après tout ce temps ? Il est probable que devant la pauvreté dans ce domaine sur le petit support de chez Sony, ils aient flairé un intervalle à même d'être comblé. Vous incarnez ici Laharl, fils du roi de Netherworld, dont le paternel vient juste de mourir... il y a deux ans. Deux ans durant lesquels vous aviez piqué un petit somme histoire de vous ressourcer.


test disgaea afternoon of darkness psp image (1)     test disgaea afternoon of darkness psp image (2)

Vous découvrez donc la triste nouvelle à votre réveil, suivi d'une autre : des méchants tous vilains cherchent à s'emparer du trône dont vous deviez hériter. Et c'est parti pour une guéguerre contre tous les horribles mécréants afin de leur faire bien comprendre que le chef, c'est vous. On constate ainsi que le scénario emprunte des voies moult fois explorées par le passé. Mais ce qui fait un tant soit peu la différence dans ce jeu, tient essentiellement dans l'humour qui englobe toute l'histoire au fond pas drôle et fort commune. Mais bon, ce n'est pas le tout de rire, il y a un royaume à reconqué...rire ! (je rassure les lecteurs : je n'ai pas de tournée spéciale calembour prévue dans les prochains mois).


test disgaea afternoon of darkness psp image (3)     test disgaea afternoon of darkness psp image (4)




En garde !

Evidemment, comme dans tout RPG qui se respecte, une grande partie du jeu repose sur la lutte que vous livrez aux ennemis en tous genres. Et Disgaea ne se distingue pas sur ce point. Il est par contre légèrement en marge des habitudes du genre de par son système de combat très intelligent. Pour vous expliquer en quelques phrases ce qu'il comporte, ce qui est loin d'être évident vu la multiplicité des paramètres qui entrent en ligne de compte, on combat au tour par tour, sur un terrain composé de cases. En soit, cela ressemble un peu au début à un Heroes of Might and Magic sur ce point. Par ailleurs, on peut tout à fait continuer la comparaison pour ce qui est des déplacements de personnages ou encore des actions simples disponibles.


test disgaea afternoon of darkness psp image (5)     test disgaea afternoon of darkness psp image (6)

Là où les différences se font, c'est justement sur la quantité d'actions disponibles et l'importance de l'ordre dans lesquelles on les réalise. Déjà, pour la quantité, outre les déplacements, défense, coups, coups spéciaux ou utilisation d'item classiques, on peut aussi prendre un partenaire (ou un ennemi) pour le lancer plus loin. En lançant un allié sur un ennemi, on ôte de la santé à l'adversaire, mais aussi à son propre allié. En lançant un méchant sur un autre méchant (je vois déjà vos yeux briller mais, non, il n'y a rien de simple ici...) soit vous ferez des dégâts, soit le projectile et sa cible fusionneront pour créer un monstre encore plus puissant. A manier avec précaution dans un cas comme dans l'autre.


test disgaea afternoon of darkness psp image (7)     test disgaea afternoon of darkness psp image (8)

Ensuite, et non enfin puisque l'on ne peut tout lister ici, il existe sur le terrain des géosymboles répartis en divers endroits et qui disposent de bonus ou malus pouvant vous affecter, affecter vos ennemis ou encore les deux. Il vous revient donc le choix de les utiliser afin de prendre l'avantage (par exemple augmentation des dégâts de 50%) ou de les détruire pour ne pas risquer que les adversaires puissent bénéficier d'éventuels effets. Ce faisant, si ce geosymbole réside sur une case d'une autre couleur, chaque case de la même couleur changera de teinte pour se mettre à l'unisson de la première. Dit comme cela c'est compliqué. Dans les faits, le principe d'utilisation est simple, mais il est très complexe de saisir toutes les subtilités du procédé.


test disgaea afternoon of darkness psp image (9)     test disgaea afternoon of darkness psp image (10)




J'upgrade, tu updrades, il...

La deuxième grosse partie d'un RPG est bien entendu la progression du personnage. Et vous aurez tout le loisir de faire progresser vos personnages dans ce jeu. Et même plutôt deux fois qu'une. En effet, chaque personnage progresse si, et seulement si, il est celui qui assène le coup ultime à un adversaire. Il faut donc bien réfléchir à l'ordre des coups aussi pour cette raison. Mais surtout, il est possible de  faire progresser ses personnages de plusieurs façons. La première est donc la progression niveau par niveau par le combat. Evident. La seconde revient à faire passer un examen de combat à chacun de ses personnages pour les faire augmenter aussi de niveau mais cette fois ci au sein de l'assemblée.


test disgaea afternoon of darkness psp image (11)     test disgaea afternoon of darkness psp image (12)

De ce fait, à partir d'un certain moment, vous pourrez "transmigrer" ce qui fait retomber votre personnage au niveau 1, certes, mais lui donne la possibilité de progresser plus vite et surtout plus loin que dans sa forme originelle. D'ailleurs, dans cette assemblée, vous pourrez aussi créer de nouveaux personnages en fonction de votre niveau et des ennemis vaincus, faire voter des lois pour l'accès à de nouveaux objets ou encore des lois pour la baisse du prix sur certains objets. Par contre, il faut de fait être un peu diplomate et flatter quelques sénateurs ou carrément leur mettre une rouste afin qu'ils votent dans le bon sens.


test disgaea afternoon of darkness psp image (13)     test disgaea afternoon of darkness psp image (14)

Mais tout autant que votre personnage, c'est aussi les objets qui peuvent être upgradés. Et ces objets, aussi étrange que cela puisse paraître, son peuplés d'êtres qu'il faudra vaincre par tranche de 10 niveaux pour pouvoir en augmenter ses caractéristiques. Sachez en outre que la population d'un objet est limité à un certain nombre, qu'elle est déplaçable évidemment et que les objets renferment des sortes de maîtres qui peuvent octroyer de nouveaux pouvoirs une fois défaits. Bref, ici aussi l'heure est à la multiplication des paramètres qui donnent une profondeur inouïe à ce jeu dans ce domaine également. Mais, comme quasiment tout jeu, Disgaea comporte aussi quelques failles heureusement.


test disgaea afternoon of darkness psp image (15)     test disgaea afternoon of darkness psp image (16)




Coups de canif

La première des entailles que l'on peut trouver dans ce jeu tient avant tout à un constat énoncé plus haut : ce jeu est vieux de quatre ans. Si dans la bande son, au demeurant pas exceptionnelle mais pas mauvaise non plus, cela ne se sent pas plus que ça, dans les graphismes il n'en va pas de même. Au delà de l'âge, il faut en plus rajouter que la transposition s'est faite à partir d'une PS2 donc une console pas récente non plus. Les décors sont donc assez pauvres et manquent d'originalité. Les personnages sont tout aussi moyens même si un effort notable a été fait pour que l'on puisse reconnaitre chacun des protagonistes d'un coup d'œil.


test disgaea afternoon of darkness psp image (17)     test disgaea afternoon of darkness psp image (18)

Ensuite, puisque l'on parle de la vue, la caméra est probablement le point le plus irritant de ce jeu. Pour tout vous expliquer, la vue de la zone de combat se fait en 3D iso et quatre angles sont disponibles. Mais lorsque l'on fait pivoter la caméra, entre les coins et les aplombs, il est fréquent de ne pas voir ce qu'il y a dans une case donnée. Ou bien encore les menus d'actions viennent chevaucher tout ceci ce qui rend vraiment l'ensemble bien brouillon. Le dernier gros reproche que l'on pourrait formuler est beaucoup plus subjectif.


test disgaea afternoon of darkness psp image (19)     test disgaea afternoon of darkness psp image (20)

En fait, s'agissant d'un RPG tactique, on aurait tout aussi pu trouver ce point positif. Mais il est clair que si les combats et la gestion sont un pur bonheur, la répétitivité gagne rapidement le joueur puisqu'il est réduit à cette succession de combats. On en remettra une petite couche en ajoutant qu'il est étonnant de voir que beaucoup d'adversaires ne daignent pas bouger tant que l'on est pas à une distance suffisamment proche ce qui permet tout de même de se ressourcer entre deux assauts mais donne à penser qu'ils ont une vue de taupe.


test disgaea afternoon of darkness psp image (21)     test disgaea afternoon of darkness psp image (22)




Conclusion

Mais malgré tout ce qui ne nous a pas plu et qui figure dans la page précédente, il faut avouer que ce jeu est excessivement prenant. Disgaea: afternoon of darkness figure donc parmi les petits joyaux de la couronne PSP, et ce même pour les moins amoureux du genre. Il est certes difficile d'entrer dans ce monde abrupt et complexe, mais croyez-moi la chandelle en vaut la peine. Une fois les premiers niveaux passés, la fureur du "qu'est ce que ça fait si je passe un niveau suivant" vous gagne très vite et comme il faut répéter cela pour chaque personnage, on n'en finit plus de jouer.


test disgaea afternoon of darkness psp image (23)     test disgaea afternoon of darkness psp image (24)

Ne vous arrêtez donc pas sur les screens qui vous paraîtrons d'un autre âge ou bien encore sur la bande son moyenne mais qui sort tout de même du lot lorsque l'on a entendu certaines productions destinées aux RPG, et essayez simplement de passer plus de cinq heures sur ce jeu. Il y a fort à parier qu'une fois que vous aurez acquis un minimum de maîtrise concernant l'interface et les subtilités des combats, vous ne puissiez plus jamais vraiment décrocher de Disgaea. D'ailleurs, l'écriture même de ce test fut une torture tant l'envie d'allumer la PSP pour aller encore et toujours plus loin m'a tenaillé. A quand la cure de désintox ?


test disgaea afternoon of darkness psp image (25)     test disgaea afternoon of darkness psp image (26)


Disgaea: Afternoon of Darkness est disponible sur PSP à partir de 39,99 €


+ Les plus
  • Système de combat fourmillant de subtilités
  • Progression des personnages et des items
  • Humour rafraîchissant
- Les moins
  • Réalisation vieillotte
  • Difficile d'accès

Notes

  • Graphisme Les graphismes de ce jeu figurent très loin des meilleurs que l'on ait pu observer sur PSP. Même les premiers soft sortis sur la PSP sont bien supérieurs. Mais la sortie de cette console s'est justement faite après celle de ce jeu sur PS2. On peut donc mieux comprendre ce constat et uniquement regretter le fait que les développeurs n'aient pas tenté de donner un bon coup de jeune à ce jeu qui, par bien des cotés, est totalement contemporain voire avant-gardiste sur d'autres points.
    5/10
  • Bande son Les musiques sont un poil meilleures que les graphismes en valeur absolue et bien supérieures à énormément de bande son de RPG typés japonais, souvent lénifiants de répétitivité ou de niaiserie. En dehors des musiques, les voix sont tout à fait sympathiques et donnent même le loisir d'entendre encore un pauvre boss frenchie et son accent anglais si caractéristique et ridicule.
    6/10
  • Jouabilité Hormis les angles de caméras qui nous pourrissent parfois la vie, la jouabilité de ce jeu est absolument géniale. La gestion des personnages et des items donnent l'occasion de multiplier les combinaisons ou arrangements pour parvenir à tirer l'extrême onction de chacun d'entre eux. Quant aux combats, malgré le coté statique que l'on pourrait leur opposer, ils sont d'un dynamisme absolument fabuleux grâce à la multiplication des paramètres à prendre en compte et à un nombre de possibilités de parvenir à nos fins quasi infini.
    9/10
  • Durée de vie Du fait de la complexité du jeu dans son ensemble, de la possibilité de faire progresser tout ou presque, des capacités des personnages à transmigrer ou bien encore l'envie de pouvoir disposer des performances ultimes à chacun de nos amis, on peut passer des dizaines d'heures sur Disgaea. En plus, il est possible de jouer en réseau afin surtout de battre des ennemis plus fort ou de trouver de nouveaux items.
    9/10
  • Scénario Commun et sans réel intérêt, il ne sert qu'à donner un semblant de logique à notre progression. Deux trois surprises de temps en temps viennent égayer tout ceci avec en plus un fun touch bien agréable.
    6/10
  • Note générale Disgaea: Afternoon of darkness est probablement un des meilleurs RPG tactique tous supports confondus et sa version PSP n'échappe pas aux honneurs. Sur ce dernier support d'ailleurs, la concurrence limitée pousse à penser qu'il s'agit du meilleur de ce genre disponible dans la ludothèque, avec bien sur le FF Tactics de la fin d'année dernière. Même la faiblesse relative de la réalisation ne parvient pas totalement à ternir ce constat et pourrait même allouer à ce jeu un coté old-school de bon aloi. Bref, en un mot comme en cent, Disgaea est un pur moment de bonheur. Mais pour en profiter, il faut absolument s'y consacrer un temps certain. Ceci est à prendre en compte au moment de l'achat. Un achat qui nous semble judicieux, et ce, même si vous ne figurez pas parmi les adeptes de la première heure.
    8/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire