Test Dragon Ball Z Attack of the Saiyans

Le par Gael B.  |  2 commentaire(s)
dragon-ball-z-attack-of-the-saiyans-image (1)

Il aura fallu attendre très longtemps avant de voir un RPG estampillé DBZ débarquer sur notre territoire. Et avec les géniteurs de Xenosaga et Baten Kaitos aux commandes de ce titre DS, on s'attendait à un résultat des plus convaincants. La bonne surprise de cette fin d'année 2009 ?

Les débuts du Z

Si Dragon Ball Z, pour ses adaptations vidéoludiques, ne se joue principalement qu'à travers des jeux de combat, c'est peut-être parce que le gros de l'anime se résume à de tendus et passionnants affrontements, souvent d'anthologie. Mais la mythologie de l'œuvre d'Akira Toriyama étant très séduisante, certains joueurs en sont venus à demander un RPG se déroulant dans l'univers de Dragon Ball, afin de profiter au mieux de ce dernier. C'est bien simple, en France, Dragon Ball Z : Attack of the Saiyans n'est que le tout premier jeu usant de la licence à être présenté comme un jeu de rôle (Les Guerriers Légendaires, commercialisé sur Game Boy Color en 2002, ne peut être qualifié de tel, et les ultra dispensables Legacy of Goku sont plutôt considérés comme étant des Action RPG). Il pourra ainsi soit être le pire ou bien le meilleur RPG DBZ sorti chez nous. Autant vous le dire tout de suite, il n'y aura pas de "juste" milieu. Mais ça, vous le découvrirez en lisant la suite.

dragon-ball-z-attack-of-the-saiyans dragon-ball-z-attack-of-the-saiyans (1)

Il faut savoir qu'au Japon, ce titre se nomme Dragon Ball Kai, et non Z. Pour la simple raison que sur l'archipel nippon est diffusé depuis peu une sorte de remastérisation de la saga, où les séquences jugées inutiles sont passés à la trappe. Une manière de coller le plus possible au manga, et de retirer les longueurs qui avaient déplu à une catégorie de fans (l'interminable combat contre Freezer est un bon exemple). Mais comme Dragon Ball Kai n'est juste pas prévu en France... vous connaissez la suite. On comprend aussi mieux la logique qui a voulu que ce DBZ : Attack of the Saiyans n'aille pas plus loin que la défaite de Vegeta contre Son Goku : il n'était effectivement pas conseillé aux développeurs de prendre de l'avance par rapport à la diffusion de ce remontage de la série à la TV nippone.



La patte Monolith Soft

L'histoire commence juste après la victoire de Son Goku sur Piccolo. On n'est donc pas vraiment encore dans Dragon Ball Z, mais cette première partie fera office de prologue. On partira ensuite affronter Raditz puis nous préparer à accueillir deux autres mystérieux Saiyens (notez l'inutile teasing). Rapide constatation, l'aspect tactile de la Nintendo DS est réduit à sa plus simple expression, puisque qu'une touchette de votre stylet sur l'écran inférieur accélérera la vitesse d'affichage des dialogues pendant les scènes d'exploration. Et c'est tout les amis !

dragon-ball-z-attack-of-the-saiyans (2) dragon-ball-z-attack-of-the-saiyans (3)

C'est pendant les premières minutes de jeu que l'on s'apercevra aussi que les personnages à l'écran durant ces mêmes phases de déplacement sont riquiqui. Alors certes, mis à part ce désagrément (corrigé en partie par des bulles d'expression qui peuvent devenir lourdingues), les graphismes sont au top, mais quand même, quelques millimètres supplémentaires n'auraient pas été de trop. En revanche, dès que l'on passe en mode combat, la Dragon Team retrouve des proportions normales et la finesse des traits (notamment de certains ennemis) fait plaisir à voir. Les fans jubileront à la vision des Kamehameha, Kienzan et autres Morsures du Soleil, quelques unes des nombreuses attaques spéciales de l'anime dignement reproduites ici.

Le déroulement du jeu se veut on ne peut plus banal. Discussions avec les NPC, explorations dans les donjons et villes, combats aléatoires vifs et rythmés, tout ce qu'on trouve d'ordinaire dans tout bon Role Playing Game qui se respecte est présent. La patte graphique rappelle même par instants un certain Chrono Trigger, inutile de vous indiquer pourquoi. Mais la sauce prend, étrangement, malgré une originalité assez absente. L'apprentissage de compétences et la recherche de techniques à plusieurs combattants aident sans doute à rendre ce Attack of the Saiyans très addictif. Pour en revenir à l'histoire, il est regrettable que certains pans soient zappés, pour x raison. Ainsi, le 23ème Championnat des Arts Martiaux ne nous fera affronter que Piccolo. Exit les affrontements contre Chichi et Ten Shin Han qui étaient pourtant loin d'être inintéressants. La durée de vie du soft aurait certainement gagné à ce que soient rendues jouables des séquences résumées ici en quelques planches animées.



Diablement prenant

Adorateurs de chevelures blondes dressées et fluorescentes, passez votre chemin. Point de transformations en super guerriers dans ce titre, qui ne contient que six personnages jouables (trois en combat, interchangeables). Son Goku, Son Gohan, Piccolo, Krillin, Ten Shin Han et Yamcha. Aucun ne sera mis à l'écart, ce qui permettra de s'attacher à tout ce beau monde. On s'amusera ainsi à passer des heures à accumuler des PA (Points d'Aptitude, probablement) qui permettront d'acquérir des techniques que l'on pourra augmenter de niveau. Ce qui débloquera des compétences ultimes, propres à chaque lutteur. En combat, elles ne pourront être utilisées que si la jauge de Furie du personnage en question est remplie. Pour ce faire, il suffira d'attaquer ou de se prendre des coups. On remerciera la logique d'être passée par ici.

dragon-ball-z-attack-of-the-saiyans (4) dragon-ball-z-attack-of-the-saiyans (5)

L'état de Furie autorisera également des combos entre plusieurs guerriers Z (très classes au passage), si tant est que vous sachiez trouver les bonnes combinaisons de persos et d'attaques. Afin de vous y aider, des indications sous forme de notes sont disséminées dans le monde entier, et il n'appartiendra qu'à vous de toutes les découvrir. L'une des particularités des batailles réside dans ce qu'on appelle la Parade Active. Pas bien sorcière à assimiler, elle consistera juste à appuyer sur le bouton correspondant à l'un de vos personnages quand celui-ci se trouvera agressé. Un signal vous avertira lors de l'offensive, avec un timing à prendre qui diffèrera selon les ennemis et attaques. Notez bien qu'une parade réussie ne signifie pas que vous ne prendrez aucun dégât. Ils ne seront que réduits, voilà qui est dit. Les affrontements ne se résumeront donc pas à un martelage du bouton A. Un bon point.

dragon-ball-z-attack-of-the-saiyans (6) dragon-ball-z-attack-of-the-saiyans (7)

N'oublions pas aussi les Capsules dyna, ces fabuleux suppositoires apparents dans lesquels peuvent être rentrés de la nourriture et autres objets divers tels que des véhicules par exemple (non vérifiable dans l'aventure). Dans Attack of the Saiyans, vous aurez à votre disposition, au début du jeu, une Capsule qui pourra contenir plus ou moins d'objets. Au départ, deux slots seulement peuvent être occupés. L'objet apparaissant dans la case supérieure rouge est celui qui est actuellement en cours d'utilisation, et celui présent dans la case inférieure verte est en réserve.

Pour chaque article, vous connaîtrez son effet dans les deux cas cités, grâce au descriptif en bas de l'écran. Certains ne seront effectifs qu'à 50% voire pire s'ils ne sont pas employés activement. A titre d'exemples, le Détecteur, utile pour récolter des informations sur l'ennemi, sera efficace en toutes circonstances. Au contraire du Gant carotte, qui ne changera vos adversaires vaincus en cet aliment orange que si vous en faites principalement usage. A vous de vous adapter selon les situations et de savoir faire les meilleurs mélanges.



Un savoureux choix par défaut

dragon-ball-z-attack-of-the-saiyans-jaquetteEn attendant d'avoir droit à un RPG toriyamesque (et digne de ce nom) sur consoles de salon, contentons-nous de ce Dragon Ball Z : Attack of the Saiyans sur Nintendo DS, très bien réalisé et qui vous fera sans nul doute passer plusieurs dizaines d'heures de jeu distrayantes devant votre console portable. A l'heure où de plus en plus de softs DBZ nous invitent à vivre l'intégralité de la saga et à incarner pléthore de personnages, le menu proposé par Attack of the Saiyans risque d'être bien indigent pour un certain nombre d'entre vous. Pour les autres, ils se laisseront volontiers aller à replonger dans les débuts de DBZ, et jouiront d'un soft à l'atmosphère vraiment très chouette et au plaisir de jeu indéniable.



+ Les plus
  • Les créateurs de Xenosaga et Baten Katos derrière le projet
  • Une réalisation soignée
  • Un gameplay qui se laisse facilement dompter
  • On n'en décroche pas
- Les moins
  • Finalement classique
  • La taille réduite des personnages lors des phases d'exploration
  • Une histoire qui s'arrête bien trop tôt...
  • ... avec des passages tristement survolés

Notes

  • Graphisme Du très bon travail de la part de Monolith Soft, qui nous offre des environnements détaillés et colorés, ainsi que des phases de combat qui ont la pêche avec des super attaques fort bien représentées. Seul point dérangeant, des personnages minuscules pendant les déplacements.
    8/10
  • Bande son Les voix japonaises se font seulement entendre lors des batailles, et pour ce qui est des bruitages, on aurait aimé qu'ils soient plus présents par moments. Quant aux musiques, elles sont typiques des RPG nippons, et leur relatif classicisme ne nous empêchera cependant pas de les trouver agréables ingame, même si leur nombre n'est pas énorme.
    6/10
  • Jouabilité Se balader dans les menus ne requiert pas de compétences particulières, si ce n'est le sens du toucher. Il ne faudra juste pas trop en attendre au niveau du tactile, grandement mis de côté.
    8/10
  • Durée de vie Le jeu est plutôt facile, mais vous n'arriverez au terme de la quête principale qu'au bout d'une trentaine d'heures, ce qui reste correct (même si la période couverte s'arrête après le premier affrontement contre Vegeta). Vous aurez en plus quelques quêtes annexes qui rallongeront quelque peu votre temps de jeu. Cela aurait pu être mieux et bien pire en somme.
    7/10
  • Scénario Je présume que la plupart de nos lecteurs et lectrices connaissent plus ou moins parfaitement l'histoire de Dragon Ball Z (du moins ses prémices), qui n'aura donc quasiment aucun secret à livrer. Si ce n'est celui qui nous apprendra que chez Namco-Bandai, on orthographie "énnemi" de la sorte.
    6/10
  • Note générale On ne voit pas le temps passer avec Dragon Ball Z : Attack of the Saiyans, même si l'on reconnaîtra qu'il a été conçu à partir d'une recette guère surprenante. Il est en tout cas une preuve que cette série légendaire n'est pas maudite sur consoles. Un RPG qui se dévore plus qu'il n'étonne, et quand bien même on regrettera que le titre de Monolith Software se soit cantonné à explorer uniquement le tout début de l'épopée DBZ, on souhaite bien fort qu'un second épisode, plus ambitieux cette fois, soit en cours de développement.
    7/10

  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
XiaoTiger Hors ligne Vétéran avatar 1015 points
Le #566261
Souvenir souvenir...
J'espère qu'on peut faire la Technique du Loup <img src="/img/emo/cool.gif" alt="8:" />
Nakano Hors ligne Héroïque avatar 953 points
Le #566471
Bonsoir XiaoTiger. J'ai envie de te répondre que oui.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire