Test du drone DJI Mavic Air : le drone de voyage parfait ?

Le par  |  3 commentaire(s)

La partie vidéo est une des parties que le drone Mavic Air gère également très bien, notamment grâce à son capteur CMOS 1/2.3" de 12 mégapixels à focale f2.8 combinée à la nacelle stabilisée sur trois axes et motorisée. Le capteur propose ainsi un bitrate de 100 Mbps le rendant à l'aise avec les images en haute définition.

Le Mavic Air peut ainsi filmer en 4K à 3840x2160 pixels à 30 images par seconde, jusqu'à 60 images par seconde en 2,7K (2720x1530 pixels) et jusqu'à 120 images par seconde en Full HD 1080P. Il peut également réaliser des clichés en Jpeg et en Raw.

DJI_0007

Et contrairement aux drones de première génération, il n'y a pas d'effet fish eye, même si l'on observe une légère distorsion aux bords de l'image lors des translations. La partie vidéo est à la hauteur de ce que propose le Mavic Pro : aucune saccade, des détails nets et des couleurs. On retrouve toutefois moins de profils dans la gestion des couleurs et l'on devra se contenter d'un mode normal ou D-Cinelike, ce mode étant intéressant puisque correspondant à un profil plat, une sorte d'équivalent au mode RAW en photo qui permet de capter un maximum d'informations au détriment des couleurs et qui permet plus d'amplitudes en post production.

  

La qualité de l'image est assurée également par la nacelle qui stabilise parfaitement l'ensemble et propose une douceur et une fluidité incomparables. Pour illustrer rapidement l'impression que cela nous donne, on pourrait comparer la vue en mode éditeur dans Minecraft tellement la stabilisation est bluffante.

Screenshot_20180710-171046

En mettant la partie purement vidéo de côté, il est également intéressant de voir que DJI a mis l'accent sur diverses fonctionnalités permettant de donner des effets spectaculaires aux vidéos tournées avec le drone.

Outre le mode Active Track qui permet de pointer du doigt une cible à suivre sur l'écran et qui enclenchera le suivi automatique de la cible en mouvement, les quickshots proposent divers effets parfois impressionnants. Le mode Spirale permettra de faire automatiquement tourner le drone autour d'une cible, cela peut se combiner avec les modes cercles ou fusée, panoramas ou encore comète... Ces quickshots permettent de proposer des petites séquences idéales pour les montages qui seraient complexes à réaliser à la main avec les commandes normales.

Un mode plus intéressant par contre sera sans doute celui permettant de définir des points sur une carte : le drone suivra alors le tracé virtuel dessiné par l'utilisateur qui n'aura plus qu'à corriger la trajectoire au besoin et gérer la caméra.

Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2022582
Petite coquille dans ce test:

Le Mavic Pro ne permet pas non plus de mouvement latéral de la caméra.

Il faut faire tourner le drone sur lui-même.
Le #2022913
Trucmuch a écrit :

Petite coquille dans ce test:

Le Mavic Pro ne permet pas non plus de mouvement latéral de la caméra.

Il faut faire tourner le drone sur lui-même.


merci, corrigé
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme