Test Dragon's Crown

Le par Fabien H.  |  0 commentaire(s)

Vous l'aurez compris, Dragon's Crown mélange activement le beat'em all à l'ancienne avec des attributs propres aux RPG japonais. S'il manque cruellement d'un scénario très développé, le titre laisse la part belle au gameplay, sublimé par une réalisation très soignée. En effet, le studio Vanillaware nous habitue à des productions 2D digne des plus beaux artworks. Les fans des jeux de Kamitani ne seront pas dépaysés avec ce nouveau jeu, assurant des couleurs chatoyantes, jouant sur des petits détails animés avec brio. Le chara-design se montre identique aux anciennes productions du studio, n'hésitant pas à proposer des personnages parfois massifs. Cela ne plaira pas à tout le monde, mais il est clair que ça ne dénote pas non plus avec l'atmosphère générale du jeu.

Sur le plan graphique, la bande sonore est signée par Hitoshi Sakimoto, compositeur très apprécié qui a déjà travaillé sur Final Fantasy XII, mais aussi les précédentes productions de Vanillaware. Les thèmes sont, pour une majeure partie, splendide, avec un point d'honneur à celui de la ville principale, médiévale à souhait. Autant dire que Dragon's Crown propose une véritable immersion visuelle et auditive, permettant d'oublier quelque peu le scénario que l'on aurait apprécié plus approfondi.

Dragon Crown - 9 Dragon Crown - 10 

Précisons également que le jeu se veut cross play, signifiant que les joueurs sur PS Vita peuvent rejoindre ceux sur PS3, et vice-versa. Sur la console portable de Sony, le framerate tient largement la route, mais la PS Vita atteint plus rapidement ses limites dans le cas d'écrans surchargés d'effets visuels.

Pouvant malheureusement passer inaperçu, Dragon's Crown est un titre de très bonne facture, que tout amateur de RPG japonais et de beat'em all se doivent de tester. Le dernier né du studio Vanillaware assure une nouvelle fois une réalisation graphique et sonore à la fois originale et immersive, servant une ambiance héroïc fantasy savoureuse. La prise en main du jeu est immédiate, bien que le titre ne soit pas traduit en français. Seule l'usage du curseur pour trouver des trésors, donner des actions au voleur ou utiliser les runes se montre plutôt pénible, au même titre que le côté brouillon des combats lorsqu'on est quatre à jouer sur un même écran. Avec son côté multijoueurs en local et en ligne, ainsi que les fortes doses de levelling à assurer, Dragon's Crown jouit d'une bonne durée de vie.

Dragon Crown - 11 Dragon Crown - 12 

+ Les plus
  • Réalisation graphique impeccable
  • Superbes musiques
  • Le mélange beat'em all / RPG
  • Multijoueurs jusqu'à quatre en local et en ligne
  • Très bonne durée de vie et rejouabilité
  • Level design varié
- Les moins
  • Combats brouillons à plusieurs
  • Pas de traduction française
  • Utilisation du curseur peu ergonomique
  • l'IA alliée basique
  • Scénario peu travaillé

Notes

  • Graphisme Pour les habitués des jeux du studio Vanillaware (Odin Sphere, Muramasa), Dragon's Crown se veut dans la même veine, en matière de réalisation graphique. Arborant une 2D impeccable et proche de la qualité d'artworks, le soft assure une véritable atmosphère, misant énormément sur la qualité de ses décors. Le chara-design habituel des productions du studio est à nouveau de mise, n'hésitant pas à assurer des personnages très massifs. Sur PS3, le jeu est très bien optimisé, proposant des temps de chargement réduits et un framerate stable.
    8/10
  • Bande son Hitoshi Sakimoto est à nouveau aux commandes de la bande originale de ce nouveau jeu de Vanillaware, pour un résultat à la hauteur de ce qu'il nous produit habituellement. Arborant des thèmes tantôt féériques, tantôt médiévaux, l'OST assure une véritable variété et une immersion parfaite.
    8/10
  • Jouabilité Mêlant habilement le beat'em all à l'ancienne ( avec un clin d’œil à Golden Axe ) et le RPG typiquement japonais, le titre se veut facile à prendre en main et ce, en dépit de l'absence de traduction française. Les combats se montrent nerveux mais souvent assez brouillon lorsque plusieurs personnages sont simultanément à l'écran. Toutefois, le titre se veut intéressant dans la gestion des alliés à ressusciter et à combiner dans la taverne, ainsi que la gestion des points de compétence et du loot en fin de mission.
    7/10
  • Durée de vie Avec six personnages jouables et à monter jusqu'au niveau 99, Dragon's Crown a de quoi assurer une durée de vie intéressante. Jouable jusqu'à quatre en local et en ligne, le titre ne lésine pas sur les défis, nécessitant parfois de longue phases de levelling. Chaque niveau dispose de secrets à découvrir, notamment au travers des quêtes optionnelles de la guilde. La rejouabilité se montre comme un véritable point fort du jeu.
    7/10
  • Scénario La trame scénaristique du jeu est volontairement laissée au second plan, dans l'optique de favoriser le gameplay. En effet, la quête assure surtout d'évoluer dans des niveaux toujours plus variés. La majeure partie de votre temps, il sera question de revenir dans l'unique ville du jeu pour parfaire votre équipement, ressusciter des alliés et accepter de nouvelles quêtes à la guilde. Nous aurions apprécié un plus grand développement au niveau de l'histoire, tant l'atmosphère est travaillée.
    6/10
  • medaille
    Note générale Dans l'absolu, Dragon's Crown se présente comme une petite pépite d'originalité, signée par Vanillaware, un studio apprécié par les amateurs de RPG. Mêlant jeu de rôle et beat'em all, le titre assure une réelle identité graphique, accentuée par un gameplay intéressant et offrant la possibilité de jouer à plusieurs en local et en ligne. Rigoureux, le jeu propose une durée de vie relativement importante si l'on souhaite débloquer tous les secrets. Malgré ses quelques défauts, cette production se révèle quasi-indispensable pour les amateurs du genre.
    8/10
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire
avatar
Anonyme
Anonyme avatar