Test Dracula 3 la voie du dragon

Le par Franck P.  |  0 commentaire(s)
dracula 3

Après Cléopâtre, l'Ile au Trésor ou bien encore Da Vinci Code, c'est de nouveau à Dracula que s'attaque le studio Kheops. Pour ce troisième volet, c'est sur la voie du Dragon que nous sommes donc invités à nous échiner. Loin des profusions d'effets spéciaux et autres gourmandises matérielles, c'est à un jeu rustre dans sa conception mais conséquent dans sa documentation que nous avons eu à faire.

Introduction

L'ésotérisme est une denrée assez lucrative pour qui veut raconter une histoire. Prétexte ou bien justification, il permet de faire passer souvent quelques vessies pour des lanternes. En plus, dans son pan religieux et sacré, il assène nombre de dogmes qui ouvrent des voies spirituelles bien énigmatiques. Et lorsque l'on doit jouer à un soft qui fait reposer l'intégralité de son intérêt sur des enquêtes et des énigmes, il n'est pas inintéressant que ce socle soit bien assis dessus. C'est ainsi que Dracula 3: la voie du dragon s'attaque à l'un des plus grands mythes des siècles passés.


test dracula 3 la voie du dragon image (1)     test dracula 3 la voie du dragon image (2)

Au delà du maître de Transylvanie héros du roman de Stocker, on a bien eu droit a notre dose de suceurs de sang ces dernières années. De Stephen King avec son Salem's Lot, à Entretien avec un Vampire ou encore Buffy, on a pu en souper. Quitte même à en faire des cauchemars. Mais cette fois, c'est sous un aspect bien plus documentaire que surnaturel que les développeurs ont décidé de nous embringuer. Dernière mise à mort du mythe ou simili-investigation en profondeur, nous n'avons donc pu résister à l'envie de vous faire partager nos impressions.


test dracula 3 la voie du dragon image (3)     test dracula 3 la voie du dragon image (4)


Une bien sombre époque

L'action se situe peu de temps après la première guerre mondiale, en pleine Europe centrale. Alors que le monde se relève à peine d'un conflit majeur, l'heure est à la remise en cause. C'est alors que chacun cherche son saint. Le Vatican se penche donc sur le sort d'une malheureuse, le docteur Martha Calugarul morte depuis peu et qui semblerait avoir tant donné pour les autres qu'elle eut mérité la canonisation. Le père Arnaud Moriani, membre de la Sacré congrégation des rites, est donc envoyé en Transylvanie pour enquêter sur son cas et proposer un rapport pouvant amener à en faire une sainte.


test dracula 3 la voie du dragon image (5)     test dracula 3 la voie du dragon image (6)

Oui mais voilà, très vite, il semble que dans la ville de Vladoviste se déroulent certaines choses pas très catholiques. Et Martha avait mis le doigt dessus. D'habitants aux comportements douteux, elle avait fait procéder à des examens sanguins qui l'avaient conduite à identifier un mystérieux syndrome. Les symptômes ? Aspect livide, sorties de nuit, yeux hagards, etc... Bref toute la panoplie de l'homme chauve-souris comme on en voit un peu partout. Même le prêtre du coin trempa un temps dans les recherches menées par le bon docteur Calugarul.


test dracula 3 la voie du dragon image (7)     test dracula 3 la voie du dragon image (8)

Voilà donc notre père Arnaud qui voit sa mission, votre mission, changer de nature. L'Église lui confie alors la lourde tâche de percer ce mystère, de démontrer que les vampires n'existent pas tout en expliquant les faits inexplicables et d'enquêter sur Vlad Tepes, source de tous les fantasmes locaux. Car notre homme semble avoir emprunté un chemin menant vers le vampirisme: la voie du Dragon. La voilà donc toute trouvée notre idée directrice. Cet ensemble est fort bien documenté ce qui fait que le scénario, touffu, se tient parfaitement. Reste qu'au pays des dents longues, il ne fait pas bon marcher le soir...


test dracula 3 la voie du dragon image (9)     test dracula 3 la voie du dragon image (10)




100 pour sang migraine

Coté jouabilité, il s'agit d'un point and click dans la plus pure tradition de ce à quoi nous avait habitué le studio Kheops. Pour faire un peu genre on s’y connait, on distingue ce style de jeux en deux sous parties, la première étant représentée par les Runaway, Chevaliers de Baphomet ou encore Secret files. Ils mêlent les plans fixes et les personnages animés, ces derniers évoluant au gré de nos pointages souristiques. La seconde sous partie, celle de notre jeu, regroupe les Secret de l'Atlantide, l'Ile au trésor ou encore Cléopâtre. Dans ce cas, on est planqué derrière une vue à la première personne, les plans étant mobiles à 360°.


test dracula 3 la voie du dragon image (11)     test dracula 3 la voie du dragon image (12)

C'est donc click gauche pour les actions et click droit pour les menus. Le pointeur, contextuel, changeant d'icône en fonction de l'action possible. Rien que du très connu nous direz-vous, et vous aurez raison. La différence dans ce jeu se situe principalement au niveau des documents. Car ces derniers sont zoomables grâce à une loupe, et certains éléments d'une peinture ou certains passages d'un texte recèlent alors la clé du mystère. Il faut donc faire preuve d'une attention toute particulière à chaque support matériel car il peut s'avérer décisif dans notre cheminement.


test dracula 3 la voie du dragon image (13)     test dracula 3 la voie du dragon image (14)

Et comme tout bon point and click, une grande partie du jeu repose sur les énigmes qui pavent notre chemin. Ici, outre les documents à lire parfois en long, en large et en travers, les énigmes sont de différents types. On vous demandera par exemple de procéder à des examens sanguins qui ne mettront en fait en œuvre que votre logique ou bien encore de retracer un symbole pour ouvrir une porte. Mais ce qui est intéressant est que chaque énigme s'appréhende différemment et que toutes ne sont pas toutes aussi difficiles. Ce qui fait que l'on peut parfois passer des heures sur la même et rester totalement planté.


test dracula 3 la voie du dragon image (15)     test dracula 3 la voie du dragon image (16)




Dedans c'est "in", dehors c'est "out"!

S'il y a toutefois matière à regretter que certaines énigmes soient un peu difficile par tant d'esprit tordu (malgré tout on a réussi à toutes les franchir ce qui signifie qu'elles n'ont rien d'impossible) c'est avant tout sur le volet graphique que notre désarroi s'est le plus fait sentir. En fait, un paradoxe caractérise cette partie de la réalisation. Car si les intérieurs sont fouillés et pour certains vraiment très réussis, il est loin d'en être de même pour les extérieurs. Dehors, c'est souvent exagérément flouté, pauvre en détail et moyennement modélisé. En outre, même si la mort rôde, il n'y a quasiment jamais personne pour vous tenir compagnie.


test dracula 3 la voie du dragon image (17)     test dracula 3 la voie du dragon image (18)

Dans le même temps, aussi froids et un peu aseptisés qu'ils puissent paraître, les décors intérieurs sont nettement plus réussis. Colorés et réalistes, ils donnent encore plus de regrets quant au volet extérieur. Les personnages partagent pour leur part la même ambivalence. Au premier regard, ils possèdent tous une personnalité visuelle affirmée, faite de petits détails tout à fait appréciables. Au second, c'est à dire dès qu'ils bougent un peu, on retrouve des mouvements saccadés et pas du tout convaincants.


test dracula 3 la voie du dragon image (19)     test dracula 3 la voie du dragon image (20)

En outre, c'est toujours très désagréable de poser une question et d'être obligé d'attendre que mademoiselle ait finit de se triturer les bouclettes pour enfin daigner ouvrir la bouche et nous répondre. Dernier détail qui tue, la ville de Vladoviste semble se situer au dessus du cercle polaire. Pourquoi ? Et bien tout simplement parce qu'on a l'impression qu'il y fait toujours nuit, même le matin lorsqu'on se lève. Comme en plus le brouillard est de la partie vous imaginez mieux la scène. Si l'idée était de traduire un lieu dévasté et en proie à la morosité, ce n'est donc qu'à moitié fait.


test dracula 3 la voie du dragon image (21)     test dracula 3 la voie du dragon image (22)




Galerie des horreurs



test dracula 3 la voie du dragon image (23)     test dracula 3 la voie du dragon image (24)


test dracula 3 la voie du dragon image (25)     test dracula 3 la voie du dragon image (26)


test dracula 3 la voie du dragon image (27)     test dracula 3 la voie du dragon image (28)


test dracula 3 la voie du dragon image (29)     test dracula 3 la voie du dragon image (30)


test dracula 3 la voie du dragon image (31)     test dracula 3 la voie du dragon image (32)


test dracula 3 la voie du dragon image (33)     test dracula 3 la voie du dragon image (34)


test dracula 3 la voie du dragon image (35)     test dracula 3 la voie du dragon image (36)


test dracula 3 la voie du dragon image (37)     test dracula 3 la voie du dragon image (38)


test dracula 3 la voie du dragon image (39)     test dracula 3 la voie du dragon image (40)


test dracula 3 la voie du dragon image (41)     test dracula 3 la voie du dragon image (42)


test dracula 3 la voie du dragon image (43)     test dracula 3 la voie du dragon image (44)


test dracula 3 la voie du dragon image (45)     test dracula 3 la voie du dragon image (46)


test dracula 3 la voie du dragon image (47)     test dracula 3 la voie du dragon image (48)


test dracula 3 la voie du dragon image (49)     test dracula 3 la voie du dragon image (50)


test dracula 3 la voie du dragon image (51)     test dracula 3 la voie du dragon image (52)


test dracula 3 la voie du dragon image (53)     test dracula 3 la voie du dragon image (54)


test dracula 3 la voie du dragon image (55)     test dracula 3 la voie du dragon image (56)


test dracula 3 la voie du dragon image (57)     test dracula 3 la voie du dragon image (61)





Conclusion

Malgré le bémol sérieux apporté par les graphismes assez moyens, Dracula 3: la voie du dragon reste un bon jeu truffé d'énigmes et de recherches documentaires auxquelles on se frotte avec plaisir. On s'y pique même parfois, nous vous le disions, tellement certains passages relèvent de la psychiatrie plus que de la logique. On pense ici au passage de la bibliothèque et de son message codé qui permet ensuite de trouver des ouvrages. Plus tordu tu meurs. Lorsque vous y passerez vous comprendrez mieux pourquoi l'on dit cela.


test dracula 3 la voie du dragon image (59)     test dracula 3 la voie du dragon image (60)

Mais c'est aussi cela qui fait le plaisir de ce jeu, passer d'une énigme simple et regonflant l'égo, à la pire vacherie possible à même de nous torturer l'esprit alors que l'on ne joue même pas et qu'on y repense simplement. Le système de sauvegarde, permettant de s'arrêter à tout instant pour reprendre exactement au même point, ajoute à ce petit jeu du "je tente encore 5 minutes et puis je vais me coucher" . Au final, Dracula 3: la voie du dragon, sans être le dernier bijou du siècle, possède un véritable pouvoir d'addiction, pour peu qu'on aime se prendre la tête. A deux mains bien sûr !

Dracula 3 est disponible à partir de 38,90 €.


+ Les plus
  • Retord à souhaits
  • Intérieurs soignés
  • Très très documenté
- Les moins
  • Extérieurs pauvres et flous
  • Linéaire
  • Longuet à certains moments

Notes

  • Graphisme Les graphismes ne font pas peur mais ne donnent pas non plus l'irrémédiable envie de glousser de plaisir. On reste dans le jeu moyen, alternant entre le bon et le passable. Et ceci toujours dans le même instant . La simplicité des lieux possède cependant une vertu double : ce jeu n'est pas gourmand en ressource et les chargements sont tout à fait imperceptibles.
    5/10
  • Bande son Enormément de dialogues et donc tout autant de doublages, de qualité qui plus est. De ce point de vue là, la bande son est très satisfaisante. Par ailleurs, la musique "thème" du jeu est plaisante et nombre de petits bruits sont présents tout au long de notre aventure. Même les variations de sons lors des enquêtes donnent encore de l'ampleur à nos découvertes.
    8/10
  • Jouabilité Ce n'est pas tant que la difficulté importante de certaines énigmes gène. Mais il eut été intéressant d'intégrer la possibilité de "révéler" comme dans Secret Files par exemple, la totalité des objets à regarder. Car cet aspect ne fait que étirer le jeu en longueur pour quelques détails d'une dizaine de pixels à peine qu'on n’aurait pas remarqué. Tout le reste est pratiquement irréprochable hormis la linéarité du jeu qui ferait presque penser à celle d'un jeu d'action moyen.
    7/10
  • Durée de vie Une bonne dizaine d'heures de jeu sont à prévoir pour espérer boucler le jeu, si tant est que vous ne passiez jamais plus d'une heure sur la même difficulté. Mais il y a des chances que cela soit le cas une ou deux fois, la plupart du temps pour un détail oublié ou curseur mal placé. Un peu rageant dans ce cas ci. Reste que l'on dispose de suffisamment de matière à phosphorer plusieurs heures, tout en apprenant quelques trucs.
    6/10
  • Scénario Partant du roman pour tenter de le dénouer tout en essayant d'en tirer des "vérités" historiques, le scénario fait le pari de l'originalité en reniant presque le coté surnaturel des vampires. Pas totalement cependant, notamment vers la fin. On suit donc le cheminement en se laissant guider, ne sachant pas toujours vers quoi l'on tend mais avec une quasi certitude : ce sur quoi on risque de tomber ne va pas forcément nous plaire. Efficace donc.
    7/10
  • Note générale Loin de figurer parmi les cadors du genre, Dracula 3: la voie du dragon n'en permet pas moins de passer plusieurs bonnes heures à la découverte de cette fameuse voie empruntée jadis par Vlad Tepes. Addictif au possible puisque invitant toujours le joueur à tenter de résoudre l'énigme suivante, il ne pêche pratiquement que par la rusticité technique qui le plombe. Si vous êtes un joueur avide de sensations fortes et de surnaturel à tous les recoins, restez plutôt sur un FEAR ou un Condemned. Si au contraire, c'est plus dans la réflexion et l'interprétation que votre plaisir se trouve, il va de soi que ce jeu est fait pour vous.
    7/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire